La lettre de Toul...
Follow
Find tag "EADS"
16.0K views | +15 today
La lettre de Toulouse
Quelques informations sur l'immobilier à Toulouse
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

EADS Toulouse change de mode de gouvernance

EADS Toulouse change de mode de gouvernance | La lettre de Toulouse | Scoop.it
Les actionnaires d'EADS Toulouse viennent d'approuver, lors de l'assemblée générale extraordinaire qui s'est déroulée à Amsterdam, mercredi 27 mars 2013, le changement du mode de gouvernance du groupe.

 

Mercredi 27 mars 2013, les actionnaires d’EADS Toulouse, maison mère d’Airbus, ont voté à Amsterdam, lors d’une assemblée générale extraordinaire, une réforme du mode de gouvernance du groupe libéré du contrôle des états. 

Le droit de véto qu’avaient la France, l’ Allemagne et l’Espagne sur les principales décisions du groupe EADS Toulouse, concernant notamment la nomination des dirigeants ainsi que les orientations stratégiques du groupe,est désormais caduque.

 La participation des états au capital du groupe EADS Toulouse est désormais limitée à 28 %. La décision a été prise en accord avec les principaux états concernés en décembre 2012. 

La réforme actionnariale du groupe EADS Toulouse prendra effet le 2 avril 2013

Les deux fondateurs du groupe EADS Toulouse, le géant de l’édition Lagardère et l’industriel allemand Daimler vont, par ailleurs, se défaire de leurs participations pour se recentrer chacun sur son corps de métier. 

 

La réforme actionnariale qui inquiète déjà les salariés qui craignent que la rentabilité ne devienne l’unique priorité du groupe, prendra effet, le 2 avril 2013.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

EADS : un nouveau conseil d'administration garant de l'indépendance du groupe

EADS : un nouveau conseil d'administration garant de l'indépendance du groupe | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Tom Enders

Après quelques atermoiements, EADS a enfin choisi les douze membres de son prochain conseil d'administration. L'ancien PDG de Thales, Denis Ranque, est pressenti pour devenir le président du conseil.

C'est bientôt une nouvelle ère pour EADS qui s'ouvre. EADS a enfin trouvé les douze membres de son futur conseil d'administration, qui seront proposés à l'assemblée générale extraordinaire (AGE) des actionnaires :

Manfred Bischoff, 70 ans, administrateur de Royal KPN NV et Unicredit, et président du conseil de surveillance de J.M. Voith AG et de Daimler AG
Ralph D. Crosby, Jr., 65 ans, membre du conseil d'administration du groupe Serco PLC et anciennement membre du conseil d'administration de Northrop Grumman Corporation et d'EADS N.V.
Tom Enders, 54 ans, président exécutif (CEO) d'EADS N.V.
Hans-Peter Keitel, 65 ans, vice-président de la Fédération des Industries allemandes (BDI) et anciennement président-directeur général de Hochtief AG
Hermann-Josef Lamberti, 57 ans, membre du conseil de surveillance de Carl Zeiss AG et d'EADS (depuis 2007), membre du comité consultatif de Barmenia Versicherungen et anciennement membre du directoire de Deutsche Bank AG
Anne Lauvergeon, 53 ans, partenaire d'Efficiency Capital et président-directeur général d'A.L.P.S.A. et anciennement président-directeur général d'Areva Lakshmi N. Mittal, 61 ans, président-directeur général d'ArcelorMittal et membre du conseil d'administration de Goldman Sachs et d'EADS N.V. depuis 2007
Sir John Parker, 70 ans, président d'Anglo American PLC, président délégué de DP World et anciennement président du conseil d'administration de National Grid PLC, membre du conseil d'administration d'EADS depuis 2007
Michel Pébereau, 71 ans, président honoraire de BNP Paribas et membre du conseil d'administration de Saint-Gobain, de Total et d'EADS (depuis 2007) Josep Piqué i Camps, 57 ans, président de Pangea XXI Consultora Internacional et président de Vueling, membre du conseil d'administration d'EADS depuis 2012
Denis Ranque, 61 ans, membre du conseil d'administration de Saint-Gobain, anciennement président du conseil d'administration de Technicolor et président-directeur général de Thales
Jean-Claude Trichet, 70 ans, gouverneur honoraire de la Banque de France et anciennement président de la Banque centrale européenne (BCE), membre du conseil d'administration d'EADS depuis 2012.
 
 Modifications des statuts d'EADS

Le nouveau conseil d'administration d'EADS, une fois élu par l'AGE, "désignera le futur président du conseil lors de sa première réunion", a expliqué EADS dans un communiqué. Une convocation à l'AGE sera prochainement envoyée aux actionnaires, en respectant le préavis réglementaire de 42 jours en vigueur. "Lors de l'AGE, les actionnaires devront également approuver les modifications apportées aux statuts de l'entreprise, ainsi que le plan de rachat d'actions (selon les conditions du marché)", a précisé EADS.

Ranque est favori pour le diriger le conseil

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Pierre Sparaco : « Cette fusion EADS-BAE Systems est un aboutissement »

Pierre Sparaco : « Cette fusion EADS-BAE Systems est un aboutissement » | La lettre de Toulouse | Scoop.it
Pierre Sparaco, membre de l’Académie de l’air et de l’espace, journaliste et auteur spécialisé en aéronautique, décrypte les enjeux d’une possible fusion entre le géant européen de l’aéronautique et de la défense et son concurrent britannique.

 

EADS et BAE Systems ont confirmé le 12 septembre être en discussion sur une possible fusion. Boeing, avec ses 68,7 milliards de dollars de ventes en 2011, serait relégué au deuxième plan derrière ce potentiel mastodonte de 94 milliards de dollars de chiffre d’affaires.

