L'enseignement da...
Follow
Find tag "faitdivers"
20.6K views | +0 today
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

CANADA. Des restes humains reçus par des écoles de Vancouver

CANADA. Des restes humains reçus par des écoles de Vancouver | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Si la police refuse de faire le lien pour l'instant, l'affaire évoque fortement le cas Lukka Rocco Magnotta, arrêté lundi à Berlin.

 

Les enquêteurs de la police de Montréal ont précisé mardi que la tête de la victime, sa main droite et son pied droit n'avaient pas encore été retrouvés. Quelques heures plus tard, deux écoles de Vancouver ont reçu des colis contenant ce qui semble être des restes humains, une main et un pied, a indiqué la police de la grande ville de l'ouest du Canada....

more...
No comment yet.
Suggested by Actus des familles
Scoop.it!

Pauline 12 ans, suicidée : “Papa et maman, je vous aime, mais je ne veux plus aller au collège, ça me fait trop mal”

Pauline 12 ans, suicidée : “Papa et maman, je vous aime, mais je ne veux plus aller au collège, ça me fait trop mal” | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Le collège Jean Jaurès de Lens est classé Zone d’Éducation Prioritaire, ce n’est donc pas un collège paisible, mais un établissement de 600 élèves dans lequel des phénomènes de violence peuvent survenir et nécessitent une surveillance de toute la communauté éducative. Pauline est une bonne élève plutôt timide. Elle se serait ouverte de ses « difficultés » à d’autres élèves notamment auprès d’une assistante sociale.
Difficultés est un euphémisme,(...)

http://affairesfamiliales.wordpress.com/2012/04/02/pauline-12-ans-suicidee-papa-et-maman-je-vous-aime-mais-je-ne-veux-plus-aller-au-college-ca-me-fait-trop-mal/

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Contre la Toile, tout contre… Quand un prof résiste | Causeur

Contre la Toile, tout contre… Quand un prof résiste | Causeur | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Le philosophe Alain écrivait que pour les enfants, tout était joué à sept ans. Je crois que c’est un peu plus tard que j’ai lu « La dernière classe » d’Alphonse Daudet dans les Contes du Lundi. Cette nouvelle écrite par un vieux réac monarchiste m’avait donné à la fois la vocation d’enseigner, de transmettre et un patriotisme légèrement scrogneugneu, terriblement démodé par les temps qui courent...

 

Monsieur Bonod, professeur de Lettres au lycée Chaptal, n’est pourtant pas un vieux con réactionnaire pour qui l’ordinateur serait le diable puisqu’il n’a que 36 ans. Seulement, il en a eu assez de l’occupation internétique et de l’annexion des cerveaux de ses élèves par des sites « pédagogiques » dont certains sont d’ailleurs payants. Le méchant homme a décidé de piéger ses élèves d’une manière qui tient davantage d’une nouvelle de Borges, grand inventeur d’écrivains et d’encyclopédies imaginaires. Monsieur Bonod a en effet donné à étudier un poème du XVIIème siècle de Charles de Vion d’Alibray, c’est-à-dire un texte introuvable sur le Net d’un auteur dont on ne sait rien ou presque. Il a ensuite, avec un sympathique machiavélisme, bricolé la notice biographique du poète en question sur Wikipédia et lui a purement et simplement inventé une amoureuse. Puis sur différents forums, il s’est fait passer pour un élève lambda en recherche de renseignements et enfin il a proposé un commentaire type aux sites Oboulo.com et Oodoc.com. Ces deux officines, qui se font du beurre sur le dos de jeunes fainéants, ne lui a rien demandé sur ses qualifications réelles et ne se sont pas interrogées sur l’origine du commentaire : ils l’ont aussitôt mis en ligne....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Enseignants : la difficulté de trouver les "mots simples" pour les élèves

Enseignants : la difficulté de trouver les "mots simples" pour les élèves | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
La minute de silence qui a été observée mardi a été diversement accueillie par le corps enseignant.

 

La minute de silence décidée par le président de la République, Nicolas Sarkozy, mardi 20 mars à 11 heures, dans les écoles, collèges et lycées fait peu débat dans l'éducation nationale. Saluée par la fédération UNSA-Education, les parents d'élèves PEEP et l'enseignement catholique, elle est jugée "appropriée" tant par Daniel Robin, du syndicat d'enseignants du second degré SNES-FSU, que par Christian Chevalier, du SE-UNSA.

