La lettre de Toul...
Follow
Find tag "LinkedIn"
30.6K views | +31 today
La lettre de Toulouse
Quelques informations sur l'entreprise et l'immobilier à Toulouse
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le «selfie», une tendance qui dérange le recruteur !

Le «selfie», une tendance qui dérange le recruteur ! | La lettre de Toulouse | Scoop.it

CHRONIQUE - Fautes d'orthographe, selfies, habitudes douteuses... Attention à votre e-reputation ! Chaque jour, Quentin Périnel, journaliste au Figaro, décrypte votre (sur)vie au bureau dans la chronique Open space.

 

Retrouvez chaque jour la chronique Open Space dans la matinale de Radio Classique, à 6h52. Vous pouvez aussi la suivre sur Twitter: @quentinperinel et Facebook.
 
Changement de bord! Je m'étais déjà mis du côté des postulants, qui peuvent faire des recherches sur le web pour recueillir le plus possible d'informations sur leur recruteur avant un entretien. Pas inutile pour savoir à qui l'on a à faire. De l'autre côté, celui du recruteur, c'est évidemment la même chose. On scrute sur le web, sur les réseaux sociaux, pour tenter d'obtenir des éléments qui ne sont pas sur le CV… Et parfois, il arrive que l'on tombe sur des choses pas toujours glorieuses, qui donnent des aprioris sur le profil du candidat. Le site Business Insider rapporte une étude de la plateforme de recrutement américaine Jobvite, qui a recensé ces éléments négatifs qui interpellent les recruteurs.

L'ennemi public numéro un: les fautes d'orthographes! Impardonnables, si elles ternissent votre empreinte numérique. 72% des recruteurs seront refroidis s'ils voient une faute ou un verbe mal conjugué dans l'une de vos publications, peu importe le réseau social... Ils seront en revanche un peu moins nombreux (54%) à vous juger durement s'ils tombent par hasard sur une photo où l'on vous voit boire du champagne avec des copains, les yeux qui laissent deviner que vous passez une excellente soirée. Notons que pour une seule photo c'est pardonnable, mais si votre profil en regorge, cela peut se compliquer! D'autant qu'un petit oubli peut arriver à tout le monde.

Rappelez-vous: Gaspard Gantzer, qui dirige la communication de l'Élysée, avait laissé sur son Facebook personnel une fameuse photo datant de 2007 où on le voit fumer une cigarette roulée à la forme un peu trop cônique pour ne pas taper dans l'oeil des internautes.Dans ce cas précis, ladite photo n'a nui à aucune embauche! Pour finir cette chronique voici un chiffre amusant. Les recruteurs sont quelque peu allergique à l'art du «selfie»! C'est même une faute de goût, pour 25% d'entre eux. Je vous encourage donc à ne pas abuser de votre perche à selfie. Et évidemment, la photo de profil selfie sur LinkedIn, vous oubliez !

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Recrutement: Comment LinkedIn et Viadeo révolutionnent le rôle des DRH

Recrutement: Comment LinkedIn et Viadeo révolutionnent le rôle des DRH | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Les recherches d’emploi commencent sur internet. On pourrait presque parler de réflexe: aujourd’hui, les candidats vont postuler par email ; ils remplissant des dossiers de candidatures sur les plateformes internes de recrutement des entreprises ; ils activent et développement leurs contacts sur les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn ou Viadeo ; et ils répondent aux annonces sur les sites spécialisés, les job-boards comme Monster.fr.

En quelques années, ces nouveaux usages ont complètement bousculé le marché du recrutement. A titre de comparaison, le chiffre d'affaires mondial de LinkedIn a bondi de 86% en 2012 par rapport à 2011 quand celui des cabinets de recrutement augmentait de 4% et celui des chasseurs de tête reculait de 4%. On pourrait ajouter que même dans les entreprises qui internalisent le recrutement, les managers ont de grandes chances de rencontrer directement les candidats sans passer par le département RH.

