L'enseignement dans tous ses états.
21.8K views | +0 today
Follow
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Rapport Pisa sur l’éducation : la France championne… des inégalités scolaires

Rapport Pisa sur l’éducation : la France championne… des inégalités scolaires | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
L’OCDE publie mardi matin le rapport Pisa sur l’éducation. Vincent Peillon prédit un recul en maths et une hausse «terrible» des inégalités. Le ministre de l’Education, Vincent Peillon, prédit le pire . Les résultats de l’enquête Pisa (Programme international pour le suivi des acquis des élèves), dirigée par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui sont publiés mardi matin, ne devraient pas être très bons. Lancée en 2000, cette étude sort tous les trois ans et s’est imposée comme la principale évaluation internationale des systèmes éducatifs : 470.000 élèves de 15 ans et 65 pays y avaient participé en 2009. Dans les trois domaines étudiés par Pisa, la France s’était alors classée 21e (compréhension de l’écrit), 22e (mathématiques) et 27e (sciences), loin derrière le trio de tête du classement (Shanghai, Corée du Sud et Finlande). Et elle devrait faire encore moins bien cette année, si l’on en croit le ministre. « La France décroche totalement dans les performances de ses élèves sur dix ans, affirmait Vincent Peillon, le 10 octobre. Sur un certain nombre de compétences, cela devient dramatique. Ce n’est pas seulement la lecture. Ce sont les mathématiques. C’est la confiance des élèves en eux-mêmes. (…) Et en plus, et ça, c’est terrible pour nous tous, c’est le pays dans lequel les inégalités sociales et scolaires s’accroissent le plus. On laisse sur le côté 25 % de notre jeunesse. » Le ministre est bien décidé à utiliser les résultats de Pisa pour justifier ses réformes, alors que « le système scolaire commence à très mal marcher pour une proportion de plus en plus importante d’élèves », de 20 % à 25 % des jeunes étant en difficulté lorsqu’ils entrent au collège. Dans son « Portrait social » publié il y a deux semaines, l’Insee soulignait que les décrocheurs se distinguent des autres élèves par leur origine sociale, rejoignant en cela ce que pointait déjà l’OCDE en 2009. La proportion des enfants de cadres est bien plus faible parmi les décrocheurs que parmi les non-décrocheurs (5 % contre 18 %) et la proportion d’enfants d’ouvriers y est, à l’inverse, plus élevée (48 % contre 31 %). « Les inégalités sont plus fortes qu’ailleurs, c’est le plus grand échec du système français, renchérit Eric Charbonnier, expert à l’OCDE. Et elles démarrent dès la maternelle. » En lecture, en 2009, la France faisait partie des pays où l’écart entre les élèves les plus forts et les plus faibles était le plus important. Et cet écart avait déjà augmenté de 5 % entre 2000 et 2009. Les inégalités valent aussi en mathématiques....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'éducation protège contre la crise, la fumée et l'obésité

Les titulaires de diplômes de l'enseignement supérieur sont moins touchés par le chômage en période de crise, selon un rapport de l'OCDE dévoilé mardi. Ce constat vaut aussi pour la Suisse.

 

Les diplômés du supérieur fument par ailleurs moins et sont moins susceptibles de devenir obèses.

De 2008 à 2011, "l'écart en termes d'emploi entre les jeunes, qui ont un bon niveau d'instruction, et ceux, qui ont abandonné tôt leurs études, n'a cessé de se creuser pendant la crise", souligne le 21e rapport "Regards sur l'éducation" de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Le taux de chômage des diplômés du supérieur a progressé sur cette période de 0,8 % en Suisse, contre 1,5 % en moyenne dans l'OCDE. L'augmentation est plus importante pour les personnes qui n'ont pas atteint le secondaire supérieur. Elle atteint le double en Suisse (1,6 %) et plus de 2,5 fois dans l'OCDE (3,8 %).

 

La Suisse partage avec l'Islande, la Norvège et la Suède le plus fort taux d'activité de la population (83 %). Et sa population active est davantage diplômée du supérieur que dans la moyenne de l'OCDE (35 % des 25-64 ans contre 32 %).

L'organisation a passé au crible une trentaine d'indicateurs (salaires des professeurs ou encore taille des classes) dans les pays membres de l'organisation ainsi qu'en Afrique du Sud, Arabie saoudite, Argentine, au Brésil, en Chine, Inde, Indonésie et Russie.

"Aujourd'hui, il est plus important que jamais de quitter l'école avec un bon niveau de qualification", a déclaré le secrétaire général de l'OCDE Angel Gurria. Il enjoint les pouvoirs publics à "axer leurs efforts sur les mesures en faveur des jeunes", notamment "moins qualifiés, les plus exposés au risque de bas salaire".
....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les personnels des collèges et lycées ZEP deux fois plus exposés à la violence

Les personnels des collèges et lycées ZEP deux fois plus exposés à la violence | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Le ministère de l'éducation rend public, mardi 26 février, la première enquête nationale sur la perception du climat scolaire par les personnels exerçant dans le second degré.