"Il s'agit de faire prendre conscience à toute la communauté scolaire que c'est un acte odieux", dit le premier. "Le fait que la communauté éducative se rassemble symboliquement, ça a du sens", ajoute le second : "C'est dire le refus de cette violence gratuite, et c'est la moindre des choses envers les familles des victimes." Pourtant, nombre d'enseignants ont accueilli avec inquiétude, sinon avec réticence, la demande du président de la République et de son ministre de l'éducation nationale, Luc Chatel. Et pas qu'en primaire...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Inrocks : Quatre morts dans une fusillade devant un collège à Toulouse

Les Inrocks : Quatre morts dans une fusillade devant un collège à Toulouse | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Un tireur a pris pour cible un groupe de personnes devant le collège juif Ozar Hatora de Toulouse, ce lundi matin. Le tueur a fait quatre morts, dont trois enfants...

 

Un homme a ouvert le feu vers 8h00 ce lundi matin sur un groupe de parents et d'enfants devant le collège juif Ozar Hatorah, à Toulouse. Un professeur et ses deux enfants de 6 et 3 ans ont été tués sur le coup. Un enfant de 10 ans est mort des suites de ses blessures. Une autre personne est gravement blessée. Selon plusieurs témoins, le tireur se serait enfui en scooter après la fusillade.

«Il a tiré sur tout ce qu'il y avait en face de lui, enfants et adultes, et des enfants ont été poursuivis à l'intérieur de l'école », affirme le procureur.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

INSOLITE • L'école au funérarium

INSOLITE • L'école au funérarium | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

On y veillait les morts, ce sera une école. Les petits Colombiens du collège Tulio Ospina suivront leurs cours dans un funérarium. Dans les années 1990, le salon funéraire Aurora était un des établissements les plus célèbres de Medellín. C’est ici qu’on rendait hommage aux victimes des voitures piégées de Pablo Escobar lors de la guerre du trafiquant contre le groupe paramilitaire Los Pepes. On dit qu’il y rôde des âmes en peine, rapporte El Tiempo. Ariana, 8 ans, a peur qu’un fantôme vienne lui "lécher les pieds" ou l’appelle par son nom. Elle craint qu’un mort "lui tire sa jupe ou lui parle" quand elle ira aux toilettes, rapporte le quotidien colombien. Selon le rectorat, ce projet de déménagement vise à réduire les coûts de location. Le projet a peu de détracteurs, assure le président des parents d’élèves, Luis Fernando Lopera, mais "ce sont ces parents-là qui font peur à leurs enfants".

 

Lien pour un reportage de 1'37''.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le harcèlement, enfant naturel du laxisme | Causeur

Le harcèlement, enfant naturel du laxisme | Causeur | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Après une série de sinistres faits divers (dont le plus récent concerne le suicide d’une collégienne de 12 ans), le ministère de l’Éducation a décidé de faire campagne contre le “harcèlement à l’école”, qui toucherait environ un enfant sur dix du primaire au collège. Le problème du harcèlement révèle, parmi d’autres symptômes, la violence et l’incivilité qui gangrènent nombre d’établissements.

Ce phénomène s’aggrave au fil des ans. Et si certains acteurs de l’éducation s’empressent de le mettre sur le compte des suppressions de postes – il est vrai que les classes sont souvent surchargées et les surveillants en sous-nombre pour un travail de plus en plus important1- le problème majeur auquel le ministère ne s’attaque que trop peu reste le laxisme et la démission des acteurs de l’éducation.

Travaillant moi-même dans deux collèges publics, je peux observer leur (dys)fonctionnement de près. Les élèves perturbateurs, réfractaires à l’autorité, adoptent les mêmes comportements et commettent les mêmes délits (se bagarrer, insulter un professeur, sécher les cours, fumer du cannabis, etc)....

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Aix-Marseille - Toute l'actualité de la région avec Libération: Un élève de CM2 du 15e arrondissement tente d'étrangler une institutrice

Aix-Marseille - Toute l'actualité de la région avec Libération: Un élève de CM2 du 15e arrondissement tente d'étrangler une institutrice | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Un garçon de onze ans, scolarisé en CM2 dans une école du 15e arrondissement de Marseille, a tenté d'étrangler lundi dans un accès de colère l'une des institutrices de l'établissement.

 

L'enseignante, qui n'a pas été hospitalisée mais est toujours très choquée, est en arrêt maladie depuis l'incident. Elle a porté plainte au commissariat.

