L'enseignement da...
Follow
Find tag "franceinfo"
19.8K views | +4 today
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

OCDE : même avec les nouveaux rythmes scolaires, la France reste mauvaise élève - France Info

OCDE : même avec les nouveaux rythmes scolaires, la France reste mauvaise élève - France Info | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
D'après le rapport annuel de l'OCDE, la France doit encore faire des efforts en matière d'éducation. Ses enseignants sont mal payés, le rythme scolaire des enfants d'école primaire doit être amélioré, et les jeunes sans diplôme sont plus au chômage que dans les autres pays. L'organisation de coopération et de développement économique (OCDE), qui regroupe les pays les plus riches de la planète, vient de publier son rapport annuel sur l'éducation. L'OCDE met en garde la France sur plusieurs sujets : le salaire des enseignants, la semaine de classe sur quatre jours et demi et le problème de l'avenir des jeunes non diplômés. L'OCDE estime que les enseignants français du primaire et du secondaire sont moins payés que ceux des autres pays. Pour les débutants, comme pour les confirmés, le salaire horaire est en moyenne inférieur de 10 à 15 euros en France, par rapport aux autres nations de l'OCDE. En 2011 en moyenne, un enseignant français du primaire a gagné environ 25.000 euros par an contre 29.000 dans l'OCDE. Dans le premier cycle de l'enseignement secondaire, le salaire moyen français était de 27.000 euros contre 30.000 dans l'OCDE. Dans le deuxième cycle de l'enseignement secondaire, 27.000 euros contre 31.000 dans l'OCDE....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les petits miracles de l'éducation : Tal Bruttmann - Question d'éducation - Éducation / jeunesse - France Info

Les petits miracles de l'éducation : Tal Bruttmann - Question d'éducation - Éducation / jeunesse - France Info | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Ils sont aujourd'hui chercheurs, chefs d'entreprise, diplômés de grandes écoles, artistes... Et pourtant la partie était loin d'être gagnée d'avance. Pendant toutes ces vacances France Info vous dévoile les petits miracles de l'éducation.

 

Aujourd'hui l'historien Tal Bruttmann. Ou comment on risque de passer à côté d'une vocation si personne ne songe la reconnaître.

 

Ensuite il y a le travail fou de l'historien grenoblois Tal Bruttmann qui, pendant dix longues années, a écumé les archives nationales et départementales, pour mettre au jour le processus d'aryanisation économique, tel qu'il s'est déroulé en Isère pendant la Seconde Guerre mondiale.

Enfin, il y a cette expo percutante et à l'ampleur inédite en France, "Spoliés", qui sera inaugurée demain soir et accompagnée pendant trois jours d'un colloque international." Lire la suite sur le site du Dauphiné.

- Le site du Memorial de la Shoah, où se tient en janvier la prochaine exposition sur laquelle a travaillé Tal Bruttmann.

 

- Présentation de La logique des bourreaux (Hachette Littératures, 2003) :

"Sous occupation italienne jusqu'en 1943, le Dauphiné est une zone " sûre " pour les juifs persécutés en France. Nombre d'entre eux trouvent refuge à Grenoble, où la Résistance s'organise. Voilà ce que l'histoire a retenu. Elle a oublié qu'en 1943, l'arrivée des Allemands transforme la ville en enfer. Plus de 700 personnes sont arrêtées et envoyées vers les camps de la mort. Raflés dans la rue, pris dans les hôtels ou les meublés, les Juifs vivent dans une terreur minutieusement orchestrée par des agents redoutablement efficaces. Tal Bruttmann met à nu le fonctionnement de la machine oppressive nazie aux commandes de laquelle se trouvent d'" illustres " bourreaux allemands - dont Aloïs Brunner, bras droit de Adolf Eichmann et auteur des déportations de Nice et de Salonique - mais aussi des Français. Ces derniers ne sont pas les simples supplétifs des Allemands. Bridés du temps de Vichy, ces ultras de la collaboration, défenseurs d'une idéologie antisémite diffusée de longue date par certains partis politiques, se déchaînent dès 1943. Mettant tout leur zèle à " faire payer " les Juifs, ils pillent, torturent, massacrent. Inscrit dans l'évolution du travail mené par les historiens de la Shoah, l'ouvrage pionnier de Tal Bruttmann, préfacé par Annette Wieviorka, apporte des informations inédites sur la situation française et prolonge des réflexions entamées sur le déroulement de la Shoah en Pologne, en URSS, en Europe centrale et orientale."

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Catherine Dolto : "Le rire est essentiel dans l'éducation" - Tout et son contraire - Société - France Info

Catherine Dolto : "Le rire est essentiel dans l'éducation" - Tout et son contraire - Société - France Info | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Catherine Dolto, médecin, pédiatre et haptothérapeute (haptonomie : science de l'affectivité (créé en 1945). C'est la fille de la célèbre psychanalyste Françoise Dolto.

