La controverse de la cigarette électronique
4 views | +0 today
Follow
La controverse de la cigarette électronique
Nouvelle tendance des consommateurs européens : la cigarette électronique une controverse pour la santé et la législation. Un simple effet de mode ou un réel produit de substitution au tabac?
Qu’est-ce que la cigarette électronique ?
Egalement appelée E-cigarette, la cigarette électronique ne contient pas de tabac et diffuse dans la bouche une vapeur aromatisée (pomme, banane, vanille, RedBull, café, fraise…) contenant ou non de la nicotine (de 0mg à 200mg). Il y en a pour tous les goûts ! Chaque consommateur est libre de choisir son modèle et de varier les plaisirs selon ses humeurs, ses désirs, ses envies.
Combien de consommateurs ?
C’est un marché florissant en pleine expansion. L’OFT (Office Français du Tabagisme) estime qu’à la fin de cette année 2013, ils seront 1 million de vapoteurs. Le marché de l’E-cigarette représente environ 3% du marché du tabac en France. Les boutiques spécialisées se sont proliférées, seulement 6 en 2010, 100 en 2012, elles seront 300 en décembre 2013. Fondée en 2011, l’enseigne Clopinette est le leader actuel sur ce nouveau marché avec 20 boutiques. La concurrence se fait de plus en plus rude entre ces boutiques, les sites d’e-commerce et certains supermarchés.
Pourquoi consommer l’E-cigarette ?
Les principaux motifs d’utilisation sont les suivants : 84% l’utilisent car ils pensent que c’est moins toxique que le tabac, 78% pour faire face au manque de tabac et éviter la rechute, 67% pour faire fasse aux symptômes de sevrage, 57% car c’est moins cher que le tabac et 39% l’utilise dans des situations où il est interdit de fumer (Decret de 2006). Il y a donc un réel besoin des consommateurs, notamment des anciens fumeurs de cigarettes.
Le vapoteur ami des fumeurs ?
Vapoter peut-il devenir le nouveau remède aux accros du tabac ? L’institut national de l’innovation en santé de l’université d’Auckland a démontré que 60% des vapoteurs qui n’ont pas arrêté la cigarette 6 mois après ont réduit leur consommation quotidienne de tabac de moitié ! (effet placebo ou réel bénéfice du produit ?)
Certains experts s’inquiètent des substances chimiques présentes dans l’E-cigarette (75% de propylène glycol, ambrox, diacétine, parabène…) et de la croissance forte de la consommation chez les jeunes, notamment par les anciens non-fumeurs.
L’E-cigarette amie du porte-monnaie ?
Le budget estimé pour une personne fumant un paquet par jour est de 200€ par mois, or celui pour une E-cigarette est évalué à 50€ par mois (achat du matériel et entretien inclus), soit 4 fois moins cher. Un coût inférieur non négligeable !
Fin du débat de la réglementation européenne?
Ce mardi 8 octobre les parlementaires européens ont voté : l’e-cigarette n’est pas considérée comme un produit pharmaceutique. Grand soulagement pour les business vapoteurs, mais les discussions ne s’arrêteront pas là et la réglementation sur ce nouveau produit devrait dans un futur proche se clarifier. Seuls 3 pays européens ont interdit l’E-cigarettes : la Belgique, le Luxembourg et Malte.

L’E-cigarette = la solution du moment utilisée pour arrêter de fumer tout en continuant le geste. Débat politique, économique et de santé publique. Nuisible ou pas, pour l’instant ce nouveau produit est tendance et se vend de plus en plus. Effet de mode ou pas, seul l’avenir nous le dira.

Retrouver cet article sur http://www.marketment-votre.com/controverse-cigarette-electronique/
Curated by Lucile Riccio
No scoops have been published yet. Suggest content to its curator!