L'enseignement da...
Follow
Find tag "radio"
17.2K views | +0 today
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les étudiants et leurs « petits boulots » / Revue Regards croisés sur l’économie - Idées - France Culture

Les étudiants et leurs « petits boulots » / Revue Regards croisés sur l’économie - Idées - France Culture | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Les emplois étudiants sont-ils, comme on l’entend souvent, une expérience professionnelle formatrice et une initiation aux réalités du monde du travail, ou au contraire une entrave aux études, un apprentissage précoce de la précarité et le reflet des inégalités sociales dans le monde étudiant ? Dans son enquête quantitative et qualitative, Vanessa Pinto semble répondre : « les deux à la fois ». S’il est vrai que certains emplois peuvent constituer un espace de socialisation professionnelle, qu’ils permettent aux étudiants de découvrir la valeur de leurs ressources et de leurs titres ou d’élargir l’espace des possibles, les nombreux entretiens qu’elle a menés dans la partie ethnographique de son enquête montrent que pour une bonne partie d’entre eux, notamment lorsque l’activité n’a que peu de rapport avec la nature des études, comme dans la restauration rapide, la double occupation induit des effets d’« incohérence statutaire, caractérisée par des difficultés d’organisation et des problèmes de définition de soi ». C’est ainsi que sont engendrées ou renforcées les inégalités au sein de la jeunesse étudiante, en particulier dans le rapport au temps et à l’avenir. Le phénomène a une véritable ampleur, il concerne en gros la moitié des étudiants, lesquels déclarent selon une enquête récente de l’Observatoire de la vie étudiante avoir exercé au moins une activité rémunérée en cours d’année universitaire et 58% avoir travaillé au cours de leur dernières vacances d’été. Malgré l’augmentation constante du nombre d’inscrits dans l’enseignement supérieur, passé de 100 000 en 1945 à 2,3 millions aujourd’hui, cette proportion est restée relativement stable. Les chiffres révèlent aussi l’impact des inégalités sociales. Parmi les jeunes âgés de 21 ans, 70% des fils et 80% des filles de cadre sont étudiants, contre 27% des fils et 30% des filles d’ouvriers. Tous âges confondus, l’exercice d’une activité non liée aux études concerne 37% des fils et 41% des filles de cadres, contre 46% des fils et surtout 63% des filles d’ouvriers. Et d’après l’UNEF, le salariat étudiant augmente de 40% le taux d’échec, sans surprise il constituerait la première cause de l’absentéisme en cours et aux examens....
more...
SES-BANK's curator insight, March 25, 11:30 AM

Intéressante enquête qui confirme qu'en ce domaine rien ne change :  comme par le passé, le statut étudiant à temps complet compatible avec une pleine réussite des études engagées semble réservé aux enfants de cadres...  Je me souviens avoir lu la même chose à la fin des années 80. Qu'as-t-on fait entre temps ?

Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La lutte contre le décrochage scolaire / France Inter

La lutte contre le décrochage scolaire / France Inter | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Chaque année, plus de 150 000 jeunes sortent prématurément du système sans qualification, ni diplôme. Quels sont les signes à repérer ? Quel rôle pour les parents ? Le ministère de l'éducation nationale est-il suffisamment mobilisé ?
Vincent DUBOIS's insight:

Les commentaires des internautes sur l'émission sont plutôt intéressant.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Rythmes scolaires : portrait d'une animatrice - Information - France Culture

Rythmes scolaires : portrait d'une animatrice - Information - France Culture | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
On a beaucoup parlé des professeurs et des parents, dans la polémique sur les nouveaux rythmes scolaires. On a moins évoqué les animateurs. Ils sont en grève à Paris aujourd'hui. Un rassemblement est prévu à 10 h 30 place de l'Hôtel de ville. Le mouvement pourrait être très suivi et toucher 8 écoles primaires sur 10 à Paris. Outre la prise en charge des enfants pendant la cantine, la mission de ces animateurs, c'est bien sûr d'assurer les activités péri-scolaires : théâtre, dessin, etc... Ils sont pour la plupart favorables à la réforme mais réclament 100 euros d'augmentation, car leur "métier a changé". Valérie Bidault est animatrice dans une école du 12ème arrondissement de la capitale. Aujourd'hui elle fera grève. Trait pour trait signé Sébastien Hazard. Durée: 1 minute
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La laïcité en 15 articles - France Inter

La laïcité en 15 articles - France Inter | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Vincent Peillon s'est rendu ce matin dans un lycée de la La Ferté-sous-Jouarre en Seine-et-Marne. Il y a présenté la toute première charte sur la laïcité désormais affichée dans tous les établissements scolaires publics. Le texte rappelle notamment qu'un élève ne doit pas contester une matière au nom de ses convictions religieuses.

