La lettre de Toul...
Follow
Find tag "HollyWood_Sur_Garonne"
15.3K views | +3 today
La lettre de Toulouse
Quelques informations sur l'immobilier à Toulouse
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Hollywood/Garonne: « Le maire de Cugnaux a menti ! »

Hollywood/Garonne: « Le maire de Cugnaux a menti ! » | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Toute l'année : Le feuilleton Hollywood/Garonne nous tient en haleine... Mais pas de Happy end dans ce dossier.

 

Fil rouge économique, sensationnel et illusoire de l’année 2012, le grand projet avorté de studios de cinéma lancé par l’architecte Bruno Granja pour reconvertir une partie de la base de Francazal n’a pas encore livrée tous ses secrets.

Quatre mois après que le rejet par l’Etat de ce projet, c’est à Cugnaux que les langues se délient. L’élu qui était préposé aux finances de la commune au moment du suivi attentif de ce dossier par la mairie – Francazal se trouvant sur le territoire communal et le porteur de projet étant cugnalais – parle.

Pierre Guérin (PS) regrette que son homonyme et maire de la commune, Philippe Guérin (PRG), ait suivi aveuglément ce projet.

(...)

Jacques Le Bris's insight:

Si « Son but était de faire du buzz»

Cela a réussi !

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Pamiers en Ariège candidate à l'implantation de studios de cinéma

Pamiers en Ariège candidate à l'implantation de studios de cinéma | La lettre de Toulouse | Scoop.it

La ville de Pamiers

 

Bruno Granja et André Trigano (le maire de Pamiers) le confirment : ils sont en discussion afin d’installer à Pamiers les studios de cinéma originellement prévus pour l’ancienne base militaire de Francazal à Toulouse. Le discours, pourtant, n’est pas encore tout à fait harmonisé : Bruno Granja parle d’une décision qui sera prise "dans les jours à venir", André Trigano lui, évoque "un délai de 3 mois maximum".

 

Il semblerait que Bruno Granja ait définitivement abandonné l’idée d’installer ses studios du cinéma sur l’ancienne base militaire de Francazal. Le porteur du projet des "plus grands studios de tournage de France" n’a plus de contact avec les services de l’État depuis le jour où sa candidature pour le rachat des 25 hectares a été rejetée par la Préfecture. L’air amer, Bruno Granja juge "qu’on ne sait pas ce que va devenir Francazal, la zone semble être dédiée à l’activité aéronautique".

Direction donc l’Ariège, à 40 minutes de Toulouse. Les discussions avec le maire de Pamiers André Trigano sont engagées. "Le climat des discussions y est plus sain", confie le porteur du projet.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

L'ECA s'anime à Toulouse

L'ECA s'anime à Toulouse | La lettre de Toulouse | Scoop.it

C’est une figure du cinéma d’animation français. Elle a l’expérience du monde de la formation. René Borg et Christine Barthes s’apprêtent à ouvrir l’Ecole de cinéma d’animation (ECA) de Toulouse. Un organisme qui s’adossera à l’expertise de professionnels venus du monde entier pour préparer jeunes et moins jeunes aux métiers du cinéma d’animation.

 

Midi-Pyrénées se fait progressivement sa place dans le secteur du cinéma d’animation. TAT Productions, Xbo Films ou encore Le-Lokal Production sont en effet des sociétés régionales aujourd’hui largement reconnues par les professionnels. Quant au Cartoon Forum, originellement itinérant, il a choisi de poser ses valises à Toulouse pour les trois prochaines années (la 23ème édition réunira plus de 700 professionnels européens du 11 au 14 septembre). Un autre évènement pourrait bien compter dans l’élaboration de cette nouvelle "spécificité régionale" : l’ouverture dans quelques semaines de l’ECA, l’Ecole de cinéma d’animation de Toulouse.

(...)

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le fim d'animation toulousain les As de la jungle primé à New-York

Le fim d'animation toulousain les As de la jungle primé à New-York | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Le studio d’animation toulousain TAT Productions vient d’être récompensé par un prix professionnel aux Etats-Unis pour son film « Les as de la Jungle, retour sur la banquise. » Avant peut-être la consécration aux International Emmy Awards dont la palmarès sera connu aujourd’hui.

 

Diffusé dans 150 pays

Loin des chimères d’un Hollywood-sur-Garonne, les fondateurs des studios TAT vivent concrètement un conte de fées. David Alaux, Eric et Jean-François Tosti sont en effet actuellement à New-York où ils viennent de recevoir le Kidscreen Award du « meilleur film d’animation pour la télévision » recompensant leur film « Les as de la Jungle, retour sur la banquise. » De très bonne augure avant la prestigieuse cérémonie des International Emmy Awards où leur production est également nominée. Ces prix et nominations viennent récompenser la carrière internationale de ce film vendu aujourd’hui dans plus de 150 pays séduits par les aventures de Maurice le Pingouin-Tigre et de ses acolytes Fred le phacochère, Miguel le gorille et  Gilbert le singe tarsier.

