Plus de 800 participants au 1er Sommet économique du Grand Sud à Toulouse | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Objectif News :

 

Environ 800 personnes ont participé, ce jeudi 3 novembre au centre de congrès Pierre Baudis de Toulouse, au premier Sommet économique du Grand Sud, organisé par France Economie Régions, GIE regroupant notamment Objectif News, Objectif Aquitaine et Objectif Languedoc-Roussillon. Décideurs économiques et politiques, économistes et journalistes ont assisté à trois tables rondes réunissant des représentants des trois régions.

La journée s’est ouverte sur un discours de Jean-Christophe Tortora, directeur de la publication d’Objectif News et vice-président de France Economie Régions. Après avoir remercié les différents partenaires et les élus qui ont rendu ce sommet possible, il a tenu à faire un parallèle entre « le G20 qui s’ouvre aujourd’hui à Cannes et ce G3, si l’on peut l’appeler ainsi. Je crois qu’il est bon dans ces moments d’incertitude de se retrouver pour débattre, réfléchir et penser le futur de ce Grand Sud. Montrer ce qu’est l’économie réelle, celles de nos trois régions, de nos territoires. » Il a ensuite invité sur scène Alain Ribet, directeur général d’Objectif Aquitaine et Jean-Claude Gallo, directeur de la publication d’Objectif Languedoc-Roussillon et président de France Economie Région.

Pierre Cohen, député-maire de Toulouse et président du Grand Toulouse, a ensuite ouvert le Sommet. Dans son intervention il a réaffirmé que « les métropoles doivent investir et intensifier leur relations, jouer la carte de la complémentarité. Nous devons dépasser une forme de concurrence et rechercher les points de convergence. Ce n’est pas au niveau interrégional que se joue la compétition mais au niveau européen. Nous devons être identifiés comme un vaste territoire d’innovation. Nous avons l’attractivité, une qualité de vie appréciée qui fait partie de cette excellence. A nous de montrer notre détermination au cours de cette journée. » La journée a été consacrée à la question des "4i" : infrastructures, innovation et intelligence, international.

 

"Jouer collectif"

 

Avant le début de la première table ronde consacrée aux infrastructures, Christian Gollier, directeur de la fondation Toulouse School of Economics, a fait une déclaration en tant que partenaire du Sommet. Il a regretté que « les préoccupations de l’instant prennent souvent le dessus sur la vision à long terme. La prospérité d’une région dépend des investissement qui y sont faits. »

Les tables rondes étaient l’occasion de nombreux débats qui se sont poursuivis au cours du déjeuner, placé sous le parrainage des Chambres de commerce et d’industrie pendant lequel Alain di Crescenzo, président de la CCI de Toulouse 31, qui a tenu à rappeler que la Ville rose était « une métropole active et compétitive qui se retrouvait aujourd’hui au sein d’un territoire du Grand Sud plein de promesses et qui est déjà riche d’activités industrielles. Pour continuer à rayonner, le Grand Sud doit être un territoire connecté et les CCI doivent être des acteurs de ce maillage économique. »

 

En fin de journée, à l’issue des deux dernières tables rondes, Alain Juppé, maire de Bordeaux, ministre d’État, ministre des Affaires étrangères et européennes, a délivré un message vidéo. Présent à Cannes pour le G20, il a tenu à apporter son soutien à cette « très belle initiative ». Selon lui, « il est important de jouer collectif pour faire avancer les choses ». Il a également donné rendez-vous à Bordeaux où se tiendra la 2e édition du Sommet économique du Grand Sud en 2012.

 

Paul Périé

 

Retrouvez le diaporama photo de l'événement en cliquant ici :

http://www.objectifnews.com/diaporamas/2011-sommet-economique-grand-sud