La lettre de Toulouse
36.9K views | +37 today
Follow
La lettre de Toulouse
Quelques informations sur l'entreprise et l'immobilier à Toulouse
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Comment prospecter via les réseaux sociaux ?

Comment prospecter via les réseaux sociaux ? | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Viadéo et LinkedIn sont aujourd'hui les compagnons indispensables du chercheur d'emploi. Ils lui permettent en effet de nouer facilement un réseau professionnel et de prospecter le marché caché.

  

Peut-on désormais se dispenser des réseaux sociaux quand on est en recherche d’emploi ? La réponse est sans appel pour les spécialistes : non ! « Ils sont indispensables, obligatoires, nécessaires et vitaux », estime ainsi Xavier Héry, responsable du cabinet Tholosia RH. 90% des recruteurs les utilisent ou s’en inspirent. « Lors d’un processus de recrutement, ils iront forcément jeter un œil au profil du candidat afin de faire connaissance avec lui et de vérifier son parcours et sa cohérence. » Bernard Martinez, consultant formateur en webmarketing et auteur du blog Emploi 2.0 confirme : « Il faut laisser une trace numérique professionnelle. Le recruteur ne peut pas tomber que sur la page Facebook du candidat. Il peut s’agir d’un profil sur un réseau professionnel, d’un CV en ligne, ou même d’un blog. »

Mais au-delà de ça, il s’agit d’un outil formidable pour entrer en relation facilement avec de potentiels employeurs. « Il s’agira d’abord de mettre en avant son profil ou son intérêt pour l’entreprise, de présenter une candidature spontanée, et dans un deuxième temps de demander des informations ou des conseils et de se faire remarquer », détaille Xavier Héry. Si les chiffres n’indiquent pas une poussée des recrutements via les réseaux professionnels, ils permettent cependant de prospecter le marché caché, « d’entrer en contact avec des chefs d’entreprises ou des DRH et de créer l’opportunité », note Bernard Martinez

 

Photo et mises à jour sont nécessaires

Être présent sur les réseaux sociaux est donc vital, mais encore faut-il l’être bien. Il convient ainsi de mettre son profil à jour, mais aussi de le faire vivre. Xavier Héry conseille d’y « passer trente minutes par jour pour actualiser son profil, réagir, et avoir des interactions avec ses contacts ». Bernard Martinez, lui, met en avant « la régularité », même en cas de reprise d’activité. Car, comme partout ailleurs, le réseau s’entretient. A l’inverse, il n’est pas nécessaire d’indiquer que vous êtes en recherche d’emploi. « Le met-on sur un CV ? Il ne s’agit pas de le cacher, mais ce n’est pas un élément pertinent dans un profil », souligne le consultant.

La photo est également rigoureusement indispensable. Valorisante, elle doit surtout être la même sur tous les réseaux, y compris Facebook. « D’ailleurs je préconise la création de deux pages Facebook, une pour la famille et les amis, avec un pseudonyme, et l’autre réservée aux interactions professionnelles, afin de bien gérer sa e-réputation et son e-image », conseille Xavier Héry, qui incite aussi les candidats à s’impliquer et « à donner avant de recevoir ». « Je conseille d’importer sur les réseaux professionnels tous vos contacts afin de créer un lien supplémentaire avec eux, tout en gardant à l’esprit que les contacts de vos contacts vous voient ce qui peut créer un effet de niveau 2 et élargir encore votre cercle », conclut Bernard Martinez.


Agnès Frémiot

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Recrutement sur les réseaux sociaux, pourquoi cela ne marche pas ?

Recrutement sur les réseaux sociaux, pourquoi cela ne marche pas ? | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Pourquoi une telle désaffection des réseaux sociaux professionnels pour le recrutement ?

Piana HR Group nous apprend (par l’intermédiaire de son étude) que pour 80% des candidats inscrits, la recherche d’emploi est un échec et de conclure que: “les réseaux professionnels ne permettent pas véritablement de trouver un emploi.” Les candidats s’avèrent très critiques sur les fonctionnalités payantes, le manque de confidentialité, l’atteinte à la vie privée, les démarchages commerciaux intempestifs des autres membres, et les sollicitations non désirées ou non appropriées. Quand aux recruteurs, ils estiment que les annonces sont trop chères, les recherches sont très chronophages, il y a peu de profils pertinents,…

Karine Musa, gérante du cabinet de recrutement Up Skills, confie à l’Express dans son article LinkedIn et Viadeo sont-ils vraiment efficaces pour trouver du travail? que: “Pour améliorer son e-réputation, il faut socialement être présent sur ces sites, mais pour beaucoup de candidats, cela s’arrête souvent à une inscription. Pour 20 messages envoyés, nous ne recevons qu’une seule réponse.”  et de rajouter que la tendance est à la baisse: “les profils sont de moins en moins créés dans un objectif précis et sont pour la plupart obsolètes.”

