L'orientation des filles et des garçons en lycée professionnel
14 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by RENOM Julien from Genre et féminisme
Scoop.it!

Marie Duru-Bellat : Le genre : une idéologie, non ; une révolution, oui !

Marie Duru-Bellat : Le genre : une idéologie, non ; une révolution, oui ! | L'orientation des filles et des garçons en lycée professionnel | Scoop.it

Au début du mois de décembre 2012, le journal Libération se faisait l’écho de la demande, émanant de deux députés UMP, d’une commission d’enquête sur l’introduction et la diffusion de « la théorie du genre » en France, arguant du fait que cette « théorie »  représentait « un tel bouleversement de notre contrat social que les Français sont en droit d’en être informés ». Cette requête prend évidemment place dans le contexte des débats autour du projet de loi sur le mariage pour tous qui, au dire de l’un de ces deux députés « s’appuie sur la théorie du genre, idéologie qui consiste à dire que l’homme et la femme sont interchangeables »


Via Julien Biaudet
more...
Gamita Christine's comment, January 10, 2013 9:31 AM
L'outil du "genre", partie de détermination sociale attachée aux deux sexes biologiques, des études féministes n'a rien d'une idéologie, c'est tout à fait certain. Cependant, à un fil de pluriel, les "théories de genre queer" idéologie libérale sans aucun doute possible, érigeant tout désir en liberté, et forçant jusqu'au droit principalement au bénéfice d'un seul sexe, ledit premier...
Rescooped by RENOM Julien from Ressources d'autoformation dans tous les domaines du savoir : veille AddnB
Scoop.it!

Orientation scolaire et professionnelle, conseil et soutien scolaire

Orientation scolaire et professionnelle, conseil et soutien scolaire | L'orientation des filles et des garçons en lycée professionnel | Scoop.it
Aide et conseils en orientation scolaire : posez votre question d'orientation à la communauté orientation.fr, aidée de ses conseillers.

Via veroni
more...
No comment yet.
Rescooped by RENOM Julien from Boite à outils blog
Scoop.it!

Insertion des jeunes - francetv éducation

Insertion des jeunes - francetv éducation | L'orientation des filles et des garçons en lycée professionnel | Scoop.it
Accompagner les élèves et leurs parents sur la question de l'orientation scolaire.

Via Patrick W.
more...
No comment yet.
Rescooped by RENOM Julien from Portail Veille Economique Bretagne
Scoop.it!

Insee - Enseignement-Éducation - L'apprentissage : un impact positif sur la réussite scolaire des niveaux V

Les élèves qui préparent une formation professionnelle de niveau V (CAP ou BEP) ont le choix entre le lycée professionnel et l'apprentissage (formation professionnelle alternée). S'appuyant sur les données d'un panel d'élèves du second degré, cet article se propose de préciser les déterminants du choix entre ces deux voies, et de mesurer l'effet d'un passage en apprentissage sur la réussite scolaire. En ce qui concerne l'orientation vers l'apprentissage plutôt qu'en lycée professionnel, même si la trajectoire scolaire passée reste déterminante (notamment le faible niveau scolaire en fin de 3e, les orientations précoces dès la 4e ou la 3e vers des classes à tendance préprofessionnelle et la scolarisation en ZEP en 3e), c'est le contexte local qui joue le plus grand rôle. En effet, le poids de l'apprentissage dans le dispositif régional des formations de niveau V s'avère un facteur déterminant pour une telle orientation, particulièrement dans le cas des jeunes les plus faibles scolairement. En ce qui concerne l'impact sur la réussite scolaire, la prise en compte du caractère endogène de l'apprentissage permet de mettre en évidence un effet négatif, mais non significatif, de ce type de formation sur la probabilité de décrochage scolaire et un effet positif significatif sur la probabilité d'obtention du diplôme. Ainsi, pour un élève orienté en BEP ou en CAP, le passage par l'apprentissage implique de meilleures chances d'obtention du diplôme que le passage par le lycée professionnel


Via Sonia MARY
more...
No comment yet.
Rescooped by RENOM Julien from Education et TICE
Scoop.it!