Près d'un personnel sur trois exerçant en collège et lycée songe souvent, ou très souvent, à quitter le métier. Autant estiment la violence présente dans leur établissement. Et plus d'un tiers encore ont une perception négative de leurs relations avec leur direction.

Ces données sont tirées de l'enquête de "victimation" dans le second degré rendue publique par le ministère de l'éducation nationale, mardi 26 février. Portant sur un échantillon de 18 100 répondants – des enseignants mais aussi des chefs d'établissement, des conseillers principaux d'éducation, des surveillants... –, cette étude a voulu recueillir, au niveau national, la perception des personnels de collège et de lycée du climat scolaire et les atteintes dont ils peuvent souffrir. C'est aussi la première "copie" remise par Eric Debarbieux depuis qu'il a été nommé, à la mi-septembre 2012, délégué ministériel chargé de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire.

Une enquête choc ? "N'exagérons rien, elle ne dévoile pas des horreurs", nuance M. Debarbieux. "Certaines données sont plutôt rassurantes au vu de ce qu'a pu laisser penser, ces derniers mois, la surmédiatisation de faits divers en milieu scolaire", ajoute ce professeur d'université. Il est vrai que l'année scolaire 2012-2013 avait plutôt mal commencé, avec une série d'agressions d'enseignants – à Bordeaux, Poitiers et Amiens. Mais rien, dans l'enquête Debarbieux, ne vient corroborer cette impression d'une "série noire". Au contraire, on y apprend que 70 % des personnels du secondaire ont une perception positive du climat scolaire. Plus de 8 sur 10 se sentent respectés par leurs élèves, et 9 sur 10 s'estiment en sécurité dans leur établissement.

"Les violences physiques sont rares, ce qui n'enlève rien à leur gravité", explique M. Debarbieux : un peu plus de 5 % des répondants disent avoir été bousculés violemment depuis septembre, 0,9 % avoir été frappés, 0,3 % agressés avec une arme. "Les actes graves ne sont pas aussi répandus que l'on pourrait le croire."...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le Haut Conseil de l'éducation s'inquiète d'un échec scolaire "croissant"

Le Haut Conseil de l'éducation s'inquiète d'un échec scolaire "croissant" | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Cet organisme consultatif pointe l'échec des redoublements et invite le gouvernement à renforcer les moyens de l'école primaire et à être courageux en matière de réforme des rythmes scolaires.

 

Un "niveau croissant d'échec scolaire" et des "performances en baisse" en France. Ce sont les mises en garde rédigées par le Haut Conseil de l'éducation dans son rapport annuel, transmis vendredi 7 décembre à François Hollande et dont l'AFP a eu copie.

"Le nombre élevé de sortants sans diplôme [environ un jeune sur six chaque année] et la proportion d'élèves ayant des acquis insuffisants (15 %) ou fragiles (25 %) tant en fin d'école primaire qu'en fin de collège en témoignent", selon le document. Pour le HCE, "l'évolution est même préoccupante puisqu'elle fait apparaître une dégradation des résultats, notamment pour les élèves les plus faibles".

 

Il convient également d'"accorder la priorité à l'école primaire, décisive pour la réussite ultérieure". Or, si "les dépenses par élève du secondaire sont 15 % plus élevées en France que la moyenne de l'OCDE", "celles du primaire sont inférieures de 17 %". "Même dans un contexte budgétaire contraint, il est pleinement justifié que l'école primaire bénéficie d'une priorité dans l'affectation des moyens", selon le rapport.

 

Pour l'organisme, il convient également de faire en sorte que les élèves français se sentent mieux. "Les actes de violence et les incivilités se sont multipliés, le harcèlement s'est développé", "l'évaluation est vécue comme un jugement souvent dépréciatif", l'orientation "tend à procéder par des exclusions successives vers des voies ou filières de moins en moins considérées", énumère le HCE, qui insiste sur l'importance de la formation des professeurs...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les jeunes Suisses mieux formés que leurs parents

Les jeunes Suisses mieux formés que leurs parents | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Les jeunes Suisses entre 25 et 34 ans ont un bon accès à l'éducation, selon une étude de l'OCDE. Ils sont ainsi près de 31% à bénéficier d'une meilleure formation que leurs parents.

 

Les jeunes suisses entre 25 et 34 ans ont un bon accès à l'éducation, selon une étude de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Ils sont ainsi près de 31% à bénéficier d'une meilleure formation que leurs parents.A une échelle plus large, quelque 34% des Suisses entre 25 et 64 ans ont mené des études au niveau tertiaire (universités et hautes- écoles), détaille le rapport «Regards sur l'éducation» de l'organisation publié mardi. Ils sont environ 51% à avoir achevé leurs études après le 2e cycle secondaire ou le post-secondaire non tertiaire et 14% a avoir un niveau de formation inférieur au 2e cycle de secondaire.