 

 

Le lieu n'a pas été choisi par hasard. Le lycée où a été présentée la charte est situé en zone rurale, loin des cités, où certains cours ont pu être remis en cause au nom de principes religieux. Robert Badinter, l'ancien président du Conseil Constitutionnel, sera notamment présent.

La charte reprend des principes généraux et ne vise aucune religion en particulier. La laïcité ne doit pas tourner "à l'obsession de l'islam", a rappelé cet été Vincent Peillon.


Ce rappel au droit, facilement compréhensibles pour des élèves du CP à la Terminale, décliné en 15 articles, souligne en préambule que "la Nation confie à l'Ecole la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République", sur les fondements de la Constitution, de la Déclaration des droits de l'Homme et de la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat.

Pendant six mois, le ministère a consulté avant de rendre sa copie et de rédiger une charte qui rappelle que "chacun est libre de ses opinions" mais "qu’on ne peut pas contester un enseignement ou manquer un cours en fonction de ses convictions religieuses".

Cette charte est plutôt bien accueillie par le monde enseignant alors que des cours comme les sciences de la vie et de la terre sont devenus sensibles dans quelques établissements...



more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Thématique : L'éducation, avec Philippe Meirieu - Information - France Culture

Le projet de loi d’orientation et de programmation « sur la refondation de l’école » présenté par le Ministre de l’éducation nationale Vincent Peillon a été adopté en première lecture à l’Assemblée Nationale le 19 mars. La loi prévoit une réforme de la formation des enseignants, avec la création, dès la rentrée 2013, des Ecoles Supérieurs du Professorat et de l’Education (E.S.P.E), qui prendront le relai des Instituts Universitaires de Formation des Maîtres (I.U.F.M) mis en place en 1989 par la loi Jospin et supprimés en 2010 par la précédente majorité. Le candidat Hollande, qui a fait de la jeunesse sa priorité, s’était engagé à créer 60.000 postes d’enseignant sur cinq ans. La loi d’orientation et de programmation réserve deux tiers de ces postes au premier degré, dont elle fait la priorité pour « assurer l’apprentissage des fondamentaux et réduire les inégalités ». Le dispositif « plus de maîtres que de classes » prévoit la création de 7.000 postes dans les écoles primaires des zones difficiles. L’accueil des enfants de moins de trois ans sera en outre développé. Plusieurs mesures visant à « faire évoluer le contenu des enseignements » sont prévues, dont la mise en place d’une éducation au  numérique, la création d’un Conseil supérieur des programmes, l’introduction d’un enseignement moral et civique, l’enseignement d’une langue vivante étrangère dès le cours préparatoire. Le principe du collège unique est réaffirmé, à travers notamment l’abrogation de la loi Cherpion de 2011 qui autorisait l’apprentissage pour les jeunes à partir de 14 ans. Enfin, « une association plus étroite des collectivités territoriales à la gestion des établissements », de même que la « mise en place de projets éducatifs territoriaux » est envisagée. Le projet de loi ne modifie ni le statut des enseignants ni celui des établissements scolaires.

          La loi prévoit un « fonds d’amorçage » spécifique de 250 millions d’euros d’aide aux communes pour la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires. Afin d’alléger la journée de classe, le décret relatif à l’organisation du temps scolaire, publié au Journal Officiel le 26 janvier, prévoit pour l’école primaire le retour à la semaine de 4 jours et demi (supprimée en 2008), avec 5h30 de cours par jour (contre 6 actuellement), et 3 heures d’activités pédagogiques complémentaires par semaine. Parmi les 51 plus grandes villes de France, 17 ont choisi d’adopter la réforme dès la rentrée 2013, les autres - dont Marseille, Lyon et Lille - préférant reporter son application à 2014. Le 12 février, plus d’un professeur des écoles sur trois a fait grève pour protester contre cette réforme, à l’appel notamment du SNUipp-FSU, principal syndicat des enseignants du primaire....

 

Durée de l'émission: 59 minutes

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'architecture scolaire - Information - France Culture

L'architecture scolaire - Information - France Culture | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Que nous dit l’architecture scolaire de l’école ?

De celle d’hier, d’aujourd’hui, de la manière dont l’institution perçoit le travail des enseignants et organise la vie des élèves ?

Dans "Surveiller et punir" Michel Foucault soulignait une proximité architecturale et conceptuelle entre la prison, la caserne et le lycée à la française.

Comment l’architecture contemporaine pense-t-elle ces espaces d’apprentissage et lieux de socialisation que sont les établissements scolaires ?