Effet établissement, effet classe et effet maître

Effet établissement, effet classe et effet maître | L'orientation des filles et des garçons en lycée professionnel | Scoop.it

Des systèmes scolaires inégaux
Si, dans le sillage de Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron (Les Héritiers, 1964), les travaux en sociologie de l’éducation ont montré le rôle du capital culturel et des habitus de classe dans la réussite scolaire, les années 80 et 90 ont été consacrées à interroger le rôle du système éducatif dans son ensemble. Les enquêtes PISA (programmes international de suivi des acquis) pilotées par l’OCDE ont mis en lumière les écarts de performances entre les systèmes scolaires. Ainsi la Finlande et la Corée du Sud disposent d’une école efficace et plus équitable que des pays comme la France – classée tout juste au dessus de la moyenne - ou de l’Allemagne mauvais élève de la classe…pourtant réputée pour la qualité de sa formation professionnelle.
Autrement dit, un enfant issu des milieux populaires a, toutes choses égales par ailleurs, plus de chances de réussir ses études dans ces deux pays qu’en France, en Allemagne ou en Angleterre. Selon la sociologue Marie Duru-Bellat (2003) les données de PISA indiquent même que « les élèves les plus défavorisés de certains pays réalisent des performances plus élevées que les élèves les plus favorisés d’autres pays !».


Via Laurent Blanquer
more...
No comment yet.
Rescooped by RENOM Julien from Féminismes
Scoop.it!

Résultats et restitution de l'enquête : Ecole et égalité entre les sexes, le regard des équipes éducatives en Rhône Alpes - le blog de l'institut EgaliGone

Résultats et restitution de l'enquête : Ecole et égalité entre les sexes, le regard des équipes éducatives en Rhône Alpes - le blog de l'institut EgaliGone | L'orientation des filles et des garçons en lycée professionnel | Scoop.it

Une enquête par questionnaire a été initiée fin 2011 auprès des équipes éducatives en Rhône Alpes. Les résultats sont publiés... et vous êtes attendu-e-s nombreux-ses aux deux restitutions publiques programmées en octobre.
Dans le cadre de la Quinzaine de l'Egalité organisée par la région Rhône-Alpes, vous êtes convié-e-s par l'Etat en Région et ses partenaires à l'évènement :
"__Ecole et égalité entre les sexes, le regard des équipes éducatives__"
Cette restitution aura lieu les après-midis du 10 octobre (Grenoble) et du 17 octobre (Lyon).
Elle sera introduite par Muriel Salle avec le thème Egalité et inégalités de sexe dans l'éducation.

 

"La grande majorité des répondant-e-s disent se sentir concerné-e-s par l'égalité (92%_S et 86%_P), perçoivent le domaine professionnel comme inégalitaire (83% pour les salaires, 78%_P et 79%_S pour le temps de travail et 78% pour les métiers), et sont 68%_S et 57%_P à déclarer avoir déjà rencontré des difficultés en lien avec cette thématique.

 

Les enquêté-e-s déclarent massivement penser avoir un rôle à jouer en faveur de l’égalité (98%_P et 96%_S), tout comme l’école(98%_P et 97%_S). En ce qui concerne la capacité à tenir ce rôle, ils et elles estiment plus largement y parvenir que l’école (Soi : 84%_P et 78%_S ; L’Ecole : 64%_P et 52 %_S) et déclarent logiquementmoins maintenir les stéréotypes de sexe que l’école (Soi : 18%_P et 30%_S ; L’Ecole : 45%_P et 48%_S). Cette confiance est encore plus marquée en primaire où la question de l’orientation et de ses facteurs d’influence semble prématurée : en effet, plus d’un-e répondant-e sur deux estime ne pas pouvoir peser sur les futurs choix d’orientation des élèves(55%).