Cette répartition diffère au sein des membres de l'OCDE, soit la plupart des pays occidentaux. En moyenne, 30% de la population de ces Etats dispose d'un diplôme équivalent au niveau tertiaire, tandis que 44% a rejoint le monde du travail au terme du 2e cycle secondaire et post-secondaire non tertiaire. Enfin, environ 26% a terminé sa scolarité avec un niveau inférieur au 2e cycle secondaire.

 

«Les pays ont besoin d'une main d'oeuvre de plus en plus instruite et formée pour faire face à la concurrence qui caractérise notre époque», a déclaré le Secrétaire général de l'OCDE Angel Gurria, dans un communiqué. Ce dernier souligne les avantages d'une bonne formation: un salaire plus élevé et une meilleure protection face au chômage.

Le rapport «souligne que les pays tirent des avantages économiques et sociaux à long terme d'une augmentation de leurs investissements dans l'enseignement». Pour chaque homme dont les études sont financées, le pays perçoit en retour sous forme d'impôts environ quatre fois le montant initialement investi, relève-t-il. Pour les femmes, cette proportion chute toutefois à 2,5 fois.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La pratique sportive à l’école primaire

La pratique sportive à l’école primaire | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Inspection générale de l’éducation nationale., Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche. La pratique sportive à l’école primaire. Rapport n° 2012-035.  Pa...

 

Ce rapport de l’Inspection générale de l’éducation nationale se penche sur la pratique sportive à l’école primaire qui repose pour l’essentiel sur l’enseignement de l’EPS et sur le sport scolaire. L’étude de la mission a consisté à rechercher les éléments de réponse aux questions suivantes : Au sein de la classe, dans le cadre de l’EPS, quelles sont les activités sportives pratiquées par les élèves ?
Quelles activités sportives à caractère associatif (compétitions, rencontres, cycles de préparation) sont-elles mises en oeuvre sur le temps scolaire et hors temps scolaire (cette question englobant également, sur les sites dédiés, le volet sportif de l’accompagnement éducatif) ? Quel rôle jouent les associations et fédérations sportives ? Peut-on en mesurer l’activité et les effets ? Quelle est la relation de dépendance entre l’accès de l’élève à la pratique sportive et le contexte au sein duquel se situe son école ? Quel rôle joue le professeur des écoles ? Quelles sont les ressources mises à sa disposition ? Quelles relations entretient-il avec les intervenants et les partenaires extérieurs (spécificité et complémentarité des différents acteurs) ? Quelles comparaisons peut-on établir avec nos voisins européens ?

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Première année de licence: un quart d'inscrits "par défaut" en 2011 (étude)

Un quart des bacheliers entrant en première année de licence (L1) en 2011 étaient inscrits "par défaut", c'est-à-dire dans une formation ne correspondant pas à leurs souhaits, selon une étude publiée lundi par le ministère de l'Education.

Environ 62% des étudiants avaient placé leur licence en premier voeu sur le portail Admission Post-Bac (APB), le système d'inscription mis en place en 2010, tandis que 13% avaient été acceptés dans une autre formation dont l'inscription se fait en dehors d'APB, soit au total 75% d'inscrits dans une formation désirée, explique l'étude réalisée par la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP).

"Que 25% des étudiants soient inscrits +par défaut+ n'est pas sans conséquence, car on sait que l'issue de la première année d'études est fortement conditionnée selon que les étudiants ont choisi leur inscription ou l'ont fait par impossibilité de s'inscrire dans une autre formation de leur choix", relève l'étude.

La proportion d'inscrits par défaut monte à 34% pour les bacheliers technologiques et à 36% pour les bacheliers professionnels, détaille l'étude....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le savoir scientifique peine à s’imposer dans les cerveaux

Le savoir scientifique peine à s’imposer dans les cerveaux | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Publiés en 2005 dans un Eurobaromètre intitulé "Les Européens, la science et la technologie", ces chiffres me sidèrent toujours un peu quand je les vois et il est, je crois, utile de les rappeler régulièrement. Réalisé à partir de quelque 33 000 entretiens menés dans une trentaine de pays d'Europe (Turquie comprise), ce baromètre donne notamment un aperçu de l'état des connaissances scientifiques. Face à l'affirmation suivante – "le Soleil tourne autour de la Terre" – 29 % des personnes interrogées ont déclaré qu'elle était vraie, 66 % l'ont jugée fausse (ce qu'elle est) et 4 % ne savaient pas ou ont refusé de répondre. De la même manière, seulement 46 % des sondés ont dit que les électrons étaient plus petits que les atomes (réponse correcte), 29 % pensant le contraire et 25 % ne se prononçant pas. Il se trouve aussi 20 % de personnes pour croire que le sexe de l'enfant est déterminé par les gènes de la mère, 23 % pour dire que les premiers humains ont cohabité avec les dinosaures, 26 % pour penser que les lasers sont faits d'ondes sonores, 20 % pour estimer qu'Homo sapiens ne s'est pas développé à partir d'espèces antérieures (à comparer avec les 46 % d'Américains qui partagent la même opinion) tandis que 17 % affirment que la Terre fait le tour du Soleil en un mois, au lieu d'un an.....

