La lettre de Toul...
Follow
Find tag "Start-up"
21.9K views | +41 today
La lettre de Toulouse
Quelques informations sur l'entreprise et l'immobilier à Toulouse
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Les ateliers Tersi : la chaussure en héritage

Les ateliers Tersi : la chaussure en héritage | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Arnaud Thersiquel a réalisé sa deuxième collection avec l’écrivaine Marie Desplechin.


Arnaud Thersiquel a lancé son entreprise en s'inspirant de son histoire familiale dans l'univers de la chaussure.

 

Pour évoquer son projet, Arnaud Thersiquel sort une photo en noir et blanc de Myma, l’entreprise familiale aujourd’hui disparue. Cette fabrique de chaussures implantée dans le quartier des Minimes avait été créée en 1932 par son grand-père et a employé jusqu’à 150 personnes à Toulouse. Né en 1990, Arnaud y a grandi. « C’est une madeleine pour moi. J’en conserve des odeurs et des images », confie-t-il.

Pourtant, il démarre des études relativement classiques. Après un passage par l’université, il intègre Toulouse Business School (TBS) et démarre un apprentissage en contrôle de gestion chez Thalès. « Mais j’étais frustré, avec un tel choix de carrière, on sait par avance ce qu’on fera dans trois, cinq, ou dix ans. Mon avenir semblait déjà tout tracé. En plus, je m’étais pris de passion à l’adolescence pour la chaussure de belle fabrication pour hommes. » Son histoire familiale, conjuguée à sa passion, pousse le jeune homme à créer sa société dédiée évidemment à la chaussure. Il démarre son projet dans l’incubateur de TBS, TBSeeds. Son projet séduit. Il emporte le premier prix et le coup de coeur du jury d’un concours organisé en interne par l’école. Et puis, finalement les ateliers Tersi voient le jour en juin 2014.

 Des chaussures made in France

Ils conçoivent, fabriquent et distribuent des chaussures pour femmes via Internet. Mais le positionnement de la société est rigoureusement original. Elle se place en tant qu’éditeur de chaussures et confie à des artistes de tous horizons la responsabilité de créer une collection éphémère de quatre modèles sur la thématique de leur choix. « Nous proposons à chaque créateur de définir sa relation à la chaussure. Notre première invitée, Matali Crasset, une designeuse, a travaillé sur la ville. Notre deuxième collection a été réalisée en collaboration avec l’écrivaine Marie Desplechin, qui a, elle, souhaité s’inspirer de l’oeuvre de la Comtesse de Ségur. »

Les modèles sont ensuite confectionnés à la demande sous quatre semaines, afin d’éviter aux clientes de supporter le coût du stock. La fabrication est à plus de 90% made in France. D’autres grands noms devraient collaborer avec le chausseur pour les collections à venir. « Je passes des heures à rechercher des contacts et dans 50% des cas j’arrive à avoir un échange avec la personne que je désire contacter. Au culot, mais aussi avec sincérité et passion, j’ai pu atteindre mes objectif », précise le jeune homme. Financée grâce aux gains des concours, aux économies de son créateur, et à l’argent familial, l’entreprise devrait réaliser cette année deux levées de fonds pour accélérer son développement. Arnaud Thersiquel prévoit de traduire son site en anglais.
 

Agnès Fremiot

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Start-up weekend : 54h chrono pour créer sa start-up à Toulouse

Start-up weekend : 54h chrono pour créer sa start-up à Toulouse | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Partir d’une idée et monter son projet d’entreprise, le tout en 54 heures, tel est le défi proposé par le Start-up Weekend Toulouse. Après avoir révélé des sociétés comme Jimmy Fairly ou MyFeelback, l’événement destiné aux étudiants et professionnels revient pour une 4e édition, organisée du 22 au 24 mars à l’INP-ENSEEIHT.  

L’initiative, inspirée d’un concept développé aux États-Unis, est orchestrée dans la Ville rose par 54h chrono Toulouse en partenariat avec le PRES-Université de Toulouse via le pôle ECRIN. 54h chrono est une association qui rassemble de "jeunes professionnels aux parcours différents (juridique, finance, marketing), tous motivés par l’entrepreneuriat et sa promotion", comme l’explique Elvire Prochilo, l’une des organisatrices du 4e Start-up Weekend Toulouse.

