L'enseignement dans tous ses états.
22.0K views | +1 today
Follow
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Suggested by Actus des familles
Scoop.it!

Pauline 12 ans, suicidée : “Papa et maman, je vous aime, mais je ne veux plus aller au collège, ça me fait trop mal”

Pauline 12 ans, suicidée : “Papa et maman, je vous aime, mais je ne veux plus aller au collège, ça me fait trop mal” | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Le collège Jean Jaurès de Lens est classé Zone d’Éducation Prioritaire, ce n’est donc pas un collège paisible, mais un établissement de 600 élèves dans lequel des phénomènes de violence peuvent survenir et nécessitent une surveillance de toute la communauté éducative. Pauline est une bonne élève plutôt timide. Elle se serait ouverte de ses « difficultés » à d’autres élèves notamment auprès d’une assistante sociale.
Difficultés est un euphémisme,(...)

http://affairesfamiliales.wordpress.com/2012/04/02/pauline-12-ans-suicidee-papa-et-maman-je-vous-aime-mais-je-ne-veux-plus-aller-au-college-ca-me-fait-trop-mal/

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Condamnations internationales après la tuerie

Condamnations internationales après la tuerie | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
A travers le monde, les gouvernements dénoncent le crime commis dans l'école juive de Toulouse tandis que les médias internationaux s'en font largement l'écho.

La tuerie lundi dans une école juive française a provoqué des réactions dans le monde entier : le même titre barre la page des sites Internet des grands médias internationaux tandis que les gouvernements condamnent tour à tour l'attaque par un inconnu qui a fait quatre morts à Toulouse. Dans certains pays d'Europe, un renforcement des mesures de sécurité autour d'intérêts juifs ont été prises.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Manifs étudiantes: aucune compensation d'assurance pour les blessés

Manifs étudiantes: aucune compensation d'assurance pour les blessés | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Cette semaine le cas du jeune Francis Grenier est venu nous rappeler une cruelle réalité. Cet étudiant en arts de 22 ans, risque de perdre l'usage d'un oeil et il ne recevra sans doute aucune compensation d'assurance.

On se souvient que l'affrontement entre étudiants et policiers du début de semaine a dégénéré violemment. Grenier s'est trouvé au mauvais endroit au mauvais moment.Comme de nombreux étudiants, il a sans doute des cartes de crédit, un prêt-auto, une marge de crédit... qui sont assurés. Ou encore, il est peut-être assuré pour la vie ou en cas de maladie grave par le régime collectif d'un de ses deux parents. En temps normal, les assurances paieraient pour les médicaments non couverts, les soins particuliers, la réhabilitation et la perte d'usage de son oeil. On comprend que cela représente des dizaines de milliers de dollars...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Tunisie : l'affaire du niqab à l'Université de la Manouba dans l'impasse - Rue89

Tunisie : l'affaire du niqab à l'Université de la Manouba dans l'impasse - Rue89 | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
La tension s’est brusquement accrue, mercredi, à l’université de lettres et de sciences humaines de La Manouba, à proximité de Tunis, après une journée de confrontation et de violence entre partisans et adversaires de l’autorisation du port du niqab...

 

Cette question entrave le fonctionnement normal de l'Université depuis le début d'un sit-in, fin novembre, organisé par des militants salafistes, dont certains ne sont pas étudiants, pour exiger de la direction qu'elle lève son interdiction du voile intégral durant les cours et les examens.

L'Uget (l'Union générale des étudiants tunisiens) avait prévu d'organiser ce mercredi une mobilisation pour exiger du ministère de l'Enseignement supérieur qu'il mettre fin au conflit qui empoisonne l'atmosphère politique depuis plus de trois mois....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Harcèlement :"L'école va devoir réfléchir à sa mission éthique"

Harcèlement :"L'école va devoir réfléchir à sa mission éthique" | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Philippe Jeammet, professeur de psychiatrie de l’adolescent, réagit au lancement de la campagne de l'éducation nationale contre le harcèlement scolaire. Interview.

 

L’enquête du sociologue Eric Debarbieux, publiée à l’automne dernier, a montré qu’à l’école primaire et au collège, un élève sur dix est victime de harcèlement.

