"L'Expert-Marchand"
3.8K views | +1 today
Follow
"L'Expert-Marchand"
Ce qu'il faut retenir de l'actualité du marché de l'art chaque semaine
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

Les grandes ventes new-yorkaises ont digéré l’effet Trump - LeJournaldesArts.fr - 18 novembre 2016

Les grandes ventes new-yorkaises ont digéré l’effet Trump - LeJournaldesArts.fr - 18 novembre 2016 | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

NEW YORK (ETATS-UNIS) [18.11.16] – Les ventes du soir d’art contemporain et d’art impressionniste et moderne à New York de Christie’s et Sotheby’s ont récolté cette semaine 957,5 millions de dollars, un résultat solide mais moins bon que l’an passé. Malgré certains beaux records, la lecture de ces résultats est floutée par de nombreux prix garantis. Dans un contexte économique fragile et un climat politique incertain marqué par l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis le 9 novembre dernier, les ventes new-yorkaises qui se sont tenues cette semaine avaient valeur de test et ont montré que le marché restait solide, même si les résultats obtenus par Sotheby’s et Christie’s en art contemporain et en art impressionniste et moderne ne parviennent pas à égaliser ceux de l’an dernier.  [...]

more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

Ventes d’art de New York : le déclin du marché enrayé

Ventes d’art de New York : le déclin du marché enrayé | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

Par Martine Robert

Le marché semble se stabiliser après dix-huit mois de déclin. Les grandes maisons de vente ont désormais une vision assez sûre du marché, à en juger par le montant des enchères réalisées par rapport aux prix estimés, à l'occasion de la traditionnelle semaine de ventes d'art impressionniste , moderne , et contemporain, de New York. 

Christie's, qui misait sur un total de 510,5 millions de dollars, a écoulé pour 532,75 millions d'oeuvres (hors commissions acheteurs); Sotheby's, qui tablait sur 446,9 millions, a adjugé pour 471,6 millions de lots. Phillips, axé uniquement sur l'art du XXe siècle, est un peu en dessous de ses estimations, avec 104,8 millions, mais fait beaucoup mieux que l'an dernier. La mission est donc accomplie, en dépit du climat d'incertitude marqué par l'élection de Donald Trump quelques jours plus tôt. Le taux élevé de lots vendus pour les ventes du soir (les plus courues) témoigne aussi de la capacité des maisons à proposer le produit adapté au bon prix : 81 % des oeuvres impressionnistes et modernes ont trouvé preneur chez Christie's et Sotheby's ; et respectivement 89 % et 94 % pour l'art contemporain. 

Succès pour l'art moderne et impressionniste La semaine totalise avec les commissions versées par les acheteurs, presque 1,3 milliard de dollars (dont 1,17 milliard pour les deux multinationales de l'art) certes loin des 2,2 milliards de novembre 2015 mais le marché se stabilise au niveau de mai dernier et enraye un déclin de dix-huit mois.  

A noter : l'art moderne et impressionniste a obtenu des prix plus élevés que l'art contemporain : « Les Filles sur le pont de Munch » a atteint 54,5 millions de dollars chez Sotheby's (20 millions de plus qu'aux enchères de 2008, année de crise, mais loin des 120 millions récoltés par « Le Cri » en 2012) , et « La Meule » de Monet a raflé le record de 81,4 millions chez Christie's, soit presque deux fois l'estimation. Un record obtenu en 14 minutes, au terme d'une bataille livrée par cinq amateurs. Records réalisés par Monet, Kandinsky et de Kooning Concernant l'art contemporain, Sotheby's a réalisé un plus gros chiffre que Christie's, soit 302,84 millions (hors commissions) contre 289,67 millions. Et ce, grâce à la prestigieuse collection Ames : pour la décrocher, la maison n'a pas hésité à passer un accord avec des investisseurs, engagés à acquérir onze oeuvres pour 103,6 millions en l'absence éventuelle d'enchérisseurs sur ces lots. Cette semaine de ventes montre encore que le marché reste global, avec des participants d'une cinquantaine de pays. Si la clientèle américaine reste dominante, la demande des Asiatiques et Européens est soutenue aussi, spécialement en art moderne et impressionniste, considérées comme des valeurs sûres : en témoignent les records réalisés par Monet, Kandinsky (23,3 millions de dollars) et de Kooning (66,32 millions). 

 En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/industrie-services/services-conseils/0211513303519-ventes-dart-de-new-york-le-declin-du-marche-enraye-2044161.php?kCu7sgY3h4hqz5OV.99


more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

Mardi 15 novembre 2016: la mission a adopté le rapport - Marché de l'art - Assemblée nationale

Mardi 15 novembre 2016: la mission a adopté le rapport - Marché de l'art - Assemblée nationale | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

Mardi 15 novembre 2016, la mission a adopté le rapport sur le marché de l’art présenté par Stéphane Travert, rapporteur. Mercredi 16 novembre 2016 matin, la commission en a autorisé la publication, à l'unanimité. voir la vidéo de la réunion de la commission Le rapport sera prochainement mis en ligne.

Créée en janvier 2016, la mission est partie du constat du déclin de la place de Paris face aux maisons de vente aux enchères anglo-saxonnes et asiatiques et de la situation préoccupante du marché de l’art contemporain français, très en retrait par rapport aux marchés américains, britanniques et chinois. Elle a également relevé l’impact sur les conditions de production et de vente des œuvres d’art de la forte augmentation du nombre de musées dans les zones Asie-Pacifique, Amérique latine, ainsi qu’au Proche et au Moyen-Orient. Le développement de pratiques spéculatives, que traduit l’augmentation exponentielle du prix de certaines œuvres, l’a amené à s’interroger sur la transparence du marché de l’art et le lien possible avec des pratiques de blanchiment de capitaux; les problématiques fiscales et juridiques, tant nationales qu’internationales, étant majeures. Composée de quinze membres, elle a procédé à l’audition de près de 100 personnes, organisé 40 tables rondes et déplacée à Londres. Le rapport, adopté par la mission mardi 15 novembre, préconise de rompre avec la logique fataliste qui voudrait que le marché de l’art en France soit condamné à un inexorable déclin, car, comme les travaux de la mission le montrent, si ce marché est aujourd’hui entravé par un certain nombre de handicaps fiscaux et administratifs, ces derniers ne sont cependant pas insurmontables. De la même façon, si le second marché est grevé par le poids du passé, il n’est pas irréaliste de lui donner les moyens de relever les défis du présent. Et si le premier marché mérite d’être consolidé, il dispose toutefois d’atouts importants pour se tailler une place de choix sur le marché mondial.

