L'enseignement da...
Follow
Find tag "précarité"
20.5K views | +0 today
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Inrocks - Aide alimentaire, difficultés de logement... enquête sur la précarité étudiante

Les Inrocks - Aide alimentaire, difficultés de logement... enquête sur la précarité étudiante | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
En 2011, 60 % des étudiants estimaient que leurs ressources ne leur permettaient pas de vivre dans de bonnes conditions. Reportage à Nantes dans la première banque alimentaire créée au profit des étudiants les plus modestes.

 

Chaque jeudi soir, ils sont au rendez-vous. Un sac de courses à la main, des dizaines d’étudiants font la queue derrière la cité universitaire Launay-Violette, à Nantes. L’objet de leur venue ? Une distribution alimentaire au profit des plus modestes, organisée à l’initiative de l’Association pour la solidarité étudiante en France (Asef). Moyennant un euro symbolique, chacun remplit son cabas de fruits, légumes, laitages, conserves, plats surgelés, viande… Des denrées fournies par la Banque alimentaire de Loire-Atlantique.


“Au début, on n’accueillait qu’une cinquantaine d’étudiants. Depuis deux ans, ils sont entre 200 et 250 selon les semaines“, estime Cécile Hellegouarch, vice-présidente de l’Asef, qui a fêté ses dix ans en 2012. Certains arrivent par le bouche à oreille, d’autres sont orientés par les assistantes sociales du Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (Crous). C’est le cas de Shérérazade, vingt ans, qui, en cette veille des vacances d’hiver, y fait ses courses pour la deuxième fois : “Mes parents ne peuvent pas trop subvenir à mes besoins, ils ne roulent pas sur l’or“, se justifie la jeune femme, en deuxième année de langues étrangères appliquées.

Un moyen pour elle comme pour tous les bénéficiaires d’alléger leur budget nourriture, de manger équilibré et de repartir avec des produits habituellement sacrifiés. “Surtout la viande, le poisson et les desserts“, précisent Cristina, Maria et Laura, originaires d’Espagne, venues accompagnées de Moira et Maria, d’Italie. “En Espagne et en Italie, ce genre d’initiatives existe mais pas pour les étudiants. C’est dommage car la situation est encore pire qu’ici“, déplorent les cinq étudiantes en échange Erasmus.


Sur le modèle nantais, première banque alimentaire étudiante créée en France, d’autres antennes ont vu le jour : Saint-Nazaire, Strasbourg, Pau et même Bruxelles. Lutter contre la précarité des jeunes, c’est l’un des chantiers prioritaires du Secours populaire (SP) pour les deux ans à venir. L’association tire le même constat : les étudiants sont de plus en plus nombreux à faire appel à ses services, tant pour une aide alimentaire, un soutien, une écoute, que pour l’accès à la culture et aux loisirs. A ce jour, sur les 8 500 personnes accueillies régulièrement par la Fédération de Loire-Atlantique du SP, 1 363 sont des étudiants, soit environ 16 %.

“Jusqu’en 2011-2012, cette proportion était de l’ordre de 10 %”, signale Nathalie Boyer, la directrice départementale. Là où l’on constate de façon la plus flagrante que la part des étudiants augmente parmi nos bénéficiaires, poursuit-elle, c’est au niveau de l’aide vestimentaire.”...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

A la fac, la précarité passe au niveau supérieur

A la fac, la précarité passe  au niveau supérieur | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
L’université, synonyme d’échec pour beaucoup, sera une priorité pour le ministère.

 

Comment faire mieux réussir les étudiants en licence et rendre l’université plus attractive ? Les deux questions, qui sont liées, seront au cœur des priorités de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, qui fait sa conférence de presse de rentrée aujourd’hui. Après la rhétorique des grands projets et autres dispositifs d’excellence en vogue sous Sarkozy, la ministre veut s’attaquer «au fond», et d’abord améliorer la condition étudiante.

En France, à peine la moitié des bacheliers (52%) qui s’inscrivent à la fac passent en deuxième année. Parmi les recalés, la plupart redoublent ou se réorientent. Mais beaucoup, qui s’étaient inscrits par défaut - l’université étant ouverte à tous -, décrochent et cherchent du travail. A titre de comparaison, 8 étudiants sur 10 passent en seconde année en institut universitaire de technologie (IUT).

