Séparément, mais moins cher en paire | "L'Expert-Marchand" | Scoop.it

Alain Richarme,
expert en bronze et sculpture français XIXe et XXe siècles

 

Un de mes meilleurs souvenirs de marchand remonte à l’année 1992, il y a vingt ans exactement. C’était à la Foire de Montpellier, à l’époque où celle-ci était en phase ascendante. Un marchand, sachant que nous travaillions alors activement à la rédaction du catalogue raisonné de Barye, me dit :" Tiens, j’ai un Aigle de Barye pour vous à 12500 francs ".
Devant l’extraordinaire qualité de la fonte, un atelier Barye de la première période, je montre fortement mon intérêt de l’acheter. Le marchand rajoute alors: "Si vous voulez, j’en ai un autre exemplaire si vous souhaitez en avoir deux ? Je vous fais même un prix, vous m’arrangeriez. Il est en fait un peu différent, celui-ci a le bec ouvert..." Mon sang ne fait qu’un tour, car je me trouve en face d’une rarissime paire de bronzes de Barye créés en pendant par l’artiste, Aigle ailes étendues bec ouvert et Aigle ailes étendues bec fermé. Je les ai donc acquis pour une bouchée de pain. Il s’agit d’une vraie paire, les deux bronzes fondus à la même époque, pour être vendus ensemble, et qui sont parvenus à nous sans être séparés par le couperet des successions, ce qui est extrêmement rare.
Ils sont aujourd’hui la propriété de Art Promotion Foundation qui a réunit l’oeuvre complet du grand sculpteur animalier, essentiellement des fontes d’époque.