L'enseignement da...
Follow
Find tag "soutien-scolaire"
20.2K views | +5 today
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

30 000 collégiens vont bénéficier de soutien scolaire en ligne

30 000 collégiens vont bénéficier de soutien scolaire en ligne | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Il s'agit d'élèves de 6ème, scolarisés dans des zones d'éducation prioritaire.
Vincent DUBOIS's insight:

A la rentrée 2013, plus de 30 000 élèves de 6e scolarisés en éducation prioritaire se verront proposer «une offre numérique de soutien scolaire», annonce le ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon (photo AFP), dans un entretien au Nouvel Observateur mercredi.

«Il n’y a pas de raison que le soutien soit réservé aux élèves dont les parents peuvent payer des prestataires privés. Le numérique est un outil fantastique qui permet de mieux travailler en classe et qui redonne du plaisir à apprendre», explique le ministre, qui présentera jeudi sa stratégie numérique pour l'école.

Il faut «favoriser le raccordement des établissements au très haut débit, faciliter l'équipement (tableaux interactifs, tablettes, manuels numériques...). Mais aussi former les enseignants et développer des services nouveaux pour les élèves, les enseignants et les parents», souligne le ministre....

more...
Valaf Lebu's comment, December 12, 2012 5:09 AM
Soutien scolaire en ligne en "autonomie" (notion très en vogue et qui se résume à un "débrouillez-vous" assumé) à la maison, ou en classe avec un enseignant ? L'annonce ne le dit pas ! Ce type de recours aux services en ligne présage en général d'une privatisation du soutien, bien loin de l'idéal d'une prise en charge "publique, gratuite et obligatoire" (comme dirait la Princesse Dézécolle !) de tous les élèves, même ceux en difficulté !
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Soutien scolaire par l'Education nationale : affichage, bides et poudre aux yeux | Rue89

Soutien scolaire par l'Education nationale : affichage, bides et poudre aux yeux | Rue89 | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Le mammouth, au piquet ! Bousculée par le développement du soutien scolaire privé, l'Education nationale multiplie les dispositifs d'accompagnement des élèves depuis 2008.

Stages d'anglais, de remise à niveau, stage passerelles, cours en ligne, tutorat, accompagnement personnalisé… De l'école primaire au lycée, l'offre du public ressemble (sur le papier) à s'y méprendre à celle des entreprises de soutien scolaire...

Deux heures par semaine, tous les lycéens sont censés bénéficier d'un soutien scolaire et d'une aide à l'orientation avec un de leurs professeurs. Le dispositif a débuté à la rentrée 2010 pour les classes de seconde, cette année pour les premières et s'étendra aux classes de terminale à la rentrée 2012.

« L'idée n'est pas inintéressante, mais les moyens ne suivent pas », juge Claire Krepper, secrétaire nationale du syndicat SE-Unsa. Chaque établissement dispose d'une enveloppe globale pour financer les heures d'accompagnement personnalisé, les options et les dédoublements de classes pour les travaux pratiques :

« La dotation globale n'étant pas suffisante pour tout financer, les proviseurs se retrouvent devant un choix cornélien. Ils doivent opérer un arbitrage et optent le plus souvent pour le financement des options et des dédoublements de classe. »...

 

 

« Il vaudrait mieux que l'école fasse son travail plutôt que de trouver des ersatz de solutions. Ça ne sert à rien de rajouter des heures de cours aux élèves, si on ne repense pas les modèles pédagogiques. Le ministre ne regarde pas l'essentiel. »...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Bilan décevant du soutien à l'école primaire

Bilan décevant du soutien à l'école primaire | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Interview de Sébastien Sihr, secrétaire général du Snuipp (syndicat du primaire affilié à la FSU)...

 

Votre enquête révèle que huit enseignants sur dix ne sont pas ou peu satisfaits par l’aide personnalisée mise en place il y a trois ans sous Xavier Darcos. Quels sont leurs reproches ?

 

Selon les 18 625 enseignants qui ont répondu à notre consultation en ligne, l’aide personnalisée peut s’avérer utile pour les enfants présentant des difficultés légères. En revanche, ils la trouvent inadaptée pour les enfants ayant des problèmes plus lourds, qui devraient plutôt relever des Rased (réseaux d’aides spécialisés aux élèves en difficulté), mis à mal par la droite - 8000 postes d’enseignants Rased ont été supprimés et 250 000 élèves sont sortis du dispositif. Ensuite, comme l’aide personnalisée se déroule le matin avant 8h30, ou sur l’heure du midi, ou après la fin de la classe à 16h30, elle alourdit considérablement la journée scolaire d’enfants qui sont déjà fragiles. Enfin, le dispositif est le même, avec les mêmes ressources, quelle que soit l’école. Or dans les écoles de centres- villes, les plus favorisées, il n’y a que deux-trois élèves concernés, qui peuvent donc être suivis tous les jours. Tandis que, dans les zones d’éducation prioritaires, là où une vingtaine d’élèves ont besoin de soutien, les enseignants suivent cinq élèves le lundi, cinq autres le mardi et ainsi de suite. L’école fait bien réussir ceux qui réussissent déjà bien…

 

Quelle forme de soutien scolaire pourrait se montrer plus adaptée ?

Cette expérience de l’aide personnalisée a montré l’intérêt du travail en petits groupes d’élèves. Cela permet à l’enseignant de mieux observer l’écolier dans sa manière de travailler, donc d’adapter son enseignement. Cela instaure un climat de confiance avec l’enfant. Cela permet aussi à ce dernier de mieux prendre la parole, notamment en maternelle où le développement du langage est si important. Il faut stimuler les « petits parleurs ».....

more...
No comment yet.