Les élèves sont-ils eux-mêmes consultés dans le choix de l'aménagement de leur collège ou lycée ? Non, en général c'est le Chef d'établissement qui est le "porte-parole" de la communauté scolaire dans ce choix.

Plusieurs points essentiels sont à prendre en compte dans la réalisation d'un nouvel établissement scolaire : Discours "sécuritaire" avant tout, mais aussi penser "l'espace". L'espace dicte la liberté, et il est important de "penser" la circulation à l'intérieur de cet établissement (pour éviter bousculades, incivilités, agressivité des élèves..) ; penser au mieux les espaces de pause et de détente aux inter-cours ou pendant les récréations : que ces espaces soient favorables au dialogue et l'échange de parole entre les élèves à l'intérieur de l'établissement comme à l'extérieur (prévoir plus de végétaton, un jardin "pédagogique", des jeux d'échecs extérieurs etc..) ; Le restaurant scolaire ou self : prévoir une salle-à-manger permettant le dialogue par petites tables, plutôt que de grands espaces sonores et fatiguants. Partout l'espace est important, et souvent on peut déplorer le manque d'innovation et d'inventivité dans la réalisation de ces nouveaux établissements scolaires. Ces lycées "nouvelle génération" devraient prendre exemple sur l'architecture innovante du Lycée d'Orestad au Danemark (cf lien ci-dessous avec photos)...

 

Durée de l'émission: 30 minutes.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Education 1/4 - Histoire - France Culture

Education 1/4 - Histoire - France Culture | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Premier temps d’une histoire de l’éducation dans la Fabrique de l’histoire , alors que le projet de loi sur la refondation de l’école sera présenté le 23 janvier en Conseil des ministres.

Demain le documentaire de Séverine Liatard et Séverine Cassar se souviendra des tentatives pédagogiques de Célestin Freinet .

Mercredi nous débattrons des expériences de radio et de télévision scolaire dans les années 50, 60 et 70 grâce à de belles archives inédites issues du fonds du CNDP.

Jeudi nous débattrons de l’éducation des filles aux XVIII, XIX et XX eme siècle.

Et aujourd’hui eh bien nous avons le bonheur de recevoir un spécialiste de l’histoire de l’éducation , Antoine Prost.
Antoine qui, il y a cinquante ans, en 1963, publiait avec Jacques Natanson son premier livre sur l’école, la révolution scolaire aux editions de l’EPI. Depuis cette date il a milité , au sein d’un syndicat, le SGEN, écrit, en 1968,  une histoire de l’enseignement, puis une histoire de l’enseignement et de l’école depuis 1930, publié nombre de tribunes, conseillé divers ministres et même une Premier ministre, Michel Rocard et feraillé longtemps pour faire entendre ses convictions sur la pédagogie,  le savoir enseigner qui est aussi un savoir pratique, le faire classe ou faire cours.

Avec nous jusqu’à dix heures, Antoine Prost est avec nous, dans la fabrique de l’Histoire.

 

Durée de l'émission: 53 minutes.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La révolution numérique de l'éducation a-t-elle eu lieu? - Sciences - France Culture

La révolution numérique de l'éducation a-t-elle eu lieu? - Sciences - France Culture | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

A quelques encablures de la Maison de la radio, porte Dauphine les Assises du numérique viennent tout juste de fermer leur porte. Pour cette cinquième édition, l’un des thèmes abordés a été : « De la craie à la tablette numérique : la révolution éducative ». La formulation révèle, peut-être, le fond du problème. La révolution de l’éducation par le numérique est souvent abordée par le biais du matériel. Les ordinateurs, les logiciels, les écrans, Internet ou Twitter seraient les acteurs de cette révolution. Or, la publication, cette semaine du résultat du projet SynergyNet, une expérience sur 400 élèves coûtant 15 millions d’euros menée en Grande-Bretagne pour évaluer l’impact des bureaux-écrans multitouch sur l’apprentissage des maths, est essentiellement axée sur l’organisation de la salle de classe autour de ces outils. Plus interactif, l’équipement de la salle de classe baptisée Star Trek, a permis d’enregistrer des progrès de 46% des élèves contre 16%, dans le même temps, avec les traditionnelles feuilles de papier. 

La révolution éducative naîtrait ainsi des modes d’apprentissages que la technologie rend possible. Et au cœur de ces modes d’apprentissage,  on trouve, bien entendu, le professeur, l’enseignant sans lequel rien n’est vraiment possible. Lors des Assises du numérique, installées au milieu de l’université de Paris-Dauphine, on pouvait apercevoir, par les fenêtres, des salles de classe strictement identiques à celles des années 1970. Le professeur, devant un tableau maniait la craie face à des élèves. La révolution de l’éducation a-t-elle eu lieu ici ? On peut tenter de répondre à cette question mais également s’interroger sur son sens véritable et sur ses réelles implications sur le système éducatif dans son ensemble. 

