Composée de professionnels de la filière Pêche, du mareyage, de structures professionnelles et de représentants de collectivités de l’Etat, la commission Cornouaille Port de Pêche de la CCI de Quimper Cornouaille s’est réunie ce vendredi 13 décembre pour discuter de l’organisation des ventes sous les criées et des investissements portuaires.

Au cours de cette réunion, certains professionnels ont évoqué l’avenir de la filière pêche en Cornouaille. Jean-François GARREC, Président de la CCI Quimper Cornouaille, est intervenu pour faire part de son étonnement face à ce qu’il considère comme un abandon de la Cornouaille dans le pacte d’avenir pour la Bretagne. "En effet, s’il est bien noté que le Pacte devrait contribuer à l’amélioration de la compétitivité des ports de pêche bretons et au confortement de la vocation maritime de la Bretagne, il n’est nullement fait référence à la Cornouaille (alors que d’autres territoires sont cités) qui avec 50 000 tonnes de poisson vendues en criée représente la moitié de la pêche bretonne, un quart de la pêche fraiche française et plus de 5 500 emplois liés au secteur. Il n’est également aucunement fait référence au projet de modernisation du port de Concarneau qui conditionne pourtant le maintien des 1 000 emplois liés à la construction réparation navale".

 


Via Sonia MARY