Précarité. Le problème de l’échec en licence - de loin le plus important parmi les filières du supérieur, si l’on exclut la médecine (15% de passage seulement) - n’est pas une découverte. Valérie Pécresse, la première ministre de l’Enseignement supérieur de l’ère Sarkozy, avait lancé un plan baptisé Réussite en licence, qui devait notamment permettre aux universités de mieux encadrer leurs étudiants grâce à des tuteurs et à un suivi plus personnalisé, et de leur proposer des passerelles en cas de mauvaise orientation. Mais, selon Geneviève Fioraso, les 700 millions d’euros dépensés n’ont «strictement servi à rien». Les universités, en difficulté financière, auraient souvent utilisé une partie de ces fonds à d’autres fins.

Pour les organisations étudiantes, le problème essentiel est la précarité : les étudiants s’appauvrissant sous le coup de la crise, ils doivent de plus en plus travailler, et ce souvent au détriment de leurs études...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

«50 % des profs contractuels en lettres et histoire n'ont pas de poste»

A l'heure de la rentrée, les enseignants précaires sont encore nombreux à attendre leur affectation. «Libération» est allé à leur rencontre.

Ils sont près de 120 000 précaires à travailler pour l'Education nationale, en CDD ou en CDI, mais sans disposer du statut protecteur de fonctionnaire. Parmi eux, environ 23 000 enseignants et conseillers principaux d'éducation (CPE). A la veille de la rentrée des classes, ils sont encore nombreux à ne pas avoir signé de contrat.

«C'est l'héritage du précédent ministre de l'Education, Luc Chatel, note Matthieu Brabant, de la CGT Education. Avec les suppressions de postes [80 000 lors du dernier quinquennat, ndlr], la situation s'est encore tendue pour les contractuels.» Dans son académie de Créteil, Matthieu Brabant estime que près de 500 professeurs supplémentaires par rapport à 2011 n'ont pas signé de contrat au 1er septembre. Pour eux, c'est donc l'incertitude, jusqu'à un éventuel coup de fil, pour une mission de quelques semaines ou quelques mois....

 

Reportage vidéo de 5'55''.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Education : Vincent Peillon veut en finir avec les chefs d'établissement "patrons" - LeMonde.fr

Education : Vincent Peillon veut en finir avec les chefs d'établissement "patrons" - LeMonde.fr | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Le Monde.fr - Vincent Peillon, responsable éducation et jeunesse dans l'équipe de François Hollande, dévoile un plan de résorption de la précarité dans l'éducation nationale dans un chat sur LeMonde.fr...
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Education nationale : contractuel attend titularisation - LeMonde.fr

Education nationale : contractuel attend titularisation - LeMonde.fr | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Le Monde.fr - Un projet de loi adopté par le Parlement jeudi vise la titularisation des précaires dans la fonction publique. Dans l'éducation nationale, ils auraient augmenté de 25 % depuis 2007.

 

"Il y a eux et il y a nous" : depuis quelques années, Virginie (son prénom a été changé) évite de faire part de son statut à ses collègues dans la salle des professeurs. Elle fait partie des quelque 24 000 enseignants non titulaires de l'éducation nationale, soit près de 5,8 % des enseignants, selon les chiffres des syndicats pour l'année 2010-2011. Plus des trois quarts d'entre eux sont en CDD. Depuis 2007, la situation n'a fait qu'"empirer" : la part de non-titulaires dans l'éducation nationale, essentiellement dans les collèges et lycées, a en effet augmenté de 25 %, selon les syndicats. Les agents de ce ministère seraient ainsi les premiers concernés, en nombre, par le projet de loi définitivement adopté par le Parlement jeudi 1er mars sur la tituralisation des précaires dans la fonction publique...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Instruction publique et Education nationale : sur la place du Marché

Depuis une trentaine d'années, l'essor fracassant des techniques informatiques, le pouvoir de l'image, les médiations culturelles en tout genre ont remodelés les moules du savoir et accru potentiellement les moyens d'éducation. A la condition que ces nouveaux moyens soient eux-mêmes soumis à une conscience éclairée et non agis par les lois acéphales d'un marché mesuré par l'audimat du seul profit, ils pourraient être, plus et mieux qu'ils ne le sont, des auxiliaires précieux de l'instruction publique et de l'éducation nationale ( et universelle ). Le but ici n'est pas de disserter sur ces grandes idées, qui ont constitué l'un des " grands récits " de notre modernité, ni de débattre des bienfaits ou des méfaits des techniques modernes de la communication. La bibliographie sur ces thèmes est plus qu'abondante…

Il s'agit d'un simple rappel pour une mise en situation de la rupture voulue qui se dessine et s'annonce, insidieusement enveloppée dans la rhétorique du mensonge ou d'une pétulante incompétence, en tout cas, qui s'affirme comme volonté de gommer une philosophie éducative qui a fait ses preuves et à laquelle tous les humanistes sont viscéralement attachés, pour la remplacer par une dynamique managériale dans la logique du marché.

