L'enseignement da...
Follow
Find tag "législation"
20.5K views | +0 today
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les mères pourront rester voilées lors des sorties scolaires

Les mères pourront rester voilées lors des sorties scolaires | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Le Conseil d'Etat recommande que les mères accompagnant les sorties scolaires puissent garder leur voile, sauf exception, pour « le maintien de l'ordre public ».
Les mères voilées accompagnant des sorties scolaires ne sont pas soumises, par principe, à la neutralité religieuse, a estimé le Conseil d'Etat lundi 23 décembre. La plus haute juridiction administrative a tout de même rappelé que « les exigences liées au bon fonctionnement du service public de l'éducation peuvent conduire l'autorité compétente, s'agissant des parents qui participent à des déplacements ou des activités scolaires, à recommander de s'abstenir de manifester leur appartenance ou leurs croyances religieuses ». Interrogé par le défenseur des droits sur plusieurs questions relatives à la laïcité et au service public, notamment l'accompagnement de sorties scolaires par des mères voilées, le Conseil d'Etat n'a fait aucune mention explicite, dans son étude, de la circulaire Chatel. Ce texte de l'ancien ministre de l'éducation Luc Chatel, datant de 2011, demande que les mères d'élèves accompagnant les sorties scolaires ne portent pas de signes religieux ostentatoires. Dans sa saisine, le défenseur constatait que, « sur le terrain », les « dispositions prises [variaient] d'un établissement à l'autre ». Dominique Baudis évoquait des « zones d'ombre » dans les textes et souhaitait « pouvoir être en mesure d'apporter des réponses étayées » aux personnes qui l'avaient interrogé. « La présente étude, purement descriptive, n'a [...] pour objet ni de dresser un panorama de la laïcité ni de proposer des évolutions, quelles qu'elles soient, mais de dresser un constat du droit en vigueur », rapelle le Conseil d'Etat dans son étude. Réagissant à la publication de cette étude, le ministère de l'éducation a affirmé que la circulaire Chatel « rest[ait] valable ». Le ministère réaffirme que « le milieu scolaire est un cadre qui doit être particulièrement préservé » et estime, dans un communiqué, que cette circulaire datant de mars 2012 « est mise en œuvre sur le terrain avec intelligence, en privilégiant toujours la voie du dialogue »....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'Assemblée vote la scolarisation accrue des moins de trois ans

L'Assemblée vote la scolarisation accrue des moins de trois ans | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
L'UMP s'opposait à cette mesure, y voyant un moyen de remplacer à moindre coût le développement des places en crèche. Le gouvernement dit vouloir simplement renforcer une possibilité utile et existante.

 

Le développement de la scolarisation des enfants de moins de trois ans, notamment dans les zones défavorisées du territoire, a été voté à l’Assemblée dans la nuit de jeudi à vendredi au grand dam de l’UMP. Peu après l’adoption, par 61 voix contre 6, de cette mesure constituant l’article 5 du projet de loi de refondation de l’Ecole, la séance de discussion a été levée. Les débats reprendront vendredi à 15 heures.

Le projet de loi prévoit que les enfants de deux ans révolus peuvent être accueillis à l’école dans des conditions favorisant leur développement, après dialogue avec la famille, en priorité dans les écoles situées dans un environnement social défavorisé dans les zones urbaines, rurales, de montagne ou ultramarines.

Disant vouloir s’en tenir à la possibilité actuelle de scolariser certains enfants de moins de trois ans, l’UMP a défendu une série d’amendements de suppression de l’article. Elle a reproché au gouvernement de prévoir «une généralisation» de la scolarisation précoce allant «contre l’intérêt des enfants», y compris psychomoteur, mais répondant à un souci «idéologique».

