L'enseignement dans tous ses états.
21.6K views | +7 today
Follow
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

40 % des enfants syriens n'iront pas à l'école cette année

40 % des enfants syriens n'iront pas à l'école cette année | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Près de 2 millions de jeunes Syriens ayant entre 6 et 15 ans, soit 40 % des élèves de cette tranche d'âge, ne vont plus à l'école, a déploré vendredi le Fonds des Nations unies pour l'enfance.

 

Près de 2 millions de jeunes Syriens ayant entre 6 et 15 ans, soit 40 % des élèves de cette tranche d'âge, ne vont plus à l'école, a déploré vendredi le Fonds des Nations unies pour l'enfance, l'Unicef. "Pour un pays qui avant le début du conflit était sur le point d'atteindre l'objectif de l'éducation primaire universelle, les chiffres sont renversants", a déclaré la porte-parole d'Unicef, Marixie Mercado, lors d'un point presse.

"Alors que les écoles vont rouvrir en Syrie et dans les pays voisins au cours des prochaines semaines, permettre aux enfants de recevoir une certaine forme d'apprentissage est une tâche monumentale", a-t-elle poursuivi. En Syrie, plus de 3 000 écoles ont été détruites ou endommagées depuis le début du conflit, et environ 900 sont occupées par des familles déplacées qui ont fui les violences.

...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Journée mondiale contre le travail des enfants : 123 000 enfants marocains concernés | Humanite

Journée mondiale contre le travail des enfants : 123 000 enfants marocains concernés | Humanite | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Ce mardi se tient la journée mondiale contre le travail des enfants. Un rapport marocain paru la veille fait état du problème au sein du pays. D’autres associations font également le point sur la situation mondiale.

A l’occasion de la journée mondiale contre le travail des enfants qui a lieu ce mardi 12 juin, un rapport concernant la situation des enfants au Maroc tire la sonnette d’alarme.
Selon le Haut Commissariat au Plan (HCP) marocain dans une enquête parue lundi, 123 000 enfants âgés de 7 à 15 ans travaillaient en 2011. Ils représentent 2,5% de l’ensemble des enfants marocains appartenant à cette tranche d’âge.
Si le rapport insiste sur la nécessité pour le gouvernement de continuer à lutter contre cette atteinte aux droits des enfants, il précise que « le phénomène est en forte régression depuis 1999, année où il touchait 9,7% de l’ensemble des enfants de 7 à moins de 15 ans, soit 517.000 enfants. »..

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La parole aux parias de l'école

La parole aux parias de l'école | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Si son niveau moyen n'a pas à rougir sur la scène internationale, notre enseignement est marqué par une terrible inégalité des chances. L'Unicef fait entrer les jeunes défavorisés dans le débat sur l'enseignement.

 

Si son niveau moyen n’a pas à rougir sur la scène internationale, notre enseignement est marqué par une terrible inégalité des chances. Redoublement, relégation et décrochage scolaire, trois spécialités belges, sont intimement liés à l’origine socio-économique des élèves qui les vivent. Le système scolaire reproduit les inégalités sociales. Le constat n’est pas neuf. Les études internationales se suivent et se ressemblent, toujours plus cruelles pour l’école belge, du nord comme du sud du pays. Mais cette inégalité, cette vulnérabilité sociale - l’absence de connaissances linguistiques, d’un bon suivi par les parents, de pair avec une influence positive, qui entraîne une diminution des chances de réussir le parcours scolaire - est rarement vue par le prisme des principaux intéressés.

C’est la raison pour laquelle la section belge d’Unicef (le Fonds des Nations unies pour l’Enfance) a donné la parole à près d’un millier de ces enfants et jeunes "vulnérables" dans le débat sur l’enseignement...

 

Le fruit de ce travail (1), intitulé "Egalité des chances à l’école ? Voilà ce qu’ils en pensent", montrent d’abord comment ces jeunes voient leurs enseignants. Parfois comme des personnes de confiance qui font vraiment la différence dans leur vie. Souvent comme des adultes "qui vivent beaucoup trop dans leur propre petit univers" et "ne savent pas combien la vie est dure" ; qui "ne savent pas comment gérer certains élèves" et, du coup, "sont stressés parce que cela leur pose des problèmes, et au final c’est sur nous que ça retombe" . Les jeunes peuvent cependant se montrer compréhensifs vis-à-vis des profs : "Il n’y a pas de bons ou mauvais élèves. Il n’y a que de bons ou de mauvais enseignants. Parce que c’est un métier qui a été malheureusement sous-évalué et dévalué, ne fût-ce que par les conditions financières et de travail, la charge de travail en permanence."

Les élèves d’origine étrangère constatent pour leur part une différence de traitement : "Quand un Flamand a six échecs, on lui dit : Bon, on va t’aider et tu pourras réussir ton année. Et on le laisse passer à l’année suivante. Quand cela concerne un allochtone, on lui dit simplement : Non, ça ne va pas. Passe en technique."...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

"L'éducation, le seul moteur pour changer la face de l'Afrique" (A. Kidjo) - Afriquinfos

"L'éducation, le seul moteur pour changer la face de l'Afrique" (A. Kidjo) - Afriquinfos | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

LIBREVILLE (Xinhua) - Engagée dans la promotion de l' éducation des enfants en Afrique et en particulier des jeunes filles en tant qu'ambassadrice du Fonds des Nations Unies pour l' enfance (UNICEF), la star béninoise de la chanson Angélique Kidjo a soutenu dans un entretien à Xinhua à Libreville que c'est le seul moteur pour changer la face de ce continent.

 

Invitée pour un spectacle vendredi soir du New York Forum Africa, une rencontre de réflexion économique tenue jusqu'à dimanche dans la capitale gabonaise, la chanteuse s'est en effet réjouie du "nombre incroyable d'enfants en Afrique qui ont commencé l'école primaire" et la réduction de l'inégalité des taux de scolarisation entre les garçons et les filles.

 

   Question : En tant qu'ambassadrice du Fonds des Nations Unies pour l'enfance, comment évaluez-vous l'impact de votre engagement en faveur de l'éduction des enfants et particulièrement des jeunes filles en Afrique ?

     Réponse : L'impact, c'est sur le long terme. Quand on parle de l'éducation des enfants, ce n'est pas en un an ou deux ans qu'on voit les résultats. Quand on a commencé la campagne dans le défi des Objectifs du millénaire (pour le développement, ndlr), le but dans un premier temps, c'était de mettre les enfants au primaire et il y a eu un nombre incroyable d'enfants en Afrique qui ont commencé l'école primaire. L'inégalité de chiffres entre les garçons et les filles se réduit, les choses avancent petit à petit et on se rend compte que l'éducation, c'est le seul moteur, moi je vois avec mes yeux, qui peut vraiment aider à changer la face de l’Afrique.....

more...
No comment yet.