Travail d’équipe
Organisé sur trois jours, l’événement débute le vendredi soir par la présentation d’une quarantaine d’idées au stade d’embryon. Les participants seront appelés à voter pour établir une sélection de dix à douze idées parmi celles suggérées. Des équipes seront alors formées pour travailler chacune sur une des idées retenues.

(...)

Jacques Le Bris's insight:

Ouvert en priorité aux étudiants issus de tout parcours, le Start-up Weekend s’adresse également aux professionnels désireux de participer à un projet d’entrepreneuriat. Les personnes intéressées peuvent s’inscrire en ligne.

 

En savoir plus :
http://toulouse.startupweekend.org/

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Pépinières de Toulouse Métropole : présentation de 8 entreprises innovantes

Toulouse, ville d'innovation et de recherche est soutenue par Toulouse Métropole qui héberge et accompagne plus de 90 sociétés au sein de ses 10 pépinières et hôtels d'entreprises, sur plus de 20 000 mètres carré dédiés à l'innovation.
Focus sur 8 de ces sociétés

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Toulouse. La start-up Sigfox rend les objets communicants

Toulouse. La start-up Sigfox rend les objets communicants | La lettre de Toulouse | Scoop.it
Sigfox entend aujourd’hui s’imposer comme le premier et l’unique opérateur d’un réseau cellulaire bas-débit.

Son réseau devrait mailler toute la France d’ici la fin 2012 pour un coût 1000 fois inférieur à celui des opérateurs classiques, et permettre le développement de l’internet des objets.

(...)

Sigfox table sur un marché de 150 milliards d’objets à connecter pour une technologie peu consommatrice en énergie – 1000 fois plus faible que celle utilisée dans le domaine de la téléphonie sans fil - et simple d’utilisation. « De plus, elle ne dégage pas de rayonnement, ce qui compte par exemple dans le marché de la télé-médecine. »

Des applications essentiellement B to B dans un premier temps

Ludovic Le Moan promet qu’à l’avenir pour quelques dizaines d’euros maximum d’abonnement à un réseau par an, tout notre environnement sera connecté. « Grâce à cette solution, votre pèse-personne pourra communiquer votre poids sur Facebook, et votre boîte aux lettres vous indiquera qu’elle compte du courrier par sms. »

Cependant Ludovic Le Moan rappelle qu’il ne s’agit pas d’un gadget, et que concrètement, cette technologie destinée pour le moment à une utilisation B to B, pour des raisons évidentes de rentabilité, devrait trouver des applications dans la collecte de déchets, l’électroménager, la télé-médecine ou la télé-relève de compteurs. Le premier client officiel de Sigfox est d’ailleurs Clear Channel, acteur majeur de la communication d’extérieur,« qui trouve dans notre solution le moyen d’améliorer sa qualité de service ».

(...)

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Deewile, l’application pour réaliser ses rêves, lauréate du Startup Weekend Toulouse #4

Deewile, l’application pour réaliser ses rêves, lauréate du Startup Weekend Toulouse #4 | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Le projet Deewile (Dream Your Life) est le grand vainqueur du 4e Startup Weekend Toulouse, organisé à l’INP-ENSEEIHT le week-end dernier. Sur les 12 projets développés en équipe, le jury d’experts a remis le premier prix à Deewile, séduit par son idée d’application communautaire pour retrouver, inspirer et réaliser ses rêves. Deewile rejoint ainsi au palmarès des lauréats Jimmy Fairly ou encore MyFeelback. Interview de Jean-Christophe Vasselon, le porteur-rêveur du projet.

Quel le concept de Deewile ?
Deewile est une application pour retrouver, inspirer et réaliser ses rêves. Accessible via un site internet ou un smartphone, l’application permettrait de créer une communauté de "rêveurs" (les usagers), qui partageraient leur expérience de rêves accomplis. Ainsi, chacun pourrait trouver des informations sur les étapes à suivre pour réaliser son rêve ou découvrir de nouveaux rêves. Par exemple, comment faire pour courir le marathon de New York, comment s’entrainer ? Ou encore comment apprendre à jouer de la guitare. L’usager pourrait être orienter vers des liens pratiques pour accomplir son rêve.

