La journée mondiale du braille, célébrée hier, était l'occasion de visiter l'atelier lillois où sont retranscrits, depuis trente ans, les manuels scolaires et sujets d'examens en relief pour les aveugles.

 

C'est la référence nationale. Créé en 1982, le service braille du Centre régional de documentation pédagogique (CRDP) de Lille retranscrit manuels scolaires et sujets d'examens en relief pour les élèves non-voyants. La journée mondiale du braille, célébrée hier, était l'occasion de visiter les ateliers.

La retranscription en braille des manuels de français, maths, biologie ou histoire-géographie est un véritable travail de titan. « On reçoit une cinquantaine de demandes par an, émanant de particuliers et d'enseignants de toute la France , indique Sylvain Quenee, coordinateur du service.
Mais on ne peut en traiter qu'une douzaine. » C'est qu'il faut compter trois mois en moyenne pour traduire un seul manuel en braille. Et le service ne dispose que de quatre transcripteurs pour les textes et deux pour les dessins...