L'enseignement da...
Follow
Find tag "Appel"
20.1K views | +0 today
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'université Lyon-II appelle à la libération de son étudiante écrouée en Turquie

Sevil Sevimli, étudiante franco-turque de 19 ans incarcérée en Turquie depuis le 10 mai, est soupçonnée de liens avec une organisation clandestine d'extrême gauche.

 

"Etudiante exemplaire", en troisième année de licence information-communication à Lyon, la jeune femme, âgée de 19 ans, qui était en échange Erasmus à l'université Anatolie d'Eskisehir, est incarcérée "sous un chef d'inculpation gravissime (il est question de 'terrorisme') que rien, absolument rien ne vient étayer", souligne dans un communiqué Jean-Luc Mayaud, le président de Lyon-II, qui a reçu jeudi les parents de l'élève et des membres de son comité de soutien.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'université de la Manouba, enjeu d'une lutte entre gauche et salafistes tunisiens - LeMonde.fr

L'université de la Manouba, enjeu d'une lutte entre gauche et salafistes tunisiens - LeMonde.fr | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Le Monde.fr - Près de 200 universitaires français dénoncent dans une pétition les pressions des fondamentalistes.

 

La police est intervenue, jeudi 5 janvier, pour déloger le groupe de salafistes qui occupait depuis des semaines la faculté des lettres de l'université de la Manouba, près de Tunis, l'une des plus importantes du pays. "Tout s'est bien passé, je demandais ça depuis le 6 décembre", soufflait dans la soirée, soulagé, le doyen de la faculté, Habib Kasdaghli. Au même moment, près de 200 universitaires français signataires d'un appel, se mobilisaient pour apporter leur soutien à leurs collègues tunisiens...

 

Parmi ces signataires figurent notamment le généticien spécialiste du clonage et des OGM, Axel Kahn, président de l'université Paris-Descartes ; le linguiste Claude Hagège, né en Tunisie ; les historiens Benjamin Stora et Gilbert Meynier ; l'économiste Dominique Plihon, président du conseil scientifique de l'association Attac ; ou bien encore le professeur de génétique, Marc Fellous, président de la Commission du génie biomoléculaire, coordonnateur du projet. D'Allemagne, du Maroc, ou d'Italie, quelques autres s'y sont associés...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

{sciences²}: Etudiants étrangers : directeurs de labos contre la circulaire Guéant

La protestation contre la politique du gouvernement qui s'attaque aux étudiants étrangers se poursuit. Elle a connu un nouvel épisode vendredi avec la publication d'un appel de 60 directeurs de laboratoires de la région Midi-Pyrénées. Il prend la forme d'une lettre ouverte envoyée au Préfet de la Région. Cet engagement public de responsables de laboratoires rejoint la pétition déjà massivement signée.L'initiative est partie du Cerfacs - un centre de recherche en calcul intensif de très haut niveau installé à Toulouse- où une étudiante étrangère se voit refuser la prolongation de son titre de séjour. Une anerie de plus qui touche un des lieux d'excellence de la recherche française dont la coopération étroite avec l'industrie et le rayonnement international est incontestable. Mais que ne ferait pas ce gouvernement pour que Nicolas Sarkozy pique quelque voix à Marine Le Pen ? Par exemple abîmer l'image de la France à l'étranger, mettre en difficulté un laboratoire de pointe, entraver une recherche dont les caractéristiques principales sont justement celles qu'il prétend soutenir (internationale, technologique, de niveau mondial)...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Monsieur le président, le monde de l'éducation n'attend pas vos vœux !

Monsieur le président, le monde de l'éducation n'attend pas vos vœux ! | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
 Monsieur le président de la République,

Venir aujourd'hui adresser ses vœux au monde de l'éducation sera certainement l'occasion pour vous de revenir sur vos cinq années de mandat et de légitimer votre action. Quoi de plus normal pour un président de la République ? Mais c'est oublier que vous avez méprisé durant tout votre mandat l’Éducation nationale et l'Enseignement supérieur !

Depuis votre arrivée, ce sont plus de 65.000 postes dans l’Éducation nationale qui auront été supprimés, alors que dans le même temps le nombre d'élèves augmente en primaire et au collège. La conséquence directe de ce choix est l'augmentation du nombre d'élèves par classe et donc une dégradation quasi systématique de la qualité de l'enseignement.

Cette politique est évidemment contre-productive, surtout si l'on y adosse le nombre d'élèves qui sortent chaque année du système scolaire sans diplôme. Alors que tous s’accordent à penser que l’éducation pour tous au plus haut niveau doit être une priorité dans une société qui fait le choix de l’avenir, vous menez une politique qui ne fait que renforcer l’exclusion du système éducatif. Pari surprenant de votre part lorsque l'on sait que le diplôme reste encore la meilleure arme contre le chômage.

Et pourtant, malgré de multiples interpellations par les acteurs du monde de l'éducation, vous avez fait le choix de persister ! Le constat est rude, l'Ecole de la République est aujourd'hui affaiblie. Alors qu'elle doit être le moteur de l’ascenseur social, elle est aujourd'hui, par votre faute, le lieu de la reproduction sociale....

more...
No comment yet.