La lettre de Toulouse
43.1K views | +5 today
Follow
La lettre de Toulouse
Quelques informations sur l'entreprise et l'immobilier à Toulouse
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Chômage: l'Insee dévoile sa photographie du marché du travail en 2013

Chômage: l'Insee dévoile sa photographie du marché du travail en 2013 | La lettre de Toulouse | Scoop.it

La situation des hommes s'est fortement dégradée depuis 2011 en métropole, leur taux de chômage étant plus élevé que celui des femmes, qui elles, sont plus à temps partiel, selon l'Institut.

 

Le taux de chômage des hommes a dépassé celui des femmes en 2013, mais ces dernières sont restées plus touchées par le temps partiel et le "sous-emploi", selon une étude de l'Insee publiée mardi 30 septembre.

Selon la "Photographie du marché du travail en 2013" de l'Insee, la situation des hommes s'est fortement dégradée depuis 2011 en métropole, leur chômage augmentant de 1,5 point pour s'établir à 10% en 2013. Ce taux est désormais supérieur à celui observé chez les femmes (9,7%).

Tous les actifs confondus, le chômage s'élève en moyenne à 9,8% sur l'année 2013, en hausse de 0,4 point sur un an. Cela "masque toutefois une stabilisation en cours d'année", nuance l'Institut de la statistique.

Les hommes sont aussi "un peu plus touchés que les femmes par le chômage de longue durée", selon l'étude: 4,1% des hommes actifs sont chômeurs depuis un an ou plus, contre 3,9% des femmes actives.

18% de la population active à temps partiel

En revanche, "près de 80%" des emplois à temps partiel sont occupés par des femmes. Parmi elles, près d'un tiers (32,5%) "souhaitent travailler davantage".

Par conséquent, les femmes sont également surreprésentées (71,7%) parmi les 1,68 million d'actifs "en sous-emploi". Cette catégorie regroupe des personnes à temps partiel souhaitant travailler davantage et disponibles pour le faire, ainsi que des personnes traversant une période de chômage technique ou partiel.

Au total en 2013, 18,4% de la population active est à temps partiel et 6,5% en sous-emploi, deux statistiques en hausse de 0,4 point sur un an. Les personnes à temps partiel travaillent en moyenne 23 heures par semaine (hors congés ou RTT), contre près de 41 heures pour les temps complets.

L'étude fait également un bilan plus général du marché du travail en 2013: en moyenne, la France métropolitaine comptait 28,6 millions d'actifs, dont 25,8 millions en emploi (dont 88,8% de salariés) et 2,8 millions au chômage au sens du Bureau international du travail.

22 millions d'"inactifs"

Parmi les salariés, 86,5% sont en contrat à durée indéterminée (CDI), 9,5% en contrat à durée déterminée (CDD), 2,2% en intérim et 1,8% en apprentissage. Ces parts sont stables sur un an.

Par secteur, le tertiaire regroupe 76,2% des emplois, l'industrie 13,5%, la construction 6,6% et l'agriculture 3,0%.

Toujours en 2013, l'Insee recense 22 millions d'"inactifs", qui "ne travaillent pas et ne recherchent pas activement un emploi ou ne sont pas disponibles pour en occuper un". Parmi eux: des étudiants, des retraités, des parents au foyer ou encore des personnes en incapacité de travailler.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Oppidea, aménageur public de Toulouse Métropole, construit 1 400 logements en 2013

Oppidea, aménageur public de Toulouse Métropole, construit 1 400 logements en 2013 | La lettre de Toulouse | Scoop.it
Jacques Le Bris's insight:

Après un net ralentissement en 2012, l’aménageur public Oppidea espère retrouver son rythme de croisière cette année grâce au démarrage de nouvelles ZAC. Il table sur la construction de 1.400 logements et le dépôt de 2.000 permis de construire.

Les chiffres ne laissent pas de place au doute : 2012 aura été une année en creux pour l’aménageur public de la métropole toulousaine Oppidea. Au bilan, 1.634 logements livrés mais seulement 912 permis de construire délivrés et le report de 500 logements en accession libre en raison de la crise. "L’année a été marquée par un ralentissement réel d’écoulement des logements neufs en ZAC et une baisse des logements lancés", analysait hier Emmanuel de Séverac, directeur général d’Oppidea, lors de la cérémonie des vœux.

 

Pour autant, il veut rester optimiste pour 2013.  "La mise en œuvre de la loi Duflot devrait nous permettre de retrouver un rythme de production normal, prévoit-il. Nous tablons sur la construction de 1.400 à 1.500 logements cette année, la livraison de 1.600 logements environ et le dépôt de 2.000 permis de construire."
Si ces objectifs sont atteints, Oppidea aura retrouvé un rythme de production digne de la métropole toulousaine.