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

[Enquête] A quoi sert LinkedIn ? La recherche de poste n'arrive qu'en 5e position !

[Enquête] A quoi sert LinkedIn ? La recherche de poste n'arrive qu'en 5e position ! | La lettre de Toulouse | Scoop.it
Comment les professionnels utilisent-ils LinkedIn ? Les utilisateurs répondent à l'occasion d'une enquête.

 

 

Pour ceux d'entre vous qui ne connaissent pas LinkedIn, sachez qu'il s'agit du concurrent anglo-saxon du français Viadeo (que les francophones connaissent souvent davantage, au moins de nom). 

Dans les deux cas, ce sont des réseaux sociaux initialement créés dans un objectif de recrutement.

Au départ, l'idée était simple : permettre à des candidats de mettre en ligne leur CV et à des recruteurs de retrouver les profils ciblés dans cette base de données fournies par les candidats. Dès le départ, ces deux réseaux avaient donc un public-cible très professionnel, très différent des utilisateurs de Facebook, notamment.

Entre-temps, LinkedIn et Viadeo ont progressivement élargi les possibilités offertes à leurs membres et aujourd'hui, ce sont devenus des outils fréquemment utilisés dans d'autres buts que le recrutement.

Mais justement, désormais, comment les professionnels utilisent-ils LinkedIn ? Quels sont les avantages qu'ils estiment en retirer ?

C'est ce à quoi répond l'enquête ci-dessous (réalisée par LinkedIn, en fin d'année dernière, auprès de ses usagers) : bonne lecture !

Jacques Le Bris's insight:

A quoi LinkedIn peut-il vous servir ?

Réponse des utilisateurs :

1 - A rechercher des informations sur des personnes ou des entreprises (76,9 % des cas)

2 - A se reconnecter à d'anciens associés, collègues, etc. (68,6%)

3 - A construire de nouvelles relations (réseautage) avec des personnes qui pourraient influencer des clients potentiels (prescripteurs)

4 - A augmenter l'efficacité du réseautage "en face-à-face" (44,5%)

5 - A découvrir de possibles opportunités de recrutement (38,3%)

6 - A construire une relation avec des clients potentiels (37,6%)

7 - A améliorer l'image de marque de mon entreprise, ou mon marketing (37,2%)

8 - A créer des opportunités d'affaires identifiables (27,9%).

 

Et vous, à quoi vous a servi LinkedIn jusqu'à présent ?

Vous reconnaissez-vous dans ces réponses ?

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Les cadres seniors tirent l'utilisation des réseaux sociaux vers le haut

Les cadres seniors tirent l'utilisation des réseaux sociaux vers le haut | La lettre de Toulouse | Scoop.it

En Europe, la diffusion massive des réseaux sociaux au travail se vérifie étonnamment beaucoup auprès des cadres seniors. Réseaux sociaux qui améliorent d'ailleurs leur vie professionnelle comme les performances de l'entreprise. 

71% des cadres seniors européens utilisent au moins une fois par jour les outils sociaux internes et externes* pour leur travail. Bien plus que les 49% de salariés dits 'juniors', montre une étude** internationale publiée par Google.

http://www.atelier.net/sites/default/files/google_reseaux_sociaux.pdf

 

Ces cadres seniors ont d'ailleurs une vision plus positive de ces outils puisque 54% d'entre eux s'attendent à ce que les réseaux sociaux aident à l'amélioration de la productivité, contre 39% chez les juniors.

En détails, environ trois quart de ces cadres disposant d'expérience qui y recourent sont convaincus que leur utilisation améliore la mise en commun d'idées provenant d'équipes géographiquement dispersées (79%), la productivité (76%) ou encore la capacité à trouver de l'information, des personnes ou une expertise plus rapidement (72%).

Autre chose : ce sont les entreprises à forte croissance qui sont les plus susceptibles d'utiliser les outils sociaux pour assurer leur succès. Des outils au service d'entreprises dynamiques

(...)

more...
No comment yet.