La lettre de Toulouse
42.6K views | +1 today
Follow
La lettre de Toulouse
Quelques informations sur l'entreprise et l'immobilier à Toulouse
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

En 2015, la Banque Populaire Occitane a négocié son virage numérique

En 2015, la Banque Populaire Occitane a négocié son virage numérique | La lettre de Toulouse | Scoop.it

En premier plan, Alain Condaminas, directeur général de la Banque Populaire Occitane, devant le président du conseil d’administration André Samier.

 

Avec un résultat net stable à 67,8 millions d’euros, la Banque Populaire Occitane poursuit sa réorganisation humaine et digitale. Elle a investi 3,2 millions d’euros dans le développement de nouvelles applications.

 

Comment répondre aux demandes des nouvelles générations, les fameux digital natives, tout en conservant le lien avec ses clients traditionnels ? Pour répondre à ce paradoxe auquel les organismes bancaires sont tous confrontés, la Banque populaire Occitane (BPO) a choisi de jouer sur les deux tableaux. D’un côté, elle a investi 3,2 millions d’euros dans le développement de nouvelles applications, comme l’archivage numérique. Elle a également installé dans ses 219 agences tous les outils de la banque à distance : wifi, tablettes, ou signature électronique pour la digitalisation des opérations bancaires. 90% des produits destinés aux particuliers peuvent ainsi être souscrits à distance. Et cela fonctionne : 68.800 contrats ont été signés par voie électronique en 2015. L’établissement a même créé une e-agence pour les 1200 clients qui ne communiquent plus qu’à distance. Celle-ci sert de laboratoire pour les pratiques dématérialisées.

 

Recrutement de conseillers spécialisés

La banque compte 260.000 abonnés à ses services en ligne, sur 583.000 clients. Mais pour autant, pas question de reléguer au second plan la relation clientèle, même si la baisse de fréquentation de ses agences se poursuit au rythme de 5% par an. « Ils peuvent choisir le mode de relation qu’ils souhaitent développer, avec leur conseiller ou le canal de leur choix. En ce sens 2015, a été une année importante en termes de réorganisation de l’offre digitale », affirme Alain Condaminas, directeur général de la Banque Populaire Occitane, en amont de l’assemblée générale annuelle qui se tenait le mardi 10 mai à Agen.

« Nous gardons la volonté d’avoir un maillage fort dans les territoires, car c’est le pivot de la relation avec les clients », complète le président du conseil d’administration André Samier. « C’est pourquoi le conseil humain, qui se concentre désormais sur les demandes importantes comme les crédits immobiliers ou le placement d’une succession, se veut de plus en plus qualitatif. »

L’enseigne, qui compte 2200 collaborateurs dans huit départements de Midi-Pyrénées (plus le Lot-et-Garonne, mais sans l’Ariège), en a recruté 133 l’an dernier pour remplacer les départs à la retraite. « Nous cherchons à renforcer des équipes dédiées. Nous avons créé quarante-deux postes de conseillers spécialisés dans l’agriculture, et formé des conseillers en gestion de patrimoine, pour la clientèle haut de gamme, ainsi que pour les entreprises de plus de 3 millions d’euros de chiffre d’affaires », poursuit Alain Condaminas.

 

Relance du crédit aux entreprises

Au final, l’activité de la BPO reste portée par son activité traditionnelle de crédit, en croissance de 24% par rapport à l’année précédente. Plus de la moitié, 1,3 milliard d’euros, concernent des crédits immobiliers aux particuliers, tandis que 828 millions d’euros ont été prêtés aux entreprises, signe d’un redémarrage de l’activité économique. Le bilan 2015 est jugé « satisfaisant », avec un produit net bancaire de 376 millions d’euros, et un résultat net consolidé proche de 68 millions d’euros, en progression de 0,3%. Une performance, face à un coût du risque élevé pour la troisième année consécutive.

« Nous avons une bonne croissance des encours en assurances vie, qui représentent environ 4 milliards d’euros », explique encore Alain Condaminas. Plus d’un client sur trois est sociétaire, mais la direction reste sereine. « Nous n’avons pas de pression excessive de la part de nos actionnaires, qui attendent surtout que nous soyons au service du développement économique régional. Nous avons une politique sur le long terme », conclut-il.


Armelle Parion

 

Jacques Le Bris's insight:

 

Agenda

La banque organise le 28 mai à la Mêlée Numérique un marathon de l’innovation, afin de réfléchir avec ses clients aux usages de l’agence bancaire de demain. « Ce ne sont pas les plus puissants, mais les plus agiles qui survivent. Il faut savoir s’adapter », estime Alain Condaminas.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Convention d'affaires - Inscription

Convention d'affaires - Inscription | La lettre de Toulouse | Scoop.it
RT @LM_live: La convention d'affaires est ouverte :
http://t.co/VhZSYV3zKs
A vous de jouer !
Rendez-vous les 5&6 juin à #MN_2013 #Toulouse
Jacques Le Bris's insight:

Pour préparer vos entretiens professionnels lors du Salon de la Mêlée numérique les 5 et 6 juin 2013 à Diagora Labège.

 

Le site de l'évènemet :

http://www.meleenumerique.com/

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Axelle Lemaire visite La Cantine Toulouse - La Luciole

Axelle Lemaire visite La Cantine Toulouse - La Luciole | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Trois mois à peine après que Toulouse ait reçu la labellisation French Tech, Axelle Lemaire – Secrétaire d’Etat chargée du Numérique – s’est rendue à La Cantine Toulouse à la rencontre des acteurs locaux de l’innovation numérique : élus, start-up et accélérateurs. Retour en images : 9h05 Arrivée d’Axelle Lemaire …

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Notre modèle 304

Notre modèle 304 | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Bonjour,

Il ne s’agit pas ici d’un PSA bashing comme il est de bon ton de procéder en cette rentrée 2012.

En fait, nous allons droit au but, ou plus exactement  au cœur,  de La Mêlée de notre 304° D-D EMC.

En effet, l’Invité de notre Déjeuner-Débat du 1er  jeudi du mois de septembre qui, traditionnellement et cette fois depuis 30 ans, donne le départ de la rentrée économique à Toulouse, était notre ami Edouard Forzy. Un habitué de nos D-D EMC qui allait cette fois nous parler de son dernier bébé :  La Cantine à Toulouse.

 http://lacantine-toulouse.org/

 

 

En fait, ce Bébé s’apprête à sortir de sa nurserie sise au 27 boulevard Matabiau pour aller habiter,  dès la seconde semaine d’octobre 2012,  au 27 rue d’Aubuisson, toujours à Toulouse. Les Parents se portent bien.

 

(...)

more...
No comment yet.