Les élus UMP ont aussi considéré que cette mesure pouvait viser à «arranger les parents» avec «un mode de garde gratuit» ou répondre à «un calcul budgétaire car cela coûte moins cher à l’Etat ou aux collectivités que des places en crèche». Patrick Hetzel (UMP) a affirmé notamment que «dans les pays où existent de bons systèmes de formation, pour le jeune âge il y a généralement des jardins d’éveil ou des crèches, souvent parentales»...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Au Népal, haro sur les noms d'école à consonance occidentale

Le Népal a annoncé lundi qu'il était désormais interdit aux établissements d'enseignement secondaire du pays de se choisir des noms à consonance occidentale comme "Académie Einstein" ou

école "Oxbridge" en référence aux illustres universités britanniques d'Oxford et Cambridge.Cette annonce intervient après des manifestations d'étudiants et de groupes de jeunes parfois violents devant des écoles ayant opté pour des noms étrangers.

...

Le Népal dépend des pays étrangers et des agences d'aide au développement pour environ 25% de son budget de 65 milliards de roupies (715 millions de dollars) consacré à l'éducation et certaines écoles à court d'argent tentent souvent d'attirer des fonds et des élèves avec des noms occidentaux prestigieux.

A Katmandou, la capitale népalaise, on estime qu'environ 250 établissements scolaires ont des noms rappelant des figures historiques américaines et européennes ou des institutions occidentales, telles que "Collège Pentagone" ou "Maison blanche".

Les violentes manifestations d'étudiants le mois dernier ont été condamnées par les Nations unies qui ont mis en garde contre le risque de mettre en péril le droit à l'éducation dans ce pays défavorisé d'Asie du sud...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L’acte fondateur de l’âge barbare

L’acte fondateur de l’âge barbare | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Je publie cette lettre ouverte de deux enseignants québécois révoltés par la "loi 78", une loi d'exception visant à bloquer le mouvement étudiant et, au-delà, permettant de criminaliser les démonstrations de protestation et les actions revendicatives. Un témoignage particulièrement éloquent sur l'a-démocratie néolibérale.

L’acte fondateur de l’âge barbare

Par Gordon Lefebvre, enseignant à la retraite et Eric Martin, Professeur de philosophie, Collège Édouard-Montpetit

 

Pour une première fois, nous prenons la plume au Québec en craignant que cela ne puisse entraîner des représailles à notre endroit. Malgré cela, il existe des choses qu’il faut dire et écrire lorsque des crises significatives éclatent qui risquent d’ébranler les fondements mêmes de la démocratie. Depuis le début du conflit étudiant, le gouvernement présente l’augmentation des droits de scolarité comme une décision purement budgétaire qui relèverait du bon sens et de la saine administration. Or, malgré son aspect comptable à première vue, il s’agit dans les faits d’une décision proprement politique, laquelle participe d’un projet néolibéral de transformation du rapport que la jeunesse entretient avec le savoir, les institutions et la société en général.

En effet, dans son discours de présentation de la loi d’exception, Jean Charest a qualifié la réforme du financement universitaire « d’acte fondateur » : « le gouvernement a posé un acte fondateur, il s’agit de l’avenir de nos universités et de nos collèges, il s’agit donc de l’avenir de nos enfants, du financement d’institutions qui sont névralgiques pour l’avenir de notre peuple ».....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Réforme de l’évaluation des professeurs : le gouvernement de Hollande abrogera le texte

Réforme de l’évaluation des professeurs : le gouvernement de Hollande abrogera le texte | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
En cas de victoire aux élections législatives, le décret sur l'évaluation des professeurs devrait être abrogé par le futur gouvernement de François Hollande.

 C'est ce qu'a annoncé Vincent Peillon, pressenti comme futur ministre de l'éducation, dans un communiqué diffusé ce mercredi 9 mai."Dès la prise de fonction de François Hollande et la mise en place du nouveau gouvernement, ce texte sera abrogé", écrit Vincent Peillon."La gestion de ce dossier important a constitué, de la part du gouvernement sortant, un modèle de mépris du dialogue social dont il fut coutumier, mais la date retenue pour la publication constitue aussi un passage en force du point du vue politique peu compatible avec les usages républicains et tout à fait inacceptable",...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Education : diminution des crédits de 20 millions d'euros - Localtis.info un service Caisse des Dépôts

Education : diminution des crédits de 20 millions d'euros - Localtis.info un service Caisse des Dépôts | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
L'Assemblée nationale a adopté le 10 novembre les crédits de la mission Enseignement scolaire dans le cadre de l'examen du PLF 2012.