Où en est le système éducatif français dans cette révolution si souvent annoncée ?

Comment la France peut-elle se retrouver distancée dans la plupart des classements internationaux d’évaluation du niveau scolaire des élèves ?

Pourquoi les multiples expérimentations concluantes de nouvelles pédagogies exploitant les nouvelles technologies ne parviennent-elles pas à la généralisation ?

Quels sont les points de blocage qui pénalisent la France ?

Qu’attendent les enseignants pour franchir le pas ?

 

Durée de l'émission: 57 minutes.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Catherine Dolto : "Le rire est essentiel dans l'éducation" - Tout et son contraire - Société - France Info

Catherine Dolto : "Le rire est essentiel dans l'éducation" - Tout et son contraire - Société - France Info | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Catherine Dolto, médecin, pédiatre et haptothérapeute (haptonomie : science de l'affectivité (créé en 1945). C'est la fille de la célèbre psychanalyste Françoise Dolto.

Elle signe la préface du livre : "Parents-enfants : 100 textes sur la famille et l'éducation", de Pierre-Henri Tavoillot au Cherche Midi.

 

Dans la préfrace de Parents-enfants : 100 textes sur la famille et l'éducation, de Pierre-Henri Tavoillot, Catherine Dolto cite sa mère en disant : "une bonne mère c'est une mère que l'on peut quitter."

"Ca veut dire que l'on demande aux parents d'accueillir un enfant dans leur giron, mais qu'après, le projet c'est qu'il s'en aille et qu'il fonde une autre famille. C'est ça la vie saine", explique Catherine Dolto.

L'haptonomie (science de l'affectivité) dit qu'il faut parler et toucher le bébé même avant sa naissance. "C'est très important. L'haptonomie permet d'accueillir, de soigner, d'éduquer les humains de leur conception à leur mort. C'est un art de vivre d'éduquer et de soigner", explique Catherine Dolto.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La pédagogie est-elle dématérialisable ? - Idées - France Culture

La pédagogie est-elle dématérialisable ? - Idées - France Culture | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Ahh, que n’ai-je été étudiant en 2012 plutôt qu’en 1980 et quelques années… A l’époque, la technologie ne nous offrait pas grand-chose pour suivre notre scolarité sans passer par la case grand amphi : il fallait payer, un prix modique certes, mais payer tout de même, pour récupérer les cours magistraux sur des ronéos composés par des étudiants scrupuleux ou vénaux (ou les 2).

Etre étudiant aujourd’hui est tellement plus simple : il suffit d’être connecté. Internet a dématérialisé le savoir. L’université en ligne avance à petits pas : le lancement de FranceCulturePlus aujourd’hui symbolise bien la mutation qu’est en train de traverser le monde de l’éducation dans son ensemble, et l’enseignement supérieur en particulier (pour le sujet qui nous occupe ce soir).

Mutation aujourd’hui. Révolution dès demain. Il suffit de regarder ailleurs plutôt que dans le futur pour s’en convaincre. A l’étranger, des universités comme Stanford en Californie ont fait le choix de la démocratisation de l’enseignement en proposant une partie de leurs cours gratuitement sur internet : succès immédiat. En France, grandes écoles et universités peinent à suivre ce mouvement. Pas uniquement par manque de moyens. La culture numérique se diffuse lentement au sein de la communauté éducative. Peut-être par prudence, pas forcément excessive : après tout, il ne suffit pas d’avoir de nouveaux outils pour changer la manière d’enseigner, encore faut-il leur donner un sens.

« La pédagogie est-elle dématérialisable ? »...

 

Emission de 39 minutes.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Un goût d'école (3/4) : "Les tribus des récrés" - Information - France Culture

Un goût d'école (3/4) : "Les tribus des récrés" - Information - France Culture | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Jeux de ballons ou de billes, échange de cartes, saut à l’élastique, cris joyeux ou petites bagarres… La cour de récréation est une microsociété qui a ses codes où l’enfant apprend (parfois durement) la vie en société. En fonction des âges, de la maternelle au lycée des leaders se dégagent. Sortant du cocon familial, les enfants expérimentent les relations de dominant ou de dominé. Le groupe social a ses codes, ses normes, son vocabulaire, ses références (mangas, dessins animés…), son bouc-émissaire...