more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

Christophe Beyeler fait revivre les porcelaines impériales de Fontainebleau | Connaissance des Arts

Christophe Beyeler fait revivre les porcelaines impériales de Fontainebleau | Connaissance des Arts | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

Par Guy Boyer

C’est au Syndicat national des Antiquaires (17, boulevard Malesherbes, Paris 8e) qu’il vous faudra vous rendre si vous voulez écouter le récit des collections impériales de porcelaine par Christophe Beyeler, conservateur en chef du patrimoine, chargé du musée Napoléon Ier au château de Fontainebleau. Le 7 décembre à 18h30, Jean-Gabriel Peyre, président de la commission Conférences et Cycle d’études au SNA, l’invite à décrypter le sens de ces vases fuseau, cabarets et autres assiettes ornées des portraits de Marie-Louise ou de Napoléon. L’objectif est d’attirer l’attention sur cette collection de Sèvres, présentée jusqu’à fin décembre à la galerie Aveline-Rossi (94, rue du faubourg Saint-Honoré, Paris 8e) et provenant de la collection Richard Baron Cohen dont la maison Fraysse avait mis une partie en vente en décembre 2014 (« Connaissance des Arts » N°732). Le château de Fontainebleau rêverait d’acquérir tout ou partie de cet ensemble Empire pour enrichir son musée Napoléon Ier. Cette conférence, intitulée « Beauté des formes et idéologie impériale », devrait participer grandement aux efforts fournis depuis septembre à la recherche de généreux donateurs pour cet achat capital. Le nombre de places pour la conférence étant limité, il est urgent de s’inscrire avant le 6 décembre au 01 44 51 74 74.

more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

La publication de dessins inédits attribués à Van Gogh provoque une polémique - LeJournaldesArts.fr - 16 novembre 2016

La publication de dessins inédits attribués à Van Gogh provoque une polémique - LeJournaldesArts.fr - 16 novembre 2016 | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

PARIS [15.11.16] - La maison d'édition française Le Seuil a-t-elle déniché 65 dessins inédits de Vincent Van Gogh ? « Oui, le trésor est là », répond l'éditeur, « Non, ces dessins ne sont pas de la main du maître », affirme le musée Van Gogh d'Amsterdam.

L'objet de la polémique est un livre de 288 pages à paraître simultanément dans plusieurs pays jeudi et intitulé Vincent Van Gogh, le brouillard d'Arles, carnet retrouvé, qui a été présenté mardi à Paris. Ce livre, signé de la spécialiste de l'oeuvre du peintre néerlandais, la Canadienne Bogomila Welsh-Ovcharov, une des commissaires de l'exposition "Van Gogh à Paris" en 1988 au Musée d'Orsay, présente 65 dessins à l'encre attribués à Van Gogh. Ces dessins, non signés, ont été réalisés non sur un carnet à dessin mais sur un livre de comptes, ce qu'on appelait un "brouillard", du Café de la Gare, un établissement où Van Gogh séjourna au crépuscule de sa vie.

(...)

C'est l'actuelle propriétaire de ce carnet, "une femme modeste habitant dans le sud de la France" et qui désire conserver l'anonymat qui a contacté l'expert en art Franck Baille, pour avoir un avis sur ce carnet. Baille, propriétaire d'une maison de ventes à Monte Carlo, a ensuite contacté la spécialiste canadienne. "Instinctivement, j'ai d'abord refusé de croire à ce que j'avais sous les yeux. Mais, petit à petit, à mesure que je l'examinais de plus près, je fus subjuguée par une émotion inconnue en prenant conscience que ce que je tenais entre les mains était sans aucun doute possible une oeuvre de l'un des plus grands artistes modernes", a raconté Mme Welsh-Ovcharov lors d'une conférence de presse. Les gardiens du Temple Les expertises (des encres et du papier notamment) ont duré trois ans, a-t-elle dit. Un autre expert, le Britannique Ronald Pickvance, grand spécialiste de la période provençale de l'artiste, a également authentifié le carnet. Il s'agit de "la découverte la plus révolutionnaire de l'histoire de l'oeuvre de Van Gogh", soutient M. Pickvance. (...)


Lire l'intégralité de l'article sur le site du Journal des Arts en cliquant sur le titre

more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

Deux pistolets pour tuer Rimbaud, un de trop - LeJournaldesArts.fr - 14 novembre 2016

Deux pistolets pour tuer Rimbaud, un de trop - LeJournaldesArts.fr - 14 novembre 2016 | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

CHARLEVILLE-MÉZIÈRES (GRAND EST) [14.11.16] –

Alors que Christie’s met aux enchères prochainement un revolver supposé avoir été utilisé par Verlaine contre Rimbaud, un retraité de la région affirme détenir le vrai revolver. Il y a un pistolet de trop depuis quelques jours dans l’affaire Verlaine contre Rimbaud. Jusqu’à présent, il n’y en avait qu’un, il se trouve chez Christie’s à Paris déposé par son propriétaire belge. Il sera mis aux enchères mercredi 30 novembre prochain. Mais un autre vient de surgir. Il se trouverait dans une maison des Ardennes chez Jean Lenoir. C’est en tout cas ce que pense cet ancien chef doublement étoilé qui l’a acquis [...]

more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

Data : Magritte, pas de surréalisme sur le marché

Data : Magritte, pas de surréalisme sur le marché | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

Omniprésent sur la dernière édition de la FIAC et bénéficiant d’une belle actualité institutionnelle, René Magritte semble avoir le vent en poupe. Démonstration… à l’épreuve des chiffres.

(...)

Avec une actualité forte, l’œuvre de Magritte connaît un nouveau souffle. Depuis quelques semaines, cela s’est encore renforcé avec la rétrospective dont jouit l’artiste à Paris. Les queues ne désemplissent pas aux guichets du Centre Pompidou et pendant la FIAC, nombre de galeries ayant sorti leur(s) plus beau(x) Magritte pour l’occasion. Depuis le décès de Georgette Magritte et la vente de l’atelier de l’artiste, le 2 juillet 1987 par Sotheby’s à Londres — vente qui avait vu les premiers prix records atteints en ventes publiques —, la cote de Magritte est en hausse, avec quelques années éclatantes.

Depuis 1985, plus de 2.100 œuvres de l’artiste ont été vendues aux enchères, rapportant 655 M$. Puisque 2.800 ont été proposées à la vente, cela correspond à un taux d’invendu plutôt faible de 22 %, avec un prix moyen par lot vendu de 304.000 $ et de 234.000 $ par lot proposé à la vente.

