La lettre de Toul...
Follow
Find tag "Airbus"
18.2K views | +2 today
La lettre de Toulouse
Quelques informations sur l'immobilier à Toulouse
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Airbus livre son premier A350 XWB à Qatar Airways

Airbus livre son premier A350 XWB à Qatar Airways | La lettre de Toulouse | Scoop.it


L'A350 de la compagnie Qatar Arways au décollage à Toulouse lundi 22 décembre.


 

Sept années après avoir reçu la commande de la compagnie aérienne Qatar Airways, Airbus a livré ce lundi 22 décembre à Toulouse son premier A350 XWB, un gros porteur de première génération.

Ce lundi 22 décembre est un jour historique pour Airbus. Le constructeur européen vient de livrer son premier A350 XWB à la compagnie Qatar Airways. Initialement prévue le samedi 13 décembre, la cérémonie a été suivie par 150 journalistes au Delivery Centre d'Airbus à Colomiers. 

"C'est plus qu'un grand jour pour Airbus, c'est un jour historique, s'est félicité Fabrice Brégier, le président d'Airbus Aircraft. Après l'A300, l'A320, l'A330, l'A340 et l'A380, nous livrons aujourd'hui l'A350 à une compagnie dont les critères de qualité sont très élevés, et dans les temps prévus. Je suis très fier de notre équipe et de notre partenaire Rolls-Royce. Je voudrais également remercié Louis Gallois, qui a su convaincre le directoire à l'époque que l'A350 XWB était le bon modèle et que nous le livrerions à temps malgré nos difficultés."

"L'A350 va marquer la prochaine décennie car il n'y aura pas de nouvel avion développé d'ici là, a souligné Akbar Al Baker, le président de la compagnie aérienne Qatar Airways. Avec Airbus et Rolls-Royce, nous sommes fiers de faire l'histoire. C'est la commande par Qatar Airways de 80 A350 en juin 2007 qui a permis de développer ce programme, conçu main dans la main avec Airbus."

Lors de son discours, le président de la compagnie qatarienne a également eu quelques mots pour Louis Gallois. "Je voudrais le remercier car il y a huit ans, nous avons négocié, frappé du poing sur la table et finalement trouvé un accord gagnant-gagnant pour les deux parties, a rappelé Akbar Al Baker. Je remercie également Didier Evrard, le directeur de programme de l'A350, avec qui j'ai eu quelques désaccords il y a deux jours à cause des exigences de qualité de Qatar Airways, pour avoir, enfin, livré cet appareil."

"Vous êtes un client difficile et exigeant, peut-être un peu trop, a plaisanté Fabrice Brégier à l'attention d'Akbar Al Baker. Mais vous êtes l'un des architectes de l'A350. Sans vos exigences, l'A350 ne serait pas le meilleur avion dans sa catégorie aujourd'hui. À l'avenir, notre travail en sera facilité avec nos autres clients car nous avons déjà réalisé les exigences de la première compagnie aérienne au monde. Nous vous devons beaucoup."

Un succès commercial
"Airbus est de retour", affirmait Louis Gallois en 2006 en annonçant le lancement d'une nouvelle version de l'A350, un programme de 10 milliards d'euros à l'époque, près de 12 milliards aujourd'hui.

Fabriqué à 53 % avec des matériaux composites, l'A350 devrait être moins gourmand en carburant que ses concurrents. "Peu importe le prix du fuel, cela représente 50 % des coûts des compagnies aériennes, a rappelé Kiran Rao, vice-président stratégie et marketing à Airbus, lundi matin, lors de la présentation de l'avion. Il consommera 25 % de carburant de moins que le Boeing 777 actuel."

Certifié en un temps record - moins de 15 mois après le premier vol en juin 2013 -, l'A350 va faire face au défi de montée en cadence de la chaîne de production. "Il va falloir accompagner nos fournisseurs pour accroître les cadences, a annoncé Didier Evrard, le directeur des programme à Airbus. Nous devons faire en 4 ans ce que nous avons fait en 18 ans pour l'A330. L'objectif est de produire 10 avions par mois en 2018."

Avec 778 commandes à la fin novembre, l'A350 est déjà un succès
commercial. D'après Airbus, le potentiel de vente est de 2 500 avions, soit 500 milliards de dollars. Une
quinzaine d'appareils sera livrée en 2015 à Qatar Airways, Finnair et Vietnam
Airlines.

