L'enseignement dans tous ses états.
21.8K views | +0 today
Follow
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Être debout en classe pourrait aider les enfants à apprendre

Être debout en classe pourrait aider les enfants à apprendre | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it


Bouger en classe, c’est bon pour la santé et aussi pour l’attention et la concentration. Les études sont unanimes: il existe un lien entre l’inactivité et les problèmes de santé, dont les maladies cardiaques, le diabète et l’hypertension. Mais la plupart de ces études portent sur des adultes dans un environnement professionnel et soulignent les conséquences néfastes de la position assise sur la santé. D’où la mode des bureaux debout en entreprise. Bouger, c’est bon pour la santé. Ces dernières années, de nombreux chercheurs se sont penchés sur l’utilisation de bureaux debout à l’école (devant lesquels les élèves choisissent de s’asseoir sur un tabouret ou de rester debout) en lieu et place des traditionnels pupitres. Les résultats sont prometteurs mais, jusqu’à présent, les chercheurs ont surtout envisagé ces bureaux comme un moyen de combattre les comportements sédentaires. Différentes études ont démontré que ces «bureaux debout» permettaient de brûler des calories. Mais ils favoriseraient également une meilleure écoute et un comportement plus studieux chez les élèves, selon les enseignants. Ces témoignages sont-ils dignes d’intérêt? Notre équipe du Texas A&M Ergonomics Center a décidé d’enquêter sur les éventuels bénéfices neurocognitifs des bureaux debout pour les élèves. Il s’avère que le fait d’autoriser les enfants à se déplacer dans la classe aide à stimuler leur attention et leur concentration.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Et si les étudiants notaient leurs profs de fac ?

Et si les étudiants notaient leurs profs de fac ? | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
C'est ce que propose un député socialiste dans un rapport sur la refondation de l'université, remis à Jean-Marc Ayrault la semaine dernière.

 

«Cette proposition avait été formulée durant les assises de l’enseignement supérieurs les 26 et 27 novembre 2012», indique le quotidien qui y voit un double avantage : «Améliorer la qualité de l’enseignement et augmenter leur poids dans les évolutions de carrière». «Aujourd’hui, à l’université, l’évaluation des enseignants-chercheurs est presque exclusivement basée sur la recherche», écrit le Figaro. En clair, poursuit le journal, «la qualité des cours dispensés importe peu».

«Cette proposition, inspirée des pays anglo-saxons, où elle est entrée dans les moeurs depuis longtemps, figurait dans la réforme Bayrou en 1997 et avait été relancée en 2008 avec la loi LRU, dite "d’autonomie des universités"», rappelle le quotidien.

«C’est un outil formidable, qui a été très bien accueilli par les professeurs. Il nous permet d’aider avant tout les enseignants en difficulté à améliorer leurs cours», explique le professeur Cuny, responsable de ce dispositif à l’université de Bordeaux Segalen, l’un des rares établissements à l’avoir mis en place....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Chili : Bachelet propose la gratuité des études universitaires d'ici à six ans

Chili : Bachelet propose la gratuité des études universitaires d'ici à six ans | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

L'ex-présidente socialiste du Chili, favorite dans les sondages pour la présidentielle de novembre, propose si elle était élue de lancer une vaste réforme scolaire, forte revendication du milieu étudiant.

 

L'ex-présidente socialiste du Chili, Michelle Bachelet, favorite dans les sondages pour la présidentielle de novembre, propose si elle était élue de lancer une réforme instaurant la gratuité dans les six ans des études universitaires, forte revendication du milieu étudiant. Mme Bachelet s'engage ainsi sur l'un des thèmes majeurs du programme politique chilien ces deux dernières années, pendant lesquelles le pays a connu d'immenses mobilisations pour réclamer une éducation gratuite et de qualité pour tous à la place du système privé actuel, cher et inégalitaire, hérité de la période de la dictature d'Augusto Pinochet (1973-1990).

L'idée est que l'éducation "cesse d'être comme aujourd'hui un 'bien de consommation' pour lequel les moyens financiers déterminent les établissements auxquels on peut avoir accès", a déclaré Mme Bachelet à son local de campagne. Concernant l'enseignement primaire, Mme Bachelet a proposé d'"en finir progressivement avec les bénéfices et le financement partagé", qui autorise des établissements privés à recevoir des subventions de l'Etat, les familles versant de leur côté des mensualités. "Nous ne voulons pas qu'avec des financements publics soient créées des affaires privées", a résumé la candidate. Cette réforme coûterait, selon elle, entre 1,5 et 2 % du PIB du pays, et serait financée par une réforme fiscale au sujet de laquelle elle n'a donné aucun détail....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

8 mesures pour une éducation plus "verte"

8 mesures pour une éducation plus "verte" | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Huit directeurs et présidents de grandes écoles françaises proposent leurs mesures pour une éducation plus verte et responsable. Réalistes, ils soulignent aussi les écueils de cette démarche.

 

La mesure de Frank Vidal, directeur général d'Audencia, à Nantes: "Cesser de se poser la question de savoir si, oui ou non, nous sommes responsables des dérives du capitalisme, et se dire d'emblée: "Oui, nous le sommes." Ce postulat se diffuse dans tous nos cursus, où le développement durable représentera, à terme, 20% des heures de cours. Nous en sommes à 15%."  

Le frein: "Le risque de s'en tenir à l'incantation. On ne voit pas assez dans les nouvelles pratiques managériales (privilégier le produire local, établir un bilan carbone) l'opportunité de sortir de la crise. Pourtant, c'est le cas." 

 

La mesure de Sylvie Faucheux, présidente du PRES Université Paris-Grand Ouest: "Consacrer au développement durable un socle commun de connaissances en premier cycle, sur le modèle de ce qui mène au C2I, le certificat informatique et Internet. Pour l'instant, nous en avons fait un diplôme universitaire, qui sera décerné en commun avec l'université d'Albion, aux Etats-Unis, dès cette rentrée 2012."  

Le frein: "L'implication des enseignants. Certains ne sont pas convaincus de l'intérêt d'une formation au développement durable. Il faut que nos instances d'évaluation lèvent ce verrou." 

 

La mesure de Bernard Belletante, directeur général d'Euromed, à Marseille: "Avoir une réflexion sur le concept de performance. Celle d'une entreprise n'est pas seulement liée à son cours de bourse; celle d'une université, pas seulement au nombre de publications de ses chercheurs dans l'année. Il existe aussi la performance sociale, la performance énergétique."  

Les freins: "La culture du chiffre et la vision court-termiste qui prévalent dans nos entreprises... et que l'on inculque à nos étudiants."...

more...
No comment yet.