D’après une note Artprice, publiée en septembre 2016, la prise de valeur moyenne des œuvres de Magritte sur les seize dernières années s’élèverait à 306 % — le produit des ventes de ses toiles ayant été multiplié par sept sur la même période. Si le marché des œuvres de Magritte se porte aussi bien, c’est aussi parce que l’artiste s’est montré prolifique — environ 1.100 tableaux, de nombreuses gouaches et dessins. Bref, le marché de Magritte est vivant, dense et tourne à plein régime — plus de 150 lots étant mis en vente tous les ans depuis 2007.


Les différents pics que l’on constate, en 1998, 2007 et 2011, sont le fruit de vacations prestigieuses. Par exemple, en novembre 1998 à New York, chez Christie’s, se déroulait la dispersion de la collection d’Harry Torczyner. Lors de cette vacation, pas moins de quinze œuvres sur papier et dix peintures étaient adjugées pour un montant frôlant les 26 M$. La collection donnait d’ailleurs lieu à un record, Les Valeurs personnelles (1952), une toile cédée pour 6 ,5 M$. Ce record a tenu jusqu’en mai 2002, quand Christie’s a frappé le marteau à New York pour la toile L’Empire des lumières (1952), poussée à 11,5 M$, bien au-delà d’une estimation haute à 7 M$. Et même si certaines ventes s’en sont rapprochées, ce record tient toujours aujourd’hui. Fait remarquable, depuis 2002, neuf des dix meilleures adjudications pour des œuvres de l’artiste ont eu lieu à Londres. Parmi elles, Le Beau monde (1962) vendue chez Sotheby’s en 2014 pour 11,5 M$ ou Les Jours gigantesques (1928) cédée par Christie’s pour 10 M$. C’est donc le Royaume-Uni qui fait figure de leader pour le marché de Magritte aux enchères — un quart des lots y ont été dispersés pour près de 60 % du volume d’affaires. Au Royaume-Uni, le prix moyen d’une œuvre de Magritte atteint 665.000 $ — contre 529.000 $ aux États-Unis.


Comme si souvent, Christie’s et Sotheby’s n’ont laissé que les miettes à leurs concurrents. En cédant moins de 40 % des lots de l’artiste, elles ont représenté 97 % de son volume d’affaires. Depuis une trentaine d’années, la période la mieux cotée correspond aux décennies 1950-1960. Sur les 20 meilleures ventes de Magritte, seize récompensent des œuvres réalisées durant cette période. Les niveaux de prix sur lesquels se sont stabilisées les œuvres de Magritte sont très élevés. En moyenne, depuis 2005, il faut compter 2,2 M$ pour une toile, 410.000 $ pour un dessin et 3.300 $ pour un multiple — principalement des eaux-fortes et des lithographies. (...)


Article à retrouver dans son intégralité sur le site de AMA, en cliquant sur le titre.

Art Media Agency (AMA) est une agence de presse internationale basée à Paris (France), spécialisée sur le marché de l’art. Les archives d’AMA comptent plus de 30.000 articles (15.000 dans chaque langue), tous disponibles gratuitement.

more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

Audrey Azoulay lance les premières « Rencontres du Tourisme Culturel » | Connaissance des Arts

Audrey Azoulay lance les premières « Rencontres du Tourisme Culturel » | Connaissance des Arts | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

© Ministère de la Culture et de la Communication 


par Chirine Hammouch


Alors que la fréquentation des touristes est au plus bas depuis les attentats de 2015, le comité interministériel du tourisme et le ministère de la Culture et de la Communication lancent la première édition des « Rencontres du Tourisme Culturel ». L’évènement aura lieu le 16 décembre au Centre Pompidou. Le colloque réunira experts et professionnels du monde du tourisme et de la culture. « La culture reste un facteur clé de l’attractivité de la France, première destination touristique mondiale. La richesse patrimoniale, la diversité de l’offre culturelle et la vitalité de la scène artistique, en particulier dans les festivals, constituent les principales motivations d’un voyage en France, tant pour les visiteurs étrangers que pour les résidents français », explique le ministère. Pour ce faire, un soutien financier est versé pour la sécurisation des établissements publics culturels (cinq millions d’euros) et du spectacle vivant (quatre millions d’euros). Un financement qui s’ajoute aux neuf millions d’euros prévus pour 2017.

more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

La photographie, marché d’intuitions

La photographie, marché d’intuitions | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

Indéniablement, ce secteur est en pleine forme. Jonglant entre coups de coeur et valeurs sûres, il reste accessible tout en flirtant avec le star-system cher à l’art contemporain. Retour sur une histoire de coup d’oeil, de patience et d’instinct. Même s’il ne représente que 1 % des ventes mondiales d’art, la croissance du marché de la photographie est bien là. En 2014, les ventes aux enchères dédiées à la spécialité généraient 180 M$ – contre 132 M$ en 2010 – selon les données 2015 d’Artprice, qui publie chaque année son rapport au moment du lancement de Paris Photo. Mode, reportage, plasticienne… tous les segments affichent leur dynamisme, mais c’est la photographie contemporaine numérique qui domine. « On trouve des tirages de grande qualité à des prix encore très bas comparés à d’autres médiums », observe Georg Bak, cofondateur de la galerie Scheublein + Bak à Zurich. « Je pense que ce marché est très sous-évalué. Vous pouvez acheter des tirages en parfait état d’artistes renommés, actifs entre les années 1950 et 1970, pour moins de 15.000 €. Ce seront les classiques de demain. », confie-t-il. Un réel avantage pour les collectionneurs et tous ceux qui débutent une collection. En 2015, le prix moyen d’une photographie aux enchères était de 10.000 $ contre 60.000 $ pour une peinture, mais la moitié des œuvres ont été adjugées en dessous de 1.560 $.


