La rémunération des cadres : résultats de l’étude APEC 2010 | La lettre de Toulouse | Scoop.it


Partager :...


 


En mai 2010, j’ai été sollicitée par l’APEC pour participer à son enquête sur les pratiques de rémunération des cadres dans les entreprises. J’ai répondu au questionnaire lors d’un entretien téléphonique avec un enquêteur mandaté par CSA.


 


L’APEC s’était engagée à m’adresser personnellement les principaux résultats statistiques de l’enquête. En cliquant sur les liens ci-après, vous aurez donc accès à l’étude Pratiques de rémunération des entreprises et à la synthèse de cette étude.


 


L’étude Pratiques de rémunération des cadres dans les entreprises en 2010


(NDRC : document PDF disponible à partir du billet original]


 


La synthèse de cette étude
Points clés à retenir :
La majorité des entreprises propose à leurs cadres un véritable «package» de rémunération. En moyenne, elles ajoutent quatre éléments de rémunération supplémentaires au salaire de base de tout ou partie de leurs salariés cadres (hors avantages en nature).
La rémunération variable sur critères de performance constitue le principal élément distinctif de l’offre de rémunération des cadres par rapport aux non-cadres. 68% des entreprises attribuent une prime sur objectif individuel à tout ou partie de leurs salariés cadres, contre 40% qui attribuent une telle prime à tout ou partie de leurs salariés non-cadres.
Les deux tiers des entreprises ont distribué des augmentations à au moins une partie de leurs salariés cadres en 2009, proportion qui devrait rester stable en 2010.
55% des entreprises déclarent des pratiques d’augmentations identiques entre 2009 et 2010. Ainsi, 21% des entreprises ont attribué en 2009 et vont attribuer en 2010 exclusivement des augmentations individuelles.
Que ce soit pour les augmentations générales, les augmentations individuelles ou l’évolution de la part variable, une majorité d’entreprises déclare une stabilité, voire une légère baisse, des enveloppes d’augmentations. Au global, quatre entreprises sur dix indiquent que leur enveloppe d’augmentations en 2010 sera identique à celle de 2009.
70% des entreprises souhaitent privilégier les augmentations individuelles pour les cadres dans les années à venir, contre 15% qui souhaitent privilégier les augmentations générales et 15% qui ne prévoient pas de changement. Par ailleurs, 42% des entreprises prévoient d’augmenter la part du variable dans la rémunération de leurs cadres, contre 9% qui prévoient de la réduire.