Jacques Le Bris's insight:

Ce n’est que le début Fondée en 2000, la société TAT Productions s’est d’abord fait connaître par un court-métrage intitulé « Le voeu », plébiscité par Alain Chabat pour passer en prélude de «Astérix et Obélix : mission Cléopâtre ». Depuis, les studios ont suivi une courbe ascendante en se concentrant sur l’animation 3D. Grâce à « Spike » en 2007, TAT accède au petit écran avant d’exploser avec les personnages formant « Les As de la jungle ». D’un format de 52 minutes, les aventures retraçant les aventures de Maurice le Pingouin sur la banquise vont donner lieu par la suite à une série de 52 épisodes de 11 minutes. Un développement qui conduit TAT productions à employer aujourd’hui plus de 50 salariés au coeur de Toulouse et à déménagé en début d’année 2013 dans des studios plus grands, rue Riquet.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Les sujets forts en 2013 à Toulouse

Les sujets forts en 2013 à Toulouse | La lettre de Toulouse | Scoop.it
Non, la rédaction de Carré d’info ne se prend pas pour Nostradamus. Mais en 2013, il y a bien quelques événements que les Toulousains peuvent prévoir. Petit tour rapide et non exhaustif de dossiers qui vont faire l’actualité en ville.

 

 

Chantiers : encore beaucoup de travaux

Avec plusieurs livraisons prévues en 2014, les chantiers n’ont pas fini de pousser afin de faire de Toulouse, selon l’imagination de la mairie et de la communauté urbaine, une grande métropole. Autant de travaux répertoriés sur le site de Toulouse métropole et consultables.
Cette année le stadium aura droit à un lifting pour accueillir l’euro 2016. Selon la Dépêche, il ne faut pas s’attendre à une révolution architecturale. La rénovation se fera à l’économie.

Les premiers projets d’aménagement seront définis d’ici fin 2013 pour le nouveau quartier de la Gare Matabiau. Une transformation qui doit s’accompagner d’expropriations et ne se fera pas sans heurts. D’autant que ce nouveau quartier est justifié par l’arrivée de la LGV à Toulouse, une arrivée dont les échéances et les budgets sont au conditionnel.

 

Transports : ça ne file pas très droit

LGV. Le tracé définitif du tronçon reliant à « grande vitesse » Toulouse à Bordeaux devrait être validé en ce début d’année. Mais le dossier LGV ayant été relégué au rang de projet secondaire par le gouvernement, rien n’assure que le train file comme le vent au départ de Matabiau en 2022. Par ailleurs, le dessin actuel de la LGV n’est pas du goût de tous. Certains estiment qu’il est un « grand projet inutile ».

 

A lire aussi >> Nos interviews de Martin Malvy et d’Alain Rousset sur le TGV

 

Les deux nouvelles lignes de tram (Envol et Garonne) qui doivent être mises en service courant 2014 devraient considérablement avancer.

 

Politique : une bataille pas si rangée

Rendez-vous devant les urnes en 2014 pour les élections municipales. D’ici là, chaque camp va entamer crescendo sa campagne et nouer ses alliances. Rien n’est encore joué pour Pierre Cohen qui a toutes les chances de candidater à sa réélection. Par ailleurs, un petit suspense se jouera autour de la composition des listes: le PC se rangera-t-il comme en 2008 avec le PS ou ira-t-il sur la liste du Front de Gauche, un allié plus naturel? Quid aussi de EE-LV qui verrait bien une liste autonome au premier tour? Comment va réagir à son tour l’opposition, après la scission de 2011 entre le groupe Toulouse pour tous et Jean-Luc Moudenc de l’UMP et le groupe Toulouse métropole présidé par Jean-René Bouscatel? Autant de questions qui pimenteront sans doute le débat.

 

Focus sur l’UMP. Secoué en 2012 par une guéguerre pour sa direction à Paris entre Jean-François Copé et François Fillon, l’UMP locale n’a pas semblé touchée à Toulouse.

 

A lire aussi >> « Non la fédé de Haute-Garonne n’est pas très à droite »

 

Pour autant, le problème au national n’est pas complètement résolu et pourrait rejaillir au niveau des fédérations. L’UMP locale se remettra-t-elle également du départ d’une partie de ses troupes (moins de dix personnes selon elle) à la fin 2012 vers le nouveau parti de Borloo, l’UDI, à commencer par son ex-présidente en Haute-Garonne et eurodéputée Christine de Veyrac.

 

Economie : la casse continue

Ils l’ont annoncé dans un communiqué de bonne année, les salariés de Sanofi, toujours dans l’incertitude face au devenir du laboratoire de Toulouse, continueront la lutte pour sauver les quelques 600 emplois.

 

A lire aussi >> Notre dossier Sanofi

 

D’autres entreprises installées dans l’agglomération sont menacées et feront les titres de 2013 tel Motorola ou encore le magasin Virgin de Roques-sur-Garonne. La casse à l’emploi n’est pas prête de s’arrêter.

EADS, le déménagement se concrétise. Après la décision de son nouveau président exécutif, Thomas Enders, d’installer un siège unique pour EADS à Toulouse, celui-ci devrait présenter un projet début 2013 au conseil d’administration de ce groupe dont Airbus est une filiale.

 

Culture: des histoires, plein d’histoires

En cours de naturalisation par les taxidermistes du Museum d’histoire naturelle de Toulouse, les ours des Pyrénées, dont la star Cannelle, devraient faire une entrée remarquée dans les collections d’ici la fin de l’année. Une exposition leur sera d’ailleurs consacrée.

Francazal, le feuilleton continue. Après le rejet par les services de l’Etat des différents projets pour la reconversion de l’ancienne base militaire, et notamment des très médiatisés studios de cinéma, un nouvel appel d’offre devrait être programmé.

 

A lire aussi >> Francazal, les raisons du recalage

 

Et le porteur du projet des studios de ciné, Bruno Granja, s’est dit encore déterminé à défendre son dossier. Par ailleurs, l’avenir d’une autre parcelle de la base reste à déterminer.  Selon la Dépêche du Midi, la ville de Pamiers se serait aussi portée candidate pour accueillir les studios. Autant d’éléments qui viendront nourrir en 2013, le scénario Francazal.

more...
No comment yet.