Un marché encore en structuration Du fait de son histoire récente au regard de l’histoire de l’art, le marché de la photographie se comporte encore comme un marché émergent. 1970 est une date clé, ratifiant souvent son acte de naissance avec l’arrivée des premières ventes aux enchères spécialisées. Ce sont alors les tirages historiques en noir et blanc, des petits formats pour la plupart, qui s’échangent dans les salles de ventes américaines. La création du département de photographie chez Sotheby’s en 1971 est le premier du genre au sein d’une maison de ventes aux enchères, suivie deux ans plus tard par la fondation du Centre international de la photographie (ICP) à New York. Circulent alors les clichés des primitifs, ces pionniers du XIXe siècle actifs jusqu’à la Première Guerre mondiale comme Atget, Marville, Nadar, Niepce ou encore les photographies vintage de l’entre-deux-guerres, celle notamment d’Abbott, de Boubat, de Brassaï, de Kertész, de Man Ray ou de Ronis… Mais ce marché vit sa première grande révolution dans les années 1990, quand la couleur grand format s’impose et que les tirages limités – garants de rareté – viennent détrôner les épreuves historiques. Pendant cette décennie, l’intérêt du public et des collectionneurs se développe, porté par l’explosion du nombre de foires, d’institutions, de musées et de galeries engagés dans la promotion du médium. La foire Photo LA voit le jour en 1991 à Los Angeles, suivie de Paris Photo en 1997. Le Musée métropolitain de photographie de Tokyo ouvre en 1990, puis l’Open Museum of Photography de Tel Aviv (Israël) deux ans plus tard, le Fotomuseum Winterthur en Suisse en 1993, la Maison Européenne de la Photographie à Paris et le National Museum of Photography du Danemark en 1996. Cependant, les résultats de ventes n’atteignent pas les sommets atteints par l’art contemporain.


Lire l'intégralité de l'article sur le site de AMA en cliquant sur le titre

more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

Le Louvre rouvre dix-sept salles de peintures Grand Siècle

Le Louvre rouvre dix-sept salles de peintures Grand Siècle | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

Par Eric Bietry-Rivierre

Au second étage de la Cour Carrée, après six années de chantier, le plus grand musée du monde vient de moderniser son parcours dédié aux maîtres français du XVIIe siècle. Les cycles d'Eustache Le Sueur sur des cimaises gris pigeon et beige cuivré. Les rares Georges de La Tour enfin rassemblés dans un gris taupe propice au clair-obscur. Les Philippe de Champaigne baignant dans un bleu-lapis antique. Les grands chapitres de l'épopée d'Alexandre par Le Brun, parfois long de douze mètres, magnifiées par un rouge marc-de-raisin... Pour la plupart, on n'avait pas vu ces merveilles depuis six ans. Et c'est une fête pour l'œil et l'esprit que de pouvoir à nouveau, à partir de ce mercredi 9 novembre, déambuler au Louvre entre ces quelque 250 tableaux, passée la salle des Tableaux d'autel où La Crucifixion de Nicolas Tournier, L'Institution de l'Eucharistie de Nicolas Poussin, les Vierges à l'Enfant de La Hyre et de Le Sueur ouvrent la section Grand Siècle. Cour Carrée, également au second étage, les salles dédiées à la peinture françaises du XVIIIe siècle à 1850 (hors les formats monumentaux de David, Géricault et Delacroix occupant le premier étage de l'aile Denon) avaient déjà été modernisées fin 2015. Cette fois, on remonte le temps pour une redécouverte de la peinture sous Louis XIII et Louis XIV avec une collection qui s'impose plus que jamais comme le plus riche au monde dans le genre.


Le casse-tête du raccrochage

Directeur du département des peintures depuis deux ans et demi, Sébastien Allard s'enorgueillit de ce réaménagement dont il avait fait sa priorité. Côté nord du quadrilatère, il était devenu nécessaire de fermer si l'on voulait respecter les nouvelles normes de sécurité et d'accessibilité. Le chantier avait débuté en 2010. Aujourd'hui, une climatisation adaptée, des nouveaux escaliers de secours, ascenseurs pour personnes handicapées et toilettes ont réduit la surface d'exposition. Initialement celle-ci avait été conçue avant le plan Grand Louvre et ouverte en 1993. Des portes coupe-feu ont rompu la fluidité de ce circuit. L'actuel est désormais séquencé en dix-sept salles contre onze précédemment. Le raccrochage a été un casse-tête. Avec moins de place, il fallait tout à la fois retrouver les chefs-d'œuvre attendus tels L'Assomption de la Vierge de Poussin, le Saint Sébastien et le Saint Joseph charpentier de La Tour, les paysans des Le Nain, La Vierge de douleur et l'Ex-voto de 1662 de Champaigne ou encore le Chancellier Séguier de Le Brun. Mais aussi restituer sa place au somptueux cabinet de natures mortes et ménager quelques coups de cœur. Le nouvel accrochage laisse ainsi une place plus grande à l'atticisme parisien de la décennie 1650-1660 (La Hyre, Stella, Perrier...), ainsi qu'à Pierre Mignard, peintre successeur de Le Brun mais dont la production couvre presque les trois quarts du siècle.(...)


Lire l'intégralité de l'article sur le site du Figaro en cliquant sur le titre

more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

Xavier Rey, nommé directeur des musées de Marseille - LeJournaldesArts.fr - 07 novembre 2016

Xavier Rey, nommé directeur des musées de Marseille - LeJournaldesArts.fr - 07 novembre 2016 | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

MARSEILLE (PACA) [07.11.16] - Actuellement directeur des collections au Musée d’Orsay, Xavier Rey (34 ans) prendra la tête des musées de Marseille en février prochain en remplacement de Christine Poullain.

Dans un communiqué paru vendredi 4 novembre 2016, Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, a confirmé la rumeur qui courait depuis quelques jours en Provence. Xavier Rey, 34 ans, succède à Christine Poullain –qui part en retraite-, à la tête des musées de Marseille. Ancien élève de l’ENS-Ulm et de l’Institut national du patrimoine, diplômé d’un Master en Science du Management à HEC, Xavier Rey est entré au Musée d’Orsay en 2010 en tant que conservateur pour en devenir en 2013 directeur des collections. Ce spécialiste de peinture impressionniste, notamment de Degas et Cézanne, a assuré entre autres les commissariats de Degas et le nu à Orsay et au Museum of Fine Arts de Boston (2011-2012), de Masculin/masculin. L’homme nu dans l’art de 1800 à nos jours (2013-2014) et en ce moment de Fantin-Latour. A fleur de peau au Musée du Luxembourg (2016-1017). En juin prochain, il assurera le commissariat de l’exposition consacrée aux Portraits de Cézanne à Orsay. Il a confié au Journal des Arts, être « très honoré d’avoir été choisi pour diriger ce réseau de très beaux musées de la ville ». Il prendra ses fonctions début février et doit encore attendre l’aval de Marseille pour faire part de son programme, le Conseil municipal n’ayant pas encore validé sa nomination.

more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

Le Saint Jean-Baptiste de Léonard de Vinci retrouve le sourire | Connaissance des Arts

Le Saint Jean-Baptiste de Léonard de Vinci retrouve le sourire | Connaissance des Arts | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

