L'enseignement da...
Follow
Find tag "Justice"
17.8K views | +2 today
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Une collégienne exclue pour le port d'un bandeau et d’une jupe longue

Une collégienne exclue pour le port d'un bandeau et d’une jupe longue | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

FRANCE - Un collège du Val-de-Marne a décidé, vendredi, d'exclure une jeune musulmane de 15 ans après qu'elle a refusé d'ôter un bandeau lui couvrant une partie des cheveux ainsi qu'une jupe longue portée par-dessus son pantalon.

Une jeune musulmane de 15 ans s’est vue exclure de son collège, vendredi, car elle refusait d’ôter un bandeau ainsi qu’une jupe noire recouvrant son pantalon. "Elle portait un bandeau de cinq centimètres et une jupe longue. Le conseil de discipline a estimé que les deux associés, c'était un signe religieux. C'est n'importe quoi", s'est offusquée Fatiha Ben Yahiaten, la mère de la jeune fille.

Scolariée au collège Les Prunais à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne), elle s’était présentée le 4 décembre 2012 avec son bandeau et sa jupe longue. La direction du collège l’avait alors avertie que sa tenue était contraire à la loi restreignant le port des signes religieux à l’école.

La jeune fille, refusant de changer de vêtements, a alors été placée pendant plusieurs semaines en permanence. Des éléments de cours lui étaient donnés pour qu’elle puisse continuer à suivre le programme scolaire en vue du brevet des collèges, tandis qu’un dialogue était mis en place entre l’établissement et sa famille. Une tentative qui n’a manifestement pas abouti, puisque l’affaire a été portée en justice....

...
more...
Valaf Lebu's comment, April 6, 2013 7:01 AM
Les néo-laïcs aiment les jupes (ils tentent même d'imposer à l'éducation nationale notamment la "journée de la jupe"), mais seulement les jupes courtes... http://lmsi.net/Une-revolution-conservatrice-dans
Valaf Lebu's comment, April 6, 2013 7:05 AM
Effarante islamophobie des intitutions et des élites...
Valaf Lebu's comment, April 6, 2013 7:17 AM
Je me demande si s'appeler Fatiha n'est pas déjà un signe religieux inacceptable dans la sublime République laïque et égalitaire et juste et propre qui est la nôtre ???
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Un étudiant attaque sa fac pour obtenir sa licence

Un étudiant en licence de droit, s'estimant lésé, a décidé d'attaquer en justice l'université Lyon III pour obtenir sa licence droit et science politique. Il a gagné et obtenu 800 euros au titre des frais de justice.

 

Valentin Vuilleumier respire. Ce jeune étudiant a enfin obtenu sa licence, le 21 décembre 2012. Sauf qu'il a dû passer par la case justice pour y parvenir, faisant au passage condamner son université, Lyon-III Jean Moulin, par le tribunal administratif de Lyon.

L'affaire remonte à l'année universitaire 2010-2011. A l'époque, l'étudiant est en troisième année de licence "droit et science politique". Il valide toutes les unités d'enseignements de science politique mais pas ceux de droit, en dehors, d'une discipline : "droit international public". N'ayant pas les 60 ECTS (european crédit transfer system) requis, système qui permet d'attribuer des points à toutes les composantes d'un programme d'études, il doit donc redoubler.

A l'été, l'université décide de modifier ce que l'on appelle dans le jargon universitaire la maquette de cette licence et décide de supprimer la discipline droit international public pour la remplacer par une autre (ordre juridique de l'union européenne), sans lui donner d'équivalence.

Confiant, Valentin Vuilleumier redouble se disant que de toute façon il a déjà validé une matière en droit et qu'elle comptera pour l'obtention de sa licence. "Mais lorsque je me suis présenté pour passer mes examens, j'ai appris qu'il fallait que je passe la nouvelle matière car l'université ne me donnait aucune équivalence. C'est comme si je n'avais rien passé", raconte Valentin....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Turquie : Sevil Sevimli espère rentrer en France

Turquie : Sevil Sevimli espère rentrer en France | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
VIDÉO - La Française, étudiante en cycle Erasmus, risque 32 ans de prison pour «terrorisme».

 

Sevil Sevimli a déjà dû tirer un trait sur la rentrée universitaire en Master 1 à la faculté d'Information et de communication de Lyon-II, qui s'est déroulée sans elle. Lors de la première audience de son procès à Bursa, une ville de l'ouest de la Turquie, le 26 septembre, la justice lui a interdit de quitter le territoire turc. Elle espère que la cour d'assises fera preuve de davantage de clémence, lundi, à l'occasion de sa deuxième comparution. «Mon avocat va proposer que je puisse rentrer en France et en échange je m'engage à me présenter à chaque audience», explique l'étudiante originaire de Belleville-sur-Saône, dans le Rhône.