Le garçonnet était "extrêmement excité" ce lundi et, alors que l'étude en fin de journée avait débuté, l'une des enseignantes de l'école en charge de la surveillance lui a demandé de rentrer dans le rang, ce qu'il a refusé de faire."Il a alors piqué une colère noire, s'est débattu, a bousculé l'enseignante, l'a fait tomber et a eu ce geste malheureux de tenter de l'étrangler", a ajouté M. Yaïche, évoquant un acte "qui n'est pas fréquent du tout".

Ce geste "grave et inexcusable" n'est pas le fait d'un "voyou ou d'un délinquant", ni d'un enfant "délaissé", a-t-il immédiatement précisé....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Dauphine : une exclusion définitive après le bizutage

Dauphine : une exclusion définitive après le bizutage | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
La section disciplinaire de l'université Paris-Dauphine a prononcé jeudi une exclusion définitive d'un étudiant de cette université parisienne prestigieuse, après le bizutage d'un de ses camarades en octobre.
Ce dernier avait porté plainte. La section a également prononcé des sanctions moins radicales de trois ans à l'encontre de deux personnes et quatre ans contre un autre étudiant....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les parents d'élèves libèrent les profs séquestrés dans une école

Les parents d'élèves libèrent les profs séquestrés dans une école | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Les parents d'élèves d'une école catholique de Berre l'Etang, dans les Bouches-du-Rhône, retenaient depuis mardi soir cinq personnes, dont la directrice de l'établissement. L'instituteur dont ils dénoncaient les méthodes doit être remplacé.

 

"Il y aura un remplacement de cet enseignant à partir de demain [jeudi], il est retiré de l'école", a indiqué un porte-parole de l'inspection académique. "L'enseignant en difficulté sera reçu dans l'après-midi", a-t-il souligné, précisant n'avoir été alerté du problème que mardi.

Nous pensons que nos enfants sont en danger

Les familles dénoncent "une attitude un peu dilettante, ce qui pose des problèmes en terme de surveillance et d'empathie", a expliqué Jean-Marc Vincenti, directeur diocésain de l'enseignement catholique. Parmi les reproches faits au professeur, des retards dans le programme, un "manque d'autorité" et des "problèmes de sécurité".

"Nous sommes très inquiets par rapport à l'avancée du programme de CM1, et nous pensons que nos enfants sont en danger. La situation est incontrôlable, ça hurle dans la classe, les enfants pleurent tous les jours, un élève ne veut plus aller à l'école, ils sont touchés psychologiquement, explique Christophe Planes, l'un de ces parents d'élèves"...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Prise d'otage à l'école

Prise d'otage à l'école | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Les parents d'élève d'une école catholique de Berre l'Etang retiennent la directrice de l'établissement, une secrétaire et trois institutrices. Ils réclament le départ du professeur de leurs enfants.

 

"Nous sommes très inquiets par rapport à l'avancée du programme de CM1, et nous pensons que nos enfants sont en danger. La situation est incontrôlable, ça hurle dans la classe, les enfants pleurent tous les jours, un élève ne veut plus aller à l'école, ils sont touchés psychologiquement, explique Christophe Planes, l'un de ces parents d'élèves.Nous séquestrons la directrice et une partie des enseignants dans l'école jusqu'à ce que les choses bougent". "Nous avions une réunion avec ces parents d'élève de CM1 et je reconnais qu'il y a des problèmes, ils ne sont pas entendus par les autorités académiques, donc ils ont décidé de me séquestrer, avec trois enseignantes", a confirmé Christine Courtot, la directrice...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Ni maquillage, ni talons, ni minijupes pour les écolières de Ploudalmézeau (29) - Faits de - ouest-france.fr

Ni maquillage, ni talons, ni minijupes pour les écolières de Ploudalmézeau (29) - Faits de - ouest-france.fr | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

 À Ploudalmézeau dans le Finistère un établissement a interdit via le conseil d'école les vêtements jugés indécents ou dangereux pour les enfants. Pas si simple...

