L'Europe, continent d'immigration ?
71 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Gaudérique Traub
Scoop.it!

Soyons collectivement courageux sur la question des migrants - par Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne.

L’Europe, pour moi, a toujours été une communauté de valeurs dont nous devons être fiers. Nos normes en matière d’asile sont les plus élevées au monde. Nous ne refoulerons jamais ceux qui ont besoin de protection. Ces principes sont écrits dans nos lois et nos traités, mais j’ai bien peur qu’ils soient de plus en plus absents de nos cœurs


Ce qui m’effraie, c’est d'entendre des politiciens, de gauche et de droite, alimenter un populisme qui ne crée que de la colère et ne mène à aucune solution. Les discours de haine et les déclarations irréfléchies menacent l'une de nos plus grandes réalisations : l'espace Schengen et l'absence de frontières intérieures: ce n’est pas l’Europe.

 

L’Europe, ce sont les retraités qui rechargent les téléphones portables des migrants soucieux d’appeler leur famille. L’Europe, ce sont les étudiants de Siegen qui ouvrent leur campus pour loger des candidats à l’asile qui n’ont pas de toit sur leur tête. L’Europe, c’est le boulanger de Kos qui donne son pain à des âmes affamées et fatiguées. C’est cela l’Europe, celle dans laquelle je veux vivre.

 

Bien sûr, il n’y a pas de réponse simple et unique au défi des migrations. Il n’est pas plus réaliste de penser que l’on peut ouvrir en grand les frontières à tous nos voisins que de s’imaginer que l’on peut s'isoler de la misère et de la détresse. Aucun Etat membre de l’Union européenne ne peut appréhender seul les migrations. Nous avons besoin d’une approche européenne - maintenant.

 

Europe for me is and always has been a community of values. This is something we should be and yet are too seldom proud of. We have the highest asylum standards in the world. We will never turn people away when they come to us in need of protection. These principles are inscribed in our laws and our Treaties but I am worried that they are increasingly absent from our hearts.

 

When we talk about migration we are talking about people. People like you or I, except they are not like you or I because they did not have the good fortune to be born in one of the richest and most stable regions of the world. We are talking about people who have had to flee from war in Syria, the ISIS terror in Libya and dictatorship in Eritrea.

 

And what worries me is to see the resentment, the rejection, the fear directed against these people by some parts of the population. Setting fire to refugee camps, pushing back boats from piers, physical violence inflicted upon asylum seekers or turning a blind eye to poor and helpless people: that is not Europe.

What worries me is to hear politicians from left to right nourishing a populism that brings only anger and not solutions. Hate speech and rash statements that threaten one of our very greatest achievements - the Schengen area and the absence of internal borders: that is not Europe.

 

Europe is the pensioners in Calais who play music and charge the phones of migrants wanting to call home. Europe is the students in Siegen who open up their campus to accommodate asylum seekers who have no roof over their head. Europe is the baker in Kos who gives away his bread to hungry and weary souls. This is the Europe I want to live in.
 
Of course, there is no simple, nor single, answer to the challenges posed by migration. And it is no more realistic to think that we could simply open our borders to all our neighbours anymore than it is to think we just cordon ourselves off all distress, fear and misery. But what is clear is that there are no national solutions. No EU Member State can effectively address migration alone. We need a strong, European approach. And we need it now


more...
No comment yet.
Scooped by Gaudérique Traub
Scoop.it!

EUROSUR entre en action: un nouvel instrument destiné à sauver la vie de migrants et à prévenir la criminalité aux frontières de l'UE

EUROSUR entre en action: un nouvel instrument destiné à sauver la vie de migrants et à prévenir la criminalité aux frontières de l'UE | L'Europe, continent d'immigration ? | Scoop.it

Le 2 décembre 2013, le système européen de surveillance des frontières (EUROSUR) est devenu opérationnel. EUROSUR a pour but de contribuer de manière significative à sauver la vie de ceux qui se mettent en danger pour atteindre les côtes de l'Europe. Il dote l'Union et ses États membres d'instruments plus adaptés à la lutte contre la criminalité transfrontière, telle que la traite des êtres humains ou le trafic de stupéfiants, tout en permettant de détecter les embarcations de fortune en détresse et de leur prêter assistance, dans le plein respect des obligations européennes et internationales, y compris du principe de non-refoulement..

more...
No comment yet.
Scooped by Gaudérique Traub
Scoop.it!

COMECE Pour une approche plus humaine de la migration

COMECE Pour une approche plus humaine de la migration | L'Europe, continent d'immigration ? | Scoop.it

Du 12 au 15 novembre 2013, à Bruxelles, les évêques de la Commission des épiscopats de la Communauté européenne (COMECE) ont consacré leur assemblée plénière d'automne au thème de l'immigration.