Elle signe la préface du livre : "Parents-enfants : 100 textes sur la famille et l'éducation", de Pierre-Henri Tavoillot au Cherche Midi.

 

Dans la préfrace de Parents-enfants : 100 textes sur la famille et l'éducation, de Pierre-Henri Tavoillot, Catherine Dolto cite sa mère en disant : "une bonne mère c'est une mère que l'on peut quitter."

"Ca veut dire que l'on demande aux parents d'accueillir un enfant dans leur giron, mais qu'après, le projet c'est qu'il s'en aille et qu'il fonde une autre famille. C'est ça la vie saine", explique Catherine Dolto.

L'haptonomie (science de l'affectivité) dit qu'il faut parler et toucher le bébé même avant sa naissance. "C'est très important. L'haptonomie permet d'accueillir, de soigner, d'éduquer les humains de leur conception à leur mort. C'est un art de vivre d'éduquer et de soigner", explique Catherine Dolto.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les étudiants espagnols, génération mobilisée mais sacrifiée - Cinq jours à la une - Économie - France Info

Les étudiants espagnols, génération mobilisée mais sacrifiée - Cinq jours à la une - Économie - France Info | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Séville, deuxième ville universitaire d'Espagne derrière Salamanque, vient de vivre une mobilisation sans précédent. Deux semaines de grève pour protester contre la hausse des droits d'inscription et la baisse du montant des bourses.

Mais à quoi sert un diplôme quand un jeune sur deux est au chômage ?

 

Les étudiants de Séville sortent de deux semaines de "chômage académique". C'est le droit de grève dont ils disposent en Andalousie. Résultat : il n'y a pas eu cours fin mai-début juin, pas d'examens non plus. Les étudiants ont été soutenus dans leur mouvement par le corps professoral et le recteur de l'Université de Séville qui compte 75.000 étudiants. Antonio Ramirez de Antonio a peur de perdre 10.000 étudiants l'an prochain.

De nombreux boursieurs craignent de ne pas pouvoir poursuivre leurs études l'an prochain, ou de devoir cumuler travail et cours à la fac pour s'en sortir. Pour l'instant, personne ne sait encore de combien sera raboté le budget de l'enseignement supérieur à la rentrée.

Mais à quoi sert le diplôme une fois en poche ? En Andalousie, près d'un jeune sur deux est au chomage. Alors beaucoup tentent de décrocher un autre diplôme, de langue cette fois, indispensable pour tenter sa chance à l'étranger....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Comment nos enfants apprennent à lire - Le Plus France Info - Éducation / jeunesse - France Info

Comment nos enfants apprennent à lire - Le Plus France Info - Éducation / jeunesse - France Info | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
L'apprentissage de la lecture fonctionne-t-il encore en France ? Alors que 9% de Français souffrent d'illettrisme (selon la dernière étude de 2005), nous avons enquêté sur l'enseignement de la lecture au CP.

 

Le Cours Préparatoire est un moment charnière... Et cette classe de 26 écoliers ne fait pas exception. Elle comprend 17 filles et neuf garçons, et respecte une certaine mixité sociale. En revanche tous ne sont pas égaux face à la lecture : le jour de la rentrée, trois petites filles lisaient déjà couramment, quand six paraissaient en difficulté...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Rythmes scolaires: le débat - Le zoom du matin - Éducation / jeunesse - France Info

Rythmes scolaires: le débat - Le zoom du matin - Éducation / jeunesse - France Info | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Quel rythme scolaire pour nos enfants? La question divise et ressurgit aujourd'hui avec la grève dans les écoles parisiennes.

 

C'est une grève très suivie avec plus de la moitié des établissements fermés et plus de 80% des enseignants en grève.

Le motif de la grogne: le projet  mené par le ministre de l'Education Vincent Peillon de revenir à quatre jours et demi de classe par semaine dont le mercredi matin.

Mais ce projet qui doit entrer en vigueur dès la rentrée prochaine divise.

Pour nous présenter ces deux points de vues nous recevons dans le studio de France Info Sebastien Sihr, secrétaire général du SNUipp FSU principal syndicat du primaire, et qui nous expose les raisons de l'oppositions des enseignants à cette réforme. Il est confronté à Paul Raoult, vice-président national  de la FCPE, favorables aux mesures proposées par le ministre. 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Haïti : l'éducation, priorité d'après-séisme - Éducation / jeunesse - France Info

Haïti : l'éducation, priorité d'après-séisme - Éducation / jeunesse - France Info | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Près de trois ans après le tremblement de terre, Haïti ne jure que par l'école, planche de salut d'un pays où la reconstruction est en panne et la corruption en marche. Mais, le chantier est colossal.