Gael Cérez

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Premier vol réussi pour l'A320neo au-dessus de Toulouse

Premier vol réussi pour l'A320neo au-dessus de Toulouse | La lettre de Toulouse | Scoop.it


1er vol de l'A320neo ce jeudi à Toulouse


Devant un parterre d'élus et les principaux dirigeants d'Airbus Group, l'A320neo a effectué ce matin son premier vol d'essai. Très attendu, ce premier test s'est parfaitement déroulé. Véritable réussite commerciale avec déjà plus de 3.250 commandes, le nouveau-né de la famille de monocouloirs d'Airbus permet d'économiser 20 % de carburant et 5.000 tonnes de CO2 par an.

How do you feel ? Comment tu te sens? En attendant le décollage de l'A320neo, les commentaires sont en anglais. Sous un ciel voilé, à 12h, le nouveau moyen-courrier de la famille Airbus a décollé pour la première fois au départ de Toulouse. Direction Bordeaux pour un vol d'environ deux heures. Parmi les personnalités présentes, Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, Bernard Keller, maire de Blagnac et Laurence Arribagé, adjointe à la Marie de Toulouse et première secrétaire départementale UMP de la Haute-Garonne, ont assisté au décollage. Tom Enders, PDG d'Airbus Group, s'était lui mêlé aux salariés du groupe.

Ce premier vol a permis de tester les équipements, les systèmes et les modifications apportés au moyen-courrier. "C'est le début d'une success story", a annoncé Fabrice Brégier, PDG d'Airbus, en accueillant, après le vol, les 5 membres de l'équipe de pilotage. “J’adresse toutes mes félicitations à l’ensemble de l’équipe de
développement de l’A320neo, aux équipes sol et à l’équipage, grâce
auxquels cet événement a été possible”, a ajouté Fabrice Brégier.

Une efficience économique et écologique
Airbus a annoncé des performances "record" pour le nouvel avion qui a
déjà totalisé plus de 3.000 commandes fermes de 60 clients depuis son
lancement en décembre 2010, soit 60 % de part de marché dans sa catégorie. Le responsable de cette réussite, John Leahy, Chief Operating Officer - Customers d'Airbus, était lui aussi présent pour ce premier vol. Toutefois, avant d'être livré aux premiers clients, dont Qatar Airways
et Lufthansa, fin 2015, l'A320neo devra effectuer un an de tests en vol, soit près de 3.000 heures d'essai.

Plus silencieux et performant, le nouveau-né de la famille Airbus permet d'économiser 20 % de carburant par an. "L'efficience n'est pas qu'économique, mais aussi écologique", a affirmé
Klaus Roewe, vice-président A320neo family, en précisant que l'A320neo permet également de réduire les
émissions de CO2 de 5.000 tonnes par an
. Parmi les avantages de l'engin nouvelle génération, l'espace cabine. Des sièges plus larges et des coffres à bagages plus volumineux permettront une plus grande rapidité des opérations d'embarquement / débarquement.

"Ce vol inaugural marque le lancement d’une campagne d’essais rigoureuse
impliquant huit avions représentant tous les modèles ainsi que les deux
nouvelles options de motorisation : les turboréacteurs PW1100G-JM de
Pratt&Whitney et les LEAP-1A de CFM International", indique-t-on chez Airbus.

Simona Pizzuti

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

L'A380 ne décolle toujours pas

L'A380 ne décolle toujours pas | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Airbus Group publie, ce 30 juillet, ses résultats semestriels. Les premiers depuis la réorganisation du groupe. Et ils sont satisfaisants. Le bénéfice est en hausse de 50% à 1,14 milliard d'euros. Le chiffre d'affaires progresse de 6% à 27,2 milliards d'euros. Il confirme ses prévisions pour 2014.

Le groupe est toujours porté par les activités de sa principale filiale Airbus. Pourtant, si on parle souvent de l'A380, un super jumbo qui est encore loin d'être une cash machine.

Pas une seule commande depuis le début de l'année. Décidément l'A380 peine toujours à séduire. Alors oui, c'est l'avion le plus économique par passager transporté au monde, mais il coûte cher, plus de 2 milliards de dollars l'exemplaire.

Un prix beaucoup trop élevé dans le contexte économique actuel. A part les compagnies du Golfe et asiatiques, les clients ne se bousculent pas. Les transporteurs occidentaux préfèrent jouer la carte de la prudence et renouveler l'intérieur de leurs avions plutôt que passer de nouvelles commandes.

3 ans de retard

Entré en service fin 2007, avec 3 ans de retard, les coûts de développement sont passés de 12 à plus de 15 milliards d'euros. Résultat, si la production de cet appareil ne se fait plus à perte depuis quelques mois, le programme lui ne gagne toujours pas d'argent.