Dans son discours d'ouverture, le président de la COMECE, le cardinal Reinhard Marx, a posé la question du rôle que l'Église pouvait jouer dans la crise sociale actuelle et face à l'échec des solutions politiques. Lors de l'assemblée, les évêques ont essayé d'adopter une "approche plus humaine de la migration" en soulignant que tout en restant dans le cadre légal, il fallait prendre en compte la situation des êtres humains. Ils ont invité les États membres à plus de solidarité et de coordination. Enfin, les évêques ont condamné le trafic d'êtres humains et ont appelé à un meilleur accueil des migrants par les communautés paroissiales européennes

more...
No comment yet.
Scooped by Gaudérique Traub
Scoop.it!

Les enfants migrants au cœur de la conférence annuelle européenne des Défenseurs des enfants

Pour illustrer la situation de ces enfants migrants, le réseau ENOC a souhaité aller à leur rencontre et recueillir leur parole. Le documentaire « Children on the move : children first ! » (Enfants migrants : enfant avant tout !) né de cette initiative, a également été diffusé lors de la conférence.

Gaudérique Traub's insight:

Conférence annuelle du réseau européen des Défenseurs des enfants (ENOC) qui se déroulait du 25 au 27 septembre à Bruxelles.


Réunis cette année autour de la thématique des enfants migrants, les membres d’ENOC ont adopté une résolution par laquelle ils demandent la pleine application de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant pour les enfants migrants, qui restent particulièrement vulnérables. Ils demandent notamment la mise en place d’accueils appropriés et l’interdiction de la détention des mineurs.


cf: http://www.defenseurdesdroits.fr/connaitre-son-action/la-defense-des-droits-de-lenfant/actualites/les-enfants-migrants-au-coeur-de-la

more...
No comment yet.
Scooped by Gaudérique Traub
Scoop.it!

Les politiques de contrôle des frontières de l’UE nuisent aux droits de l'homme

Les politiques de contrôle des frontières de l’UE nuisent aux droits de l'homme | L'Europe, continent d'immigration ? | Scoop.it

Nils Muižnieks, commissaire aux droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, a déclaré le 6 novembre 2013 à l'occasion de la publication d'une étude consacrée au droit de quitter un pays de l'Union européenne, que les "politiques de contrôle des frontières [devaient être] plus respectueuses des droits de l'Homme, plus transparentes et plus responsables". Il a pointé du doigt "l'externalisation par l'Union européenne des politiques de contrôle de ses frontières extérieures [qui] a des effets délétères sur les droits de l'Homme, en particulier sur le droit de quitter un pays, qui est une condition préalable nécessaire à la jouissance d'autres droits, notamment du droit de demander l'asile".


via Lettre N°601 de la Fondation Robert Schuman

more...
No comment yet.
Scooped by Gaudérique Traub
Scoop.it!

Les routes de l’immigration en Europe

INFOGRAPHIE | D'où viennent les migrants en Europe ? Comment franchissent-ils les frontières de l'Union et pour quelles destinations ? Plus d'info sur cette infographie et sur www.franceinfo.fr
Gaudérique Traub's insight:

L'an dernier, 73.000 migrants ont emprunté l'une des huit principales routes qui mènent à l'Union européenne, d'après le dernier rapport de l'agence Frontex. Un chiffre en nette baisse par rapport aux années précédentes. C'est même la première fois que ce chiffre passe sous la barre des 100.000 entrées depuis le début du comptage en 2008.

 

cf: http://www.frontex.europa.eu/assets/Publications/Risk_Analysis/FRAN_Q1_2013.pdf

 

Une fois arrivés en Europe, les migrants peuvent être interceptés dans l'un des 250 camps d'étrangers (chiffres de 2010). Ce sont soit des centres de rétention, le temps que la demande d'admission soit étudiée, soit des centres d'expulsion... ou les deux. 

 

La Grande-Bretagne et la Suède sont les deux principaux pays dans lesquels les migrants demandent l'asile. Plus de 200.000 dossiers ont été déposés sur les trois premiers mois de 2013.L'Allemagne est la troisième sur le podium mais avec un taux de croissance beaucoup plus fort que les deux premiers : + 53%. Quant à la France ? Seulement 500 dossiers ont été déposés début 2013, c'est un tiers de moins que l'année précédente.

more...
No comment yet.
Scooped by Gaudérique Traub
Scoop.it!

UE, MIGRANTS, FRONTIÈRES - ARTE - Le dessous des cartes- à (re)voir pour comprendre

UE, MIGRANTS, FRONTIÈRES - ARTE - Le dessous des cartes- à (re)voir pour comprendre | L'Europe, continent d'immigration ? | Scoop.it

A (re)voir UE, Migrants, Frontières ...  l'émission d'ARTE - Le dessous des cartes- 

 

Tout le monde a le droit de migrer. Pourtant, les drames se multiplient pour ceux qui tentent de rejoindre l’Europe par la Méditerranée. Le Dessous des Cartes s’interroge sur les politiques d’asile et d’immigration de l’Union européenne et sur le rôle de l’agence Frontex, qui est chargée de surveiller et de protéger les frontières extérieures de l’espace européen.