...Ils sont partis de l'hypothèse selon laquelle, lorsque les écoliers, collégiens, lycéens et étudiants suivent des cours de sciences, ce qu'on leur enseigne entre parfois en conflit avec ce qu'ils savent intuitivement du monde (ce que Shtulman et Valcarcel appellent les théories "naïves", au sens d'"empiriques") car, lorsqu'ils arrivent en classe ou en amphi, leur cerveau n'est pas une feuille vierge attendant d'être imprimée. Pour reprendre le cas du géocentrisme, celui-ci est "expérimenté" quotidiennement et est inscrit dans le langage puisqu'on dit chaque jour que le Soleil "se lève", qu'il décrit son orbe dans le ciel où il "se déplace", puis qu'il "se couche"....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

En 2011, Chatel a supprimé plus de postes que prévu dans l'éducation

En 2011, Chatel a supprimé plus de postes que prévu dans l'éducation | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Selon un rapport de la Cour des comptes, 16 811 postes ont été supprimés, au lieu des 16 000 prévus.

Le nombre de suppressions de postes en 2011 dans l’Education nationale a été de 16 811, soit davantage que les 16 000 prévus initialement, selon un récent rapport de la Cour des comptes sur l’exécution du budget 2011 de la mission «Enseignement scolaire».

La différence s’explique par un plus grand nombre de suppressions dans les collèges et lycées publics (6 296 au lieu des 5 000 prévus), alors que l’enseignement privé a perdu 217 postes de moins (1.416 contre 1 633) et que le primaire public en a perdu moins également (8 635 au lieu de 8 967).

Ce rapport riche d’informations révèle aussi que, pour les écoles primaires, ce qui était le principe de non remplacement d’un départ sur deux à la retraite (soit 50%) a été largement dépassé : avec 8 635 suppressions de postes pour 10 334 départs, le taux a été en fait de 84%.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Remplacement des enseignants : le rapport qui accuse

Remplacement des enseignants : le rapport qui accuse | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
En juin 2011, l'Inspection générale dressait ce bilan alarmant des heures de cours perdues faute de remplaçants. Du grain à moudre pour Peillon.

 

Parmi les 17 rapports d'inspection enterrés depuis 2009 que vient de publier le nouveau ministre de l'Éducation Vincent Peillon, le plus explosif concerne peut-être le remplacement des enseignants. Car les élèves sans professeur restent pour l'opinion la face la plus sensible du mauvais fonctionnement de l'Éducation nationale.

Rien d'étonnant dans le fait que la précédente administration a maintenu ce rapport au secret : sous l'avalanche de sigles et le jargon inimitable des inspecteurs de l'Inspection générale de l'administration de l'Éducation nationale et de la recherche (IGAENR) se cache un constat au lance-flamme. Il démontre à quel point, malgré les discours, les actions successives de Xavier Darcos et de son successeur Luc Chatel n'ont en rien amélioré la gestion du remplacement. Voire l'ont aggravée. On se souvient pourtant que Darcos avait promis la fin des aberrations grâce à la création d'une "agence du remplacement" : de cette agence, il n'est pas question une seule fois dans les quelque 91 pages de ce rapport.

Quelques chiffres : dans le premier degré, la Direction centrale de l'enseignement scolaire (DGESCO) comptabilisait en 2009-2010 "5 570 000 journées d'absence sur l'année 2009-2010", en hausse de 1,34 %. Dans le second degré, les absences s'élèvent à 12 millions d'heures, dont 2,6 non remplacées. Mais l'essentiel est ailleurs. C'est la première des aberrations révélées par l'Inspection : le système de mesure du phénomène est biaisé et semble avoir été conçu pour le minimiser. Ainsi, il ne comptabilise pas les absences pour cause de formation continue ou celles résultant des autorisations exceptionnelles d'absence (liées à un décès, un déménagement ou un rendez-vous médical...). Pas plus que celles, non négligeables, dues à l'organisation des examens.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Education: des écarts de 2000 euros par élève d'une académie à l'autre

Education: des écarts de 2000 euros par élève d'une académie à l'autre | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Selon un document interne au ministère, dont l'Express a eu connaissance, le coût d'un élève varie de près de 2000 euros d'une académie à l'autre.

Après la diffusion du pré-rapport de la Cour des Comptes sur les inégalités territoriales, ces données complètent la photographie, en l'atténuant pour partie.