Depuis le 10 mai, jour où la police est venue l'arrêter à l'aube dans l'appartement qu'elle partageait en colocation, la jeune femme de 20 ans fait face à un cauchemar judiciaire. Accusée d'être membre «de la direction d'une organisation terroriste», le Parti/Front révolutionnaire de libération du peuple (DHKP-C), elle risque 32 ans et demi de prison. Ce groupe clandestin d'extrême gauche, fondé dans les années 1970, mène des actions violentes. L'attentat suicide devant un commissariat de la banlieue d'Istanbul le 11 septembre, au cours duquel un policier a été tué, lui a été attribué. «Je n'ai jamais eu de rapports avec le DHKP-C et je ne suis pas une dirigeante de cette organisation. Je suis venue en Turquie dans le seul but de connaître la culture de mes parents», a déclaré la jeune fille, qui est née et a grandi en France.

 

Les éléments dans le dossier de Sevil Sevimli pour prouver qu'elle était à la tête de la branche jeunesse du DHKP-C à Eskisehir, ville d'Anatolie où elle effectuait un semestre d'études dans le cadre du programme européen Erasmus, paraissent bien maigres. Il lui est reproché, entre autres, d'avoir participé au défilé syndical du 1er Mai, d'avoir collé des affiches et organisé un pique-nique sur le campus en faveur de l'enseignement supérieur gratuit, de s'être rendue à un concert du groupe de rock contestataire Yorum, où des drapeaux de groupes interdits ont été brandis… Toutes ces activités sont légales et Sevil Sevimli reconnaît y avoir pris part...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Une étudiante franco-turque jugée pour terrorisme en Turquie

Une étudiante franco-turque jugée pour terrorisme en Turquie | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Une étudiante franco-turque jugée pour terrorisme en Turquie...

 

Sevil Sevimli devrait être sur le point de préparer sa rentrée universitaire, à la faculté d'information et de communication de Lyon-II. Au lieu de cela, cette étudiante de 20 ans apparaîtra devant la justice turque à Bursa, mercredi 26 septembre, et devra répondre d'accusations de "liens avec une organisation terroriste". Elle encourt 32 ans de prison. La jeune lyonnaise, née en France de parents originaires de Turquie, avait été arrêtée en mars, à Eskisehir (nord-ouest de la Turquie) où elle accomplissait une année d'études dans le cadre du programme européen d'échange Erasmus. Depuis elle vit un cauchemar.

Tout a commencé le 10 mai, à l'aube, quand la police antiterroriste turque a débarqué dans l'appartement que Sevil partageait avec une autre étudiante. "Ils m'ont mis un papier et une caméra sous le nez et m'ont dit que j'étais accusée de terrorisme. Ils ont fouillé partout. Ils ont rassemblé mes livres au milieu de ma chambre en disant que c'était la preuve de mon appartenance à une organisation terroriste, raconte cette jeune femme au front barré par d'épais cheveux noirs, encore effrayée, dans un café d'Eskisehir. Ensuite tout est allé très vite et je me suis retrouvée en prison."

Avec cinq autres étudiantes, Sevil est accusée de liens avec une organisation d'extrême gauche, clandestine et violente, le DHKP-C (Parti-Front révolutionnaire de libération populaire). Pour l'avocat de la Française, ce que la police considère comme des "preuves" ne relève que d'actes parfaitement légaux : avant son arrestation, Sevil participait au grand défilé des syndicats pour le 1er Mai, à Istanbul. Un peu plus tôt, elle avait assisté à la projection d'un film documentaire consacré à l'activiste Güler Zere, condamnée en 1994 et décédée en 2009 d'un cancer découvert en prison.

... Mercredi, à l'ouverture du procès, elle compte bien obtenir le droit de rentrer chez elle. "Il n'y a strictement rien dans mon dossier, assure-t-elle. J'espère que l'interdiction de sortie sera levée, car mes cours à la faculté vont bientôt reprendre." En France, une pétition pour sa libération a rassemblé plus de 120 000 signatures et a été envoyée au ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Un professeur de biologie dit «vagin», les parents d'élèves portent plainte | Slate

Un professeur de biologie dit «vagin», les parents d'élèves portent plainte | Slate | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
En dix-huit ans d'enseignement, le professeur de biologie Tim McDaniel n'a jamais reçu une seule doléance de la part de parents d'élèves. Mais récemment, quatre d'entre eux se sont plaints de ses méthodes d'enseignement.

 

Lors d'un cours sur le système reproductif humain dispensé à des élèves d'une quinzaine d'années (ils sont en 10th grade, l'équivalent de notre seconde), ce professeur de l'Idaho, aux Etats-Unis, a utilisé le mot «vagin», rapporte le site MagicValley. Une enquête de la commission d'étique professionnelle de l'Idaho est en cours.