- En effet, comme s’il fallait que les élèves provoquent les adultes à travers ces comportements extrêmes, à l’instar du "binge-drinking" ou des rites de bizutages. Comme si on ne pouvait plus se contenter de faire ses dents en étant indiscipliné et irrespectueux, et qu’il fallait se valoriser en humiliant, en créant des liens aux dépens d’un plus faible. Quitte à le détruire. Les sentiments de peur, de menace, de solitude, nés du harcèlement ont des effets délétères. Ils détruisent le sentiment de sa valeur. Ils empêchent d’exister.

...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le harcèlement entre élèves sur Internet inquiète les enseignants et les familles - LeMonde.fr

Le harcèlement entre élèves sur Internet inquiète les enseignants et les familles - LeMonde.fr | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Le Monde.fr - Le ministère de l'éducation s'apprête à lancer un plan de lutte contre toutes les formes de harcèlement.

Sur la Toile, pas de bousculade ni de racket comme dans une cour d'école, mais des rumeurs, des calomnies et des insultes, des photos et vidéos intimes, mises en ligne sans l'accord des intéressés. Un phénomène inquiète aujourd'hui experts, enseignants et familles en France : la place prise par le "cyber-harcèlement". Difficile, parfois, de distinguer ce qui relève du jeu entre adolescents, sur les réseaux sociaux, et ce qui va au-delà. "Les harceleurs ont leurs méthodes, explique Justine Atlan, directrice de l'association e-Enfance. Ils peuvent aller sur un profil, et l'inonder de commentaires insultants. Ou inventer un profil, et y poster des commentaires pour faire passer une camarade pour aguicheuse, un camarade pour agressif. Certains sont capables de pirater les comptes d'un ou d'une "ex"..."

"On ne peut pas affirmer que la violence est plus grande sur Internet, car les évaluations sont en cours, affirme Catherine Blaya, professeure en sciences de l'éducation et spécialiste du cyber-harcèlement, mais il faut bien reconnaître que le Web a un effet désinhibiteur, et que les effets de dissémination sont plus importants quand, en un clic, toute la communauté peut être alertée, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7."...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le bizutage, ou "le souvenir de rites humiliants" - LeMonde.fr

Le bizutage, ou "le souvenir de rites humiliants" - LeMonde.fr | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Le Monde.fr - Déjà mis en examen pour violences volontaires en réunion avec arme après l'"intégration" d'un élève, des bizuteurs ont aussi été exclus de Dauphine.

...

En brisant la loi du silence, ce jeune étudiant a sans le vouloir rouvert la polémique sur le bizutage. Une pratique qui remonte à la nuit des temps, et qui conserve quelques ardents défenseurs. Ils considèrent qu'elle préparerait au monde de l'entreprise. "Si jamais quelqu'un ne supporte pas une épreuve bon enfant, comment fera-t-il plus tard pour prendre des décisions difficiles, virer des gens ou supporter une pression énorme de son chef ?", avance un ancien étudiant de l'Ecole nationale supérieure d'ingénieurs de Poitiers.

Mater les petits nouveaux au prétexte que ça fédère un groupe pour les années à venir, et peut-être même pour la vie, est une idée qui perdure. Comportements dégradants, insultes, jeux à caractère sexuel (concours de simulation d'orgasme, de fellation, etc.), absorption de grandes quantités d'alcool, de croquettes pour chien... Ces pratiques ont la vie dure. Ancienne élève d'HEC à Sainte-Geneviève (Versailles), Valérie Pécresse, aujourd'hui ministre du budget, avait déclaré, sur RTL, qu'elle-même avait subi un bizutage extrêmement dur en classe préparatoire : "Je garde le souvenir de rites humiliants moralement et psychologiquement, qu'on peut supporter quand on est soi-même très solide, mais qui peuvent briser des jeunes et pour toute l'année."...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Turquie: être en prison pour avoir porté le pouchi ou s’être coupé les cheveux

Turquie: être en prison pour avoir porté le pouchi ou s’être coupé les cheveux | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Cihan Kirmizigul est l'un des 500 étudiants emprisonnés en Turquie. Son crime ? Avoir porté le pouchi (keffieh) kurde. Trois autres jeunes ont été arrêtés pour s'être coupé les cheveux en signe de solidarité avec les étudiants en prison.