Selon plusieurs experts, Airbus a besoin d'une centaine d'engagements supplémentaires pour que ce programme tienne enfin ses promesses en matière de rentabilité. Pour séduire de nouveaux clients, Airbus pourrait décider de lancer une version remotorisé de son A380 encore plus économique.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le futur #A350 pointe son nez à Toulouse.

Le futur #A350 pointe son nez à Toulouse. | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Le futur Long-Courrier #A350 a fait son premier tour de piste à @Toulouse le 13 mai 2013.

 

Attention, peinture fraiche !

L’A350 a réalisé aujourd’hui à Toulouse sa première sortie hors des ateliers de l’usine, en arborant les couleurs officielles de l’avionneur.

Un "roll out" effectué loin des médias, en raison d’un calendrier industriel très tendu, mais une étape importante du processus industriel.

Le planning prévoit un vol inaugural dans le courant du mois de juin.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Airbus : trois ans de travail au corps pour arracher à Lion Air une commande d'avions historique

Airbus : trois ans de travail au corps pour arracher à Lion Air une commande d'avions historique | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Avec Lion Air, l'avionneur Airbus engrange le plus gros contrat jamais passé dans l'histoire de l'aéronautique

Ce matin à l'Elysée, en présence de François Hollande, Airbus et la compagnie à bas coûts indonésienne Lion Air ont signé un contrat portant sur l'achat par le transporteur de 234 Airbus de la famille des A320 pour un montant de 18,4 milliards d'euros au prix catalogue. Soit le plus gros contrat de l'histoire de l'aviation.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

L’assemblage final du premier A350 démarre à Toulouse

L’assemblage final du premier A350 démarre à Toulouse | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Le programme A350 est entré dans une nouvelle phase.
Airbus a engagé, jeudi 5 avril, l’assemblage final du premier exemplaire de ce nouveau long courrier, dont la mise en service commerciale ne devrait intervenir qu’au début de l’année 2014. L’assemblage se fera en plusieurs étapes : la partie centrale du fuselage vient à peine d’arriver, en provenance de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le 4 avril, précédée par la partie avant du fuselage, livrée, également de Saint-Nazaire, dès la toute fin d’année dernière. La livraison de la partie arrière, en provenance de Hambourg, est attendue pour les prochaines semaines, suivie de la livraison de la voilure, qui doit être livrée par les usines de Broughton, au Royaume-Uni.

 

Ce premier avion, qui sera assemblé d’ici l’été, est destiné aux essais statiques, il ne volera pas. C’est un avion structurel, sans les systèmes électriques, électroniques et hydrauliques, une "coquille" vide, destinée à être "torturée", pour tester la solidité des pièces. Il sera testé en conditions extrêmes. Les éléments de l'avion pourront être soumis à des pressions allant jusqu'à la rupture ou la cassure. Ces tests, qui dureront un an et demi, avec une équipe d'une centaine de personnes, conditionnent le démarrage des essais en vol.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

La compagnie brésilienne Azul commande 35 A320neo à Airbus

La compagnie brésilienne Azul commande 35 A320neo à Airbus | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Avec cette commande, Azul compte "disposer prochainement d'un plus grand nombre de sièges pour ses vols sur les plus longues distances"

 


La valeur des appareils est estimée à 2,9 milliards d'euros au prix catalogue. Ils seront utilisés dans les lignes nationales brésiliennes à forte densité.

 

Grosse vente en perspective pour Airbus. Le constructeur aéronautique a annoncé lundi 1er décembre avoir signé un contrat avec la compagnie brésilienne Azul Brazilian Airlines portant sur l'achat de 35 appareils de la famille A320neo, une version remotorisée de son moyen-courrier vedette. La valeur des avions atteint les 2,9 milliards d'euros au prix catalogue.

 Réduire les "coûts d'exploitation"

"La compagnie aérienne, qui a déjà commandé 28 A320neo via un contrat de leasing, a choisi les appareils de la famille A320neo pour effectuer les vols sur les lignes nationales à forte densité, notamment Campinas - Salvador et Campinas - Recife", a indiqué l'avionneur européen. Ces nouveaux appareils complèteront la flotte d'E-jets (Embraer) de la société brésilienne. Avec cette commande, Azul compte "disposer prochainement d'un plus grand nombre de sièges pour ses vols sur les plus longues distances" ce qui lui "permettra de réduire nos coûts d'exploitation".

