La lettre de Toulouse
35.4K views | +5 today
Follow
La lettre de Toulouse
Quelques informations sur l'entreprise et l'immobilier à Toulouse
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

À Toulouse, les professionnels du tourisme se préparent à l'Euro 2016

À Toulouse, les professionnels du tourisme se préparent à l'Euro 2016 | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Depuis janvier, l’office de tourisme et la chambre de commerce et d’industrie de Toulouse proposent des ateliers aux professionnels du tourisme. Au menu du dernier, des outils et des astuces pour capter les flux de visiteurs pendant l’Euro de football.

 

Actualité oblige, le dernier atelier de l’office de tourisme de Toulouse était consacré à l’Euro 2016, « une opportunité à saisir » selon l’intitulé. Une cinquantaine d’hôteliers, restaurateurs et autres prestataires de services comme les commerçants et les transporteurs, étaient présents pour cette session. « Toutes les grosses opportunités d’affaires ont eu lieu avec les marchés publics, mais pour vous, la partie va se jouer à partir du 10 juin. Les enjeux en termes d’hospitalité, d’accueil et de fidélisation sont énormes », leur a assuré Laurent Andureau, chargé de mission pour CCI France.

 

Plus que des sourires et parler anglais

Avec 250.000 personnes attendues à Toulouse pendant l’Euro, et une dépense moyenne de 344 euros par supporter, la compétition promet quelques opportunités de business. « L’accueil fait partie des points faibles en France, mais il faut plus que des sourires et parler anglais », assure Loïc Cuvelier, en charge de l’Euro à Toulouse Métropole. Des outils sont prévus pour accompagner les professionnels : un guide gratuit avec des idées d’actions pour les établissements, des fiches thématiques téléchargeables sur la plateforme So Toulouse, une campagne d’affichage, un guide des supporters en français, anglais et espagnol, etc..

De plus, de nombreuses initiatives ont été imaginées, comme l’ouverture des commerces le dimanche et des musées le lundi, la formation de 300 bénévoles pour renseigner les touristes, des visites guidées du stadium et des balades gourmandes… « Nous aimerions avoir un support pour la zone aéroport », réagit Jérôme Bourdais, le directeur de l’hôtel Courtyard by Mariott, qui attend avec impatience la charte d’accueil. « Dommage qu’il n’y ait pas un document qui récapitule tout », regrette Elsa Gard, qui vient de lancer Takaclic, une start-up de mise en relation des voyageurs avec les professionnels du tourisme.

 

Au-delà du patrimoine

Au delà de l’événement de l’Euro 2016, la chambre de commerce et d’industrie et l’office de tourisme souhaitent améliorer la connaissance des touristes venant à Toulouse et proposent également des ateliers sur la connaissance de la destination, les réseaux sociaux, les démarches qualité ou encore l’accueil des clientèles internationales. Leur objectif est de rendre un service plus cohérent et mieux coordonné aux visiteurs, grâce à des discours et des outils mutualisés. « Au départ, nous avions un seul atelier sur la connaissance de la destination, centré sur le patrimoine. Nous avons souhaité développer d’autres thématiques, à partir des remontées du terrain », explique l’office de tourisme. Accueillir des Chinois, c’est par exemple savoir leur indiquer où les restaurants chinois se situent, car ils n’auront pas toujours envie de manger du cassoulet.


Armelle Parion

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Manatour, le pilote toulousain du tourisme industriel

Manatour, le pilote toulousain du tourisme industriel | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Laurence Calmels, nommée directrice générale de Manatour en juin dernier, emploie 86 salariés, dont une vingtaine est affectée au musée Aeroscopia et une autre vingtaine aux visites des dix sites d’EDF.

  

En plus des visites des usines d'Airbus et des entreprises régionales, le groupe Manatour assure l'exploitation du nouveau musée Aeroscopia à Blagnac, pour lequel sont attendus près de 120.000 visiteurs dès la première année.