 

Cihan Kirmizigul, un étudiant de l'Université de Galatasaray à Istanbul, a été arrêté par la police turque alors qu'il attendait à un arrêt de bus, il y a 22 mois. Le 20 février 2010, un groupe de jeunes portant des « pouchis » avaient jeté des cocktails Molotov contre une banque, lors d'une manifestation dans le quartier de Kagithane.

 

Deux heures plus tard, Cihan, âgé de 22 ans, se trouvait par hasard à un arrêt de bus proche du lieu de la manifestation avec un pouchi autour de son cou, ce qui a été le motif de son arrestation par la police, sans aucune preuve. Le procès s'est ouvert le 9 décembre devant la 14e cour d'assises d'Istanbul et ajourné au 23 mars 2012. Une peine de 45 ans de prison a été requise contre ce jeune étudiant qui continue de rester en prison....

 

En neuf ans, la Turquie d'Erdogan est devenue la plus grande prison du monde pour les avocats avec au moins 34, pour les journalistes avec plus de 70, loin devant la Chine et l'Iran, les syndicalistes avec une quarantaine, les étudiants avec 500, les enfants avec des centaines et les élus dont 18 maires et 8 députés.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Intimidation: les harceleurs pourraient être sanctionnés sur Facebook | Jean-Marc Salvet | Éducation

Intimidation: les harceleurs pourraient être sanctionnés sur Facebook | Jean-Marc Salvet | Éducation | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

La ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, évaluera la possibilité de faire supprimer les pages Facebook des intimidateurs, une sanction vue par l'opposition péquiste comme un moyen de réduire l'intimidation en milieu scolaire.

 

Les élus de l'Assemblée nationale ont rediscuté, hier, du suicide de la jeune Marjorie Raymond, 15 ans, victime d'intimidation répétée à l'école secondaire qu'elle fréquentait, à Sainte-Anne-des-Monts, en Gaspésie. L'opposition officielle propose deux avenues pour juguler ce fléau. D'abord, «que chaque jeune vivant de l'intimidation soit pris en charge»; que chacun d'eux bénéficie d'«un parcours personnalisé impliquant le monde de l'éducation et les services sociaux».

Elle suggère ensuite l'instauration d'une mesure «visant le réseau social Facebook». En France, a noté le député Sylvain Gaudreault, «les élèves coupables de harcèlement scolaire pourront voir leur site être fermé».

«Il y a vraiment des dérapages importants sur Facebook», a analysé M. Gaudreault. Il suffit malheureusement, dit-il, «d'aller voir les commentaires qui ont été publiés avant la situation qu'on a connue à Sainte-Anne-des-Monts» pour s'en convaincre.

«L'intimidation existait avant les réseaux sociaux, convient-il. Mais ils en ajoutent.»

Pour combattre le «harcèlement à l'école», le ministre français de l'Éducation, Luc Chatel, s'est entre autres inspiré du Québec. Mais il a ajouté des mesures de son cru, ciblant spécifiquement le «cyber-harcèlement».

«Pour faire face au harcèlement sur les réseaux sociaux, les élèves français devront s'engager expressément à ne pas intimider ou harceler un autre utilisateur», avait indiqué le ministre Chatel au printemps. C'est à ce même moment qu'il a annoncé que le compte des élèves «convaincus de harcèlement sur le réseau Facebook serait fermé» - une mesure difficile à mettre en place, toutefois....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L’Université est sacrée ! Halte à l’extrémisme | Ettakatol

L’Université est sacrée ! Halte à l’extrémisme | Ettakatol | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Ettakatol France condamne fermement les actes de violences, d'intimidation et l'atmosphère de terreur intellectuelle en cours actuellement dans certaines Universités tunisiennes.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Violence à l'école : 10 % des collégiens souffriraient de harcèlement

Violence à l'école : 10 % des collégiens souffriraient de harcèlement | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
D'après une enquête sur le climat scolaire, entre un tiers et la moitié des élèves sont victimes de "violence verbale" et de "petits vols".