Trois amendements modifiant le projet de budget ont été adoptés par les députés. Le premier amendement, déposé par le gouvernement, réduit de vingt millions d'euros les crédits de la mission "au titre de la mise en oeuvre du plan d'économies supplémentaires annoncé par le Premier ministre le 24 août 2011". Cette diminution de crédits impacte les programmes suivants : vie de l'élève (- 13 millions d'euros), soutien de la politique éducative (- 6 millions d'euros) et enseignement technique agricole (- 1 million d'euros), hors titre 2 (dépenses de personnels).
Le second amendement présenté par le rapporteur spécial Yves Censi (UMP, Aveyron) "consolide au niveau législatif" le régime temporaire de retraite des maîtres des établissements d'enseignement privés.
Le troisième amendement a été déposé par Valérie Pécresse, ministre du Budget, au nom du gouvernement. Pour les enfants ne souffrant pas d'un handicap grave et dont la scolarisation en milieu ordinaire n'implique pas une aide individuelle, l'Assemblée a adopté la création d'un accompagnement complémentaire par un assistant d'éducation qui pourra s'occuper de plusieurs enfants...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

"Il faut sanctuariser l'école maternelle" - France - TF1 News

"Il faut sanctuariser l'école maternelle" - France - TF1 News | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Interview - La proposition de loi de la sénatrice PS Françoise Cartron, visant à rendre obligatoire l'école dès 3 ans, sera débattue jeudi soir à la haute assemblée.

 

TF1 News : Pourquoi est-il si important pour vous de "sanctuariser" l'école pour les 3-6 ans ?
F.C. : D'abord, un certain nombre d'études montrent que lorsqu'un enfant passe trois ou quatre ans en maternelle, cela a un impact direct sur sa réussite scolaire future et notamment sur le nombre de redoublements. Ensuite, notamment dans les quartiers difficiles, l'école maternelle est souvent le lieu qui permet le premier contact avec la langue de notre pays. Or, on sait bien que de la maîtrise du langage dépend la réussite de l'apprentissage de la lecture, puis de la scolarité.

Des études ont également montré que les enfants de moins de six ans qui n'étaient pas scolarisés passaient l'essentiel de leur temps devant la télévision. Il y a donc tout intérêt à ce qu'un enfant qui, chez lui, n'est pas dans un bain culturel ou social particulièrement stimulant, aille le plus tôt possible à l'école. Cette école va permettre de rétablir l'égalité des chances, en favorisant l'épanouissement, l'éveil et la perception du monde de tous les enfants, d'où qu'ils viennent.

La troisième raison, enfin, est plus d'ordre sanitaire. Depuis quelque temps, les médecins scolaires nous ont alertés sur la réapparition, dans certains quartiers sensibles, de certaines maladies que l'on croyait éradiquées (ndlr : tuberculose, rougeole, gale, hépatite A...). L'école maternelle a aussi ce rôle de permettre un meilleur suivi des enfants.

Tout le symbole de cette loi est de positionner l'école maternelle en un véritable lieu d'apprentissage et non comme une simple garderie. On sait que les inégalités s'installent et se cristallisent dès le plus jeune âge...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le gouvernement bloque un texte de la gauche sur l'Ecole au Sénat

Le gouvernement bloque un texte de la gauche sur l'Ecole au Sénat | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Le gouvernement a bloqué jeudi au Sénat une proposition de loi communiste prônant l'obligation de scolarité des enfants à partir de 3 ans en en invoquant des raisons budgétaires.
Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, a invoqué l'article 40 de la Constitution qui stipule qu'une proposition est irrecevable si elle induit une charge financière supplémentaire pour l'Etat.
Cette décision devait toutefois être confirmée par la commission des Finances du Sénat....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La France enterre le redoublement scolaire

La France enterre le redoublement scolaire | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

C'est une révolution, dans un pays où 38% des élèves redoublent au moins une fois dans leur cursus. Les députés ont adopté cette nuit un amendement du PS qui prévoit que le redoublement « doit être exceptionnel ».