Le mimétisme semble être l’une des clés du rapprochement. Mais ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas faire comme les autres sont perçus comme un danger à écarter. Ainsi se constitue une standardisation des comportements, des modes vestimentaires, par le groupe enfantin qui s’oppose à une trop grande originalité. Les petits y font aussi l’expérience de l’inégalité et de l’injustice, qui font partie de l’apprentissage social.

Du primaire au lycée, les lignes bougent et à partir du collège les originaux s’organisent, osent s’exprimer et peuvent se faire respecter. Des témoignages de jeunes de 6 à 15 ans racontent une microsociété un peu primitive, archaïque, cruelle dans son innocence. La cour de récré, c’est une école de la vie.

 

Reportage de 54 minutes.

Production : Andrada Noaghiu

Réalisation : Anna Szmuc

Prise de son : Yves Le Hors

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Moi, lycéen sans papiers. Et après ? - Information - France Culture

Moi, lycéen sans papiers. Et après ? - Information - France Culture | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Le 16 octobre dernier, Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur et de l'Immigration publiait une circulaire assouplissant les règles de naturalisation pour devenir Français. Une autre circulaire est sur le point de sortir. Elle donnera cette fois les nouvelles consignes en matière de régularisation pour obtenir des titres de séjour.

Un texte particulièrement attendu par les associations de défense des adolescents sans papiers.

Car depuis la loi du 26 novembre 2003, un jeune étranger scolarisé en France n'est plus automatiquement régularisé à sa majorité. A 18 ans, ces élèves en situation irrégulière reçoivent donc des OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français) malgré leur scolarisation.

C'est le cas de plusieurs lycéens que nous n'avons rencontrés et qui témoignent de leurs situations souvent très difficiles.

Aujourd'hui, le Réseau Education Sans Frontières (RESF) demande à Manuel Valls de prendre en compte leur situation dans sa circulaire. Le collectif organise à Evry samedi 27 octobre un rassemblement d'anciens lycéens régularisés et d'élèves actuellement sans papiers. (lien RESF).

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

France Culture va lancer une web radio pour les étudiants

France Culture va lancer une web radio pour les étudiants | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Olivier Poivre d'Arvor, directeur de la station de radio France Culture, a annoncé mardi la création d'une web radio par la chaîne à destination du public étudiant. Lancement prévu au mois d'octobre prochain.

 

Au programme, un quart de contenus sélectionnés sur la grille de France Culture et trois quarts de contenus "frais", créés notamment par les étudiants et disponibles telle une banque de données sur le site internet de "France Culture Plus".

Plusieurs émissions devraient être ainsi concoctées avec les Radios Campus de France. La station devrait également diffuser un ensemble de "grandes conférences, de grands colloques présentés par les universités et écoles françaises". Au total, 35 conventions ont été signées avec des universités.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La Cour de Babel / France Inter

La Cour de Babel  / France Inter | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Pascale Clark reçoit Julie Bertuccelli pour son documentaire La Cour de Babel en salle ce mercredi 12 mars. La réalisatrice a suivi pendant un an une classe d'accueil dans un collège. Les élèves y sont irlandais, serbes, tunisiens, chinois pi sénégalais... Ces collégiens sont réunis dans une même classe pour apprendre le français avant de réintégrer un cursus scolaire de collège. Julie Bertuccelli est accompagnée de 3 des élèves de cette classe : Djenabou Conde (originaire de Guinée), Maryam Aboagila (originaire de Libye) et Andromeda Havrincea (originaire de Roumanie).
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les nouveaux rythmes scolaires plaisent aux maires - France Inter

Les nouveaux rythmes scolaires plaisent aux maires - France Inter | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Et si la réforme des rythmes scolaires n'était pas si détestée que ça ? Elle semble en tout cas plaire aux maires qui l'ont déjà appliquée. Selon une enquête de l'Association des maires de France, 80% des communes concernées disent être satisfaites.

 

Cette réforme, qui signe le retour de la semaine à 4,5 jours qui avait été supprimée par la droite en 2008, continue de susciter des interrogations chez certains parents d'élèves et des critiques chez certains enseignants et maires.

Mardi, Jean-Marc Ayrault a annoncé une série de mesures techniques pour faciliter la tâche des maires sans toutefois leur donner satisfaction sur la pérennisation des aides financières.

Selon l'enquête menée par l'AMF dans les quelque 4.000 communes où la réforme est actuellement appliquée, 83 % des villes se disent satisfaites, dont 60 % plutôt satisfaites et 23 % tout à fait satisfaites, de sa mise en oeuvre.

Pour le président de l'AMF, Jacques Pélissard (UMP), ces chiffres sont rassurants... Aussi pour les opposants. Il était l'invité d'Angélique Bouin dans le journal de 18h. Ecoute en cliquant sur le titre de ce topic.