L’activité des acteurs du marché devrait repartir à la hausse en 2014 et 2015 selon le scenario établi par Xerfi-Precepta. Mais le rapprochement des crises et les décrochages de plus en plus brutaux leur impose d’accentuer leur diversification : dans le conseil, le coaching ou l’évaluation.

En fait, le numérique a bousculé le cœur de métier des acteurs du recrutement : obtenir les candidats comme avant n’est plus un problème. Cette partie "sourcing" a été facilitée. Il s’agit désormais de traiter, de valoriser l’information pour sélectionner LA bonne candidature. Autrement dit, on est passé d’une gestion de la rareté à une gestion de l’abondance.  

Dans ce nouveau contexte, la mission RH se banalise, un peu à l’image de la mission d’expertise comptable. Les acteurs n’ont donc pas d’autres choix que de restaurer de la valeur avec une offre plus étoffée, plus complexe et plus personnalisée.

more...
No comment yet.
Rescooped by Jacques Le Bris from Toulouse networks
Scoop.it!

Share scoops directly to a LinkedIn GroupScoop.it

Share scoops directly to a LinkedIn GroupScoop.it | La lettre de Toulouse | Scoop.it

I’ve read recent news on how LinkedIn has become seriously interested in contentlaunching new features that encourage their users to rate each other on skills and expertise as well as engage with business visionaries.

Here at Scoop.it, we’ve known that content plays a significant role in developing thought leadership and brand equity. Today, we launched a new feature where you can share your scoops directly to a LinkedIn Group. Imagine that? You can strengthen your professional network by sharing ideas that matter to a community that cares for such insight and knowledge.

Interested in testing out this new superpower of curating? The steps below will show you how.

 

Connecting your LinkedIn Group to Your Account

 

1. Go to your Scoop.it account’s Sharing Options tab found on the Settings page and choose the LinkedIn Group icon.

2. After you allow access to your LinkedIn account, choose the LinkedIn Group to which you would like to share your scoops.

 

Now you’re ready to share your scoops!

 

1. Go to your topic page and click the share icon. Then choose your LinkedIn Group.

2. Check out your scoop on the LinkedIn Group page!

 

Happy scooping and don’t forget to follow Scoop.it on LinkedIn!

http://www.linkedin.com/company/scoop.it

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Comment prospecter via les réseaux sociaux ?

Comment prospecter via les réseaux sociaux ? | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Viadéo et LinkedIn sont aujourd'hui les compagnons indispensables du chercheur d'emploi. Ils lui permettent en effet de nouer facilement un réseau professionnel et de prospecter le marché caché.

  

Peut-on désormais se dispenser des réseaux sociaux quand on est en recherche d’emploi ? La réponse est sans appel pour les spécialistes : non ! « Ils sont indispensables, obligatoires, nécessaires et vitaux », estime ainsi Xavier Héry, responsable du cabinet Tholosia RH. 90% des recruteurs les utilisent ou s’en inspirent. « Lors d’un processus de recrutement, ils iront forcément jeter un œil au profil du candidat afin de faire connaissance avec lui et de vérifier son parcours et sa cohérence. » Bernard Martinez, consultant formateur en webmarketing et auteur du blog Emploi 2.0 confirme : « Il faut laisser une trace numérique professionnelle. Le recruteur ne peut pas tomber que sur la page Facebook du candidat. Il peut s’agir d’un profil sur un réseau professionnel, d’un CV en ligne, ou même d’un blog. »

Mais au-delà de ça, il s’agit d’un outil formidable pour entrer en relation facilement avec de potentiels employeurs. « Il s’agira d’abord de mettre en avant son profil ou son intérêt pour l’entreprise, de présenter une candidature spontanée, et dans un deuxième temps de demander des informations ou des conseils et de se faire remarquer », détaille Xavier Héry. Si les chiffres n’indiquent pas une poussée des recrutements via les réseaux professionnels, ils permettent cependant de prospecter le marché caché, « d’entrer en contact avec des chefs d’entreprises ou des DRH et de créer l’opportunité », note Bernard Martinez

 