 

Le redoublement est coûteux et jugé inefficace pour les élèves. Voilà les deux arguments qui ont conduit les députés, cette nuit, dans le cadre du débat sur la réforme de l'école, à voter pour qu'il devienne «exceptionnel». L'amendement avait été déposé par la députée-maire socialiste de Denain (Nord), Anne-Lise Dufour-Tonini. Les députés sont donc allés au-delà de ce que prévoyait le texte de loi qui recommandait de «poursuivre la réduction progressive» du nombre de redoublements.

2 milliards d'euros d'économies par an

La France est l'un des pays dans le monde où le taux de redoublement est le plus élevé : 38% des élèves ont ainsi redoublé au moins une fois dans leur vie. «Les résultats révèlent l'impact négatif du redoublement pour la société et l'élève, plaidait Anne-Lise Dufour-Tonini. Il affecte négativement la motivation, le sentiment de performance et les comportements d'apprentissage de ceux-ci et les stigmatise.»

Au-delà des conséquences sur l'élève, le redoublement a un coût évalué par la même députée à plus de deux milliards d'euros par an....

more...
Maylis Roche Israel's curator insight, May 8, 2013 4:07 PM

Pourtant parfois cela redonne un second souffle à l'élève en perdition...A voir au cas par cas, et avec l'adhésion pleine et entière de l'élève pour que ce soit une réussite.

Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'Ontario retire le droit de grève aux enseignants | Éducation

L'Ontario retire le droit de grève aux enseignants | Éducation | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Trois puissants syndicats d'enseignants de l'Ontario ont déclaré la guerre au gouvernement libéral minoritaire, mardi, après l'adoption d'une loi controversée qui leur retire le droit de grève.

Les deux plus importants syndicats, qui regroupent des enseignants du primaire et du secondaire, ont demandé à leurs membres d'exercer des moyens de pression pour dénoncer cette loi, qualifiée de draconienne.

Ainsi, la Fédération des enseignants des écoles secondaires de l'Ontario exhorte ses membres à s'abstenir medrcredi de toute activité volontaire, comme l'animation d'équipes sportives.

De son côté, la Fédération des enseignants de l'élémentaire de l'Ontario demande à ses membres de refuser de participer à toute réunion les lundis. Ces lundis de protestation ont été baptisés les «McGuinty Mondays», du nom du premier ministre, qui devra maintenant affronter la fureur d'anciens alliés qui l'ont aidé à se maintenir au pouvoir pendant neuf ans.

La section ontarienne du Syndicat canadien de la fonction publique, qui représente quelque 55 000 employés de soutien, comme des concierges et des secrétaires, s'oppose lui aussi à la loi.

...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La circulaire Guéant sur les étudiants étrangers abrogée ce jeudi

La circulaire Guéant sur les étudiants étrangers abrogée ce jeudi | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
La circulaire très controversée, qui restreignait la possibilité pour les étudiants étrangers diplômés de travailler en France, va être abrogée et remplacée par un nouveau texte.

 

"Il y aura abrogation demain [jeudi] de la circulaire du 31 mai 2011 et du texte complémentaire du 12 janvier 2012", a affirmé mercredi soir le président de la FAGE, Philippe Loup, après une réunion place Beauvau entre les organisations étudiantes et des représentants des ministères de l'intérieur, de l'enseignement supérieur et des affaires sociales.

La circulaire contestée, y compris à l'étranger, demandait aux préfets d'instruire "avec rigueur" les demandes d'autorisation de travail des étudiants, et d'exercer un "contrôle approfondi" des demandes de changement de statut des étudiants étrangers.