 

Le coût d'un élève est-il le même si l'on se trouve en Martinique ou dans l'académie de Versailles? Non. Des disparités importantes existent d'une académie à l'autre, en fonction de la taille de l'académie, de ses caractéristiques socio-économiques, de la variation des effectifs, du profil des enseignants qui y exercent... Paris par exemple concentre 25% des classes préparatoires et l'âge moyen des enseignants y est de 42 ans quant il plafonne à 35 ans à Versailles. Ce type de caractéristiques gonflent ainsi l'enveloppe dont dispose cette académie à part. Les données publiées par l'Express, à partir d'un document interne au ministère et non publié, livrent une photographie de ces disparités territoriales.

La dépense par élève (1) est de 6361 euros en moyenne en 2010 pour l'ensemble du territoire. Elle oscille de 5916 euros pour l'académie de Versailles (10% des effectifs, 409 337 élèves) à 7894 euros par élève en Martinique. Pour Paris, ce coût s'élève à 7643 euros - et non 9300 euros comme l'indique la Cour des Comptes-. Dans l'académie de Créteil, une des plus difficiles de France, un élève coûte 6042 euros....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Des femmes en quête d‘éducation

Des femmes en quête d‘éducation | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

D’après les Nations-Unies, 115 millions d’enfants en âge de fréquenter l‘école primaire ne sont pas scolarisés à travers le monde. 54% d’entre eux sont des filles.

 

Afghanistan : une éducation à construire.

Sakeena Yacoobi est la fondatrice de l’Institut afghan pour l’Education : une organisation non gouvernementale qui mène plus de 150 projets éducatifs et sanitaires dans le pays....

 

Pakistan : le long chemin vers l‘égalité entre les sexes.

La Fondation des citoyens tente de changer la donne. Cette organisation non gouvernementale qui scolarise actuellement, 102.000 enfants dans le pays, milite pour la parité sur les bancs de l‘école.
Elle fait classe dans les zones urbaines les plus pauvres et veut donner la même chance à chaque enfant quelque soit son sexe, son origine et sa religion.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Éducation: l'OCDE préconise de lutter contre l’échec scolaire pour renforcer l’équité et la croissance

Éducation: l'OCDE préconise de lutter contre l’échec scolaire pour renforcer l’équité et la croissance | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Les pouvoirs publics devraient investir davantage dans les établissements et les élèves défavorisés afin de promouvoir l’égalité des chances, selon un nouveau rapport de l’OCDE.

 

D’après Équité et qualité dans l’éducation – Comment soutenir les élèves et les établissements défavorisés, apporter de l’aide à ceux qui en ont le plus besoin permettrait de réduire l’échec scolaire, de stimuler la croissance économique et contribuerait à bâtir une société plus juste.

Aujourd’hui, de nombreux élèves ne maîtrisent pas les compétences élémentaires, et un élève sur cinq en moyenne dans l’OCDE abandonne l’école avant d’avoir fini ses études secondaires. Le taux d’abandon va de 2 % en Corée à 58 % en Turquie pour les 25-34 ans. En Espagne, en Grèce, en Italie, en Islande, au Mexique et au Portugal, il est de 25 % ou plus. L’OCDE estime qu’en abandonnant l’école aussi tôt, ces jeunes n’ont pas le temps d’acquérir les compétences dont ils auront besoin dans le monde du travail actuel...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les systèmes d'éducation au Canada produisent de bons résultats, selon l'OCDE | Radio-Canada.ca

Les systèmes d'éducation au Canada produisent de bons résultats, selon l'OCDE | Radio-Canada.ca | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Un rapport de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) souligne que le Canada fait partie des pays les mieux instruits au monde.

 

Selon ce rapport annuel publié mardi, plus de la moitié des adultes au Canada détiennent un diplôme d'études collégiales ou un grade universitaire, ce qui représente la proportion la plus élevée parmi les pays de l'OCDE.

Au total, 27 % des Canadiens ont un titre universitaire, contre 23 % en moyenne dans l'OCDE. Et le Canada compte la proportion la plus élevée de diplômés d'études collégiales, soit 25 %.

Pour la présidente du Conseil des ministres de l'Éducation du Canada, Ramona Jennex, le Canada a de bonnes raisons d'être fier de sa réussite sur le plan éducatif . Mme Jennex, qui est la ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse, prévient cependant que la situation dans le monde est en train d'évoluer. Elle juge indispensable qu'un nombre toujours plus grand de citoyens profitent d'une éducation et d'une formation de niveau avancé.

Au cours des dernières années, les données du rapport Regards sur l'éducation ont montré les avantages d'un diplôme postsecondaire quand la conjoncture économique est délicate. On estime que le titulaire d'un diplôme collégial ou d'un grade universitaire peut réaliser des revenus plus importants durant toute la vie, mais également minimiser les problèmes de chômage.

