L'enseignement da...
Follow
Find tag "code-vestimentaire"
17.9K views | +3 today
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Oxford change les règles du code vestimentaire

Oxford change les règles du code vestimentaire | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
L'Université d'Oxford a changé son code vestimentaire académique rigoureux à la demande des étudiants transgenres.

A partir de la semaine prochaine, lors des examens et des événements officiels, les étudiants ne seront plus obligés de porter des vêtements formels, qui sont considérés traditionnels pour leur sexe biologique.Cela signifie que les hommes peuvent porter des jupes et des bas, et les femmes des costumes et le nœud papillon. Selon les anciennes règles, les étudiants de sexe masculin doivent porter un costume sombre, des chaussures noires, un nœud papillon blanc et une chemise blanche. Les femmes doivent s'habiller avec une jupe ou pantalon foncé, une chemise blanche, des bas noirs et un ruban noir au cou...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Sorties scolaires : la justice valide l'interdiction des mères voilées | Rue89

Sorties scolaires : la justice valide l'interdiction des mères voilées | Rue89 | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Le tribunal administratif de Montreuil a rejeté le recours d'une mère du collectif Mamans toutes égales, contre le règlement d'une école de Seine-Saint-Denis.

 

Une école élémentaire peut exiger dans son règlement intérieur que des mères musulmanes qui accompagnent des enfants lors de sorties scolaires ôtent leur voile ou leur foulard : selon le tribunal administratif de Montreuil (Seine-Saint-Denis), il n'y a en effet rien de contraire à la loi ou aux principes constitutionnels.

Le ministre de l'Education Luc Chatel « a pris acte » de ce jugement rendu mardi, qui s'appuie sur le principe de neutralité du service public de l'éducation. Non sans satisfaction, comme on peut l'imaginer : Chatel avait déjà publiquement soutenu une école de Pantin (93 également) qui avait refusé qu'une femme voilée accompagne une sortie à laquelle participait son fils.

A Montreuil, des mères voilées soutenues par d'autres non-musulmanes

La polémique avait pris de l'ampleur pendant le débat sur l'identité nationale agité par l'UMP au début de l'année. De nombreuses voix s'étaient élevées pour trouver choquant, de la part de l'Education nationale, de se mêler de la tenue vestimentaire des mères d'élèves...

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

"Les adolescentes ne sont pas des femmes, les adultes ont le devoir de les protéger même malgré elles"

"Les adolescentes ne sont pas des femmes, les adultes ont le devoir de les protéger même malgré elles" | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
L’école publique maternelle et primaire de Ploudalmézeau (Finistère) part en guerre contre les minijupes, les shorts, le maquillage et les talons.

Le règlement intérieur, voté à l’unanimité par le conseil de l’école, instaure un code vestimentaire scrupuleux pour les jeunes filles. Mais, selon la féministe Lydia Guirous, "il ne faut pas confondre le combat féministe avec les principes éducatifs et moraux élémentaires que l’on doit donner à nos enfants".

 

Alors oui, en tant que Présidente d’une association féministe, Future, au Féminin, je vous confirme qu’il ne faut pas confondre le combat féministe avec les principes éducatifs et moraux élémentaires que l’on doit donner à nos enfants.

Je l’affirme sans complexe : il est inadmissible de porter des mini-jupes et des talons à l’école primaire et encore moins du maquillage. Il est inadmissible d’avoir ses premiers rapports sexuels à moins de 14 ans dans des lieux publics dans lesquels on n’oserait promener son chien. Il est inadmissible de voir des lycéennes faire des concours de sacs à main à plus de 1000 euros à la sortie de leurs cours. Tous ces exemples semblent des évidences mais personne n’ose les rappeler. Il est en effet plus confortable de se voiler la face derrière la sacro-sainte "liberté individuelle des femmes"...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Interdiction du voile pour les sorties scolaires, une victoire pour qui ?

Interdiction du voile pour les sorties scolaires, une victoire pour qui ? | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Interdire à une mère de famille portant le voile d’accompagner une sortie scolaire est profondément antilibéral (mais encore faut-il comprendre le sens de ce mot pour s’en rendre compte).

 

De fait, si le lepénisme a effectivement contaminé le débat public, c’est bien au sens de la confusion qu’il introduit entre laïcité républicaine version loi de 1905 (indépassable, et même « sacrée », si l’on ose dire) et le droit de tout un chacun de penser ce qu’il veut, de dire ce qu’il veut, de s’habiller comme il le veut.