Après une restauration entreprise il y près d’un an, le Saint Jean-Baptiste, chef d’œuvre de la maturité du maître, est rendu au public à compter du 9 novembre. Vous êtes verni ! Dans la vraie vie, c’est une chance. Dans la longue vie des chefs d’œuvre, l’abus de vernis finit par assombrir l’avenir… Dans un premier temps, une nouvelle couche donne à l’œuvre un aspect frais et pimpant. Mais à la longue, ce vernis protecteur s’oxyde et s’encrasse. Or le Saint Jean-Baptiste semblait détenir le record du tableau le plus souvent verni des collections du Louvre. Depuis 1802, date de sa dernière restauration importante, ce petit panneau ( 69 x 57 cm), chef d’œuvre de la maturité de Léonard avec La Joconde et La Vierge à l’enfant avec sainte Anne, a été si bien verni et reverni que l’image a perdu sa lisibilité au cours des siècles, lentement noyée dans une flaque à la couleur de caramel brûlé… Cette dégradation progressive amena même certains spécialistes à douter de son authenticité dès la fin du XIXe siècle. Encore visibles sur les photographies anciennes, la croix, la peau de bête et même une partie de la chevelure bouclée du prédicateur avaient quasiment disparu ; le modelé du visage et du corps avait perdu sa subtilité. Ajoutons que la partie inférieure était en outre défigurée par un chanci, opacification du vernis devenu blanchâtre. La restauration qui vient de s’achever a été initiée il y a dix mois à la suite de l’étude approfondie menée en 2009 par le Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF) dans le cadre d’une campagne d’étude des œuvres de Léonard appartenant au Louvre. Elle a principalement porté sur l’amincissement de ces couches de vernis accumulés, dont elle a permis de mesurer le nombre, entre 15 et 18, et l’épaisseur : 110 microns, un record ! Le travail mené au C2RMF, sous la direction du département des peintures du Louvre, suivi par un comité international, a été confié à Regina Moreira, à qui l’on doit la restauration de la Bethsabée de Rembrandt. Cette opération a également conduit à éliminer d’anciens repeints. (...)

more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

Scandale des faux meubles XVIIIe : sortie de prison pour Bill Pallot

Scandale des faux meubles XVIIIe : sortie de prison pour Bill Pallot | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it
INFO LE FIGARO - Après quatre mois de détention, l'expert en sièges XVIIIe qui a travaillé pour la galerie Aaron, va être remis en liberté sous caution. En attendant un procès retentissant pour un trafic de faux qui a éclaboussé toute la profession.
Compagnie Nationale des Experts's insight:
Share your insight
more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

Marc Ladreit de Lacharrière expose sa collection au musée du quai Branly

Marc Ladreit de Lacharrière expose sa collection au musée du quai Branly | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it
par Martine Robert
Ses chefs-d'oeuvre d'art africain, océanien et occidental sont à l'affiche jusqu'en avril. De l'aveu de Stéphane Martin, président du musée du quai Branly Jacques-Chirac, « la collection d'art africain et océanien de Marc Ladreit de Lacharrière est exceptionnelle ». D'ailleurs, le musée déroule le tapis rouge au patron de Fimalac, consacrant une exposition à une soixantaine de ses oeuvres. C'est même l'un des événements du dixième anniversaire du musée, puisque à l'affiche jusqu'au 2 avril 2017 ! Une reconstitution à l'identique des principaux lieux de vie du financier, son bureau et son salon, a même été réalisée afin de servir d'écrin à cette collection présentée pour la première fois en tant que telle. Quant au catalogue de l'exposition, il a mobilisé une vingtaine de chercheurs et conservateurs. 

more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

Vrais ou faux dessins de Van Gogh ? Le musée d'Amsterdam estime avoir tranché

Vrais ou faux dessins de Van Gogh ? Le musée d'Amsterdam estime avoir tranché | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

Par Eric Bietry-Rivierre Publié le 17/11/2016 

INTERVIEW - Louis Van Tilborgh, conservateur en chef, s'exprime au nom du Musée Van Gogh d'Amsterdam. Cette institution a jugé que les 65 dessins publiés ce jeudi 17 novembre par les éditions du Seuil en France n'étaient de la main du génie hollandais. 


LE FIGARO - Si les 65 dessins que publient les éditions du Seuil aujourd'hui ne sont pas de la main de Van Gogh, diriez-vous que ce sont des pastiches, des imitations, des faux? 

Louis VAN TILBORGH - Nous avons utilisé le mot «imitations» dans notre déclaration. Quelqu'un a fait de son mieux pour montrer que ces dessins pourraient être de Van Gogh: il a imité le style, l'iconographie. Mais en imitant, des erreurs sont apparues. À quelle époque ces «imitations» auraient-elles pu être exécutées? À notre avis, elles doivent dater de la seconde moitié du XXe siècle. Deux compositions semblent basées sur un dessin de Van Gogh qui a été découvert par l'historien d'art Ronald Pickvance dans les années 1970. Ce dessin est devenu plus connu après sa publication dans le catalogue de l'exposition de 1984 au Metropolitan Museum de New York consacrée à Van Gogh à Arles. Ronald Pickvance en était le commissaire (NDLR: lui cautionne la thèse que les dessins sont autographes).


LE FIGARO - Qui pourrait être l'auteur de ces «imitations»?

Louis VAN TILBORGH - Nous ne savons pas.


LE FIGARO - Accepteriez-vous la proposition du Seuil de participer à un débat public avec d'autres experts?

Louis VAN TILBORGH - Nous n'avons pas trouvé de nouveaux arguments dans sa proposition. Nous ne prétendons pas disposer du monopole dans l'appréciation de l'œuvre de Van Gogh comme le dit l'éditeur à notre grande surprise. En tant que centre international de recherche Van Gogh nous attendons toujours avec impatience tout débat susceptible d'enrichir la connaissance. En ce qui concerne celui évoqué, nous aurions d'abord besoin de réponses aux questions que nous avons posées après lecture de l'étude présentant le fac-similé. Ces questions portent sur le style, la technique, les matériaux utilisés, l'iconographie, la provenance et le cahier. Nous les préciserons encore, sous peu.


LE FIGARO - Quelles étaient vos relations avec Bogomila Welsh-Ovcharov et Ronald Pickvance, les auteurs de l'étude? 

Louis VAN TILBORGH - Bonnes. 


LE FIGARO -Vous êtes-vous parlé depuis le début de cette polémique? Louis VAN TILBORGH - Nous avons reçu leur étude et entendu leurs déclarations. 


LE FIGARO -Subsiste-il de l'ADN de Van Gogh? Et, si oui, ce type de recherche a-t-il déjà été employé pour des questions liées à son œuvre? 