Monsieur le Président de la République Française, l'Ecole, le Collège, le Lycée, l'Université ne sont pas de simples entreprises, ils ne l'ont jamais été. Ils sont le cœur et le poumon du cerveau de la Nation : ils donnent le sang du présent et le souffle de l'avenir, le sens de la vie collective et le sens de l'humaine condition, chère à Montaigne....

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le grand malaise des précaires de l'éducation - LeMonde.fr

Le grand malaise des précaires de l'éducation - LeMonde.fr | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Le Monde.fr - Un "Livre noir" réunit des témoignages de ces contractuels dont l'administration ne parvient pas à se passer.

 

D'ordinaire, ils se font plutôt discrets, les "précaires" de l'éducation nationale. Avec le chômage comme épée de Damoclès, "le moindre faux pas, et c'est la porte", disent-ils. Mais comme si la coupe était pleine, ils ont décidé de témoigner à travers le "Livre noir des non-titulaires de l'éducation nationale" . Quarante pages qui lèvent le voile sur des situations kafkaïennes.

A l'origine, une poignée d'enseignants contractuels qui se sont rencontrés sur le forum Internet "Profs précaires". A l'approche de l'examen par le Parlement, en décembre, du projet de loi sur la résorption de l'emploi précaire dans la fonction publique, ils ont rassemblé une centaine de témoignages et les ont envoyés aux parlementaires, ainsi qu'au ministre de l'éducation nationale, Luc Chatel. "L'objectif est d'être visible, dit l'un d'eux. Nos problèmes pris isolément peuvent sembler anodins, mais, rassemblés, ils donnent une vue d'ensemble sur quelque chose de grave." Trois députés ont assuré qu'ils se feraient l'écho de ces revendications. M. Chatel ne leur a pas répondu...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les professeurs universitaires veulent sensibiliser les autorités sur la précarité de leur situation

Les professeurs universitaires veulent sensibiliser les autorités sur la précarité de leur situation | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

« Grève de la dignité pour réhabiliter le professeur universitaire et rompre avec des décennies de marginalisation », tel est l’appel lancé, haut et fort, par l’Union des professeurs universitaires et chercheurs tunisiens, à une grève ouverte à compter du lundi 5 novembre 2012.Lors d’une conférence de presse, tenue le 29 octobre, le coordinateur général de l’union, Najemeddine Jouida, a qualifié la situation du professeur universitaire de « catastrophique », allant même jusqu’à accuser le ministère de tutelle d’indifférence vis-à-vis des revendications du corps enseignant.

...
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les précaires condamnent l'Education Nationale

Les précaires condamnent l'Education Nationale | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Jeudi 6 septembre 2012 le tribunal des Prud’hommes de Rennes a condamné le lycée Pierre Mendes France, responsable de l’emploi des « Emplois Vie Scolaire » en Ille et Vilaine, et le collège des Hautes Ourmes à plus de 140 000 euros d’indemnités. Ces sommes seront à verser aux 23 « Emplois Vie Scolaire » qui depuis un an avaient entamé cette procédure pour faire respecter leurs droits à formation et à l’emploi.

Les indemnités varient selon les dossiers entre 2 700 et 17 000 euros.

Toutes les décisions prises en France par les prud’hommes depuis 2 ans sur ce sujet vont dans le même sens : les juges condamnent l’Éducation Nationale parce qu’elle ne respecte pas ses propres engagements. Recrutés sans formation pour assister des enfants handicapés ou effectuer des tâches administratives pendant un maximum de 3 ans, les EVS travaillent 24h payées 640 euros. En contrepartie, l’employeur est tenu de fournir à l’employé une formation, qui l’aide en fin de contrat à trouver un emploi qualifié. C’est parce que l’Éducation Nationale refuse de fournir ces formations qualifiantes à ses propres employés qu’elle est condamnée dans tous les procès qui lui sont intentés en France ...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

PRÉCARITÉ – Les écoliers anglais ont faim

PRÉCARITÉ – Les écoliers anglais ont faim | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Un groupe de professeurs et de médecins appelle l'éducation nationale britannique à distribuer des petits déjeuners aux enfants défavorisés. Ils réagissent à une étude publiée par The Guardian qui révèle que près de la moitié des professeurs anglais interrogés ont déjà apporté de la nourriture pour les enfants qui arrivent en classe l'estomac vide.

