La lettre de Toul...
Follow
Find tag "Berger"
19.7K views | +4 today
La lettre de Toulouse
Quelques informations sur l'entreprise et l'immobilier à Toulouse
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Midi-Pyrénées. Les entreprises anticipent une croissance de leur chiffre d'affaires pour 2015

Midi-Pyrénées. Les entreprises anticipent une croissance de leur chiffre d'affaires pour 2015 | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Patrick Berger, directeur régional de la Banque de France en Midi-Pyrénées.


Selon la Banque de France, les chefs d'entreprises prévoient une croissance de leurs résultats comparable à celle de 2014. Relativement faible cependant. La bonne nouvelle réside dans la hausse prévue des investissements.

 

Pour 2015, les chefs d’entreprise midi-pyrénéens envisagent une progression de leurs résultats. Ils l’ont dit à la Banque de France, qui présentait ce lundi 6 février la synthèse de son étude annuelle concernant le bilan de l’année écoulée et les perspectives de celle en cours. 1 430 entreprises ont répondu au questionnaire réalisé en décembre et janvier dernier. Elles représentent 139.000 salariés et 29 milliards d’euros agrégés de chiffre d’affaires. Selon Patrick Berger, le directeur régional de la Banque de France, le taux de représentativité de ces entreprises, selon la taille, est assez juste, « même s’il doit rester un biais en faveur des plus grandes. »

Pour ce qui est du bilan 2014, « il est moins favorable que ce qu’escomptaient les chefs d’entreprise », précise Patrick Berger. Même si l’activité globale a été bien orientée, la performance industrielle affiche 3,5% de hausse contre 5% attendue, et surtout 5,2% atteints en 2013. Le secteur des équipements électriques et électroniques a tiré vers le bas l’ensemble, à -5,6%. Le textile, l’habillement, le cuir, le bois, le papier et l’imprimerie dévissent. Ce sont les industries agroalimentaires, notamment avec les filières fruits et légumes et lait, qui se distinguent par leur bon score. De même que l’automobile avec une croissance significative à +3,9%.

A priori, le secteur devrait poursuivre sur sa lancée en 2015. Les entreprises industrielles prévoient une hausse de leurs investissements de plus de 10% pour cette année, alors qu’ils ont reculé en 2014. Cette progression serait portée notamment par l’aubaine « des prix du pétrole orientés à la baisse, la dépréciation de l’euro et le recul encore des taux d’intérêt ».

Le chiffre d’affaires des travaux publics s’est bien maintenu

Concernant les services – marchands – aux entreprises, la Banque de France indique que l’environnement midi-pyrénéen a amorti les effets de la crise dans cette région par rapport au reste du territoire national. L’évolution reste cependant très imprévisible et, depuis 2008, les résultats sont en dents de scie. Selon l’étude, l’année 2015 sera celle à la croissance la plus faible depuis 2009. N’empêche, certaines branches ont bien résisté. À l’instar de l’ingénierie (+2%), dont on pensait qu’elle serait fortement impactée par l’arrêt des programmes d’Airbus. En informatique également, l’activité a fait mieux que prévu, à +2,9%, et devrait continuer à performer en 2015 : 4,3 points de croissance sont anticipés.

Dans la filière du BTP, contre toute attente, les travaux publics ont fait mieux en 2014 que l’année précédente, à +0,4%. Le chiffre d’affaires s’est maintenu alors qu’une détérioration d’au moins 3% était annoncée. Les chefs d’entreprise du secteur campent cependant sur leur pessimisme et voient leurs résultats se dégrader de 4% pour cette année. Dans le bâtiment en particulier, le recul se poursuit mais quelque espoir est permis pour la branche du second œuvre qui doit bénéficier des aides gouvernementales au titre de la transition énergétique.

Moindre recours à la médiation de crédits

Autant de données qui anticipent une stabilité de l’emploi en général. Les baisses d’effectifs dans le BTP et la stabilité dans l’industrie seraient compensées par la légère progression de ceux des filières relatives aux services. Surtout, en 2014, la rentabilité des entreprises a évolué favorablement, si ce n’est dans le BTP. Au prix de marges fortement contraintes.

La tendance s’annonce identique pour cette année. Avec pour corollaire en 2014, une diminution de 10% du montant total des impayés et un recul des demandes de médiation du crédit. Bien sûr, l’on espère que le mouvement se poursuivre désormais, même si les chefs d’entreprise précisent qu’ils manquent de visibilité pour que leurs estimations soient vraiment en phase avec la réalité du marché des affaires.
Nathalie Malaterre

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le BTP plonge et l'industrie ralentit: résultats de l'enquête annuelle de la Banque de France

Le BTP plonge et l'industrie ralentit: résultats de l'enquête annuelle de la Banque de France | La lettre de Toulouse | Scoop.it

Patrick Berger, directeur régional de la Banque de France

 

 

La très attendue enquête annuelle de la Banque de France Midi-Pyrénées sur le sentiment des chefs d’entreprise de la région confirme un bilan 2012 conforme aux attentes, en demi-teinte, et porté par le secteur aéronautique. Les perspectives 2013 sont mauvaises avec une baisse des effectifs dans la majorité des secteurs.
Les résultats par secteur et les commentaires de Patrick Berger, directeur régional de la Banque de France.

L’industrie

(...)

Les services aux entreprises

(...)

Le BTP

(...)

more...
No comment yet.