 

22 opérations en cours, plusieurs en projets

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Sud-ouest : Les prévisions de recrutement pour 2013

Sud-ouest : Les prévisions de recrutement pour 2013 | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Les professionnels des ressources humaines s’attendent à une année dans la même lignée que 2012. Principales cibles des recruteurs : les ingénieurs et les commerciaux, qui tireront leur épingle du jeu sur le marché de l’emploi d’Aquitaine, du Midi-Pyrénées et du Limousin.

 

 

En Aquitaine et en Midi-Pyrénées, 126 000 postes sont directement liés à l’aéronautique et 210 000 à l’agroalimentaire. Des secteurs clés qui boostent l’emploi dans la région, notamment dans les deux principales agglomérations : Bordeaux et Toulouse. Mais pas que. « L’arrière-pays de ces grands pôles d’attractivité pourra également profiter de leur dynamisme »

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Castres se prépare à accueillir l'université d'été de la e-santé, secteur en plein développement

Castres se prépare à accueillir l'université d'été de la e-santé, secteur en plein développement | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Du 3 au 5 juillet prochain aura lieu l'Université d'été de la e-santé à Castres. La septième édition de cet événement se déroulera dans les locaux de l'École d'ingénieurs ISIS (école d'ingénieur informatique et système d'information pour la santé). Le secteur est en plein développement selon Émilie Masselot, chargée de mission au Centre e-santé. Interview.

Qu'est ce que la "e-santé" ?
Il s'agit de toutes les applications de la technologie dans le domaine de la santé. Cela représente un champ très large, qui va du capteur de détection de chute des personnes âgées au dispositif de surveillance des maladies chroniques.

A l'heure où l'on ne cesse de parler de crise, est-ce un secteur en développement ?
C'est même un secteur en plein développement du fait de la crise, car la e-santé est perçue comme un outil pour faire des économies, tout en préservant une certaine qualité.

(...)

Jacques Le Bris's insight:

 

Le site de l'évènement :

http://www.universite-esante.com/fr/

 

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

TPE-PME : Quelles perspectives d'emploi/formation en Midi-Pyrénées ?

TPE-PME : Quelles perspectives d'emploi/formation en Midi-Pyrénées ? | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Rattrapées. Les entreprises de la région Midi-Pyrénées semblent en effet subir à leur tour de plein fouet le ralentissement économique. Une évolution qui impacte sensiblement leur activité, et par là même leurs perspectives de recrutements. La formation reste en revanche perçue comme un recours aux difficultés. En témoigne le 21ème baromètre Perspectives sur l’emploi et la formation d’Agefos PME, commenté par le directeur régional Olivier Gérard. 


Agefos PME a publié récemment son 21ème baromètre national Perspectives sur l’emploi et la formation dans les TPE-PME, baromètre qui souligne que l’activité 2012 des entreprises a été en nette régression (pour 42% des entreprises interrogées, contre 23% l’année précédente). Qu’en est-il en Midi-Pyrénées ?
La région s’inscrit dans les mêmes tendances. Si les entreprises de Midi-Pyrénées avaient été jusqu’alors relativement préservées par le ralentissement économique, elles sont désormais autant impactées par le fléchissement de la consommation que l’ensemble des PME françaises. Celles des secteurs de l’industrie et des services continuent certes à être en meilleure posture que les autres, mais globalement, les prévisions d’activité pour le 1er semestre 2013 sont peu optimistes…

Quel est l’impact attendu en termes de recrutements ?
Au national comme dans notre région, les intentions d’embauche affichent un retournement de tendance. C’est en effet la première fois depuis la fin 2008 que la proportion d’entreprises qui envisagent de réduire leurs effectifs est supérieure à celles qui prévoient de recruter. Cette tendance est notamment très nette dans le secteur du commerce de proximité en Midi-Pyrénées. Et même dans des secteurs traditionnellement porteurs comme les services à la personne, nous observons un fléchissement de la demande…
Heureusement, sous l’effet de l’aéronautique, les besoins des sous-traitants (industrie et services) demeurent soutenus.

L’investissement formation paraît en revanche préservé…

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Les sujets forts en 2013 à Toulouse

Les sujets forts en 2013 à Toulouse | La lettre de Toulouse | Scoop.it
Non, la rédaction de Carré d’info ne se prend pas pour Nostradamus. Mais en 2013, il y a bien quelques événements que les Toulousains peuvent prévoir. Petit tour rapide et non exhaustif de dossiers qui vont faire l’actualité en ville.