Photo et mises à jour sont nécessaires

Être présent sur les réseaux sociaux est donc vital, mais encore faut-il l’être bien. Il convient ainsi de mettre son profil à jour, mais aussi de le faire vivre. Xavier Héry conseille d’y « passer trente minutes par jour pour actualiser son profil, réagir, et avoir des interactions avec ses contacts ». Bernard Martinez, lui, met en avant « la régularité », même en cas de reprise d’activité. Car, comme partout ailleurs, le réseau s’entretient. A l’inverse, il n’est pas nécessaire d’indiquer que vous êtes en recherche d’emploi. « Le met-on sur un CV ? Il ne s’agit pas de le cacher, mais ce n’est pas un élément pertinent dans un profil », souligne le consultant.

La photo est également rigoureusement indispensable. Valorisante, elle doit surtout être la même sur tous les réseaux, y compris Facebook. « D’ailleurs je préconise la création de deux pages Facebook, une pour la famille et les amis, avec un pseudonyme, et l’autre réservée aux interactions professionnelles, afin de bien gérer sa e-réputation et son e-image », conseille Xavier Héry, qui incite aussi les candidats à s’impliquer et « à donner avant de recevoir ». « Je conseille d’importer sur les réseaux professionnels tous vos contacts afin de créer un lien supplémentaire avec eux, tout en gardant à l’esprit que les contacts de vos contacts vous voient ce qui peut créer un effet de niveau 2 et élargir encore votre cercle », conclut Bernard Martinez.


Agnès Frémiot

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

[Enquête] A quoi sert LinkedIn ? La recherche de poste n'arrive qu'en 5e position !

[Enquête] A quoi sert LinkedIn ? La recherche de poste n'arrive qu'en 5e position ! | La lettre de Toulouse | Scoop.it
Comment les professionnels utilisent-ils LinkedIn ? Les utilisateurs répondent à l'occasion d'une enquête.

 

 

Pour ceux d'entre vous qui ne connaissent pas LinkedIn, sachez qu'il s'agit du concurrent anglo-saxon du français Viadeo (que les francophones connaissent souvent davantage, au moins de nom). 

Dans les deux cas, ce sont des réseaux sociaux initialement créés dans un objectif de recrutement.

Au départ, l'idée était simple : permettre à des candidats de mettre en ligne leur CV et à des recruteurs de retrouver les profils ciblés dans cette base de données fournies par les candidats. Dès le départ, ces deux réseaux avaient donc un public-cible très professionnel, très différent des utilisateurs de Facebook, notamment.

Entre-temps, LinkedIn et Viadeo ont progressivement élargi les possibilités offertes à leurs membres et aujourd'hui, ce sont devenus des outils fréquemment utilisés dans d'autres buts que le recrutement.

Mais justement, désormais, comment les professionnels utilisent-ils LinkedIn ? Quels sont les avantages qu'ils estiment en retirer ?

C'est ce à quoi répond l'enquête ci-dessous (réalisée par LinkedIn, en fin d'année dernière, auprès de ses usagers) : bonne lecture !

Jacques Le Bris's insight:

A quoi LinkedIn peut-il vous servir ?

Réponse des utilisateurs :

1 - A rechercher des informations sur des personnes ou des entreprises (76,9 % des cas)

2 - A se reconnecter à d'anciens associés, collègues, etc. (68,6%)

3 - A construire de nouvelles relations (réseautage) avec des personnes qui pourraient influencer des clients potentiels (prescripteurs)

4 - A augmenter l'efficacité du réseautage "en face-à-face" (44,5%)

5 - A découvrir de possibles opportunités de recrutement (38,3%)

6 - A construire une relation avec des clients potentiels (37,6%)

7 - A améliorer l'image de marque de mon entreprise, ou mon marketing (37,2%)

8 - A créer des opportunités d'affaires identifiables (27,9%).

 

Et vous, à quoi vous a servi LinkedIn jusqu'à présent ?

Vous reconnaissez-vous dans ces réponses ?

more...
No comment yet.