591 professeurs exerçant dans toute la Grande-Bretagne ont répondu à une enquête en ligne du Teacher Network (réseau de l'éducation nationale) du quotidien anglais de référence. Les chiffres sont préoccupants. 83 % d'entre eux estiment qu'ils ont déjà accueilli des enfants ayant faim. Plus de la moitié des enseignants estiment que le nombre d'enfants concernés augmente depuis un ou deux ans : les parents, qui souffrent de la récession, ont perdu leur emploi et ont vu leurs aides sociales diminuer. Près de 80 % des professeurs se sont déclarés favorables à la distribution gratuite de petits déjeuners pour les familles en difficulté.

Le Royal College of GP (l'équivalent anglais du Conseil national de l'ordre des médecins), et la Royal College of Pediatrics and Child Healh (l'association des pédiatres) demandent au gouvernement de réfléchir à la possibilité d'assurer un petit déjeuner au 1,3 million d'enfants qui reçoivent chaque jour un déjeuner gratuit. Le principe des repas gratuits pour les enfants défavorisés existe depuis 1945 en Grande-Bretagne mais les professeurs estiment que les critères sont trop stricts et que beaucoup d'enfants de familles qui n'y ont pas droit ne mangent pas suffisemment...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Précaires de l’Education nationale : le Snes-FSU demande un plan de titularisation - VousNousIls

Précaires de l’Education nationale : le Snes-FSU demande un plan de titularisation - VousNousIls | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Dans une lettre ouverte, le Snes-FSU a interpellé les candidats à l'élection présidentielle sur la situation des précaires de l'Education nationale et a réclamé un grand plan de titularisation.
more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent DUBOIS from Doctorat et doctorants, PhD and PhDs students
Scoop.it!

Trois doctorants de l'université de Poitiers menacés d'expulsion - Collectif PAPERA

[Brève] Trois doctorants de l’université de Poitiers ont reçu de la préfecture ces tout derniers jours une obligation de quitter le territoire français...


Via Collectif PAPERA
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

"pecres.hautetfort.com", le blog des précaires de l’enseignement supérieur et de la recherche

Le collectif P.E.C.R.E.S. (Pour l’Étude des Conditions de travail dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche) propose aux personnes travaillant (ou ayant récemment travaillé) dans l’enseignement supérieur et la recherche dans un statut précaire de s’exprimer directement sur ce qu’être (ou avoir été récemment) précaire dans l’ESR veut dire en lançant un blog destiné à recueillir les récits, témoignages et analyses de la précarité, telle qu’elle est vécue au quotidien. L’objectif d’un tel blog est d’offrir un espace d’expression pour les personnes que la précarisation de l’ESR, exponentielle ces dernières années, touche en premier et le plus frontalement ; lieu d’expression pour soi, un tel espace permettra de concentrer des récits précis, et subjectifs, susceptibles de faire ressortir les traits communs en même temps que la diversité des situations de précarité...

 

Lien vers ce blog: http://pecres.hautetfort.com

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les profs du primaire ne veulent pas de contractuels

Les profs du primaire ne veulent pas de contractuels | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
A Paris, le rectorat veut recourir à des contrats précaires pour palier les absences. Un recul historique, pour les syndicats.

 

«Vous êtes étudiant ? Vous avez une licence ou vous préparez un master ? L'académie de Paris recrute des enseignants contractuels, des vacataires et des assistants de langues pour effectuer des vacations.» Devenues monnaie courante dans le secondaire, les petites annonces «cherche prof» sont en passe de concerner aussi le premier degré. Au grand mécontentement des syndicats de professeurs des écoles, qui organisaient ce mercredi un rassemblement commun (SNUipp-FSU, SNUDI-FO, SE-UNSA, SUD Education) sous les fenêtres du ministère de l'Education à Paris pour s'opposer à ce qu'ils estiment être un «énorme retour en arrière»...

 

Mais entre la réduction des postes, y compris ceux des remplaçants (33 de moins à Paris cette année) et celle de la liste complémentaire du fait de a réforme de la masterisation, le contingent se tarit. Et c'est toute la chaîne qui se grippe. D'où le recours aux contractuels, c'est-à-dire en contrats à durée déterminée, pour boucher les trous qui s'annoncent.Ainsi, fin octobre, 180 étudiants de master 2 n'ayant pas été admis au concours ont reçu un courrier du rectorat leur proposant d'assurer des cours à temps complet «pour une période qui pourrait aller de quelques semaines à quelques mois». 80 ont répondu positivement, précise le rectorat, qui dédramatise en parlant de «petits ajustements» «pour pourvoir à d'éventuels besoins qui pour le moment ne se font pas sentir». Les 600 remplaçants titulaires en poste dans l'académie suffisent, assure-t-on...

more...
No comment yet.