 

Un groupe en pleine croissance. Fondé il y a plus de vingt ans par Philippe Nau et Jean-Pierre Mas, Manatour poursuit son ascension en étoffant son portefeuille d’activités. La dernière en date est l’exploitation et la gestion pour six ans du musée de l’aéronautique, Aeroscopia, qui a ouvert ses portes en janvier dernier à Blagnac. « Dans le cadre d’une délégation de service public, nous n’avons aucune subvention. Ce qui signifie que nous assumons les risques financiers », préviens la directrice générale du groupe Manatour Laurence Calmels, qui ajoute : « Nous prévoyons 120.000 entrées en 2015, puis 5000 visiteurs supplémentaires par an ».

Même si la rentabilité ne sera pas atteinte la première année, affirme la directrice, l’équilibre devrait être trouvé en 2016. Car à cette date, la réhabilitation de la ferme de Pinot, qui jouxte le musée, sera réalisée. Et avec elle de nouvelles rentrées d’argent puisque l’établissement proposera alors 200 places de restaurant, complétée par une offre destinée aux entreprises pour des animations de type team building et séminaire. Autre levier de développement du musée : les familles. « Nous essayons de rendre le musée grand public en faisant évoluer notre boutique avec une gamme de prix comprise entre 5 et 15 euros », ajoute Laurence Calmels.

  

Une filiale à Paris ?

L’exploitation d’Aeroscopia est un atout supplémentaire qui complète l’offre de la holding Manatour, qui se compose notamment de Taxiway, une filiale qui organise des visites des usines d’Airbus. 115.000 personnes ont ainsi découvert les sites de l’avionneur en 2014.

Manatour, c’est aussi une agence de voyage réceptive, Manatech. Cette dernière propose des visites dans sept entreprises de la région, dont EDF et ses dix sites régionaux. Ce « très beau contrat » de trois ans signé en 2014 permet de réaliser un bond en avant du chiffre d’affaires. Il était de 4,5 millions d’euros en 2013, il devrait atteindre 7,5 millions d’euros en 2015, dont 3 millions réalisés par Aeroscopia.

Sollicité par des entreprises nationales qui souhaitent ouvrir leur porte au public, Manatour envisage de créer une filiale à Paris consacrée au tourisme industriel ou au conseil. « Tout dépendra de nos touches », indique Laurence Calmels, sans dévoiler davantage de précision. 

  
Audrey Sommazi

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

12 mars 2013 Petit-déjeuner Economique "Toulouse, future capitale du tourisme d'affaires?"

12 mars 2013 Petit-déjeuner Economique "Toulouse, future capitale du tourisme d'affaires?" | La lettre de Toulouse | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Découvrez le Grand Sud de façon inédite en 37 vidéos

Découvrez le Grand Sud de façon inédite en 37 vidéos | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Découvrez le Grand Sud en vidéo de façon inédite, au travers d'une série de 37 reportages tournés cet été. Présentés sous forme de carte interactive, les reportages sont regroupés en huit thèmes: les produits du terroirs, le canal du Midi, le vin et les vignobles, les sports extrêmes testés pour vous, le cinéma dans le Grand Sud, les marchés, les souvenirs de vacances à ramener et les jardins remarquables.

Cliquez sur la carte ci-dessus pour atteindre la carte interactive, puis cliquez sur les icônes pour visionner le reportage de votre choix.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

La nouvelle campagne de publicité des Grands Sites de Midi-Pyrénées, 4 nouveaux spots TV pour 1,2 M€

La nouvelle campagne de publicité des Grands Sites de Midi-Pyrénées, 4 nouveaux spots TV pour 1,2 M€ | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Le Viaduc de Millau est le Grand Site Midi-Pyrénées préféré des touristes

4 spots tv de 30 secondes sont diffusés depuis dimanche 12 mai sur les principales chaînes de télévision hertzienne et de la TNT. Destinés à promouvoir la région Midi-Pyrénées comme destination de vacances pour l’été prochain, ils ont coûté 1,2 M€, financés par la Région et l’Union européenne. C’est la troisième fois que le Comité régional de tourisme mène cette opération, et la Région "maintient une bonne fréquentation malgré la crise" selon son président Philippe Guérin.

Vu à la télé ! La Région et le Comité régional du tourisme (CRT) Midi-Pyrénées lancent une campagne sur les principales chaînes de télévision françaises pour promouvoir le tourisme régional sur le marché national.

(...)

more...
No comment yet.