La géolocalisation veut entrer dans les centres commerciaux | La lettre de Toulouse | Scoop.it

 

Insiteo et Polestar, 2 startups toulousaines à l'honneur dans cet article ;-)

 

C'est un marché aux applications encore largement inconnues, qui aiguise l'appétit des géants du numérique. La géolocalisation « indoor », qui permet de se diriger à l'intérieur des édifices couverts, n'est certes qu'au stade embryonnaire de son développement, mais elle fait parler d'elle. C'est notamment Google qui a créé le buzz, en annonçant, en novembre dernier que la version 6.0 de Google Maps pour Android intégrerait les plans de plusieurs grands édifices comme des aéroports, des gares, des centres commerciaux ou des hôtels. Pour l'heure, seules quelques dizaines de cartes sont disponibles, pour des sites américains ou japonais exclusivement.
La technologie n'a pourtant pas attendu Google pour exister. Et, surprise, la France est en avance, avec deux start-up toulousaines, reconnues au niveau mondial pour leur maîtrise de la localisation dans les bâtiments :

Insiteo et Pole Star.

 

Pas étonnant, lorsqu'on sait que les 2 patrons de ces sociétés sont d'anciens cadres d'Alcatel Space, qui ont oeuvré sur le projet de GPS européen Galileo. L'objectif de ces jeunes PME (respectivement créées en 2009 et 2002) : mettre au point une technologie capable de pallier les insuffisances du GPS, dont le signal ne passe pas lorsque les murs sont trop épais. « Quant on voit l'essor des solutions GPS en extérieur, on se dit qu'il n'y a pas de raisons que ces applications s'arrêtent en dehors des bâtiments », juge Arnaud Masson, fondateur d'Insiteo.
Les efforts des deux start-up ont porté sur la technologie Wi-Fi, qui a le mérite d'être dans tous les smartphones, mais aussi dans la plupart des édifices. Grâce à un réseau de bornes Wi-Fi disposées tous les 20 à 30 mètres, les solutions développées par Pole Star ou Insiteo permettent ainsi de repérer la position de l'utilisateur avec une précision de 3 à 5 mètres. Pour cela, un relevé de la puissance Wi-Fi des bornes est effectué au sein du bâtiment, puis intégré dans une base de données. Lorsque l'utilisateur active son application de géolocalisation, le logiciel intégré dans le téléphone capte le niveau de puissance Wi-Fi des bornes environnantes et compare, via un algorithme spécialement conçu, cette indication avec la base de données constituée. Dès lors, l'utilisateur peut repérer son emplacement, se diriger, cliquer pour afficher plus d'informations sur un lieu... La technologie est évolutive. Insiteo travaille actuellement à une nouvelle version de sa solution, qui combinera Wi-Fi et signaux GPS. Une solution qui donnera une précision d'un mètre, voire moins, selon la société.

(...)