Comme indiqué plus haut, la majorité des répondant-e-s déclarent avoir déjà vécu, parfois, souvent ou très souvent, des situations difficiles en lien avec le genre dans le cadre professionnel, et de façon encore plus prononcée dans le secondaire (68%_S et 57%_P). Pour autant, la plupart n’ont jamais bénéficié de formations (72% en secondaire) et ce encore moins en primaire (88%), et la résolution de difficultés ne constitue pas la première motivation pour en suivre (6%_P et 14%_S des motivations citées au sujet de formations déjà suivies puis 12%_P et 16%_S des motivations citées au sujet de futures formations).
Globalement, en dehors des représentations visuelles transmises au travers des supports pédagogiques utilisés personnellement et vis-à-vis desquelles les répondant-e-s disent être vigilant-e-s (44% ont répondu « souvent à très souvent » y porter attention en primaire et 48% en secondaire), les répondant-e-s n’accordent pas une grande attention à la dimension de genre véhiculée par les supports visuels et/ou textuels qu'ils, elles ou leurs établissements utilisent (19% à 37% ont répondu accorder « souvent ou très souvent » une attention aux différents supports). L’attention à la féminisation et la masculinisation des noms de métiers demeure la pratique la moins développée (36% à 39% en secondaire et 35% à 43% en primaire ont répondu ne « jamais ou rarement » porter pareille attention).
Si un tiers des enquêté-e-s du secondaire déclare ne connaître aucun des outils ou des textes de référence, ils et elles atteignent 61% dans le primaire. Dans le cas contraire, ce sont en premier lieu les statistiques nationales sur l'orientation scolaire qui sont identifiées comme connues. La convention interministérielle nationale pour l'égalité dans le système éducatif est moins fréquemment citée comme étant connue. Si le fonds ASPASIE de l’université de Lyon I et le site ONISEP mixité restent globalement mal connus, le premier est plus cité en primaire (6%_P vs 1%_S des citations), tandis que le deuxième l’est davantage en secondaire (12%_S vs 6%_P des citations).
Peu de nos répondant-e-s affirment connaître le Prix de la Vocation Scientifique et Technique (5% des citations d’outils par le primaire et 19% des répondant-e-s du secondaire) et encore moins y orienter des jeunes femmes (6% des répondant-e-s du secondaire). Ce constat pourrait-il expliquer la faible participation à ce prix, qui par ailleurs mobilise souvent les mêmes établissements et départements ?
Les principales raisons pour lesquelles les répondant-e-s n’ont pas suivi de formations liées à l’égalité des sexes sont que ces dernières n’ont pas été proposées. Quand ils ou elles disent avoir déjà été formé-e-s sur cette question ou être intéressé-e-s par une formation, c’est avant tout à la prévention des stéréotypes de sexe pour le primaire, et à la prévention des violences sexistes pour le secondaire qu’ils ou elles font référence. Bien qu’ils ou elles soientenclin-e-s à suivre des formations surtout par intérêt personnel et professionnel, la proposition de telles formationsrisque de se heurter à d’autres occupations ou thématiques professionnelles estimées prioritaires et au manque de temps. Si la perspective de futures formations semble être légèrement mieux accueillie par les enquêté-e-s du primaire (en moyenne 57%_P vs 49%_S), globalement les répondant-e-s se montrent plutôt désireux/ses de disposer d’outils (75%_P et 77%_S). Plus précisément et sans avoir pour autant recensé de difficultés vécues ni exprimé un besoin de formation sur la législation et la réglementation en vigueur, ils ou elles souhaitent en priorité disposer d’éléments sur le sujet, puis de fiches action.
Comme pour les formations, une grande majorité des répondant-e-s n'ont jamais participé à des actions en faveur de l'égalité, cela de façon assez catégorique en primaire (92%_P et 66%_S), et surtout par méconnaissance de leur l'existence (70% des citations en primaire et 59% en secondaire). Ces actions semblent majoritairement ponctuelles (63%_P et 58%_S). Lorsqu’elles existent dans le primaire, elles sont principalement menées en réponse à un incident survenu (28% des citations), sans budget particulier (51% des citations) et portent sur la prévention des stéréotypes de sexe (24% des citations). Dans le secondaire, elles sont plutôt à l’initiative de comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (40% des citations), principalement financées par des subventions publiques extérieures à l'établissement (46% des citations) et portent sur la prévention des violences sexistes (34% des citations). Ces thèmes respectifs constituent d'ailleurs le premier objet de formation suivie ou souhaitée pour chaque degré d’enseignement."

 


Via Alix Heuer
more...
No comment yet.
Rescooped by RENOM Julien from 0rientation : je m'informe
Scoop.it!

"Cité orientée" : un web-documentaire sur l'orientation - Ministère de l'Éducation nationale

"Cité orientée" : un web-documentaire sur l'orientation - Ministère de l'Éducation nationale | L'orientation des filles et des garçons en lycée professionnel | Scoop.it
 "Cité orientée" est un web-documentaire innovant, ludique et participatif sur l'orientation scolaire et professionnelle. Au fil de sa visite interactive de la cité, l'internaute rencontre les habitants qui décrivent leur parcours professionnel.

Via CDI_LycPolyvalent Montbéliard
more...
Rescooped by RENOM Julien from Techno@pédagogie
Scoop.it!

Orientation : L'apprentissage peut payer

Orientation : L'apprentissage peut payer | L'orientation des filles et des garçons en lycée professionnel | Scoop.it
Pourquoi s'oriente-on vers l'apprentissage plutôt que le bac pro pour les bas niveaux de qualification ? L'Insee apporte un éclairage : "En ce qui concerne l'orientation vers l'apprentissage plutôt qu'en lycée professionnel, ...

Via Aline Leroy
more...
No comment yet.