Devoirs scolaires, le châtiment familial - LeMonde.fr | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Le Monde.fr - Pour beaucoup de parents, le travail après l'école est une source de tensions...

 

On s'était engagé la première semaine des vacances à laisser les enfants tranquilles. Pas de travail scolaire, les neurones au repos pour tout le monde. Noël passé, on n'a pas voulu jouer les rabat-joie face à des enfants tout affairés à tester leurs nouveaux jouets. Mais le lendemain du 31 décembre, il a bien fallu les pousser à se mettre au travail. C'est à ce moment-là que les choses se sont gâtées. La séance a rapidement viré au cauchemar. Cris, pleurs, cahiers qui volent... Finie l'ambiance de Noël, retour à la vie réelle.

Dans beaucoup de familles, le temps des devoirs est synonyme de tensions. Ces moments sont même vécus par certains comme une punition collective, que l'on voit revenir chaque soir avec appréhension. Une enquête, réalisée en 2011 auprès de 598 familles par l'Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev) et intitulée Plaidoyer contre la pression scolaire, montre que pour 59 % des parents interrogés, le temps des devoirs est vu comme un dur moment à passer. Une circulaire datant de 1956 proscrit pourtant tout travail écrit à la maison pour les élèves du primaire.