Un nouvel indicateur de l'OCDE sur les retombées sociales de l'éducation fait par ailleurs une corrélation entre les études tertiaires et l'hygiène de vie. En effet, les individus titulaires d'un diplôme d'études collégiales ou universitaires sont nettement moins susceptibles de fumer que ceux n'ayant fait que des études secondaires partielles; et ils courent également moins de risques de souffrir d'obésité....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

OCDE : même avec les nouveaux rythmes scolaires, la France reste mauvaise élève - France Info

OCDE : même avec les nouveaux rythmes scolaires, la France reste mauvaise élève - France Info | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
D'après le rapport annuel de l'OCDE, la France doit encore faire des efforts en matière d'éducation. Ses enseignants sont mal payés, le rythme scolaire des enfants d'école primaire doit être amélioré, et les jeunes sans diplôme sont plus au chômage que dans les autres pays. L'organisation de coopération et de développement économique (OCDE), qui regroupe les pays les plus riches de la planète, vient de publier son rapport annuel sur l'éducation. L'OCDE met en garde la France sur plusieurs sujets : le salaire des enseignants, la semaine de classe sur quatre jours et demi et le problème de l'avenir des jeunes non diplômés. L'OCDE estime que les enseignants français du primaire et du secondaire sont moins payés que ceux des autres pays. Pour les débutants, comme pour les confirmés, le salaire horaire est en moyenne inférieur de 10 à 15 euros en France, par rapport aux autres nations de l'OCDE. En 2011 en moyenne, un enseignant français du primaire a gagné environ 25.000 euros par an contre 29.000 dans l'OCDE. Dans le premier cycle de l'enseignement secondaire, le salaire moyen français était de 27.000 euros contre 30.000 dans l'OCDE. Dans le deuxième cycle de l'enseignement secondaire, 27.000 euros contre 31.000 dans l'OCDE....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Salaire des enseignants : où se situent les Français par rapport à leurs collègues européens ?

Infographie. Vincent Peillon se dit prêt à rouvrir le chantier de la revalorisation des salaires des enseignants. Aujourd'hui, ceux-ci se situent plutôt dans la fourchette basse au niveau européen.

 

Alors que le ministre de l'éducation, Vincent Peillon, annonce l'embauche de 43 000 enseignants pour les années 2013 et 2014, et se déclare prêt à rouvrir le chantier des revalorisations salariales des professeurs, Le Monde.fr revient sur les salaires que touchent les enseignants dans le primaire et le secondaire dans différents pays européens, en regard du nombre d'heures annuelles travaillées.

Les trois graphiques ci-dessous (cliquez sue le lien) figurent la progression du salaire par pays du début à la fin de la carrière (en bleu) et le nombre d'heures de travail par an (en rose).

Toutes les données proviennent du rapport de l'OCDE, "Regards sur l'éducation 2012", qui reprend les données disponibles en 2010.

Pour les pays qui ont une devise autre que l'euro, nous avons pris le taux de change moyen entre l'euro et la devise nationale en janvier 2010.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les données mondiales sur l'éducation en 2012

Les données mondiales sur l'éducation en 2012 | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Selon le rapport de L'UNESCO 2012 regroupant les données mondiales sur l'éducation on a noté moins de redoublements mais un taux d'abandons scolaires qui reste important. Il est urgent de s'attaquer au nombre élevé d'enfants qui redoublent et qui quittent l'école avant d'avoir achevé leurs études primaires ou un premier cycle de l'enseignement secondaire, révèle la dernière édition du Recueil de données mondiales sur l'éducation. De nouvelles données de l'Institut de statistique de l'UNESCO (ISU) montrent qu'environ 32,2 millions d'élèves du primaire ont redoublé en 2010, et que 31,2 millions d'élèves ont quitté l'école et n'y retourneront peut-être jamais.

 

Intitulé Opportunities Lost: The Impact of Grade Repetition and Early School Leaving, le Recueil présente un large éventail de données et d'indicateurs de l'ISU permettant de mieux identifier les millions d'enfants qui passent entre les mailles du filet des systèmes éducatifs et qui quittent l'école, souvent sans même savoir lire ou écrire. Le rapport est assorti d'un outil interactif qui permet aux utilisateurs de visualiser en ligne les taux de redoublement et d'abandon dans la région et le pays de leur choix.

Trois régions ont des taux d'abandon dans le primaire particulièrement élevés:

- L'Afrique subsaharienne où 42% des élèves quittent l'école précocement, un élève sur six quittant l'école avant la deuxième année de scolarisation ;

- L'Asie du Sud et de l'Ouest, où 33 élèves qui commencent l'école primaire sur 100, abandonnent avant d'avoir atteint la dernière année d'études primaires ;

- L'Amérique latine et les Caraïbes, où 17 % des élèves quittent l'école avant d'avoir achevé leurs études primaires (pour de plus amples détails, voir les résumés par régions).

Pour plus d'information voir http://www.uis.unesco.org/education/pag ... anguage=FR

...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Education : la France est-elle une bonne élève ?