 

 

Chantiers : encore beaucoup de travaux

Avec plusieurs livraisons prévues en 2014, les chantiers n’ont pas fini de pousser afin de faire de Toulouse, selon l’imagination de la mairie et de la communauté urbaine, une grande métropole. Autant de travaux répertoriés sur le site de Toulouse métropole et consultables.
Cette année le stadium aura droit à un lifting pour accueillir l’euro 2016. Selon la Dépêche, il ne faut pas s’attendre à une révolution architecturale. La rénovation se fera à l’économie.

Les premiers projets d’aménagement seront définis d’ici fin 2013 pour le nouveau quartier de la Gare Matabiau. Une transformation qui doit s’accompagner d’expropriations et ne se fera pas sans heurts. D’autant que ce nouveau quartier est justifié par l’arrivée de la LGV à Toulouse, une arrivée dont les échéances et les budgets sont au conditionnel.

 

Transports : ça ne file pas très droit

LGV. Le tracé définitif du tronçon reliant à « grande vitesse » Toulouse à Bordeaux devrait être validé en ce début d’année. Mais le dossier LGV ayant été relégué au rang de projet secondaire par le gouvernement, rien n’assure que le train file comme le vent au départ de Matabiau en 2022. Par ailleurs, le dessin actuel de la LGV n’est pas du goût de tous. Certains estiment qu’il est un « grand projet inutile ».

 

A lire aussi >> Nos interviews de Martin Malvy et d’Alain Rousset sur le TGV

 

Les deux nouvelles lignes de tram (Envol et Garonne) qui doivent être mises en service courant 2014 devraient considérablement avancer.

 

Politique : une bataille pas si rangée

Rendez-vous devant les urnes en 2014 pour les élections municipales. D’ici là, chaque camp va entamer crescendo sa campagne et nouer ses alliances. Rien n’est encore joué pour Pierre Cohen qui a toutes les chances de candidater à sa réélection. Par ailleurs, un petit suspense se jouera autour de la composition des listes: le PC se rangera-t-il comme en 2008 avec le PS ou ira-t-il sur la liste du Front de Gauche, un allié plus naturel? Quid aussi de EE-LV qui verrait bien une liste autonome au premier tour? Comment va réagir à son tour l’opposition, après la scission de 2011 entre le groupe Toulouse pour tous et Jean-Luc Moudenc de l’UMP et le groupe Toulouse métropole présidé par Jean-René Bouscatel? Autant de questions qui pimenteront sans doute le débat.

 

Focus sur l’UMP. Secoué en 2012 par une guéguerre pour sa direction à Paris entre Jean-François Copé et François Fillon, l’UMP locale n’a pas semblé touchée à Toulouse.

 

A lire aussi >> « Non la fédé de Haute-Garonne n’est pas très à droite »

 

Pour autant, le problème au national n’est pas complètement résolu et pourrait rejaillir au niveau des fédérations. L’UMP locale se remettra-t-elle également du départ d’une partie de ses troupes (moins de dix personnes selon elle) à la fin 2012 vers le nouveau parti de Borloo, l’UDI, à commencer par son ex-présidente en Haute-Garonne et eurodéputée Christine de Veyrac.

 

Economie : la casse continue

Ils l’ont annoncé dans un communiqué de bonne année, les salariés de Sanofi, toujours dans l’incertitude face au devenir du laboratoire de Toulouse, continueront la lutte pour sauver les quelques 600 emplois.

 

A lire aussi >> Notre dossier Sanofi

 

D’autres entreprises installées dans l’agglomération sont menacées et feront les titres de 2013 tel Motorola ou encore le magasin Virgin de Roques-sur-Garonne. La casse à l’emploi n’est pas prête de s’arrêter.

EADS, le déménagement se concrétise. Après la décision de son nouveau président exécutif, Thomas Enders, d’installer un siège unique pour EADS à Toulouse, celui-ci devrait présenter un projet début 2013 au conseil d’administration de ce groupe dont Airbus est une filiale.

 

Culture: des histoires, plein d’histoires

En cours de naturalisation par les taxidermistes du Museum d’histoire naturelle de Toulouse, les ours des Pyrénées, dont la star Cannelle, devraient faire une entrée remarquée dans les collections d’ici la fin de l’année. Une exposition leur sera d’ailleurs consacrée.

Francazal, le feuilleton continue. Après le rejet par les services de l’Etat des différents projets pour la reconversion de l’ancienne base militaire, et notamment des très médiatisés studios de cinéma, un nouvel appel d’offre devrait être programmé.

 

A lire aussi >> Francazal, les raisons du recalage

 

Et le porteur du projet des studios de ciné, Bruno Granja, s’est dit encore déterminé à défendre son dossier. Par ailleurs, l’avenir d’une autre parcelle de la base reste à déterminer.  Selon la Dépêche du Midi, la ville de Pamiers se serait aussi portée candidate pour accueillir les studios. Autant d’éléments qui viendront nourrir en 2013, le scénario Francazal.

more...
No comment yet.