Louis VAN TILBORGH -J'imagine qu'on pourrait en retrouver. Aussi loin que je me souvienne, cette méthode n'a jamais été testée pour des œuvres d'art. Il me semble hautement improbable que cela fonctionne.

more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

Frais acheteurs : des hausses qui touchent d’abord le moyen marché par Le Quotidien de l'Art

Frais acheteurs : des hausses qui touchent d’abord le moyen marché par Le Quotidien de l'Art | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

par Alexandre Crochet

Les acheteurs en ventes publiques ont bon dos : les frais prélevés par les sociétés sont une fois de plus en hausse, une mesure qui touche davantage le « middle market ». Mais, les paliers pratiqués révèlent des disparités d’une maison à l’autre. Explications. En ventes publiques, il n’y a pas que les enchères qui grimpent. Les frais acheteurs aussi. Cet automne, les maisons anglo-saxonnes mais aussi Artcurial ont revu les paliers – voire les taux – à la hausse, sauf pour le vin. Et quoi qu’en disent les responsables de ces sociétés, qui jugent « indolores » ces mesures pour l’adjudicataire, celui-ci doit bel et bien débourser toujours plus. C’est chez Sotheby’s que le « buyer’s premium » monte le plus. À New York, il faut ainsi désormais ajouter au prix marteau 25 % jusqu’à 250 000 dollars (contre 200 000 dollars auparavant) ; 20 % entre ce montant et jusqu’à 3 millions de dollars (contre 2 millions de dollars avant) et 12,5 % – et non plus 12 % jadis – au-delà, hors taxes. Le dernier changement pour la maison américaine remontait à février 2015. « Nous avons pris cette décision pour deux raisons principales : pour compenser les exigences faites sur nos marges, en particulier pour les œuvres et collections de grande valeur sur lesquelles se concentreront ces nouvelles modifications ; et deuxièmement pour poursuivre nos investissements dans l’amélioration de la [...]


Lire l'article complet dans l'édition 1174 du Quotidien de l'Art

more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

La Biennale des antiquaires 2017 devra composer avec un nouveau salon qui se tiendra deux mois après - LeJournaldesArts.fr - 17 novembre 2016

La Biennale des antiquaires 2017 devra composer avec un nouveau salon qui se tiendra deux mois après - LeJournaldesArts.fr - 17 novembre 2016 | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

par Marie Potard

PARIS [17.11.16] – La Biennale des antiquaires qui avait réussi à absorber le salon Paris Tableau devra affronter en 2017 la concurrence d’un nouveau salon d’antiquaires qui se tiendra en novembre autour de 35 marchands.

La place laissée vacante par l’ancien salon dévolu à la peinture ancienne au Palais Brongniart ne le sera plus pour très longtemps puisque la Société du salon du dessin, présidée par Louis de Bayser, vient d’imaginer une nouvelle formule. Fine Arts Paris, c’est son nom, se tiendra du 7 au 12 novembre 2017 place de la Bourse. Seuls les Beaux-Arts seront représentés, en l’occurrence la peinture, le dessin et la sculpture, du XVIe siècle à nos jours. « Nous souhaitions, à côté du salon du dessin qui se déroule en mars et qui est très spécialisé, développer un salon plus généraliste, afin de multiplier les opportunités », explique Louis de Bayser, membre organisateur.

(...)

Lire l'article complet sur le site du Journal des Arts en cliquant sur le titre

more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

Les "Filles sur le pont" de Munch vendu 54,5 millions de dollars - LeJournaldesArts.fr - 15 novembre 2016

Les "Filles sur le pont" de Munch vendu 54,5 millions de dollars - LeJournaldesArts.fr - 15 novembre 2016 | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

NEW YORK (ETATS-UNIS) [15.11.16] - Un tableau d'Edvard Munch, les "Filles sur le pont", s'est vendu 54,5 millions de dollars lundi à New York, deuxième montant le plus élevé jamais atteint aux enchères pour une oeuvre du peintre norvégien, selon la maison Sotheby's. Le record pour un tableau de Munch aux enchères remonte à mai 2012, avec la vente de son célébrissime "Le Cri" pour 119,9 millions de dollars. Les "Filles sur le Pont", qui date de 1902, a été adjugé lundi soir à un montant proche des estimations, puisqu'il avait été évalué par Sotheby's à "plus de 50 millions de dollars". L'oeuvre ne cesse de prendre de la valeur : elle s'était vendue pour 7,7 millions en 1996, et pour [...]


Lire l'intégralité sur le site du Journal des Arts, en cliquant sur le titre

more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

Un carnet de dessins inédits de Van Gogh dévoilé aujourd'hui

Un carnet de dessins inédits de Van Gogh dévoilé aujourd'hui | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

"Connu de seulement quelques personnes dans le monde, il sera vendu à partir de jeudi dans plusieurs pays dont la France."


Un carnet de dessins inédits du peintre Vincent Van Gogh est présenté ce mardi 15 novembre à Paris, deux jours avant sa publication simultanée en France et dans plusieurs pays dont les États-Unis et le Japon. Pratiquement rien n'a filtré sur le contenu de cet ouvrage. On connaît son titre: "Vincent Van Gogh, le brouillard d'Arles, le carnet retrouvé" et sa couverture: un portrait au chapeau de paille jusqu'ici inconnu. Le livre de 288 pages qui, selon Le Seuil, contient "un nombre significatif de dessins, plus qu'une dizaine", est signé par une des meilleures spécialistes de l'œuvre du peintre néerlandais, la Canadienne Bogomila Welsh-Ovcharov, une des commissaires de l'exposition "Van Gogh à Paris" en 1988 au Musée d'Orsay. "Ce carnet n'est connu que des propriétaires, de moi-même et de l'éditeur", avait confié il y a quelques mois à l'AFP Bernard Comment, éditeur de l'ouvrage, par ailleurs directeur de la collection "Fiction et Compagnie", où il a notamment réédité en 2014 une biographie du célèbre peintre néerlandais par Viviane Forrester ("Van Gogh ou l'enterrement dans les blés"). Interrogé sur le contenu du carnet, il s'était contenté de répondre: "C'est stupéfiant, fulgurant".