 

En résumé, à travers Frontex, la Politique européenne de voisinage et l’espace Schengen on mesure que le contrôle ne se fait plus au niveau de la frontière des États établie par le droit international, mais de plus en plus en amont de cette frontière. En somme, frontières nationales et frontières du contrôle ne coïncident plus. On parle alors d’ « extra-territorialisation » ou d’externalisation du contrôle...

more...
No comment yet.
Scooped by Gaudérique Traub
Scoop.it!

Secours en mer, asile et droits fondamentaux des migrants. Où va l'Union européenne?

Secours en mer, asile et droits fondamentaux des migrants. Où va l'Union européenne? | L'Europe, continent d'immigration ? | Scoop.it

Accusée de ne pas secourir des migrants en détresse, l'Union européenne ne dispose d'aucune compétence dans ce domaine. L'inscription d'un tel objectif dans les missions de FRONTEX ou d'EUROSUR aurait en effet pu encourager des trafiquants à mettre sciemment des migrants en danger, et il importerait surtout d'empêcher ces derniers de s'embarquer sur des esquifs dangereux.


S'appuyant sur cette logique, le Conseil européen d'octobre 2013 propose d'intensifier et d'externaliser la lutte contre l'immigration irrégulière. Cela peut contribuer à résoudre les problèmes de partage entre Etats membres des charges liées à l'accueil des migrants et à éloigner des tentations de rétablissement de frontières intérieures dans l'espace Schengen. Mais pour que des migrants ne périssent pas un peu plus loin des frontières européennes, il faudra que l'Union européenne en accord avec ses valeurs, soutienne plus fortement les pays tiers, et qu'elle montre l'exemple de la générosité.

more...
No comment yet.
Scooped by Gaudérique Traub
Scoop.it!

L'approche globale des migrations et les partenariats pour la mobilité (PPM)

L'approche globale des migrations et les partenariats pour la mobilité (PPM) | L'Europe, continent d'immigration ? | Scoop.it

"L'approche globale des migrations, adoptée par le Conseil européen en 2005, illustre l'ambition de l'Union européenne d'établir un cadre intersectoriel aux fins d'une gestion cohérente des migrations, fondée sur le dialogue politique et une étroite coopération pratique entre les pays d'origine, de transit et de destination des migrants.


Il s'agit de la dimension extérieure de la politique de l’Union européenne en matière de migrations. Elle se fonde sur un véritable partenariat avec les pays tiers et couvre l’ensemble des questions ayant trait aux migrations d’une manière exhaustive et équilibrée (migration légale, lutte contre l'immigration illégale, lien entre migration et développement et dimension extérieure de l'asile).

more...
No comment yet.
Scooped by Gaudérique Traub
Scoop.it!

[7 novembre] L'Europe et l'immigration: grand débat - Europanova - face aux lycéens

"L'Europe doit-elle être une forteresse?" C'est sur ce thème qu'ont échangé le député socialiste Christophe Caresche et le député européen UMP Philippe Juvin..

 

Débat animé par Nora Hamadi (Public Sénat) et Rokhaya Diallo (LCP)

 

Audition politique organisé par Europanova en salle Colbert à l'Assemblée nationale. 

 

Retrouvez le contenu du débat sur le site de Paris Match http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Les-lyceens-interpellent-les-politiques-536344

more...
No comment yet.
Scooped by Gaudérique Traub
Scoop.it!

[6 novembre 2013 ] Le droit de quitter un pays, étude publiée par le Conseil de l'Europe

Gaudérique Traub's insight:

«Le droit de quitter un pays, inscrit dans la plupart des grands instruments relatifs aux droits de l’homme, vise à faire en sorte que les personnes puissent circuler librement, sans obstacles injustifiés.


Or l’UE a adopté une approche du contrôle des frontières et de l’immigration qui suscite de graves préoccupations. En effet, elle conduit des pays tiers à modifier leur législation et leurs pratiques d’une manière qui risque d’entraîner des violations des droits de l'homme, notamment du droit de quitter un pays, de l’interdiction des expulsions collectives et du droit de demander l’asile et d’en bénéficier.»


Aux termes de cette étude, il est également préoccupant que l’UE finance des centres qui accueillent les ressortissants de pays tiers et qu’elle encourage les pays limitrophes à mettre en place des systèmes de surveillance élaborés pour éviter que leurs propres ressortissants quittent leur territoire.

more...
No comment yet.