En outre, Airbus rappelle qu'en avril, la compagnié brésilienne avait annoncé son intention de lancer ses vols long-courriers début décembre. "La compagnie prévoit de desservir de nouvelles lignes internationales avec une flotte de 12 gros-porteurs Airbus, dont sept A330-200, suivis ultérieurement de cinq A350-900 équipés de réacteurs Rolls-Royce", a-t-il détaillé. L'A350 est l'avion long-courrier de nouvelle génération qui va entrer en service mi-décembre.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Airbus Group lance un grand ménage dans ses activités Défense

Airbus Group lance un grand ménage dans ses activités Défense | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Airbus Group a annoncé ce mardi une réorganisation de ses activités de défense et spatiales qui se traduira par des cessions de filiales ou de participations jugées non stratégiques. Elle permettra également au groupe aéronautique de se recentrer sur les avions militaires, les missiles, les lanceurs et les satellites.

C'est un vrai leitmotiv chez Airbus Group : "Nous ne sommes pas encore assez rentable". C'est donc à l'aune de cet objectif financier en grande partie que Airbus Defence and Space (ADS) prévoit "de céder certains secteurs d'activité ne correspondant pas à ses objectifs stratégiques et pour lesquels un meilleur développement serait possible dans des structures différentes",

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Spatial. Pourquoi Airbus et Safran veulent construire un lanceur moins cher

Spatial. Pourquoi Airbus et Safran veulent construire un lanceur moins cher | La lettre de Toulouse | Scoop.it

La fusée Ariane, ici au salon du Bourget, devrait profiter d’une version moins chère à l’exploitation, baptisée 5 ME.

Envoyer des satellites pour 30% moins cher et concurrencer ainsi les États-Unis. C'est l'objectif de la future coentreprise Airbus - Safran officialisée lundi 16 juin. Derrière l'enjeu se cache aussi une lutte à l'échelle européenne, et un combat pour les emplois régionaux.

Le marché des lanceurs spatiaux vit un tournant historique : celui provoqué par l’arrivée de Space X, nouveau venu dans le secteur de l’envoi de satellites. Encore inconnue du grand public, cette start-up américaine accompagnée par la Nasa, est en train de révolutionner le marché des lanceurs en proposant un prix 30% moins cher que les tarifs pratiqués par Ariane. « Un lancement à Kourou varie au niveau des prix. Disons que la fourchette se situe entre 90 et 110 millions d’euros le tir. La société Space X, assistée par la Nasa, propose un coût de lancement de 70 millions d’euros », expliquait récemment dans nos colonnes le sénateur Bertrand Auban, qui a été nommé à la tête d’un groupe parlementaire dans le spatial.

La question est donc simple, mais l’équation complexe : comment proposer des tirs "Ariane" à 70 millions d’euros, tout en conservant les unités de productions en Europe ? Pour répondre, Airbus et Safran ont annoncé la création d’une joint-venture à 50-50. Objectif avoué : proposer une nouvelle famille de lanceurs compétitifs. Mais derrière ce mariage officialisé ce lundi 16 juin à l’Elysée se cache en fait une bataille de pouvoir entre les différents acteurs de la filière. Et cette rencontre, initiée par la secrétaire d’État chargée de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Geneviève Fioraso, visait aussi à entériner la répartition des tâches entre les acteurs. Par exemple, l’architecture proposé par ce nouveau lanceur permettrait, selon une note interne, de conserver une architecture de propulsion compatible avec les carburants poudre déjà existants, et donc d’en conserver la production sur le site des « Mureaux » de Airbus Defense and Space.

Plus de 50% des emplois du spatial français concentrés en Midi-Pyrénées

Au final, deux solutions technologique se dessinent sur le papier : la première est celle d’un lanceur Ariane 5ME, évolution logique des lanceurs actuels, mais avec un rapport qualité / prix qui répond au cahier des charges. La seconde, est celle d’un Ariane 6 plus grand et plus ambitieux, qui pourrait décoller à l’horizon 2021.
« Le programme Ariane est un immense succès depuis trente ans, mais pour qu’il demeure viable et compétitif, nous devons mettre en place une structure industrielle nettement plus efficace », explique Tom Enders P-DG d’Airbus Group. Pour Jean-Paul Herteman, le P-DG de Safran, « Nous sommes face à des choix qui nécessitent plus d’agilité, des produits plus économiques et des structures plus intégrées. Cette nouvelle entité commune deviendra un fleuron mondial dans le domaine des lanceurs ».