Le livre qui sera vendu 69 euros en France doit paraître simultanément jeudi également aux États-Unis et au Royaume-Uni (Abrams), en Allemagne (Knesebeck), aux Pays-Bas (Lannoo) et au Japon (Kawade Shobo). "Un véritable travail scientifique" Le carnet original est détenu par un propriétaire privé. "Ces dessins forment un ensemble très impressionnant, leur authenticité est bien établie par un faisceau d'indices et de recoupements: on ne s'est pas engagé à la légère dans ce projet", a souligné l'éditeur. "Il y a eu un véritable travail scientifique" pour attester que c'était bien un carnet utilisé par Van Gogh", a assuré Bernard Comment. La période arlésienne de Van Gogh correspond au crépuscule de sa vie. C'est notamment à Arles, le 23 décembre 1888, que Van Gogh se trancha une partie de l'oreille après une dispute avec Paul Gauguin.


Mort à 37 ans, en se suicidant à Auvers-sur-Oise le 29 juillet 1890, Vincent Van Gogh est considéré comme l'un des plus grands artistes de tous les temps. Ses toiles, exposées dans les plus grands musées, comptent parmi les plus recherchées. Un "Portrait du Dr Gachet"(1890) a atteint 82,5 millions de dollars lors d'une vente Christie's à New York en 1990. En mai 2015, une autre de ses toiles, "L'allée des Alyscamps" a été adjugé pour 66 millions de dollars lors d'une autre vente aux enchères à New York. Quant aux dessins, on connaît environ un millier de feuilles de l'artiste.

more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

La vente des œuvres d’art de David Bowie chez Sotheby’s a rapporté plus de 40 millions d’euros | Connaissance des Arts

La vente des œuvres d’art de David Bowie chez Sotheby’s a rapporté plus de 40 millions d’euros | Connaissance des Arts | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

par Élodie de Dreux-Brézé

Le chanteur David Bowie, disparu en janvier dernier, se révèle avoir été un collectionneur d’art averti. La vente les 10 et 11 novembre chez Sotheby’s à Londres de ses œuvres d’art, dont certaines portent des signatures prestigieuses, a largement dépassé les estimations. Parmi les trois cent cinquante lots de la vente de la collection de David Bowie, on trouve essentiellement des artistes britanniques : Damien Hirst, que le chanteur connaissait personnellement, Henry Moore, Léon Kossoff, Jacob Epstein, William Turnbull ou encore Gilbert and George… Le chanteur collectionnait également des surréalistes comme Duchamp, Picabia, Man Ray. Il avait aussi acquis un tableau de l’atelier du Tintoret. Un Basquiat de 1984, « Air power », a trouvé preneur pour 8 millions d’euros. Lors de la vente, le design était aussi présent : un ensemble d’Ettore Sottsas et du groupe Memphis a rapporté à lui seul 1,5 million d’euros (il était évalué 130 000 euros). « La collection personnelle d’œuvres d’art de David Bowie a frappé l’imaginaire des milliers de personnes qui ont visité nos expositions et ont participé à la vente aux enchères », a déclaré Oliver Barker, le président de Sotheby’s Europe, à l’AFP.

more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

Instagram, nouvel acteur du marché de l’art

Instagram, nouvel acteur du marché de l’art | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

Par Marie-Caroline Cabut

Longtemps, pour acheter de l’art, il fallait se rendre dans une galerie ou une maison de vente aux enchères sans vraiment savoir ce qu’on allait trouver. Avec l’arrivée d’Internet, il a été ensuite possible d’acheter en ligne et d’avoir son œuvre livrée devant sa porte. Aux Etats-Unis, à présent, les galeries d’art et les maisons de vente aux enchères ne jurent plus que par l’application Instagram, comme l’explique un article du New York Times. Il est, après Facebook, le deuxième réseau social utilisé dans le monde de l’art, comme le montre ce rapport Hiscox de 2015 sur le marché de l’art en ligne. Instagram, c’est une application en ligne pour smartphones et tablettes qui permet de partager ses photos et vidéos de 15 secondes maximum avec ses abonnés. On dénombre plus de 300 millions d’utilisateurs dans le monde. L’application, qui existe depuis 2010, est devenue rapidement un outil de communication entre les entreprises et les internautes. La société internationale de vente aux enchères Christie’s comptabilise, par exemple, plus de 98 000 abonnés sur son compte. Elle poste régulièrement les photos des coulisses des mises aux enchères et les biens qui sont proposés à la vente.

100 % des artistes de street-art Dans l’univers de l’art français, Instagram s’impose plus en douceur. Avoir un compte est désormais une évidence pour de nombreux artistes ou galeristes, dont John Ferrères, qui tient la galerie L’Inlassable dans le 6e arrondissement de Paris. Il s’est inscrit à la demande de ses clients lors d’une foire d’art contemporain à Miami et a été rapidement séduit : « On publie des photos d’œuvres liées à l’exposition en cours. Il nous est déjà arrivé qu’un collectionneur nous appelle deux heures après la publication d’une photo. C’est la force de cet outil. » L’univers du street-art s’est également réjoui de l’arrivée de l’application : « Nos collectionneurs sont jeunes. Ils ont entre 30 et 40 ans et sont du coup très férus des nouvelles technologies », explique Claude Kunetz qui tient la galerie WallWorks, à Paris. « 100 % des artistes, qui font du street-art et qui viennent du monde entier, utilisent l’application. Instagram est vraiment le réseau social où on interagit le plus avec eux. Tapez le hashtag #streetart dans la barre de recherche et vous verrez ! » Célébrités et invités de prestige Et quand des célébrités amatrices d’art ont Instagram, les galeries et maisons de vente aux enchères en profitent. John Ferrères et son associé ont récupéré de nouveaux abonnés après la publication d’une photo par Jacquees, jeune rappeur américain aux 700 000 followers.

Le marchand d’art Kamel Mennour capture, quant à lui, quotidiennement les activités de sa galerie et ses invités de prestige, dont Catherine Deneuve, Kylie Minogue ou encore Gaspard Augé du groupe Justice. Une pratique qui rencontre un certain succès, puisqu’il comptabilise plus de 5 800 abonnés.

Davantage une vitrine Instagram est donc, pour l’instant, davantage une vitrine qu’une plateforme de vente… et le restera pour encore un moment. Elizabeth Bourgeois, porte-parole de l’application a assuré au New York Times que la compagnie ne prévoyait pas d’y intégrer un outil de monétisation. « Instagram montre notre univers et aide surtout à développer notre visibilité », explique Thierry Sugitani de l’agence de photographes VU' qui a ouvert la galerie du même nom en 2010. Plusieurs photos sont publiées chaque jour sur le compte Instagram de l’agence. Les réseaux sociaux « classiques » sont pour l’instant plus efficaces pour la galerie : « On a beaucoup plus d’interaction via Facebook, qui nous a fait entrer en contact avec certains clients. » Les galeries d’art ont également un autre favori, le site Web Pinterest, qui sert à collectionner et partager des photos avec d’autres utilisateurs. Il suffit d’appliquer un « pin » sur la photo qu’on aime pour l’avoir sur son profil. Un outil efficace pour les galeristes qui peuvent tester la popularité d’une œuvre. Mais Pinterest a encore du chemin à faire pour rattraper Instagram : il ne compte pour l’instant que 72,8 millions d’utilisateurs.


