L'enseignement da...
Follow
Find tag "Sport"
20.6K views | +1 today
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Comment concilier sport de haut niveau et école | Slate

Comment concilier sport de haut niveau et école | Slate | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
La tâche n'est pas simple. Cependant, de plus en plus de cursus spécifiques sont mis en place.

 

Depuis l'âge de 10 ans ou 12 ans, ils passent plusieurs heures par jour à taper dans la balle, pédaler, courir, nager, ou encore batailler sur un tatami. Sans compter les multiples compétitions qui monopolisent leurs week-ends et une bonne partie de leurs vacances. Contraints par le temps, bien plus soumis à la pression sportive qu'à celle de l'école, les sportifs de haut niveau qui n'entendent pas renoncer aux études n'ont pas la vie facile. C'est à ce thème, notamment,  qu'étaient consacrés les récents Entretiens de l'Insep intitulés «Regards de sportifs(ves) sur leur carrière». 

Benjamin Brossier, 19 ans, pongiste, a en la matière un cursus tout à fait représentatif: dès la fin du CM1, il a dû faire une croix sur sa vie d'écolier traditionnel. Son CM2, il l'a certes effectué dans une école «classique», mais, déjà, loin de chez lui, hébergé par une famille d'accueil.

Son jeune collègue Andréa Landrieu, 17 ans, lui aussi pongiste, a quitté les bancs de l'école dès le collège, avec deux années d'études à distance. Accueilli ensuite dans les structures fédérales, l'adolescent a été bien heureux de «retrouver enfin une vraie classe». 

Aujourd'hui à l'Insep, où les horaires sont aménagés, il étudie en première S et espère décrocher un bac avec mention pour intégrer une école d'ingénieurs. Une ambition qui ne va pas de soi, puisque le jeune homme, sous statut professionnel, gagne déjà sa vie grâce à son sport. D'autres, sans nul doute, éprouveraient bien du mal à ne pas se laisser aveugler par cette situation tout à fait inhabituelle chez des jeunes de leur âge. 

 

L'affaire se corse encore après le bac. C'est le temps, souvent, du début de la maturité sportive, des grandes compétitions internationales, de ces étapes que le sportif ne saurait manquer. Comment alors doser efforts scolaires et sportifs? Comment  bachoter lorsqu'une importante compétition internationale s'approche?

Bien souvent, le «double-projet» (sportif et scolaire) dont l'Insep rebat les oreilles à ses pensionnaires, ressemble plutôt à une succession de priorités qui s'empilent au gré des agendas sportifs...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La pratique sportive à l’école primaire

La pratique sportive à l’école primaire | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Inspection générale de l’éducation nationale., Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche. La pratique sportive à l’école primaire. Rapport n° 2012-035.  Pa...

 

Ce rapport de l’Inspection générale de l’éducation nationale se penche sur la pratique sportive à l’école primaire qui repose pour l’essentiel sur l’enseignement de l’EPS et sur le sport scolaire. L’étude de la mission a consisté à rechercher les éléments de réponse aux questions suivantes : Au sein de la classe, dans le cadre de l’EPS, quelles sont les activités sportives pratiquées par les élèves ?
Quelles activités sportives à caractère associatif (compétitions, rencontres, cycles de préparation) sont-elles mises en oeuvre sur le temps scolaire et hors temps scolaire (cette question englobant également, sur les sites dédiés, le volet sportif de l’accompagnement éducatif) ? Quel rôle jouent les associations et fédérations sportives ? Peut-on en mesurer l’activité et les effets ? Quelle est la relation de dépendance entre l’accès de l’élève à la pratique sportive et le contexte au sein duquel se situe son école ? Quel rôle joue le professeur des écoles ? Quelles sont les ressources mises à sa disposition ? Quelles relations entretient-il avec les intervenants et les partenaires extérieurs (spécificité et complémentarité des différents acteurs) ? Quelles comparaisons peut-on établir avec nos voisins européens ?

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le sport à l’école, école de l’humiliation ? - Rue89

Le sport à l’école, école de l’humiliation ? - Rue89 | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
L'EPS, l'éducation sportive et physique, est une des disciplines les plus haïes à l'école, surtout à partir du collège. Témoignages et remèdes.

En plus des témoignages récoltés, nous avons interviewé Fabien Ollier, professeur d’EPS à qui nous avions déjà consacré un article l’an dernier, et Pierre Merle. Sociologue de l’enseignement, il est l’auteur du livre « L’élève humilié. L’école : un espace de non-droit ? ».

Il note que « le sport n’est pas mal placé » dans les disciplines qui génèrent un sentiment d’humiliation, même si ce sont les maths qui reviennent le plus dans les témoignages « à cause du prestige de la discipline.

A 35 ans, Emilie se souvient :

« J’ai carrément vécu le sport comme une humiliation au lycée. Je le ressentais comme tel parce que j’avais des gros seins pour mon âge, et des rondeurs et que ça se voyait plus en tenue de sport. »

Beaucoup parlent de leur puberté, de cette violence qu’il y a à devoir exhiber un corps qu’on ne possède pas encore et qui commence à susciter le désir.

Johanna raconte par exemple ce sale jour de printemps où tout le collège se réunissait pendant des heures pour regarder chaque élève effectuer d’« horribles enchaînements de gym ».

« Je me demandais s’il ne valait pas mieux que je me casse une jambe sur la route.

Tout le collège était assis dans les gradins – parmi eux, il y avait forcément des mecs que je kiffais un peu – et là, je me tapais la grosse honte à enchaîner, pataude et ridicule, des figures nulles avec un jogging pourri. »

La question du poids revient aussi souvent. Dans un article publié en 2002, Pierre Merle rapportait le témoignage de l’une de ses élèves....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

OM : rate ton bac d'abord

OM : rate ton bac d'abord | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Voilà une stat qui fait mal : 0 %.  Ce serait le taux de réussite au baccalauréat des jeunes du centre de formation de l'OM. Selon La Provence, sur 14 Olympiens qui ont passé l'épreuve,aucun n'aurait décroché le fameux sésame. Momar Bangoura et Julien Fabri, qui passaient lundi l’épreuve de rattrapage, auraient échoué, rapporte le quotidien régional. Le premier a d'ailleurs révélé sur son compte Twitter qu'il lui avait manqué sept points pour passer. ...

 

Un chiffre réfuté sur RMC par Henri Stambouli, le directeur du centre de formation de Marseille. "Deux jeunes ont réussi le bac, on tenait à le rectifier", a-t-il fait savoir. Ce qui maintiendrait malgré tout le bilan à un maigre 14 % de réussite. Il n'y a pas que sur les terrains que les temps sont durs du côté de la Canebière. "Ce qui nous déçoit, c’est la façon dont c’est exploité. Les gens ne connaissent pas les tenants et les aboutissants de tout ça", a ajouté Stambouli...

 

Or, la comparaison n'est pas flatteuse. La palme revient ainsi à Nancy qui peut se targuer d'un taux de réussite de 100 %, dont 70 % avec mention. Rennes frôle également la perfection avec 10 reçus sur 11. Un peu en retrait, Montpellier limite la casse puisque le champion de France enregistre 11 succès sur 17 candidats (les six autres passaient les rattrapages lundi, ndlr). Enfin, on notera que le jeune défenseur de Saint-Etienne Kurt Zouma a passé avec succès l'étape du repêchage...

more...
No comment yet.