D’où vous est venu l’idée ? Et pourquoi avoir participé au Startup weekend ?
Je connaissais déjà le Startup weekend Toulouse pour y avoir déjà porté une idée. Lors de la 2e édition, j’ai terminé second avec SmartAgro, une solution pour améliorer l’agriculture dans les pays en voie de développement. Dans le cadre du développement de la société, j’ai intégré l’incubateur du Chili. Lors de ce voyage en Amérique Latine, j’ai fait l’expérience de consacrer du temps à mes rêves. Je les notais et j’essayais de les réaliser. L’idée de Deewile m’est venue à la fin de l’année dernière. Le projet s’est précisé en janvier quand on a décidé avec trois amis de participer à l’Imagine Cup, le concours technologique international organisé par Microsoft pour les jeunes. Leur idée est de trouver le nouveau "facebook". On s’est qualifié pour la finale française qui aura lieu le 11 avril et on s’est dit que c’était intéressant de tester le projet pendant le Startup Weekend.

Qui sont les rêveurs qui ont planché avec vous sur le projet pendant le week-end ?
Nous sommes quatre dans l’équipe porteuse du projet Deewile. Pour ma part, je termine ma formation d’ingénieur informatique à Supinfo Toulouse. Pour la Imagine Cup, je suis associé à Mathieu Hollebecq et Adrien Olivencia, tous deux de Supinfo Toulouse et Pauline Daniellou qui est spécialisée dans le design. Donc nous sommes quatre techniciens et pendant le week-end, nous avons été accompagnés par six autres personnes avec des compétences en business, marketing et finance.

Quel est le plan de développement de Deewile dans les mois à venir ?
Pour l’instant, nous sommes encore sous le coup de l’émotion. Le Startup Weekend était plutôt sécurisant, on a pu développer le projet sans trop de risques. Avec ce prix, nous allons bénéficier d’un accompagnement juridique et comptable pour travailler le business plan. Nous avons également été invités à rejoindre le Camping Toulouse. Nous devrions lancer l’activité d’ici deux à trois mois. Il est trop tôt pour afficher un objectif de chiffre d’affaires. On se base sur le marché du loisir en France qui est estimé à 70 M€, notre objectif est de capter une part de ce montant.  On espère 50 000 utilisateurs de l’application en France d’ici à un an, avant, pourquoi pas, d’aller à l’international. Ensuite, une fois la communauté constituée, on pourrait grâce à la géolocalisation, établir des partenariats. Par exemple, si on a plusieurs personnes intéressées par un baptême de l’air et qui habitent à proximité, on pourrait organiser une sortie en groupe à des tarifs intéressants.

Propos recueillis par Vincent Pléven

En savoir plus :
Le projet Collaborative Place est arrivé en deuxième position avec son idée de plateforme de mise en relation et de créations collaboratives entre porteurs de projets et contributeurs (finance, équipement, expertises). La troisième place est revenue à Steammm’y, un concept de bouchées gourmandes fabriquées à la demande et distribuées dans un camion mobile à l’aide d’une application smartphone basée sur le géopositionnement pour que le food-truck s’arrête à proximité du lieu où le plus de demandes sont recensées.

 

Jacques Le Bris's insight:

Les autres projets développés pendant le week-end :

One more lock : acteur de confiance permettant aux entreprises de s’assurer qu’une personne qui va accéder à ce service est bien elle. Service de double authentification.

La Console : proposer une nouvelle console de jeu accessibles à tous dont les smartphone seraient les manettes.

Alteam : plateforme de jeux de réalité alternée dédiée à la communication digitale des entreprises.

Motivator : service en ligne d’aide à la candidature : génération de lettre de motivation, envoi et suivi.

CityMeo : régie publicitaire vidéo intelligente BtoC4B : pour augmenter la visibilité des commerçants sur leur zone de chalandise.

Que Faire Ici ? : application web et mobile de découverte géolocalisée des loisirs culturels et sportifs.

ASQ : application mobile communautaire facilitant l’organisation d’événements entre amis.

Wine not you : création d’une marque pour simplifier les choix du consommateur de vin en grande surface et le rassurer sur son achat.

Shazam for clothes : application de reconnaissance d’une tenue vestimentaire. Flashez votre tenue de demain.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

La start-up Phonitive lève 400.000 euros pour Touchalize

La start-up Phonitive lève 400.000 euros pour Touchalize | La lettre de Toulouse | Scoop.it

 

Sur la photo : Elena et Guillaume Lemoine, créateurs de Phonitive.

 

Après deux années de R&D, Phonitive inaugure le démarrage commercial de sa technologie de vidéo tactile interactive. Elle lève pour cela 400.000 euros auprès de fonds d’investissement locaux.