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/arts/article/2015/08/11/instagram-nouvel-acteur-du-marche-de-l-art_4721080_1655012.html#ahBqV43x0U75CoWR.99


more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

La vente de la bibliothèque de Pierre Bergé rapporte près de 5 millions d'euros - LeJournaldesArts.fr - 10 novembre 2016

PARIS [09.11.16] - La deuxième partie de la vente de l'extraordinaire bibliothèque du mécène Pierre Bergé, organisée mardi et mercredi, a rapporté près de 5 millions d'euros, a indiqué à l'AFP le commissaire-priseur Antoine Godeau à l'issue de cette vente organisée chez Drouot à Paris. "C'est un excellent résultat. Cela correspond à ce que j'avais espéré", a indiqué Pierre Bergé, interrogé par l'AFP. "C'est une vente formidable", a confirmé Me Antoine Godeau. Joyaux de la littérature européenne du XIXe siècle, un total de 376 livres et manuscrits, étaient proposés aux enchères mardi et mercredi, près d'un an après le succès d'une première vente. Comme en décembre dernier, ces enchères étaient orchestrées par la société de Pierre Bergé & Associés avec Sotheby' [...]

more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

Italie : l'exposition du présumé Caravage découvert à Toulouse fait polémique

Italie : l'exposition du présumé Caravage découvert à Toulouse fait polémique | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

par Eric Bietry-Rivierre

À Milan, la prestigieuse Pinacothèque de Brera a décidé de présenter, à partir de ce jeudi 10 novembre, une toile possiblement du Caravage. Ce Judith et Holopherne a été découvert par hasard à Toulouse en avril 2014. Depuis, l'œuvre divise les experts et l'actuelle exposition électrise encore le débat. La Pinacothèque de Brera, à Milan, expose à partir de ce jeudi 10 novembre un Judith et Holopherne, tableau non signé mais présumé du Caravage (1571-1610). Cette œuvre a été découverte il y a deux ans dans le grenier d'une maison de la région toulousaine. Depuis, le débat fait rage sur son caractère autographe. Si la main du maître du clair-obscur était admise la valeur décuplerait, bondissant à 120 millions d'euros.


Aux cimaises la voilà rapprochée d'œuvres certifiées du Caravage, dont une première version du thème biblique exécutée à Rome vers 1599 (prêt de La Galleria Nazionale d'Arte Antica - Palazzo Barberini à Rome). Et aussi d'autres exécutées par des proches du maître, dont une copie d'époque attribuée à Louis Finson (prêt de la banque Intesa Sanpaolo - Palazzo Zevallos à Naples). «Nous ne prenons pas parti, a d'emblée prévenu le nouveau directeur du musée, James Bradburne. Nous souhaitons simplement permettre la comparaison entre ces travaux très proches.» Lorsque la découverte a eu lieu, le ministère français de la Culture, qui a classé le possible Caravage Trésor national - ce qui lui laisse encore jusqu'à la fin de l'été 2018 pour ce porter acquéreur -, avait annoncé une réunion internationale d'experts. Mais, par le fait, celle-ci a déjà lieu à Milan. Le principe de cet événement a provoqué la démission d'un des membres du conseil consultatif du musée, l'historien de l'art Giovanni Agosti, qui a jugé que l'institution outrepassait son rôle.


Des analyses effectuées au Louvre

Quoi qu'il en soit, le musée accroche jusqu'au 5 février ce Judith et Holopherne bien mystérieux. Il a été dévoilé officiellement en avril dernier à Paris, au cabinet d'Éric Turquin, un expert en art commis par les propriétaires qui souhaitent rester anonymes. C'est une huile de grand format exécutée entre 1600 et 1610. Installé devant le tableau un cartel mentionne son titre, sa date et le nom de l'auteur assorti d'un astérisque, lequel renvoie à une note du catalogue de l'exposition formulée, elle, au conditionnel. 


À l'AFP une porte-parole de la pinacothèque a expliqué que cette présentation «était la condition du prêt». Ce procédé a été critiqué par certains spécialistes qui l'estiment tendancieux. Le nom du Caravage pour la toile toulousaine est en effet encore loin d'être unanimement admis même si d'éminentes personnalités, telles Keith Christiansen, président du département des peintures européennes au Metropolitan de New York, ou Nicola Spinosa, expert mondialement reconnu du Lombard, se sont déjà déclarées pour. D'autres connaisseurs voient plutôt là un travail du Flamand Louis Finson (1580-1617), peintre proche du maître au point d'avoir hérité de quelques-unes de ses toiles et qui en vendit même personnellement plusieurs.

Dernier élément de ce dossier décidement très épineux: à la demande du Louvre, des analyses scientifiques très poussées ont été effectuées sur le Judith et Holopherne de Toulouse par le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France. Elles sont pour l'heure tenues secrètes. Favoriseront-elles l'une ou l'autre des hypothèses? Ce n'est même pas sûr...


Lire l'article sur le site du Figaro en cliquant sur le titre

more...
No comment yet.
Scooped by Compagnie Nationale des Experts
Scoop.it!

Le Déjeuner Hessel de Vuillard rejoint les collections du musée d’Orsay | Connaissance des Arts

Le Déjeuner Hessel de Vuillard rejoint les collections du musée d’Orsay | Connaissance des Arts | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

par Chirine Hammouch

Après l’extraordinaire donation Hays, l’institution parisienne a annoncé le 2 novembre avoir reçu comme nouvelle acquisition, un tableau du peintre nabi Édouard Vuillard. Fille adoptive des marchands d’art et collectionneurs Jos et Lucie Hessel, Lucie Kléné a légué Le Déjeuner Hessel de Vuillard au musée d’Orsay, sur une décision de Guy Cogeval, directeur de l’Institution. Réalisé en 1899, Le Déjeuner Hessel est une scène de genre, où l’artiste dévoile l’intimité de son entourage proche au détour d’un repas de famille. Sont notamment représentés sa mère, sa sœur Marie, sa nièce Annette et son beau-frère, le peintre Ker-Xavier Roussel. La toile sera prochainement exposée au sein des collections permanentes du musée.

more...
No comment yet.