 

Le paysage scolaire n'était déjà pas très riant en Haïti. Selon l'Unicef, environ un tiers des enfants de 6 à 11 ans n'allaient pas à l'école, avant le séisme du 12 janvier 2010. Mais le spectacle des quelque 1.500 écoles effondrées et 3.000 endommagées, a terminé de noircir le tableau. Un choc... et un sursaut. Pour se relever de cette énième catastrophe, le pays se doit de tout miser sur l'école. "C'est la seule chose qu'on va pouvoir laisser à nos enfants : une éducation, confie Elsie, quatre enfants. Moi, je suis prête à tout sacrifier, la bouffe, les chaussures. Je me saigne pour ça !" .

 

L'école ? Les parents, mais aussi le pouvoir haïtien, n'ont que ce mot à la bouche. Sept mois après le tremblement de terre, le ministère de l'Éducation publie un Plan pour la refondation du système éducatif haïtien. Michel Martelly, alors encore simple chanteur, commence à faire campagne sur ce thème. Élu président d'Haïti, il en fait la priorité numéro un de son mandat et lance un programme pour l'Éducation gratuite.

Les frais de scolarité réclamés dans le public sont supprimés, et les écoles privées se voient proposer 90 dollars US par an par enfant accueilli gratuitement. 

"Le montant qu'il donne, ça ne va pas. On est obligé de boycotter", affirme pourtant, la directrice d'une petite école privée de Port-au-Prince. Un moindre mal : certains directeurs peu scrupuleux ont empoché l'argent, sans scolariser un enfant de plus. Rien de très surprenant dans ce pays toujours classé parmi les pays les plus corrompus au monde, selon le dernier rapport de Transparency international. Un autre spot de la radio éducative d'ailleurs a été diffusé pour tenter de parer la fraude....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Des kinés se penchent sur le dos malmené des écoliers - Éducation / jeunesse - France Info

Des kinés se penchent sur le dos malmené des écoliers - Éducation / jeunesse - France Info | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Le syndicat des masseurs kinésithérapeutes, avec la FCPE, lance sa 2e opération M'ton dos à partir de ce lundi, jusqu'au 29 septembre. En cause, les cartables deux fois plus lourds qu'ils ne devraient l'être.

 

Moyenne des charges que les élèves trimballent chaque jour sur leur dos : environ 5 kg en primaire. Jusqu'à 10 kg en 6e. Or les kinésithérapeutes sont formels : quand il pèse plus de 10% du poids de l'enfant, le cartable représente un danger pour le dos. Le calcul est vite fait : sur le chemin de l'école, on est loin des recommandations médicales, reprises pourtant par une directive du ministère de l'Éducation nationale datant de 2008 !

Pour mettre la surcharge sous le nez des enfants, des parents et des enseignants, plus de 200 masseurs kinésithérapeutes, sous l'égide de la FCPE (principale fédération de parents d'élèves), vont donner des consultations gratuites à partir de ce lundi et jusqu'au 29 septembre aux élèves de CM1, CM2 et 6e. Le but : réaliser un bilan, avant que ne surviennent les douleurs de dos. Selon le président de la FCPE, Jean-Jacques Hazan, "entre 50 et 60% des collégiens déclarent avoir mal au dos au moins une fois dans l'année et les problèmes de dos coûtent globalement deux milliards d'euros de soins par an".....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Un professeur de français piège ses élèves et prouve qu'ils recopient sur internet - Éducation / jeunesse - France Info

Un professeur de français piège ses élèves et prouve qu'ils recopient sur internet - Éducation / jeunesse - France Info | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Un professeur certifié de lettres classiques dans un lycée parisien a piégé ses élèves. Il a réussi à prouver qu’ils utilisaient internet pour tricher. Plus des trois quarts de ses élèves avaient copié sur la toile pour un commentaire de poésie.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Bac pro en trois ans : est-ce que ça marche ? - Question d'éducation - Éducation / jeunesse - France Info

Bac pro en trois ans : est-ce que ça marche ? - Question d'éducation - Éducation / jeunesse - France Info | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Un bachelier sur cinq est aujourd’hui un bachelier professionnel. Un diplôme qui depuis 2009 se prépare en trois ans au lieu de quatre.

 

Bilan de cette réforme avec notre question du jour : "Où en est le bac pro ?". On la pose à Vincent Troger, maître de conférences en sciences de l’éducation à l’IUFM de Nantes, auteur de plusieurs études sur le sujet à lire ici et là.

 

Entretien radiophonique de 6'44''.

more...
No comment yet.