L'enseignement da...
Follow
Find tag "Marianne2"
18.7K views | +8 today
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les futurs profs ne rêvent plus

Les futurs profs ne rêvent plus | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Cette semaine s'achèvent les journées de formation destinées aux derniers lauréats du Capes et de l'agrégation. Tous se destinent à enseigner. Pourtant, beaucoup de ces futurs professeurs ont une vision désenchantée du métier qui les attend.

 

Désenchantés, pessimistes, perplexes, inquiets. Les professeurs tout neufs s’apprêtent à prendre leurs postes. Cette semaine, ils participent à quatre journées de formation avant de donner leurs premiers cours, de rencontrer leurs premières classes. Or, on l'entend partout, les enseignants n'ont plus le moral. Pis, une baisse des vocations est démontrée par les statistiques. Derrière la dégringolade des chiffres d'inscrits aux concours de l'enseignement, le renoncement de ceux qui ont songé à devenir professeurs. Même ceux qui ont franchi la barrière des concours – qui dans de nombreuses filières sont encore très sélectifs – entament leur carrière avec inquiétude. Ils doutent.

Beaucoup de ces enseignants de demain ne font pas mystère de leur crainte d'exercer leur mission. Crainte qui semble être partagée par toute une génération d'étudiants...

 

«Beaucoup d'apprentissage sur le tas», résume Marie. Elle, a déjà validé l'année qui suit le concours. Elle s’apprête à prendre son premier poste de titulaire. Agrégée, elle sera professeur d'histoire dans les Yvelines. «C'est vrai que c'est un peu effrayant. Quatre jours avant notre première rentrée, nous ne connaissons pas les niveaux que nous allons avoir. Il nous faut préparer et adapter notre cours à la hâte, presque la veille de la rentrée», ajoute-t-elle. Et de souligner les problèmes de la formation : «L'an dernier nous avons eu une journée de formation sur le thème ''Comment faire un contrôle''. Nous étions déjà en novembre...» Une fois devant sa classe, l'enseignant doit faire son cours. «Un agrégé est parfaitement apte à rédiger un cours, une bibliographie, un commentaire, une dissertation. Tout cela est très bien maîtrisé par les jeunes profs. En revanche, tenir une classe, apprendre, enseigner, c'est encore autre chose. Qui peut dire, même parmi les plus motivés, qu'il sera performant dans son métier ?» Un doute forcément partagé par tous les nouveaux professeurs....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'abstinence devient officielle dans l'Utah

L'abstinence devient officielle dans l'Utah | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Le parlement de l'Utah a ratifié hier soir une loi qui bannit l’éducation sexuelle dans les écoles publiques ou sous contrat avec l'Etat. Désormais, les écoliers seront éduqués à la seule et unique abstinence jusqu'au mariage.

 

Le débat n'est pas nouveau en Amérique, mais cette fois, son message fait force de loi dans l'Utah. Il n'a pas fallu un long échange pour que les sénateurs approuvent mercredi soir, par 19 voix contre 10, la proposition de loi HB363. "Pour remplacer les parents dans le milieu scolaire, par des gens dont nous n'avons aucune idée de ce que sont les valeurs morales, nous confions à ces gens le soin d'instruire nos enfants sur les thèmes les plus sensibles de la sexualité, et je pense que c'est fort mal inspiré" a défendu le Sénateur républicain Stuart Reid. La discussion a été écourtée par le refus de sa collègue républicaine, Margaret Datyon, de répondre aux questions des législateurs Démocrates. Les rares objections permises n'y ont rien fait. C'est donc en toute logique que le Gouverneur de l'Utah, Gary Herbert, a annoncé ce matin sa décision de signer le décret promulguant la loi. Ce sera ainsi la première fois qu'un Etat américain interdit purement et simplement d'aborder à l'école de nombreuses questions sexuelles parmi lesquelles celle de la contraception...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Enseignement: comment réformer après 150 000 suppressions de postes ?

Enseignement: comment réformer après 150 000 suppressions de postes ? | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Il était parti à Poitiers, dans la région de Ségolène Royal. Nicolas Sarkozy poursuivait sa tournée des voeux, cette fois pour le monde de l'éducation. Ce fut sans doute le premier discours de promesses électorales.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les étudiants québecois n'ont pas inventé les manifs casseroles

Les étudiants québecois n'ont pas inventé les manifs casseroles | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
A Montréal, chaque soir, à vingt heures, les habitants opposés à la loi spéciale, qui porte atteinte au droit de grève alors que des centaines de milliers d’étudiants sont toujours mobilisés contre la hausse des droits de scolarité, font une manifestation de casseroles : ils tapent joyeusement leurs ustensiles de cuisine avec comme seul objectif de faire le plus de bruit possible. Cette manifestation, aussi sonore qu’originale contre le Parti libéral au pouvoir, n’est en fait pas une nouveauté…...

 

« Une fois la prière terminée, on fera pendant plusieurs minutes un joyeux tintamarre de tout ce qui peut crier, sonner et faire du bruit : sifflets de moulin, klaxons d'automobile, clochettes de bicyclettes, criards, jouets, etc. » Dès 1955, pour montrer leur vitalité et leur dynamisme, les Acadiens avaient décidé de faire du bruit à l’occasion des commémorations du 200ème anniversaire de leur Déportation par les Britanniques, alors désireux de bouter ces francophones hors de leurs colonies. « Ici à Moncton et dans toute l’Acadie, c’est l’heure du tintamarre ! », rapportait, enthousiaste, René Lévesque, alors reporter à Radio Canada.

Cette forme de manifestation a ensuite essaimé à travers le globe : en Algérie, c’étaient les partisans de l’Algérie française qui, à l’aube des années 1960, s’en allaient taper leurs casseroles une fois le soleil couché. « Cris dérisoires des casseroles, quête pathétique d’un impossible miracle », raconte l’écrivain Mouloud Feraoun en 1961, un an avant son assassinat par un commando de l’OAS.

Au Chili, dans les années 1970, l’extrême droite qui avait recours aux cacerolazos....

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

« Je comprends que le métier de prof ne fasse pas envie »

« Je comprends que le métier de prof ne fasse pas envie » | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Eric Barbazo, le président de l’Association des professeurs de mathématiques de l’enseignement public (APMEP) soutien la démission collective des membres du jury de l’agrégation de maths et avance des explications quant à la crise des vocations dans l’enseignement. Entretien.

 

    Marianne : Quel regard portez-vous sur la démission d’un quart des membres du jury de l’agrégation de mathématiques ?
   Eric Barbazo : Nous partageons entièrement les inquiétudes des membres démissionnaires. Ce cri d’alarme est bien la preuve que la réforme de la masterisation est un échec. En privant les étudiants d’une année de stage, elle a accentué la baisse des candidatures au concours de l’enseignement. Depuis 2009, toute la communauté éducative n’a eu de cesse d’exprimer son désaccord profond avec cette réforme....

more...
No comment yet.