Education : la France est-elle une bonne élève ? | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Dépenses moindres en maternelle et en primaire, réussite dans la moyenne et scolarisation en berne : tous les chiffres du rapport de l'OCDE ont été dévoilés, mardi 11 septembre.

De nombreux graphiques à découvrir à partir de ce lien.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L’éducation serait-elle un gage de longévité ? | :: Novopress.info

L’éducation serait-elle un gage de longévité ? | :: Novopress.info | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
10/07/2012 — 19h30 STOCKHOLM (NOVOpress) — Le principe hugolien qui voulait qu’il suffise de construire une école pour fermer une prison a vécu ; mais il fonctionnerait avec les hôpitaux si l’on en croit Anton Carl Jonas Lager et Jenny Torssander de l’institut national suédois pour la santé publique. L’on avait jusqu’alors pressenti qu’il devait y avoir un lien entre morbidité, taux de mortalité et éducation et milieu social, sans toutefois pouvoir réaliser une étude approfondie sur le sujet : il aurait fallu observer les populations concernés sur des périodes excessivement longues. Comment alors pouvoir étudier des groupes suffisamment représentatifs ?...

 

La Suède a procédé à une réforme scolaire à la fin des années 40, faisant passer la scolarité obligatoire de 8 à 9 ans, en vue d’augmenter significativement le nombre d’étudiants se lançant dans les études après le bac. Le passage d’un système à l’autre ne s’est pas fait brutalement mais progressivement, sur une période de 19 ans. Chaque année, la réforme a été introduite dans un nouvel ensemble de villes et d’agglomérations, tiré au hasard sur tout le pays. Les chercheurs ont donc ainsi disposé de deux groupes d’étude dont la seule différence a été de faire 8 ou 9 ans de scolarité, et les survivants des 1.247.000 enfants concernés par cette réforme ont actuellement de 47 à 69 ans...

 

Dans un premier temps les chercheurs ont comparé les taux de mortalité des deux groupes totalisant 92 000 décédés. Puis, en prenant comme référence les personnes qui avaient dépassé les 40 ans, il devint évident que le taux de mortalité chez les élèves ayant bénéficié de 9 ans d’école était significativement inférieur à celui de ceux qui y avaient été moins longtemps. Les causes de mortalité soulignaient encore plus la différence entre les deux groupes : moins de cancers – tout particulièrement du poumon –, moins d’infarctus du myocarde dans le groupe ayant bénéficié d’une scolarité plus longue. Le simple risque de mourir semblait inversement proportionnel au nombre d’années d’études...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Rapport du Sénat sur l'enseignement

Rapport du Sénat sur l'enseignement | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Le Sénat a édité un rapport intéressant sur l'enseignement le 19 juin 2012, qui m'intéresse à plus d'un titre.

En effet, en tant que secrétaire académique du privé, je me retrouve avec un nombre considérable d'enseignants qui subissent un harcèlement féroce de la part de directeurs d'établissements privés ( primaire et secondaire). Il est évident que les 150 "déclarations" de harcèlement en France dans le Public sont nettement en dessous de la réalité.

Les raisons énoncées sont valables pour le public, mais pour l'enseignement catholique, il faut ajouter l'incompétence. En effet, les chefs d'établissements catholiques n'ont pas de formation réelle sur la gestion des ressources humaines, pas de formation pédagogique, et agissent comme ils l'entendent sans aucune autorité au dessus d'eux pour les calmer, alors que tel n'est pas le cas dans l'enseignement public.

De plus, les chefs d'établissements catholiques continuent de violer la Loi et imposent leurs choix parmi les enseignants qu'ils recrutent. Quand par hasard, un enseignant n'est pas choisi ou qu'il prend la place d'un ami du directeur, les chances pour qu'il subisse un harcèlement sont grandes....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Journée mondiale contre le travail des enfants : 123 000 enfants marocains concernés | Humanite

Journée mondiale contre le travail des enfants : 123 000 enfants marocains concernés | Humanite | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Ce mardi se tient la journée mondiale contre le travail des enfants. Un rapport marocain paru la veille fait état du problème au sein du pays. D’autres associations font également le point sur la situation mondiale.

A l’occasion de la journée mondiale contre le travail des enfants qui a lieu ce mardi 12 juin, un rapport concernant la situation des enfants au Maroc tire la sonnette d’alarme.
Selon le Haut Commissariat au Plan (HCP) marocain dans une enquête parue lundi, 123 000 enfants âgés de 7 à 15 ans travaillaient en 2011. Ils représentent 2,5% de l’ensemble des enfants marocains appartenant à cette tranche d’âge.
Si le rapport insiste sur la nécessité pour le gouvernement de continuer à lutter contre cette atteinte aux droits des enfants, il précise que « le phénomène est en forte régression depuis 1999, année où il touchait 9,7% de l’ensemble des enfants de 7 à moins de 15 ans, soit 517.000 enfants. »..