 

Les collégiens dans leur grande majorité "se sentent bien" dans leur établissement, mais ce n'est pas le cas pour 10 % qui disent souffrir de harcèlement et cumulent les brimades : mis à l'écart, frappés, rackettés, ou obligés de jouer à des jeux dangereux. Plus de neuf collégiens sur dix (93 %) "se sentent bien" dans leur établissement, selon la première grande enquête nationale dite de "victimation", menée auprès de 18 000 élèves de 300 collèges français....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Enseignants : la difficulté de trouver les "mots simples" pour les élèves

Enseignants : la difficulté de trouver les "mots simples" pour les élèves | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
La minute de silence qui a été observée mardi a été diversement accueillie par le corps enseignant.

 

La minute de silence décidée par le président de la République, Nicolas Sarkozy, mardi 20 mars à 11 heures, dans les écoles, collèges et lycées fait peu débat dans l'éducation nationale. Saluée par la fédération UNSA-Education, les parents d'élèves PEEP et l'enseignement catholique, elle est jugée "appropriée" tant par Daniel Robin, du syndicat d'enseignants du second degré SNES-FSU, que par Christian Chevalier, du SE-UNSA.

"Il s'agit de faire prendre conscience à toute la communauté scolaire que c'est un acte odieux", dit le premier. "Le fait que la communauté éducative se rassemble symboliquement, ça a du sens", ajoute le second : "C'est dire le refus de cette violence gratuite, et c'est la moindre des choses envers les familles des victimes." Pourtant, nombre d'enseignants ont accueilli avec inquiétude, sinon avec réticence, la demande du président de la République et de son ministre de l'éducation nationale, Luc Chatel. Et pas qu'en primaire...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Inrocks : Quatre morts dans une fusillade devant un collège à Toulouse

Les Inrocks : Quatre morts dans une fusillade devant un collège à Toulouse | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Un tireur a pris pour cible un groupe de personnes devant le collège juif Ozar Hatora de Toulouse, ce lundi matin. Le tueur a fait quatre morts, dont trois enfants...

 

Un homme a ouvert le feu vers 8h00 ce lundi matin sur un groupe de parents et d'enfants devant le collège juif Ozar Hatorah, à Toulouse. Un professeur et ses deux enfants de 6 et 3 ans ont été tués sur le coup. Un enfant de 10 ans est mort des suites de ses blessures. Une autre personne est gravement blessée. Selon plusieurs témoins, le tireur se serait enfui en scooter après la fusillade.

«Il a tiré sur tout ce qu'il y avait en face de lui, enfants et adultes, et des enfants ont été poursuivis à l'intérieur de l'école », affirme le procureur.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Irak : 90 étudiants lapidés à cause de leur look

Irak : 90 étudiants lapidés à cause de leur look | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Ils ont été exécutés par la police religieuse. En cause : leur style vestimentaire et leur coiffure.

 

C'est un groupe d'activistes irakiens qui a sonné l’alerte : 90 d’adolescents ont été exécutés par la police religieuse à cause de leur coupe de cheveux "emo" - un terme qui vient de l'anglais "emotional", et qui désigne un style de coiffure dérivé de la mode gothique et punk.

Ces activistes ont dit au quotidien al-Akhbar (basé au Caire) que ces jeunes ont été lapidés le mois dernier par la police des mœurs, rapporte le Daily Mail. Cette sanglante répression intervient alors que le ministre de l'Intérieur irakien a qualifié il y a peu de temps les adolescents "emo" "d'adorateurs du diable".

"La police des mœurs qui a l’autorisation d'éliminer "le phénomène emo" dès que possible car il représente une menace, et a des répercussions négatives sur la société. Ils portent des vêtements étranges et ajustés décorés avec des photos de crânes. Ils portent aussi des anneaux au nez et sur la langue, et se livrent à d’autres activités bizarres", a déclaré le ministre de l'Intérieur.

Le ministre précise que le ministère de l’Éducation a autorisé la police des mœurs à entrer dans les écoles de Bagdad pour pointer les étudiants ayant adopté ce look.

