"Degas et ses amis : trois plaques gravées redécouvertes" | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

par Hélène Bonafous-Murat,
expert en estampes anciennes et modernes

"En 2009, il m'a été donné de négocier un lot exceptionnel de trois plaques gravées originales. Elles provenaient de chez le collectionneur de tableaux qui les avait conservées dans un tiroir sans bien savoir le caractère précieux de ces objets. Elles provenaient de Mademoiselle Fèvre, nièce de Degas, à qui elles avaient été achetées par son propre père vers 1946. Après examen, il s'est avéré que les deux premières étaient bien des matrices originales d'Edgar Degas : Sur la scène II, 1877, plaque d'acier gravée au vernis mou, à la pointe sèche et à la roulette ; Ellen Andrée (actrice, vers 1879) plaque de cuivre gravée à la pointe sèche. La dernière plaque de cuivre, gravée à la pointe sèche, représente un portrait de Degas que l'on a longtemps cru être un autoportrait. Même Vollard souscrivait à cette attribution. Aujourd'hui elle est donnée à de Nittis, peut-être réalisée en collaboration avec Desboutin. Cette planche est un émouvant témoignage des liens amicaux entre les artistes de l'époque car elle fut gravée lors d'une de leurs réunions, le 20 février 1875 (la date demeurant incertaine, peut-être dans l'atelier de G.de Nittis).
Ces plaques ont été acquises par le département des estampes fin 2009 grâce à la générosité des amis de la BNF. Elles ont figuré l'année suivantes dans l'exposition sur l'Estampe impressioniste au Musée des Beaux-Arts de Caen, dans le cadre du cycle d'expositions "Normandie impressioniste". Elles représentaient donc un enrichissement bienvenu pour les collections nationales."