L'enseignement dans tous ses états.
21.6K views | +0 today
Follow
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Petit précis de recherche d’images à l’intention de Civitas

Petit précis de recherche d’images à l’intention de Civitas
Mauvaise foi ? Lundi 10 février, le site de l'institut Civitas, association catholique intégriste, a publié des clichés d'une enseignante qui semble montrer aux élèves d'une "école publique" française comment se servir d'un sex-toy, allant jusqu'à mimer certaines positions. Très rapidement, le site Debunkers de hoax (page qui démolit intox et rumeurs), spécialisé dans le démontage de rumeurs, pointe la supercherie avant d'être relayé par Le Figaro ou L'Express. Les images ont été prises au Canada et mettent en scène la consultante en sexualité Carlyle Jansen, laquelle enseigne effectivement outre-Atlantique. Face à l'évidence des faits, Civitas avait, semble t-il, fait amende honorable en reconnaissant l'erreur. L'association persistait cependant à vouloir démontrer que ce cours, qui a eu lieu au Canada, confirme la dérive de la moralité des élèves des écoles publiques françaises. Mais surtout, elle justifiait son erreur en soulignant la difficulté de tracer l'origine des images, allant jusqu'à se plaindre de ne pas disposer des "moyens des médias du système" pour vérifier l'origine desdites images. Il est vrai que les "médias du système" sont nombreux à avoir pointé l'erreur de Civitas. Quels sont donc ces fameux moyens – à supposer que le site Debunkers de hoax en ait – dont disposeraient les médias pour retrouver ce que Civitas n'a pas été en mesure de prouver ?....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Education : Le Japon, un pays où les enseignants ignorent la grève

Education : Le Japon, un pays où les enseignants ignorent la grève | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
"Le Soleil", le quotidien de référence, le journal des décideurs !

 

Pour partager, découvrir des réalités « du monde extérieur », une délégation de la Jica a choisi le Sénégal. A cet égard, 8 enseignants japonais et une équipe de journalistes de Fukushima séjournent dans le pays pour une semaine. Lundi dernier, la délégation s’est rendue à l’école Badara Mbaye Kaba de Grand-Dakar. Cette visite a été l’occasion, pour les différents participants, d’échanger leurs connaissances sur l’éducation. Masahiro Itou, enseignant et chef de la délégation japonaise, a indiqué que les enseignants japonais ne font pas la grève. Il a expliqué que malgré les nombreux maux qui secouent le système éducatif de son pays, les instituteurs manifestent autrement leur colère. Pour M. Itou, au pays du Soleil levant, il n’y a presque pas de grandes vacances, car les instituteurs n’ont qu’un mois de repos. A ce titre, il a invité ses homologues sénégalais à faire des efforts, afin d’éviter de perturber l’année scolaire. Il estime que les élèves sont les véritables perdants des débrayages. Le chef de la délégation japonaise a, par ailleurs, souligné qu’au Japon, ce sont les collectivités locales qui gèrent les inspections départementales de l’éducation nationale (Iden). Le principal du collège Badara Mbaye Kaba, Alphousseynou Diallo, évoquant les difficultés rencontrées par l’école sénégalaise, a cité le problème des infrastructures. Selon lui, son établissement ne dispose que de 5 classes physiques. « Ce qui est insuffisant », s’est-il désolé, tout en regrettant la surcharge car  pour la 6ème, ils sont 80 élèves par classe. Poursuivant, M. Diallo demande aux autorités compétentes de trouver des solutions idoines à cette situation...

more...
No comment yet.