Un groupe d'hommes armés, habillés en civil, ont conduit les adolescents dans des endroits isolés, où ils ont été lapidés à mort. Leur corps ont ensuite été jetés dans des bennes à ordures à travers Bagdad....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Lutte contre l'intimidation: des gestes concrets en attendant la loi | Marc Allard | Éducation

Lutte contre l'intimidation: des gestes concrets en attendant la loi | Marc Allard | Éducation | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
À l'école secondaire de L'Ancienne-Lorette, Geneviève Rouillard a un privilège que plusieurs écoles aimeraient s'offrir. Une journée par semaine, on la laisse tranquille pour qu'elle se consacre à la lutte contre l'intimidation.Depuis septembre, la technicienne en éducation spécialisée (TES), qui est normalement intervenante en toxicomanie, est responsable d'un projet-pilote. Sept heures par semaine, elle est payée par la Fondation Jasmin-Roy pour coordonner l'offensive de son établissement contre l'intimidation, entre les murs de l'école comme sur Facebook.
Avec l'aide des autres éducateurs spécialisés de l'école, Mme Rouillard a mis sur pied de nombreux moyens d'inciter les victimes à dénoncer, de freiner les intimidateurs avant qu'ils fassent trop de ravages et, surtout, de décourager ceux qui seraient tentés par le rôle de bourreau. Parmi ces moyens, la TES a distribué aux élèves de première et de deuxième secondaire des «billets de dénonciation»....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le harcèlement, enfant naturel du laxisme | Causeur

Le harcèlement, enfant naturel du laxisme | Causeur | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Après une série de sinistres faits divers (dont le plus récent concerne le suicide d’une collégienne de 12 ans), le ministère de l’Éducation a décidé de faire campagne contre le “harcèlement à l’école”, qui toucherait environ un enfant sur dix du primaire au collège. Le problème du harcèlement révèle, parmi d’autres symptômes, la violence et l’incivilité qui gangrènent nombre d’établissements.

Ce phénomène s’aggrave au fil des ans. Et si certains acteurs de l’éducation s’empressent de le mettre sur le compte des suppressions de postes – il est vrai que les classes sont souvent surchargées et les surveillants en sous-nombre pour un travail de plus en plus important1- le problème majeur auquel le ministère ne s’attaque que trop peu reste le laxisme et la démission des acteurs de l’éducation.

Travaillant moi-même dans deux collèges publics, je peux observer leur (dys)fonctionnement de près. Les élèves perturbateurs, réfractaires à l’autorité, adoptent les mêmes comportements et commettent les mêmes délits (se bagarrer, insulter un professeur, sécher les cours, fumer du cannabis, etc)....

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Aix-Marseille - Toute l'actualité de la région avec Libération: Un élève de CM2 du 15e arrondissement tente d'étrangler une institutrice

Aix-Marseille - Toute l'actualité de la région avec Libération: Un élève de CM2 du 15e arrondissement tente d'étrangler une institutrice | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Un garçon de onze ans, scolarisé en CM2 dans une école du 15e arrondissement de Marseille, a tenté d'étrangler lundi dans un accès de colère l'une des institutrices de l'établissement.

 

L'enseignante, qui n'a pas été hospitalisée mais est toujours très choquée, est en arrêt maladie depuis l'incident. Elle a porté plainte au commissariat.

Le garçonnet était "extrêmement excité" ce lundi et, alors que l'étude en fin de journée avait débuté, l'une des enseignantes de l'école en charge de la surveillance lui a demandé de rentrer dans le rang, ce qu'il a refusé de faire."Il a alors piqué une colère noire, s'est débattu, a bousculé l'enseignante, l'a fait tomber et a eu ce geste malheureux de tenter de l'étrangler", a ajouté M. Yaïche, évoquant un acte "qui n'est pas fréquent du tout".

Ce geste "grave et inexcusable" n'est pas le fait d'un "voyou ou d'un délinquant", ni d'un enfant "délaissé", a-t-il immédiatement précisé....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Deux mois avec sursis pour un instituteur qui distribuait des «tapotes» à ses élèves

Deux mois avec sursis pour un instituteur qui distribuait des «tapotes» à ses élèves | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Un ex-directeur d'école de Moussey (Moselle) a été condamné mercredi à 2 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Metz, qui l'a reconnu coupable d'avoir brutalisé des élèves de CM1 et CM2 de septembre 2009 à avril 2011...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Tunisie: L'enseignement dans la ligne de mire des salafistes

Tunisie: L'enseignement dans la ligne de mire des salafistes | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Depuis la révolution du 14 janvier, les salafistes ont redoublé de dynamisme en Tunisie. Gros plan sur ce phénomène nouveau qui suscite l’inquiétude de la société civile tunisienne, notamment dans le domaine de l'enseignement.