 

La start-up spécialisée dans les solutions pour tablettes et téléphones tactiles vient de finaliser une levée de fonds de plus de 400.000 euros auprès de Capitole Angels et de DP Invest, le fonds d’investissement de Digital Place, qui signe là une de ses premières opérations de financement. Pour l’entreprise créée par Elena et Guillaume Lemoine, cette opération financière représente une nouvelle étape dans la commercialisation de Touchalize, leur nouvelle solution. « Celle-ci permet d’intégrer des images, des liens et tout autre document dans une vidéo, et ce, même en temps réel. Avec notre solution, les vidéos deviennent interactives », explique Guillaume Lemoine, dirigeant de Phonitive.

Ainsi, l’internaute peut, depuis sa tablette tactile, changer du bout des doigts les couleurs des objets de la vidéo : une voiture en démonstration, une robe dans un défilé de haute-couture, etc. Touchalize permet aussi d’intégrer des images à la volée, par exemple, sur des panneaux d’affichage dans la vidéo ou encore des paquets de type boîtes de céréales. « La solution agit sur des vidéos déjà tournées, et est donc adaptable à n’importe quel univers », précise Guillaume Lemoine, qui espère avec cette innovation séduire les agences de communications, spécialisées par exemple dans le placement de produits.

 

Phonitive présent au Wolrd Congress de Barcelone

 

La levée devrait servir à peaufiner technologiquement la solution. Mais elle doit surtout permettre de mieux faire connaître Touchalize. « Nous avons un travail d’évangélisation du marché à mener », reconnaît le dirigeant de Phonitive, qui sera présent en tant qu’exposant au prochain salon Mobile World Congress de Barcelone fin février.

L’entreprise basée à Labège, près de Toulouse, espère tripler son chiffre d’affaires pour le porter à 1,5 millions d’euros d’ici fin 2014. D’ici cette date, une quinzaine de recrutements sont prévus, principalement des forces commerciales, capables de porter Touchalize en France comme à l’international.
M.V.

more...
No comment yet.
Rescooped by Jacques Le Bris from TIC VALLEY
Scoop.it!

Rejoignez le Camping Toulouse, nouvel accélérateur de start-up innovantes

Rejoignez le Camping Toulouse, nouvel accélérateur de start-up innovantes | La lettre de Toulouse | Scoop.it
Jeune entreprise innovante de la région toulousaine, il vous reste jusqu'au 31 août pour candidater à la première session du Camping Toulouse. Ce nouveau programme d'accélérateur de start-up débutera dès octobre 2012.

Via TIC Valley
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Toulouse aura son camping pour start-ups

Toulouse aura son camping pour start-ups | La lettre de Toulouse | Scoop.it
Après Paris, Toulouse aura également son accélérateur de startups dans le domaine des TIC. Le principe est le même que dans la capitale : les entreprises sélectionnées (une quinzaine dans la Ville Rose) intègrent Le Camping pour une durée de 6 mois divisée en 3 temps : une phase d’accélération pendant laquelle les entreprises développeront une version prototype et se mettront en quête de clients/utilisateurs, une rencontre avec des investisseurs au cours d’un Investisseur Day, et une phase de croissance. Cette seconde période de trois mois sera l’occasion pour eux de renforcer leur produit, de fédérer leur communauté d’utilisateurs et d’affiner leur stratégie de développement pour préparer leur envol.

 

Chaque entreprise élue bénéficiera de l’accompagnement de mentors choisis pour leurs compétences et leurs carnets d’adresses, et pour leur volonté de transmettre la culture de l’innovation à un public motivé aux compétences variées (Internet des objets et machine to machine, applications mobiles, réseaux sociaux, marketing digital et mobile, réalité augmentée, smart building, géolocalisation…).

Développé en partenariat avec Silicon Sentier, qui en a lancé l’idée, et bénéficiant du soutien de la Sicoval (Communauté d’agglomération du sud-est toulousain), Le Camping ouvrira en octobre prochain.

Il sera hébergé à Labège dans les locaux de la TIC Valley, responsable du projet.

 

Précisons que les sessions de cours présentés par des experts prévues dans le programme seront ouvertes aux entreprises extérieures au Camping.

Les candidatures peuvent être déposées jusqu’au 31 août

http://www.f6s.com/lecampingtoulouse2012#programs/ajax-application

 

more...
No comment yet.