 

« Nous voulons que les enfants restent des enfants. Habillés avec des vêtements pratiques, adaptés à l’école ! » Édith Quéméneur, adjointe à l’enfance, confirme : « Mini-jupes et talons n’ont pas leur place dans une cour ! » La directrice précise : « Jupes ou shorts ne sont pas interdits. Mais avec un collant opaque ou un legging (caleçon). »Vanessa, mère de quatre filles, dont deux dans l’école, a été choquée. « C’est du sexisme ! Une atteinte à la liberté des femmes ! » Ses filles « sont revenues en pleurs et ont rangé leurs jupes ». Elles mettent parfois du mascara et du gloss : « C’est ma liberté de parent », dit-elle...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le comportement «bizarre» de l'enseignant de Bourges

Le comportement «bizarre» de l'enseignant de Bourges | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Le professeur de 33 ans qui a tué vendredi une policière avec un sabre japonais suscitait l'inquiétude de ses élèves par des propos loufoques, notamment sur les loups-garous et les zombies.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Fusillade mortelle dans une université catholique de Californie

Fusillade mortelle dans une université catholique de Californie | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Plusieurs personnes ont été tuées et au moins quatre blessées dans une fusillade qui a éclaté dans une université catholique à Oakland, dans la banlieue de San Francisco, en Californie. La police annonce avoir arrêté le tueur.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Affaire Merah - Ozar-Hatorah, une histoire de l'éducation juive en France

Affaire Merah - Ozar-Hatorah, une histoire de l'éducation juive en France | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
L'école endeuillée par le drame de Toulouse appartient au plus important réseau scolaire juif français. Enquête.

 

À croire que le carnage ne suffisait pas. Quelques jours après le meurtre de trois enfants et d'un professeur au collège-lycée Ozar-Hatorah de Toulouse, l'établissement a été assailli de courriels et d'appels antisémites. Le 26 mars, l'établissement a déposé une plainte. Mais, selon le Conseil représentatif des institutions juives de France, il était régulièrement la cible de telles attaques avant le drame du 19 mars.

Ozar-Hatorah ("trésors de la Torah" en hébreu), association loi 1901, tient une place singulière parmi les écoles confessionnelles juives françaises. Avec treize établissements privés sous contrat avec l'État, il fait valoir qu'il est le plus grand réseau scolaire de cette confession. 4 500 élèves y sont scolarisés, depuis la crèche jusqu'à la fin du lycée. L'établissement de Toulouse, installé dans un quartier résidentiel de la ville, comptait, lui, 200 jeunes.

Si on a pu faire de cette école endeuillée l'emblème d'une communauté juive toulousaine discrète, le réseau dans lequel elle s'inscrit a une histoire plus large. Il trouve en effet son origine dans une association lancée en 1945 aux États-Unis par un Juif syrien, Isaac Shalom, qui, après avoir fait fortune à New York, souhaitait promouvoir l'éducation juive en Afrique du Nord et au Proche-Orient. Les premières écoles naissent ainsi dans les territoires palestiniens sous mandat britannique. Après la création de l'État d'Israël, d'autres voient le jour en Iran, en Syrie, en Libye, en Algérie....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Un professeur de français piège ses élèves et prouve qu'ils recopient sur internet - Éducation / jeunesse - France Info

Un professeur de français piège ses élèves et prouve qu'ils recopient sur internet - Éducation / jeunesse - France Info | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Un professeur certifié de lettres classiques dans un lycée parisien a piégé ses élèves. Il a réussi à prouver qu’ils utilisaient internet pour tricher. Plus des trois quarts de ses élèves avaient copié sur la toile pour un commentaire de poésie.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Condamnations internationales après la tuerie

Condamnations internationales après la tuerie | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
A travers le monde, les gouvernements dénoncent le crime commis dans l'école juive de Toulouse tandis que les médias internationaux s'en font largement l'écho.

La tuerie lundi dans une école juive française a provoqué des réactions dans le monde entier : le même titre barre la page des sites Internet des grands médias internationaux tandis que les gouvernements condamnent tour à tour l'attaque par un inconnu qui a fait quatre morts à Toulouse. Dans certains pays d'Europe, un renforcement des mesures de sécurité autour d'intérêts juifs ont été prises.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Lecture d'un texte cru sur l'esclavage en CM1-CM2 : un "dérapage" isolé - LeMonde.fr

Lecture d'un texte cru sur l'esclavage en CM1-CM2 : un "dérapage"  isolé - LeMonde.fr | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Le Monde.fr - Les parents qui se sont indignés de la lecture en classe de CM1-CM2 d'un roman contenant une scène de viol appellent à l'apaisement après la médiatisation de l'affaire.