Quels intérêts EADS et BAE Systems ont-il à fusionner ?
On ignore pour le moment d’où est venue l’initiative. Mais c’est surtout du côté d’EADS qu’une stratégie à long terme apparait clairement. Le groupe se porte bien, mais il a ce problème d’être trop dépendant d’Airbus qui représente plus des deux tiers de l’ensemble des activités du groupe. Depuis longtemps, EADS veut mieux équilibrer les activités entre le civil et le militaire, la seule manière de le faire étant la croissance externe. La branche défense d’EADS, Cassidian, n’a pas eu de résultats concrets et a en plus connu des difficultés de gouvernance et de stratégie.

Et du côté de BAE Systems ?
Il est plus difficile de comprendre les motivations de BAE Systems. Cette société a donné depuis quelques années une priorité totale à la pénétration du marché militaire américain, qui reste de loin le plus important des marchés qu’on puisse imaginer – le Pentagone dépense même en période de récession 2 milliards de dollars par jour… Peut-être que BAE Systems estime avoir fait le plein de contrats d’activité aux États-Unis, n’espère plus une croissance importante et ne voit pas où s’adresser pour compenser cela. Mais pour le moment, n’oublions pas que les deux groupes se sont contentés de confirmer être au stade de la discussion. Ils se donnent jusqu’au 10 octobre pour prendre une décision.

Peut-être est-ce un moyen pour BAE Systems de revenir vers l’Europe ?
Rien n’indique dans les propos de ses dirigeants lors des derniers mois un désir de retour vers l’Europe continentale. Cette société est à l’image de la nation britannique : tournée vers le grand large.

« Des questions politiques se posent »

Quels seraient les obstacles à cette fusion ?

(...)

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

EADS : les huit points qu'il faut retenir de la future stratégie de Tom Enders

EADS : les huit points qu'il faut retenir de la future stratégie de Tom Enders | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Lors de la présentation des résultats 2012 d'EADS, Tom Enders a dévoilé quelques bribes de ce que sera le groupe européen sous sa présidence. Voici les huit points que nous avons retenus.

Ce n'est pas une surprise, EADS va bien. Le chiffre d'affaires du groupe européen s'est établi l'an dernier à 56,5 milliards d'euros en hausse de 15 % (49 milliards en 2011) et le bénéfice d'exploitation (EBIT) a bondi de 29 %, à 2,19 milliards (1,69 milliard en 2011). Mais, pour le nouveau président exécutif d'EADS, Tom Enders, ce n'est pas suffisant même si il a reconnu que "2012 a été une bonne année". Tout au long de la présentation des résultats ce mercredi, il a martelé sur tous les tons que le groupe devait mettre le cap vers une meilleure profitabilité afin de mieux servir les actionnaires du groupe. Il peut toutefois encore dormir tranquille avec une trésorerie nette confortable, qui s'élevait fin 2012 à 12,3 milliards d'euros, en hausse de 5 % (11,6 milliards en 2011).

1/ Des axes d'améliorations pour dégager une meilleure rentabilité d'EADS

(...)

 

2/ EADS garde ses activités défense

(...)

 
3/ Les relations avec les États partenaires d'EADS

(...)

 
4/  un carnet de commandes étonnant

(...)

 

5/ Une montée en cadence d'Airbus prudente

(...)

 

6/ Une deuxième chaine d'assemblage de l'A350

(...)

 
7/ Le rachat d'actions ira à son terme

(...)

 

8/ Les enquêtes sur des affaires de corruption

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le groupe EADS confirme l'installation de son siège à Toulouse

Le groupe EADS confirme l'installation de son siège à Toulouse | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Le groupe EADS profite du départ de deux actionnaires historiques pour modifier en profonceur son capital et son organisation. Le siège opérationnel du groupe européen d’aéronautique et de défense est maintenu à Toulouse.

 

Le groupe EADS va démarrer l’année 2013 sous de nouveaux auspices. Après plusieurs mois de négociations afin de convenir d’une nouvelle répartition du capital, les différentes parties ont publié un accord ce mercredi 5 décembre. « Cet accord vise à normaliser et simplifier la gouvernance d’EADS, tout en sécurisant une structure d’actionnariat qui permet à la France, l’Allemagne et l’Espagne de protéger leurs intérêts stratégiques légitimes », explique le groupe dans un communiqué.

Autre élément important, ce pacte officialise l’installation du siège opérationnel d’EADS à Toulouse, au sein de futurs bâtiments près de la zone aéroportuaire de Blagnac.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Déménagement d'EADS à Toulouse : entre 200 et 300 personnes concernées

Déménagement d'EADS à Toulouse : entre 200 et 300 personnes concernées | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Après son départ d’Airbus en mai pour la maison mère EADS, Tom Enders veut rester à Toulouse. Une partie du siège devrait ainsi déménager près de la Ville rose. Une décision stratégique, voulue pour "une meilleure efficacité opérationnelle", et saluée par tous les élus locaux.

(...) 

Concrètement, EADS, dont le siège juridique est aux Pays-Bas et les instances dirigeantes réparties entre Munich et Paris, devrait donc regrouper ses activités de direction sur un seul et même site, à Toulouse. Ce transfert pourrait amener entre 200 et 300 personnes à déménager de ce côté-ci de la Garonne. Mais il soulève également l’inquiétude des syndicats parisiens qui redoutent, par ce déménagement, une nouvelle rationalisation des postes administratifs. Tom Enders en tout cas, ne devrait donc pas quitter la Ville rose, même si un bureau sera conservé à Paris. Il sera voisin de Fabrice Brégier, son successeur désigné à la tête d’Airbus.

(...)

more...
No comment yet.