L'enseignement da...
Follow
Find tag "Géorgie"
20.6K views | +2 today
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

GÉORGIE • Saakachvili a saccagé l'éducation

GÉORGIE • Saakachvili a saccagé l'éducation | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

"En neuf ans de présidence de Mikheïl Saakachvili, quelque 1 900 professeurs d'école sont décédés, la plupart du temps pour cause de misère induisant une impossibilité d'acheter des médicaments, mais aussi pour cause de stress et de surmenage psychologique ; par ailleurs, un millier de professeurs ont hypothéqué leur appartement, des terrains à la campagne ou des bijoux, car leur rémunération s'élève à 0,78 lari [35 centimes d'euro] de l'heure, le prix de deux œufs ; enfin, quelque 25 000 enseignants ont été licenciés [pour avoir critiqué le pouvoir]", c'est ce qu'a confié au journal Georgia Times Gotcha Gourghénifdzé, président de l'Union de défense des droits des enseignants.

Ce dernier réclame le départ du président. Il accuse les anciens ministres de l'Education, Alexandre Lomaïa et Ghia Nodia, fidèles de Saakachvili, d'avoir "détourné 40,6 millions de laris [20 millions d'euros)]". Selon lui, "le système éducatif géorgien, totalement politisé, est devenu une sorte de filiale du Mouvement national uni de Saakachvili [battu par la coalition d'opposition Rêve géorgien aux législatives du 1er octobre] et a été entièrement détruit", faisant ainsi des jeunes une "génération perdue"...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'éducation, bouclier contre la pauvreté – SECOURS CATHOLIQUE – Caritas France

L'éducation, bouclier contre la pauvreté – SECOURS CATHOLIQUE – Caritas France | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
En Géorgie, Caritas met en œuvre des programmes d'éducation pour sortir les enfants de la pauvreté.

Penchée sur son dessin, la jeune fille hésite entre le vert et l’orange pour mettre la touche finale à son œuvre. La lumière de l’après-midi filtre à travers les rideaux du centre d’accueil de jour de Caritas Géorgie et éclaire sa nuque avec douceur. L’atmosphère est feutrée. On entend à peine le cliquetis des manettes du baby-foot sur lesquelles cinq garçons se déchaînent dans l’entrée de la maison. À côté de la dessinatrice, Zurab (1), 17 ans, regarde sans rien dire. Bien qu’il soit déjà 16 heures, il vient à peine de se réveiller. Comme la plupart des enfants accueillis dans ce centre situé en plein cœur de Tbilissi, la capitale géorgienne, il n’a pas dormi cette nuit. Originaires de familles vivant sous le seuil de pauvreté ou de parents alcooliques, toxicomanes ou en détention, ces enfants vivent pour la plupart dans la rue. La Géorgie compte en effet 3 000 enfants errants, la majorité à Tbilissi. Zurab, lui, a quitté sa mère à l’âge de 10 ans. Celle-ci avait dilapidé son argent aux jeux et n’était plus en mesure d’assumer son éducation. Depuis, lorsqu’il n’est pas en orphelinat, il vit dans la rue. Le jeune garçon passe souvent la nuit dans un café Internet en attendant de se réfugier au petit matin dans le centre d’accueil de jour de Caritas Géorgie. Ils sont environ 300 enfants à fréquenter ce centre chaque année. « Ici, nous leur fournissons un repas. Ils peuvent se laver, récupérer des vêtements que nous leur donnons et surtout dormir, explique Irina Abuladze, coordinatrice du centre. Une psychologue est également présente afin d’apaiser leurs traumatismes. »...

more...
No comment yet.