...

Le salafisme est généralement défini comme un courant islamiste qui prône un mode de vie semblable à celui du prophète Mahomet. Comme les autres courants islamistes soient-ils modérés ou extrêmes, le mouvement salafiste était pour le moins discret sous l’ère Ben Ali et précédemment sous le mandat de Bourguiba qui avait instauré un état laïque et moderniste contrant les mouvements islamistes.

Un mois environ après la fin du soulèvement qui a mené à la chute de Ben Ali, le mouvement salafiste s’est fait plus présent dans le pays. La victoire du parti islamiste Ennahda aux législatives en octobre dernier a également créé un contexte propice à sa visibilité. Les salafistes se montrent désormais au grand jour, n'hésitant à faire des démonstrations de force. Certains d'entre eux ont ainsi pris d’assaut une maison close de la capitaleTunis pour demander sa fermeture arguant qu’il s’agissait d’un lieu de perdition. De même sont-ils intervenus en septembre dernier dans une université de la ville de Sousse pour réclamer le droit de s’inscrire pour les étudiantes portant le niqab. Ce scénario s’est également répété en novembre dernier, quand a été séquestré des heures durant le doyen d’une faculté de Lettres pour obtenir de lui la séparation des étudiants des étudiantes, et la création d’une salle de prière dans l’enceinte de cette université.

Ces actions suscitent l’inquiétude d’un nombre grandissant de Tunisiens. Les salafistes de Tunisie n’ont d'ailleurs fait aucun effort pour rassurer la société civile, faisant usage de violences physique et morale...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

ÉDUCATION • Un livre qui tue

ÉDUCATION • Un livre qui tue | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Aux États-Unis, à la suite du décès de plusieurs enfants dont les parents avaient lu l’ouvrage d’un pasteur sur l’éducation, la polémique a éclaté sur un livre qui prône de violents châtiments, relate le New York Times.

 

L’atmosphère bon enfant qui règne sur ces collines du Tennessee contraste fortement avec le tollé suscité dans le pays par les méthodes de discipline recommandées par ce pasteur, qui préconise l’usage systématique de la “baguette” pour faire plier la volonté des petits. Considérées comme relevant du bon sens par certains parents et comme épouvantables par d’autres, ces méthodes s’inspirent, comme lui-même le souligne, des “principes utilisés par les amish pour dresser leurs mules les plus têtues”.

La polémique a éclaté sur des sites chrétiens et pris une nouvelle dimension après la mort d’un troisième enfant maltraité par des parents, qui, comme dans les deux cas précédents, avaient à leur domicile le livre publié par le couple Pearl, To Train Up a Child [Comment éduquer un enfant]. Le 29 septembre, ces parents ont été accusés de mauvais traitements ayant entraîné la mort.

Le livre, publié à compte d’auteur et dont plus de 670 000 exemplaires sont en circulation, rencontre un grand succès chez les chrétiens adeptes de l’école à la maison, qui en font l’apologie dans leurs magazines ou sur leurs sites web. L’ouvrage donne des conseils sur la manière de frapper un enfant dès l’âge de 6 mois pour corriger les mauvaises conduites et explique comment lui donner des coups sur les bras, les jambes ou le dos, notamment avec un tuyau en plastique de 35 centimètres de long qui, précise le pasteur, a l’avantage de “pouvoir être enroulé et placé dans votre poche”...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

"C'est notre tolérance de la violence scolaire qui a changé"

"C'est notre tolérance de la violence scolaire qui a changé" | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Près de 10% des collégiens subissent des violences à l'école, d'après une enquête de l'Education Nationale. Sur LEXPRESS.fr, les internautes oscillent entre colère et inquiétude.

 

On a tendance à idéaliser le "bon vieux temps". Regardez La guerre des boutons: c'est loin d'être idyllique en termes de relations humaines! Ce qui a changé, c'est notre tolérance. On supporte moins l'agressivité à l'école - et c'est positif! Certaines pratiques ont disparu, comme le bonnet d'âne, qui ne serait plus acceptable de nos jours. Il y a en revanche quelques nouveautés, comme le harcèlement sur les réseaux sociaux.

more...
No comment yet.