Concernant son financement, 77 % des communes indiquent avoir eu des difficultés à la financer, dont 17 % qui disent n'y être parvenues que très difficilement.

Plus de six communes sur dix estiment dépenser entre 100 euros et 200 euros par élève.

La coopération avec les enseignants s'est quant à elle révélée plus facile dans les zones rurales que dans les communes urbaines où deux tiers des maires font part de difficultés.

A l'exception des villes de 30.000 habitants dans lesquelles 45 % de parents se disent globalement insatisfaits, les parents d'élèves sont plutôt satisfaits de la réforme, avec un taux compris entre 70 et 80%.

L'enquête a été réalisée auprès de 3.852 communes. Plus de 1.100 réponses ont été analysées par l'AMF après vérification de leur représentativité démographique par rapport à l'échantillon de communes interrogées.


more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Du beau à l'Ecole - Information - France Culture

Du beau à l'Ecole - Information - France Culture | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

L'école de la 3ème République est très souvent évoquée comme un âge d’or de l’instruction publique, une école du peuple, ciment de la Nation, une école autoritaire aussi. Nous allons en parler aujourd’hui un peu différemment  par le biais de l'art et d'une histoire méconnue celle des oeuvres d'art commandées pour les écoles de l'époque.

"Si l'intelligence de la nature et le premier travail de l'esprit imposent à l'être humain, dès l'entrée dans la vie, un laborieux effort, la société moderne, loin d'y demeurer insensible, doit s'attacher, par tous les moyens , à en atténuer la rigueur. Comment y parvenir plus sûrement qu'en conviant l'Art à accueillir l'enfance ? Il apporte partout avec lui la joie et la beauté en même temps, sa valeur éducative est telle qu'il concourt de la façon la plus efficace à la formation du citoyen et au développement intégral de ses facultés"


Durée de l'émission: 29 minutes

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

OCDE : même avec les nouveaux rythmes scolaires, la France reste mauvaise élève - France Info

OCDE : même avec les nouveaux rythmes scolaires, la France reste mauvaise élève - France Info | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
D'après le rapport annuel de l'OCDE, la France doit encore faire des efforts en matière d'éducation. Ses enseignants sont mal payés, le rythme scolaire des enfants d'école primaire doit être amélioré, et les jeunes sans diplôme sont plus au chômage que dans les autres pays. L'organisation de coopération et de développement économique (OCDE), qui regroupe les pays les plus riches de la planète, vient de publier son rapport annuel sur l'éducation. L'OCDE met en garde la France sur plusieurs sujets : le salaire des enseignants, la semaine de classe sur quatre jours et demi et le problème de l'avenir des jeunes non diplômés. L'OCDE estime que les enseignants français du primaire et du secondaire sont moins payés que ceux des autres pays. Pour les débutants, comme pour les confirmés, le salaire horaire est en moyenne inférieur de 10 à 15 euros en France, par rapport aux autres nations de l'OCDE. En 2011 en moyenne, un enseignant français du primaire a gagné environ 25.000 euros par an contre 29.000 dans l'OCDE. Dans le premier cycle de l'enseignement secondaire, le salaire moyen français était de 27.000 euros contre 30.000 dans l'OCDE. Dans le deuxième cycle de l'enseignement secondaire, 27.000 euros contre 31.000 dans l'OCDE....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'école est finie ? vive l'école ! / France Inter

L'école est finie ? vive l'école ! / France Inter | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
France Inter consacre une journée spéciale à l'Éducation, l'une des préoccupations majeures des Français.

Jeudi 21 Mars

 

France Inter consacre une journée spéciale à l'Éducation, l'une des préoccupations majeures des Français. Quelle école demain pour nos enfants ? Quels rythmes scolaires et quels programmes ? Mais aussi quel héritage veut-on transmettre à la génération suivante ? Quelle culture, quels droits et quelles libertés ?

Vous souhaitez participer à cette journée, témoigner, poser une question, participer aux débats. Plusieurs possibilités s'offrent à vous

L'émission spéciale en direct et en public du studio 105 de la Maison de Radio France :

18h20-20h : table ronde co-animée par Marc Fauvelle, chef du service politique de France Inter et Maryline Baumard, responsable du pôle Éducation au journal Le Monde avec Emmanuelle Daviet, spécialiste de l’Éducation à France Inter
avec Jack Lang, Valérie Pécresse, et François Bayrou...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Rythmes scolaires: le débat - Le zoom du matin - Éducation / jeunesse - France Info

Rythmes scolaires: le débat - Le zoom du matin - Éducation / jeunesse - France Info | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Quel rythme scolaire pour nos enfants? La question divise et ressurgit aujourd'hui avec la grève dans les écoles parisiennes.

