LA FORESTINE DE B...
Follow
Find
84 views | +0 today
 
Scooped by fabrice martin
onto LA FORESTINE DE BOURGES
Scoop.it!

LA FORESTINE DE BOURGES

La Forestine de bourges : 1er bonbon de France.

La ville de bourges est connue pour son festival printanier où des musiciens venus de tous horizons font vibrer des milliers de personnes chaque année. Pourtant en plein centre ville, une bâtisse de 1825 abrite une des plus belles histoires de la confiserie française. C’est ici qu’est né le premier bonbon cuit de France, la succulente Forestine de bourges.

Georges Forest, un génie de la confiserie.
Compagnon de France, Georges Forest rachète en 1869 une vieille boulangerie.10 ans plus tard, il met au point la Forestine de bourges, premier bonbon fourré de France.
La région centre, se régale de cette confiserie locale et fort de sa réussite s’installe en 1884 dans une immense bâtisse baptisée la maison des Forestines. Une enseigne visible encore de nos jours, place Cujas en plein cœur de la capitale berrichonne. Mais Georges est un ambitieux, il veut que le monde entier connaisse et puisse apprécier son bonbon. Il présente la gourmandise aux expositions universelles de 1889 et 1900 à paris. Il obtient à chaque fois la médaille d’argent.

La famille tavernier reprend la Forestine de bourges.
Georges Forest compte parmi ses amis un certain Georges tavernier, confiseur de métier comme lui. Ce dernier lui rachète son affaire en 1896 et acquiert également son secret de fabrication. Forest décède quelques années plus tard. G. tavernier à besoin de se prouver qu’il est également excellent confiseur. Il profite de l’exposition coloniale de 1931 qui se tient à Paris, au bois de Vincennes pour y présenter ce qui depuis 35 ans devenu sa Forestine de bourges. Il y reçoit la médaille d’or. De l’or pour un bonbon ressemblant à un bijou de petite fille au gout inimitable, unique, inégalé.

Les Tavernier de grand-père à petit-fils.
Depuis 141 ans, la famille tavernier possède le secret de la Forestine de bourges. Aujourd’hui Jean François, le petit fils veille sur son bonbon toujours fabriqué manuellement dans les sous-sols de la maison de la Forestine. Seul un grilloir aide les employés de la confiserie à mélanger amandes, noisettes et sucre pour en faire un extraordinaire praliné. Eau, sucre, glucose et chocolat feront le reste secrètement. Les Forestines arborent plusieurs couleurs, blanches, vertes ou roses et sont vendues dans de prestigieuses boîtes métalliques. La Forestine de bourges est une nougatine qui renferme un praliné savamment dosé et qui peut se déguster sur place dans la magnifique boutique au décor d’époque. Le plafond du magasin est en faïences de Gien et les bonbonnières installées sur les étagères rappellent la Belle Epoque. En hommage au créateur, la famille tavernier reconnaissante, expose six grandes cartouches portant les noms des diverses friandises inventées par Georges Forest.

FABRICE MARTIN
more...
No comment yet.

From around the web

LA FORESTINE DE BOURGES
histoire de la forestine
Curated by fabrice martin
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by fabrice martin
Scoop.it!

LA FORESTINE DE BOURGES

La Forestine de bourges : 1er bonbon de France.

La ville de bourges est connue pour son festival printanier où des musiciens venus de tous horizons font vibrer des milliers de personnes chaque année. Pourtant en plein centre ville, une bâtisse de 1825 abrite une des plus belles histoires de la confiserie française. C’est ici qu’est né le premier bonbon cuit de France, la succulente Forestine de bourges.

Georges Forest, un génie de la confiserie.
Compagnon de France, Georges Forest rachète en 1869 une vieille boulangerie.10 ans plus tard, il met au point la Forestine de bourges, premier bonbon fourré de France.
La région centre, se régale de cette confiserie locale et fort de sa réussite s’installe en 1884 dans une immense bâtisse baptisée la maison des Forestines. Une enseigne visible encore de nos jours, place Cujas en plein cœur de la capitale berrichonne. Mais Georges est un ambitieux, il veut que le monde entier connaisse et puisse apprécier son bonbon. Il présente la gourmandise aux expositions universelles de 1889 et 1900 à paris. Il obtient à chaque fois la médaille d’argent.

La famille tavernier reprend la Forestine de bourges.
Georges Forest compte parmi ses amis un certain Georges tavernier, confiseur de métier comme lui. Ce dernier lui rachète son affaire en 1896 et acquiert également son secret de fabrication. Forest décède quelques années plus tard. G. tavernier à besoin de se prouver qu’il est également excellent confiseur. Il profite de l’exposition coloniale de 1931 qui se tient à Paris, au bois de Vincennes pour y présenter ce qui depuis 35 ans devenu sa Forestine de bourges. Il y reçoit la médaille d’or. De l’or pour un bonbon ressemblant à un bijou de petite fille au gout inimitable, unique, inégalé.

Les Tavernier de grand-père à petit-fils.
Depuis 141 ans, la famille tavernier possède le secret de la Forestine de bourges. Aujourd’hui Jean François, le petit fils veille sur son bonbon toujours fabriqué manuellement dans les sous-sols de la maison de la Forestine. Seul un grilloir aide les employés de la confiserie à mélanger amandes, noisettes et sucre pour en faire un extraordinaire praliné. Eau, sucre, glucose et chocolat feront le reste secrètement. Les Forestines arborent plusieurs couleurs, blanches, vertes ou roses et sont vendues dans de prestigieuses boîtes métalliques. La Forestine de bourges est une nougatine qui renferme un praliné savamment dosé et qui peut se déguster sur place dans la magnifique boutique au décor d’époque. Le plafond du magasin est en faïences de Gien et les bonbonnières installées sur les étagères rappellent la Belle Epoque. En hommage au créateur, la famille tavernier reconnaissante, expose six grandes cartouches portant les noms des diverses friandises inventées par Georges Forest.

FABRICE MARTIN
more...
No comment yet.