La création de cette nouvelle entité doit intervenir avant la fin de l’année. Pour Midi-Pyrénées, les enjeux en terme d’emploi sont considérables. La filière emploie plus de 12.000 personnes à travers Airbus Defense & Space, Thales Alenia Space ou encore le Cnes et CLS, soit plus d’un emploi sur deux dans le spatial français et un sur quatre en Europe.
M.V.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

[Débat du mois] Et si Airbus déménageait ?

[Débat du mois] Et si Airbus déménageait ? | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Carré d’info et le pôle actualité de la Médiathèque de Toulouse vous proposent tous les mois en partenariat un débat d’actualité sur des thèmes qui animent la ville.

Pour ce troisième rendez-vous, nous vous proposons de débattre de l’impact économique que représente l’avionneur sur le territoire toulousain en terme d’emploi, d’investissement et d’avenir pour la ville.

 

Rendez-vous le 18 avril à 18 heures au pôle actualité de la médiathèque José Cabanis.

 

D’ici là, n’hésitez pas à commenter et poser vos questions.

 

Pour cela, trois solutions :

- dans les commentaires à la suite de cet article,

- sur la page Facebook de Carré d’Info

- sur Twitter avec le hastag #DebatAirbus (les tweets seront visibles dans cet article)

https://twitter.com/search?q=%23DebatAirbus&src=typd

 

 

Airbus est une évidence économique à Toulouse. Plus de 16 000 salariés sur ses sites de l’agglomération, de grands succès populaires et technologiques tels l’A320 ou l’A380, sans compter la prochaine installation du siège d’EADS, sa maison-mère, dans la ville rose. Oui, Airbus va bien et en fait profiter Toulouse.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Les ventes d’A380 pénalisées par les fissures

Les ventes d’A380 pénalisées par les fissures | La lettre de Toulouse | Scoop.it

l’A380 d’Emirates sur le tarmac du salon de Berlin. Copyright Messe Berlin GmbH

 

Le salon aéronautique de Berlin est le plus ancien show aéronautique du monde.

Il attend plus de 235.000 visiteurs et est l’occasion de jauger le marché professionnel. Mais pour le constructeur Airbus basé à Toulouse, si les perspectives de marché sont bonnes, les commandes elles, ne seront pas au rendez-vous.

(...)

Autre ombre au tableau, la commercialisation du gros porteur A380. L’objectif des trente appareils vendus cette année aura du mal à être réalisé. À ce jour, 82 appareils ont été livrés à huit compagnies aériennes sur les 258 actuellement en commande. Les fissures constatées dans les ailes des A380 ont mis un frein à la commercialisation de cette année. « C’est un problème mineur, mais nombre de clients sont contrariés », a commenté le p-dg d’Airbus Fabrice Brégier à l’Agence France Presse en début du Salon aéronautique de Berlin. Entre janvier et août, seules 4 commandes de gros porteurs ont été enregistrées.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

L'ascension de Fabrice Brégier, portrait du nouveau président d'Airbus

L'ascension de Fabrice Brégier, portrait du nouveau président d'Airbus | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Fabrice Brégier, 50 ans, prendra officiellement la présidence d'Airbus le 1er juin prochain. Chief operating officer depuis 2006, il accède en toute logique à une responsabilité qu'il a toujours convoité sans vraiment l'avouer. Portrait de ce polytechnicien qui a réussi avec Tom Enders à régler les problèmes industriels de l'avionneur européen.

Le Conseil d'administration d'EADS a choisi de nommer Fabrice Brégier président d'Airbus en remplacement de Tom Enders, nouveau numéro 1 du groupe EADS. En mai 2011, à quelques semaines d'un Salon du Bourget record pour l'avionneur européen, Tom Enders ne doutait pas des capacités de Fabrice Brégier à prendre les rênes d'Airbus. "Il en a tout à fait les capacités. C'est un des managers les plus expérimentés du groupe, il a dirigé MBDA, Eurocopter, il est DG d'Airbus depuis plus de quatre ans. Je vois peu d'autres dirigeants du groupe EADS qui aient une telle expérience", déclarait-il à Challenges.

Nommé au poste de directeur général délégué d'Airbus en 2006, alors que l'entreprise faisait face à la crise de l'A380, ce polytechnicien également diplômé de l'Ecole des Mines de Paris a parfaitement géré sa prise de fonction. Malgré le contexte défavorable et l'annonce du plan Power 8, Fabrice Brégier a réussi a rétablir la confiance des différents partenaires d'Airbus. Il a su remettre l'entreprise sur les rails et a apaisé les relations avec les sous-traitants et les collectivités locales.

 

(...)

more...
No comment yet.