 

C'est une grève très suivie avec plus de la moitié des établissements fermés et plus de 80% des enseignants en grève.

Le motif de la grogne: le projet  mené par le ministre de l'Education Vincent Peillon de revenir à quatre jours et demi de classe par semaine dont le mercredi matin.

Mais ce projet qui doit entrer en vigueur dès la rentrée prochaine divise.

Pour nous présenter ces deux points de vues nous recevons dans le studio de France Info Sebastien Sihr, secrétaire général du SNUipp FSU principal syndicat du primaire, et qui nous expose les raisons de l'oppositions des enseignants à cette réforme. Il est confronté à Paul Raoult, vice-président national  de la FCPE, favorables aux mesures proposées par le ministre. 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les petits miracles de l'éducation : Tal Bruttmann - Question d'éducation - Éducation / jeunesse - France Info

Les petits miracles de l'éducation : Tal Bruttmann - Question d'éducation - Éducation / jeunesse - France Info | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Ils sont aujourd'hui chercheurs, chefs d'entreprise, diplômés de grandes écoles, artistes... Et pourtant la partie était loin d'être gagnée d'avance. Pendant toutes ces vacances France Info vous dévoile les petits miracles de l'éducation.

 

Aujourd'hui l'historien Tal Bruttmann. Ou comment on risque de passer à côté d'une vocation si personne ne songe la reconnaître.

 

Ensuite il y a le travail fou de l'historien grenoblois Tal Bruttmann qui, pendant dix longues années, a écumé les archives nationales et départementales, pour mettre au jour le processus d'aryanisation économique, tel qu'il s'est déroulé en Isère pendant la Seconde Guerre mondiale.

Enfin, il y a cette expo percutante et à l'ampleur inédite en France, "Spoliés", qui sera inaugurée demain soir et accompagnée pendant trois jours d'un colloque international." Lire la suite sur le site du Dauphiné.

- Le site du Memorial de la Shoah, où se tient en janvier la prochaine exposition sur laquelle a travaillé Tal Bruttmann.

 

- Présentation de La logique des bourreaux (Hachette Littératures, 2003) :

"Sous occupation italienne jusqu'en 1943, le Dauphiné est une zone " sûre " pour les juifs persécutés en France. Nombre d'entre eux trouvent refuge à Grenoble, où la Résistance s'organise. Voilà ce que l'histoire a retenu. Elle a oublié qu'en 1943, l'arrivée des Allemands transforme la ville en enfer. Plus de 700 personnes sont arrêtées et envoyées vers les camps de la mort. Raflés dans la rue, pris dans les hôtels ou les meublés, les Juifs vivent dans une terreur minutieusement orchestrée par des agents redoutablement efficaces. Tal Bruttmann met à nu le fonctionnement de la machine oppressive nazie aux commandes de laquelle se trouvent d'" illustres " bourreaux allemands - dont Aloïs Brunner, bras droit de Adolf Eichmann et auteur des déportations de Nice et de Salonique - mais aussi des Français. Ces derniers ne sont pas les simples supplétifs des Allemands. Bridés du temps de Vichy, ces ultras de la collaboration, défenseurs d'une idéologie antisémite diffusée de longue date par certains partis politiques, se déchaînent dès 1943. Mettant tout leur zèle à " faire payer " les Juifs, ils pillent, torturent, massacrent. Inscrit dans l'évolution du travail mené par les historiens de la Shoah, l'ouvrage pionnier de Tal Bruttmann, préfacé par Annette Wieviorka, apporte des informations inédites sur la situation française et prolonge des réflexions entamées sur le déroulement de la Shoah en Pologne, en URSS, en Europe centrale et orientale."

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

D'où vient le désir d'apprendre ? - Information - France Culture

D'où vient le désir d'apprendre ? - Information - France Culture | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

i, pour modestement citer Aristote, "tous les hommes désirent naturellement savoir » … comment maintenir le savoir comme objet de désir ? Pourquoi l’élan vers la connaissance est-il contrarié, suspendu et parfois éteint chez certains enfants… Comment comprendre ces ruptures et comment renouer avec un désir qui conditionne largement le destin scolaire ? Deux invités pour en parler aujourd’hui :

 

Martine Menès, Psychanalyste et psychothérapeuthe auteur de L'enfant et le savoir : d'où vient le désir d'apprendre ? (Seuil, sept 2012) et Arnaud Houte, Maître de conférences en Histoire contemporaine au centre de recherches en Histoire du XIXème siècle, à propos du Colloque qui aura lieu le 4 décembre au Collège de France, organisé par les PUF sur le thème "Désirs de savoir".