Moi-même, je n’aime pas beaucoup le voile et ce qu’il représente de sexisme implicite, de mépris pour les femmes. Mais ce n’est qu’un point de vue et je suis tout à fait capable d’entendre qu’il en existe d’autres ― également défendables...

 ...

Mais sur le fond, sur l'interdiction faite à un adulte n'occupant aucune fonction publique et se contentant de monter dans un autocar avec une bande de gosses et un instit, d'avoir un foulard sur la tête, c'est la mesquinerie du jugement qui frappe. Combattre l'obscurantisme avec de la fermeture d'esprit, c'est tout le contraire de ce que l'on attend d'une société de liberté.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

"L’école n’a pas pour objectif d’imposer un code de bonne conduite à ses élèves"

"L’école n’a pas pour objectif d’imposer un code de bonne conduite à ses élèves" | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
L’école publique maternelle et primaire de Ploudalmézeau (Finistère) part en guerre contre les minijupes, les shorts, le maquillage et les talons.

Le règlement intérieur, voté à l’unanimité par le conseil de l’école, instaure un code vestimentaire scrupuleux pour les jeunes filles. Mais, selon l'écrivain Jules Gassot, "on peut lire Voltaire en mini-jupe !"

 

Jules Gassot : Un problème d’éducation entre les parents et les enfants persiste. Si l’école a besoin de se substituer au rôle des parents, ce règlement peut s’avérer nécessaire pour l’établissement.

Il est néanmoins fort dommage que l’école brise la créativité des enfants, tous les matins chacun apprécie de choisir ses vêtements et affirmer son style. C’est l’âge de la découverte. Le maquillage ne me semble pas gênant pour apprendre à lire et à compter. De nos jours, nous observons une phobie ambiante sur tout. Il existe une peur collective sur la sexualité. Au moindre écart, les gens s’alarment. C’est une réaction défensive de l’établissement mais je ne suis pas sûr que cela règle quoique ce soit. Pour régler le sujet, le dialogue s’impose...

 

Les enfants font ça innocemment, je pense que c’est une simple volonté d’imiter les plus grands, sans avoir conscience de leurs actes. C’est de l’amusement d’aller à l’école maquillée et en talon. Je ne pense pas qu’il y est une volonté de séduire l’instituteur derrière ce comportement. On oublie trop souvent la notion du plaisir de découverte des enfants, de tester certaines choses...

 

 

L’école n’a pas pour objectif d’imposer un code de bonne conduite à ses élèves. Elle est là pour les aider à se construire et à s’accomplir. Ce n’est pas à travers un code vestimentaire que l’on peut changer le cerveau de quelqu’un. On peut lire Voltaire en mini-jupe !..

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Uniforme à l'école : "C'était une bonne méthode, alors gardons la !"

Uniforme à l'école : "C'était une bonne méthode, alors gardons la !" | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Une proposition de loi de l'UMP veut réinstaurer l'uniforme à l'école. A force d'être tournée vers le passé, l'école s'interdit-elle d'avancer ? Aucunement, selon Natacha Polony qui considère que "depuis 30 ans, les méthodes mises en place à l'école sont moins efficaces que les précédentes".

Entretien (réactionnaire? A vous de juger!)

 

Extraits (non critiques):

Dans certains pays d’Europe, qui ne sont pas spécialement rétrogrades (Angleterre, Espagne), l’uniforme est quelque chose de tout à fait classique...

Un uniforme est le signe qu’on est dans un statut, une fonction, une tâche précise. A l’instar de la blouse qui montre qu’on est dans un travail précis. On adapte le vêtement à la tâche et à la fonction. C’est une idée très saine, en ce qu’on sépare les espaces. En dehors de l’école, les enfants exercent leur « liberté vestimentaire » et s’habillent comme ils veulent, mais au sein de la classe, ils portent une tenue spécifique pour signifier que c’est un lieu spécifique. En outre cette tenue a l’avantage de masquer, partiellement parce qu’elles ne disparaîtront jamais, les inégalités sociales ; d’éviter l’obsession de l’apparence qui malheureusement fait des ravages chez les jeunes gens ; de suspendre un peu cette société de consommation qui en train de nous bouffer...

...évoquer le libéralisme comme la liberté de s’habiller comme on veut. Voilà une conception de liberté d’une pauvreté absolue, parce que justement, pour enseigner à des jeunes ce qu’est la liberté, on doit leur faire comprendre qu’ils ne vont pas l’exprimer par une tenue vestimentaire à la mode ! Si vous les habillez tous dans un vêtement commun, c’est par leur pensée, leur culture, leur esprit qu’ils vont se distinguer. La vraie liberté se situe là...

more...
No comment yet.