Dans une lettre adressée à Tim McDaniel, le ministère de l’Education de l’Etat accuse le professeur d'avoir employé le mot «vagin» et d'avoir enseigné à ses élèves la mécanique biologique d'un orgasme ainsi que les différentes méthodes de contraception, explique MagicValley. Il aurait également diffusé en classe la vidéo d'un herpès génital et raconté des blagues inappropriées.

«Tout ce que j'enseigne sort tout droit du manuel, affirme Tim McDaniel à MagicValley. Je n'enseigne rien que le manuel ne mentionne pas. De plus, je donne à chaque étudiant la possibilité de ne pas assister à ce cours sur la reproduction s'il ne se sent pas à l'aise.»

Le professeur est également accusé d'avoir diffusé Une vérité qui dérange, le documentaire du démocrate Al Gore, candidat à l'élection présidentielle de 2000. Selon la commission d'éthique professionnelle de l'Idaho, la diffusion de ce documentaire dans l'école est une prise de position politique du professeur.

Tim McDaniel affirme avoir demandé ensuite à ses élèves d'écrire un devoir sur le climat:

«Je n'attendais pas une réponse précise, je voulais seulement qu'ils soient capables d'expliquer ce qu'ils croient.»

Selon Neil Hollingshead, l'administrateur de l'école, «il est très peu probable que tout ceci finisse avec son renvoi. Mais il recevra peut-être une lettre de réprimande de la commission de l'école»....

more...
Vangauguin's curator insight, March 29, 2013 3:52 PM

Certains Etats-Uniens naissent encore dans les choux ou apportés par des cigognes. Certains européens devraient se sentir moins seuls... La connerie nait un peu partout, pas forcément dans les choux ou sous l'aile des cigognes. Certains européens devraient se sentir inquiets...

 

Et Darwin n'a jamais existé, le premier qui le dit, premier qu'il est brûlé!

oliviersc's comment, March 30, 2013 9:15 AM
Partagé via Seenthis = http://seenthis.net/messages/126373
oliviersc's comment, March 30, 2013 9:18 AM
Le vagin, ça s'affiche ! https://plus.google.com/u/0/114108954249717412482/posts/JhHDhjxLWjY
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

SOS homophobie se voit retirer son agrément dans les écoles

SOS homophobie se voit retirer son agrément dans les écoles | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Malgré la décision du tribunal administratif saisi par la Confédération nationale des associations familiales catholiques, SOS homophobie assure qu'elle pourra continuer ses interventions en milieu scolaire.

 

Le retrait de l'agrément national de cinq ans obtenu en 2009 en tant qu'association éducative complémentaire de l'enseignement public est intervenu le 23 novembre ont confirmé SOS homophobie et la Confédération nationale des associations familiales catholiques (CNAFC) à l'origine des poursuites. "Cette décision ne nous interdit absolument pas d'intervenir dans les établissements", a précisé Elisabeth Ronzier, présidente de SOS homophobie. "On travaille déjà sur un dossier pour demander un nouvel agrément", a-t-elle ajouté, espérant que cette décision ne "décourage" pas les établissements.

 

Le ministère de l'éducation nationale n'était pas en mesure de commenter cette information lundi en début de soirée. Saisie par des parents gênés par le contenu du "module de sensibilisation" élaboré pour les intervenants de SOS homophobie dans les classes, la CNAFC avait engagé "une démarche contentieuse en octobre 2009" visant le ministère, a-t-elle précisé lundi sur son site Internet...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Un lycéen d'Arras mis en examen après l'agression d'un professeur, plusieurs incidents recensés

Un lycéen d'Arras mis en examen après l'agression d'un professeur, plusieurs incidents recensés | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Un élève de 16 ans d'un lycée professionnel d'Arras a été mis en examen vendredi par un juge des enfants au lendemain de l'agression d'un professeur, a-t-on appris auprès du parquet d'Arras, alors que plusieurs incidents ont été rapportés le même jour dans la région.

Selon les premiers éléments recueillis, ce professeur de sport du lycée Savary a demandé au jeune homme de faire un exercice. Ce dernier ayant refusé, l'enseignant a exigé qu'il quitte le cours.

L'adolescent a alors saisi son enseignant au col, a indiqué le parquet, mais il n'y a pas eu de tentative de strangulation.

L'élève a été maîtrisé par son professeur, qui a porté plainte. Placé en garde à vue, l'adolescent a été présenté vendredi à un juge des enfants et mis en examen, une procédure "systématique" dans le cas de mineurs qui n'a pas le même poids que dans le cas d'un adulte, selon le parquet.

Il est poursuivi pour "violence volontaire sans incapacité totale de travail sur enseignant, menace de mort et outrage à personne chargée d'une mission de service public".,...

more...
No comment yet.