Martine Menès nous explique comment apparaît et s'entretient le désir d'apprendre. Pour un enfant, le désir de savoir et le désir d'apprendre, est un désir de vie, grâce à l'écoute, le toucher, le regard...Rarement le problème de l'échec scolaire est pris d'où il naît : de ce qui, chez l'enfant, rend l'apprentissage possible : son désir de savoir.

 

 

Durée de l'émission: 29 minutes

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

« Une Grande école ? Pourquoi pas moi »? fête ses 10 ans (volet 1) / France Inter

« Une Grande école ? Pourquoi pas moi »? fête ses 10 ans (volet 1) / France Inter | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Vendredi prochain l’ESSEC, la prestigieuse école de commerce, fêtera les dix ans de son programme d’égalité des chances baptisé « Une grande école Pourquoi pas moi » ?

 

Pour les deux semaines à venir, Périphéries s’arrête sur ce dispositif qui permet d’accompagner des lycéens issus de milieu modestes vers les études supérieures.

Plusieurs centaines de jeunes ont déjà bénéficié en dix ans de ce programme qui loin d’être une stricte filière de recrutement se veut un moyen d’élargir les horizons de jeunes qui ne se projettent pas forcément dans des cursus longs et prestigieux.

Cette semaine, Périphéries est allée à la rencontre de Karim qui achève aujourd’hui ses études à l’école centrale de Lille et de Soujoud qui a achevé une formation à l’ESSEC et cherche actuellement un stage dans le management culturel.

Tous deux ont été des bénéficiaires du programme « Une grande école Pourquoi pas moi » ?

Ils reviennent sur cette expérience…

 

Durée du reportage: 9 minutes

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Journée spéciale « Tous étudiants ! » - Au fil des ondes... - France Culture

Journée spéciale « Tous étudiants ! » - Au fil des ondes... - France Culture | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Lundi 26 novembre à partir de 6h30 sur France Culture

 

A l’occasion du lancement de France Culture Plus, une journée spéciale d’antenne aux grands enjeux de l’enseignement supérieur et de la diffusion numérique des savoirs.

 

6h30 Les Matins de France Culture - Marc Voinchet et la rédaction

7h40 L’invitée : Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

8h50 Olivier Poivre d’Arvor, directeur de France Culture, et Emmanuel Davidenkoff, directeur de la rédaction L’Etudiant

12h La Grande table (Première partie) - Caroline Broué Comment garder un enseignement supérieur de qualité ?A partir de La démocratie malade de son devenir universitaire ? Dossier de la revue « Vacarme », Automne 2012 Avec Philippe Mangeot, enseignant en littérature, Christophe Prochasson, historien et directeur d’études de l’EHESS, Marin de Viry, enseignant à Sciences-Po Paris, chroniqueur littéraire et membre du comité de rédaction de "la Revue des Deux Mondes

Journal de 12h30avec Louis Vogel, président de la Conférence des présidents d’universités (CPU)

...

 

Suite du programme à partir de ce lien...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Universités Populaires - Idées - France Culture

Les Universités Populaires - Idées - France Culture | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Crise, chômage, précarité, sélection sociale à la fac et nécessité d'une formation continue pour les salariés... Sans oublier la curiosité qui n'a pas pas d'âge limite ni besoin de se justifier : les Universités Populaires sont plus que jamais à l'ordre du jour.

Avec Genevière Tardieu pour son livre "L'Université Populaire Quart Monde" aux Presses Universitaires de Paris Ouest et Nicolas Roméas, directeur de la revue Cassandre , pour "Education populaire, une utopie d'avenir" qui paraît aux éd. Les Liens qui libèrent

Reportage de Sophie Bober à la Maison populaire de Montreuil et à l' Université Populaire de Lille

 

Durée de l'émission: 58 minutes.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Education : Peillon veut rapprocher l’école de l’entreprise

Education : Peillon veut rapprocher l’école de l’entreprise | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Le ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon souhaite que les élèves fassent un stage en entreprise dès la 6e et que les profs aient une formation au monde de l’entreprise. Objectif : préparer les jeunes à l’emploi.

 

Objectif: éviter de « fabriquer des décrocheurs » en orientant mieux les élèves, du coup, lutter contre le chômage mais aussi faire que l’école prenne en compte les besoins des entreprises. « Nous avons 600 000 offres d'emploi qui ne sont pas pourvues », explique le ministre de l’éducation. « Nous avons besoin d'un lieu où l'on puisse discuter sereinement des prospectives et des besoins en emplois. Je veux que l'on puisse ajuster les préoccupations des entreprises et les nôtres pour donner la meilleure formation possible et la plus utile aux jeunes ».

+ des opinions.

more...
No comment yet.