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Emploi : le chemin de croix des jeunes diplômés

Emploi : le chemin de croix des jeunes diplômés | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
L'insertion professionnelle relève toujours du parcours du combattant. C'est l'une des conclusions d'une enquête menée par l'AFIJ, portail emploi des jeunes. Questions à son directeur délégué, Christian Darantiere.

Extraits:

Le questionnaire a été envoyé à plus de 8 500 jeunes diplômés à l’automne 2011, dont un peu plus d’un millier ont répondu. Premier enseignement : près d’un tiers d’entre eux n’a occupé aucun emploi dans les six mois suivant l’obtention du diplôme. Parmi les autres, seuls 43% sont toujours en emploi aujourd’hui, dont 25% en emploi durable - CDI ou CDD de plus de six mois - et 18% dans des CDD de moins de six mois. Enfin, 61% occupent un «emploi d'attente» en attendant de trouver mieux....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Vincent Peillon publie 17 études passées sous silence par son prédécesseur

Vincent Peillon publie 17 études passées sous silence par son prédécesseur | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
L'un de ces rapports dresse un bilan mitigé de la mise en œuvre du programme Clair d'éducation prioritaire.

 

Vincent Peillon l'a promis. Vendredi 25 mai, le ministre de l'éducation nationale devait publier des rapports dits "cachés" sous l'ère Chatel. Au total, ce seront "une petite dizaine" d'études qui pourraient être rendues publiques dans les prochains jours, avait-il précisé le 21 mai sur La Chaîne parlementaire. Au nom d'une "République exemplaire" et "transparente", il s'est engagé à ce que "tous les citoyens [aient accès] à la connaissance collective" des statistiques concernant le système éducatif.

Les sujets évalués sont variés : école maternelle, carte scolaire, internats d'excellence, remplacement des enseignants... Celui que nous nous sommes procuré concerne "la mise en œuvre du programme Clair" (Collèges et lycées pour l'ambition, l'innovation et la réussite) (ici en PDF), un dispositif emblématique - et polémique - du précédent locataire de la Rue de Grenelle, fondé sur l'idée d'autonomie: liberté d'innover pour les enseignants, liberté de choisir ses équipes pour le chef d'établissement....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Education : comment l'Etat favorise les plus privilégiés

Education : comment l'Etat favorise les plus privilégiés | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Exclusif.Un document de la Cour des comptes sur les inégalités à l'école montre que l'éducation nationale dépense 47 % de plus pour un lycéen parisien que pour un élève de Créteil...

 

L'éducation n'est plus nationale. Un rapport d'observations provisoires de la Cour des comptes que Le Monde s'est procuré montre pour la première fois l'injustice de la répartition des moyens d'enseignement sur le territoire. Quelque 93 pages d'un travail inédit dévoilent ligne après ligne comment l'Etat donne plus à ceux qui ont déjà plus et moins à ceux qui cumulent tous les risques de réussir moins bien. Un favoritisme qui s'est aggravé ces dernières années.

L'académie de Créteil, qui était en 2006 dans la moyenne nationale pour la dépense par élève dans le primaire, est tombée au 22e rang sur 26. Et c'est la même injustice dans les lycées et collèges. Pour la rentrée 2011, Créteil, qui gagnait 3 836 élèves dans le second degré, a perdu 426 postes, quand l'académie de Paris, qui gagnait, elle, 1 000 élèves, a obtenu 20 emplois de plus....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les élèves noirs plus punis que les autres aux Etats-Unis - LeMonde.fr

Les élèves noirs plus punis que les autres aux Etats-Unis - LeMonde.fr | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Le Monde.fr - Les élèves latinos et afro-américains ont trois fois et demi plus de chances que les autres d'être renvoyés de l'école, selon le ministère de l'éducation américain.

 

Les Afro-Américains, surtout les garçons, sont largement plus punis à l'école que le reste de leurs camarades. Rien de nouveau dans les conclusions de cette étude du ministère de l'éducation américain rendue publique mardi 6 mars : les chercheurs et les médias ont régulièrement publié des travaux similaires. Mais en pleine campagne électorale – une campagne qui voit le premier président noir des Etats-Unis concourir à sa ré-élection, alors que ce même président dresse le bilan social de son mandat –, l'étude a pris une ampleur dont la presse américaine s'est largement fait l'écho.

Dans le détail, de la maternelle au lycée, les élèves latinos et afro-américains représentent près des trois quarts des arrestations ou des situations traitées par la police et liées à l'école, relève l'agence Associated Press, relayée par le Washington Post. Le rapport montre également que les élèves noirs ont trois fois et demi plus de chances que les élèves blancs d'être exclus définitivement ou temporairement. Au total, "un garçon noir sur cinq et plus d'une fille sur dix a été renvoyé de l'école", note le New York Times....

more...
No comment yet.