 

La liberté pédagogique des enseignants peut-elle s'exercer à mauvais escient ? Faire l'objet de "dérapages" ? Oui, répondent des parents de l'école Marcel-Cachin de Morsang-sur-Orge, une petite ville de l'Essonne. Réunis dans un "collectif des parents indignés", ils dénoncent la lecture par un enseignant de CM1-CM2, à des élèves âgés de 9 à 11 ans, d'un livre sur l'esclavage – Betty-Coton, de Corinne Albaut (2005), réédité l'an dernier sous le titre Noir Coton – contenant une description très crue du viol d'une fillette, Badi, par son esclavagiste. "Notre raison d'agir, c'est de nous assurer que nos enfants peuvent aller à l'école en toute sérénité, dans le respect de leur intégrité physique et mentale", ont expliqué ces parents sur Internet, évoquant des "enfants traumatisés" et des "parents choqués"...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Inrocks : Des CM2 chez les gendarmes pour une bagarre en récré

Les Inrocks : Des CM2 chez les gendarmes pour une bagarre en récré | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Dans le Var, quatre écoliers de 11 ans ont été convoqués à la gendarmerie avec leurs parents pour s’expliquer sur une bagarre dans la cour de récréation....

 

Les Arcs, petite ville de 6000 habitants près de Draguignan, dans le Var. Samedi dernier, à neuf heures, quatre élèves de CM2 de l’école Jean-Jaurès sont convoqués à la brigade de gendarmerie. Comme l’exige la loi, les parents accompagnent leurs enfants de 11 ans. Entendus séparément, les gamins doivent s’expliquer sur une bagarre.

Le 13 janvier, des élèves de CM2 tapent sur un de leurs camarades dans la cour de récré de l’école primaire. La dispute s’arrête d’elle-même, sans intervention des adultes, et l’élève frappé va voir son institutrice.

Le directeur de l’école punit quatre élèves : l’un a mis des coups de poing et de pied à son camarade, deux autres l’ont maintenu et un dernier a regardé la scène sans rien faire. Privés de récré jusqu’à nouvel ordre, ils devront réaliser de petits travaux d’entretien et rendre des devoirs écrits. Le premier consiste à “raconter ce qui s’est passé”. Le directeur prévient les parents.

D’habitude, ce genre d’histoires s’arrête là....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Suicide: la lycéenne dans un état sérieux

La lycéenne de 17 ans, qui a tenté de se suicider hier matin en se jetant du 3e étage du lycée Georges-Leygues de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), est dans un état jugé "sérieux".

Elle souffre d'un "traumatisme crânien" et de "multiples fractures" après sa chute survenue vers 09H30 et son état est jugé "sérieux" par les médecins, a-t-on appris auprès du CHU de Bordeaux hier soir, où la lycéenne a été admise vers 14H00. Elle se trouvait toujours à 18H30 "en salle de réanimation-déchoquage", selon la même source, qui a précisé que le corps médical ne disposait pas de tous les résultats d'examens pour pouvoir se dire si son pronostic vital était engagé, comme l'avait précédemment indiqué une source policière.

Selon l'inspection d'académie, son était jugé "sérieux mais rassurant".

Avant de sauter, la jeune fille, une élève de terminale ES, aurait interrogé des camarades sur un ton de plaisanterie en leur demandant de quel étage il convenait de sauter pour réussir un suicide, avait indiqué une source policière. Selon des camarades, le drame s'est passé pendant un cours: la lycéenne est sortie de la salle, a parcouru le couloir et s'est jetée dans le vide...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Bruxelles: Un prof insulte ses élèves d'origine africaine: «petits animaux des Caraïbes» - L'Avenir

Bruxelles: Un prof insulte ses élèves d'origine africaine: «petits animaux des Caraïbes» - L'Avenir | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
BRUXELLES/LAKEN - Enfermement, injures, brimades... Un professeur de gym de Laeken est accusé de maltraitance et de racisme. L'école des Magnolias a reçu une lettre de plainte signée par plus de 70 parents.

Le prof reconnaît certains faits. "Je te mettrais bien dans une cage pour que les gens te donnent de l'argent". Ou "petit singe, petit animal des Caraïbes, gentil petit chien, chocolat"...