Après sa publication, plusieurs centaines de diplômés étrangers, dont certains très qualifiés, qui avaient été recrutés dans des entreprises françaises, n'ont pas pu obtenir un changement de statut d'étudiant à salarié. Les employeurs ont donc dû renoncer à les embaucher et plusieurs étudiants se sont retrouvés en situation irrégulière....

more...
Majda Maalal's comment, May 31, 2012 4:32 AM
Effectivement, il fallait prendre cette mesure qui n'allait pas du tout arranger les entreprises françaises, vus que très souvent, les profiles recrutés manquent sur le marché français.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Québec : une loi d’exception pour casser le « printemps érable » - Rue89

Québec : une loi d’exception pour casser le « printemps érable » - Rue89 | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Sous prétexte de "réorganiser le calendrier scolaire", le gouvernement vient d'adopter une loi spéciale qui porte atteinte au droit de manifester.

 

A peine la nouvelle loi restreignant le droit de manifester adoptée, les étudiants québecois sont redescendus dans la rue, en pleine nuit, pour défier la police.

Il souffle comme un air d’insurrection dans cette province chahutée par trois mois de manifestations étudiantes contre la hausse des frais de scolarité. Des violences entre manifestants et forces de l’ordre ont éclaté à Montréal, mais pas à Québec.

Le mouvement de protestation contre « l’Etat policier », s’étend très rapidement. Sur Twitter, on parle « révolution », « action directe » et on cite Gandhi :

« La désobéissance civile devient un devoir sacré quand l’Etat devient hors-la-loi. »

Il faut dire que le gouvernement libéral du premier ministre du Québec, Jean Charest, a choisi la méthode forte pour mater la contestation, au risque de radicaliser le mouvement. Comment en est-on arrivé là ?...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Formation des enseignants. Une proposition de loi suscite un tollé

Formation des enseignants. Une proposition de loi suscite un tollé | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Formation des enseignants. Une proposition de loi suscite un tollé - Une proposition de loi (*) visant à modifier certains aspects de la formation des enseignants, déposée par le député UMP Jacques Grosperrin, suscite un véritable tollé dans le monde éducatif, plusieurs organisations appelant les parlementaires à ne pas la voter....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

A l’école, tout n’est pas permis

A l’école, tout n’est pas permis | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Si les relations famille-école sont souvent teintées de méfiance réciproque, c’est que souvent on ne connaît pas la frontière entre ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas. Résultat : élève ou parent, on se retrouve bougonnant à la table du dîner, avec un sentiment d’injustice....

 

La loi, justement, la connaissez-vous? En voici quelques applications pratiques sous forme de quiz....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La scolarité à 3 ans doit être obligatoire - La Marseillaise

La scolarité à 3 ans doit être obligatoire - La Marseillaise | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Edition internet du quotidien régional La Marseillaise, L’examen, jeudi d’un texte de loi relance le débat sur la place des tout-petits à l’école.

 

La proposition de loi, présentée par la sénatrice de Gironde Françoise Cartron (PS) et plusieurs de ses collègues, dont la sénatrice des quartiers Nord de Marseille Samia Ghali, tend à rendre obligatoire la scolarité à 3 ans en France. Selon l’auteur du projet de loi, « l’école maternelle joue un rôle primordial dans la réduction des inégalités sociales dès lors qu’elle accueille les enfants dès le plus jeune âge, particulièrement dans les territoires ruraux ou urbains sensibles ».
Pour la sénatrice des Bouches-du-Rhône, c’est justement parce que la scolarité n’est obligatoire qu’à partir de 6 ans et que la scolarisation des enfants est mise à mal que ce projet de loi est d’une brûlante actualité. « Nous avons été un département test, car nous devions être les premiers à mettre en place une circulaire qui remettait en cause la scolarisation des enfants de 3 ans. »
Le département des Bouches-du-Rhône avait échappé de justesse à la mise en place d’une circulaire académique qui avait demandé aux établissements hors ZEP de n’accepter que les enfants qui auraient atteint l’âge de 3 ans révolus à la rentrée. Les élèves qui fêtaient leur anniversaire après le 2 septembre devaient être inscrits sur liste d’attente et ne pouvaient être admis qu’en fonction des places laissées vacantes...

more...
No comment yet.