Les actes et les paroles d'un prof d'éducation physique de Laeken à ses élèves de 9 et 10 ans font froid dans le dos. Ils sont rapportés par La Capitale ce vendredi. Le quotidien informe qu'une lettre de plainte a été adressée à l'école des Magnolias signée par plus de 70 parents. Ceux-ci accusent le professeur incriminé de maltraîtance et de racisme. Leur lettre reprend plusieurs témoignages d'élèves...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Deux mois avec sursis pour un instituteur qui distribuait des «tapotes» à ses élèves

Deux mois avec sursis pour un instituteur qui distribuait des «tapotes» à ses élèves | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Un ex-directeur d'école de Moussey (Moselle) a été condamné mercredi à 2 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Metz, qui l'a reconnu coupable d'avoir brutalisé des élèves de CM1 et CM2 de septembre 2009 à avril 2011...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Pour faire virer un prof, les parents d'élèves séquestrent le personnel

Pour faire virer un prof, les parents d'élèves séquestrent le personnel | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Tout ce beau monde a passé la nuit dans l'établissement de Berre l'Etang (Bouches-du-Rhône), malgré la visite des gendarmes.

 

Ils ont passé la nuit dans l'enceinte de l'établissement malgré la visite des gendarmes. Les parents d'élèves d'un établissement privé de Berre l'Etang (Bouches-du-Rhône) emploient les grands moyens pour... virer le prof de leurs enfants.

Depuis mardi soir, une quinzaine de parents d'élèves de la classe de CM1 de l'école privée catholique Notre Dame de Caderot, retiennent cinq personnes, la directrice, deux institutrices et deux agents administratifs selon Libération.

L'ambiance n'est "pas tendue", raconte la mère d'une élève de neuf ans citée par le quotidien. Ils ont pu s'alimenter normalement et dormir sur des matelas empruntés aux classes de maternelle, a-t-elle ajouté.

 

"La situation est incontrôlable, ça hurle dans la classe, les enfants pleurent"

 

Selon les parents, le professeur employé pour faire la classe à leurs enfants est mauvais, trop mauvais, et aussi trop sévère. "Nous sommes très inquiets par rapport à l'avancée du programme de CM1 et nous pensons que nos enfants sont en danger. La situation est incontrôlable, ça hurle dans la classe, les enfants pleurent tous les jours, un élève ne veut plus aller à l'école, ils sont touchés psychologiquement", a indiqué le papa d'un élève, cité par TF1 News. "Nous séquestrons la directrice et une partie des enseignants dans l'école jusqu'à ce que les choses bougent", ajoute-t-il....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La justice allemande bannit  la prière à l'école 

Les prières d'un lycéen musulman «troublent l'ordre» scolaire. ...

 

Le tribunal administratif fédéral de Leipzig a refusé mercredi, en dernière instance, à un lycéen musulman le droit de faire sa prière à l'école. Alors âgé de 14 ans, Yunus M. avait commencé à prier entre les cours en 2007 dans une école berlinoise, soucieux de se conformer aux préceptes de l'islam, qui prévoit cinq prières quotidiennes. Son geste avait lancé un débat en Allemagne sur l'opportunité d'autoriser les élèves à prier dans l'enceinte d'une école. Le jugement du tribunal de Leipzig, qui fera jurisprudence, était donc très attendu outre Rhin.

«Un lycéen n'est pas autorisé à faire ses prières à l'école en dehors des heures de cours si cela doit troubler l'ordre au sein de l'établissement», a estimé le tribunal. La prière reste autorisée dans plusieurs États régionaux allemands au sein des cours de religion...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Education : tu enseigneras dans la douleur... - Lucie Delaporte, "Médiapart", 20 octobre 2011 - Sauvons l'Université !

Jeudi 20 octobre, cela fait juste une semaine qu'au lycée Jean-Moulin de Béziers, une enseignante de mathématiques, Lise Bonnafous, 44 ans, a mis fin à ses jours en s’immolant en pleine cour de récréation. Ici, les cours n’ont pas repris et près de 2.000 personnes ont participé à la marche blanche organisée à Béziers, mardi.(...)...

 

...« 17 % des professeurs » sont victimes de burn-out (contre 11 % dans les autres professions). Et que « près de 30 % des enseignants » interrogés pour cette enquête ont dit « songer, souvent, à quitter le métier ».

Il y a quelques mois, alors que nous enquêtions sur les démissions de professeurs, nous avions rencontré Claire-Hélène Pinon, enseignante chevronnée de français. Après plus de dix ans dans des établissements classés difficiles comme la cité scolaire Henri-Bergson du XIXe arrondissement de Paris, elle avait choisi de mettre un terme à sa carrière. La tragédie de l’enseignante de Béziers lui remémore ses souffrances : la tentative de psychiatriser le cas Lise Bonnafous, dont le ministre Luc Chatel a immédiatement fait une « personne en état de grande fragilité », lui rappelle le discours qu’on lui tenait à l’époque.

more...
No comment yet.