L'enseignement da...
Follow
Find tag "art"
17.8K views | +3 today
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Activités périscolaires : à Romainville, l'histoire de l'art essuie les plâtres

Activités périscolaires : à Romainville, l'histoire de l'art essuie les plâtres | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
«Libération» suit chaque semaine la mise en place de la réforme des rythmes scolaires et ses conséquences. Aujourd'hui, premier jour d'initiation artistique avec des CP-CE1 dans une école de Seine-Saint-Denis.

 

Deux jours après la rentrée, Libération a suivi jeudi le premier atelier d’histoire de l’art, dans l’école Charcot de Romainville (Seine-Saint-Denis), avec une dizaine d’enfants de CP et de CE1.

Romainville fait partie des 20% des villes qui ont accepté d'adopter la réforme de Vincent Peillon dès cette rentrée. Le retour à la semaine de 4,5 jours en primaire, supprimée en 2008 par la droite, doit permettre d’alléger les journées de classe et vise à lutter contre les inégalités sociales, en donnant à tous les enfants l’accès à des activités péri-éducatives (artistiques, culturelles, sportives...).

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'art cherche sa place à l'école

L'art cherche sa place à l'école | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Le gouvernement prépare un plan pour renforcer  des programmes qui reposent encore sur la bonne volonté des enseignants.

 

C'était une (petite) promesse de campagne de François Hollande, nichée dans le point n° 19 du projet socialiste pour 2012. En bons soldats, Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, et Vincent Peillon, ministre de l'Éducation nationale, se sont donc attelés à la tâche: au Conseil des ministres de mercredi, ils présenteront un plan pour le développement de l'enseignement de l'histoire des arts à l'école. L'idée n'est pas d'annoncer une grande révolution, pour laquelle l'argent manquerait, même si 7 millions d'euros devraient être débloqués sur plusieurs années. Mais le gouvernement veut «instaurer un parcours artistique» tout au long de la vie scolaire, intégrant apprentissage de l'histoire des arts, rencontre avec des artistes, visite de musées, diffusion des bonnes pratiques locales et formation des enseignants à la création artistique. Avec un focus sur les zones rurales ou les zones d'éducation prioritaires (ZEP): les premières parce qu'elles sont éloignées des grands théâtres ou musées ; les secondes parce qu'elles ont d'autres priorités que l'apprentissage de la flûte à bec. «Nous ne recherchons pas seulement à provoquer chez les élèves le choc esthétique cher à André Malraux, mais aussi à pousser le principe d'égalité face à l'art et à la culture», explique-t-on au ministère de la Culture.

...

Actuellement, l'histoire des arts est l'objet d'un enseignement obligatoire, de l'école primaire au lycée, tandis que le brevet des collèges lui réserve une épreuve orale. Au collège, l'histoire des arts représente désormais un quart du programme d'histoire et la moitié des programmes d'éducation musicale et d'arts plastiques, même si aucun programme spécifique n'a été défini par le ministère. Les arts visuels, les arts plastiques et la musique sont au programme des écoliers - avec des professeurs spécialisés pour les petits Parisiens - et des collégiens. Au lycée, les «enseignements artistiques» (arts plastiques, arts appliqués, musique, mais aussi le cinéma et l'audiovisuel, la danse, le théâtre) sont facultatifs. Ils font l'objet, en classe de seconde, d'un enseignement dit «d'exploration» (1 h 30 hebdomadaire), à choisir parmi une dizaine d'autres thèmes. À l'issue de la seconde, au moment des choix, ces enseignements artistiques ne sont ensuite dispensés que dans la filière littéraire...

 

+ l'enseignement de l'histoire des arts en Allemagne, en Grande-Bretagne et en Italie à partir de ce lien.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

"Lycée électrique", quand l'enseignement professionnel tente de sortir de l'ombre - LeMonde.fr

"Lycée électrique", quand l'enseignement professionnel tente de sortir de l'ombre - LeMonde.fr | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Le Monde.fr - A Goussainville (Val d'Oise), dans un lycée étiqueté "classes dangereuse", des élèves électrotechniciens et un plasticien, Yann Kersalé, ont transformé une cour de béton brut en une œuvre d'art lumineuse.
more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent DUBOIS from ARTPOL
Scoop.it!

Favoriser la formation

Favoriser la formation | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

De la formation, des arts et du changement social... (illustration collage Joconde: Bruno RIGOLT)


Via Vangauguin
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Cinq idées pour un nouvel enseignement de l'art

Cinq idées pour un nouvel enseignement de l'art | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Aurélie Filippetti et Vincent Peillon présentent mercredi un plan en faveur de l'enseignement artistique, de la maternelle au bac. Cinq personnalités livrent leurs idées au Figaro.

1. Jean-François Zygel, pianiste et compositeur: «Que les politiques donnent l'exemple»...

2. Yves Aupetitallot, directeur du Magasin, à Grenoble: «Ne pas scolariser les visites de musée»...

3. Pierre Rosenberg, académicien, président du Louvre de 1994 à 2001: «Créer un Capes d'histoire de l'art»....

4. François de Mazières, député maire de Versailles: «Laisser l'art envahir la ville»...

5. Didier Lockwood, violoniste: «S'appuyer sur les artistes»...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Inrocks - La lutte des étudiants de l'Ecole d'art d'Avignon se poursuit devant les tribunaux

Les Inrocks - La lutte des étudiants de l'Ecole d'art d'Avignon se poursuit devant les tribunaux | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
En lutte depuis fin mai, les étudiants de l'Ecole Supérieure d'Art d'Avignon sont convoqués au tribunal aujourd'hui. En cause : le nom de domaine de leur blog, géré par le syndicat Sud Etudiant.

 

Depuis fin mai, un mouvement de contestation sévit au sein de l’Ecole supérieure d’art d’Avignon (Esaa) : les étudiants dénoncent les dysfonctionnements de l’école et les méthodes de gestion du directeur, Jean-Marc Ferrari. Ce dernier contre-attaque aujourd’hui en portant plainte contre le syndicat Sud Etudiant, convoqué aujourd’hui au tribunal d’Avignon. L’audience a finalement été reportée au 29 août. Le directeur de l’Esaa reproche aux étudiants d’utiliser le nom de domaine www.esa-avignon.fr pour leur blog d’information. En choisissant cette adresse, très proche de celle de l’Ecole d’Art - www.esa-avignon.org -, le collectif d’étudiants aurait ”tenté de créer une confusion dans l’esprit des internautes”.

“Il nous semble pourtant évident que les internautes sont capables de voir la différence entre un blog syndical et le site officiel d’une école, rétorque le syndicat dans un communiqué. Le choix du nom de domaine a simplement été fait selon des critères de techniques de référencement visant à augmenter la visibilité du site.

 

Pour les étudiants du collectif, cette plainte témoigne surtout de ”la volonté de la direction de l’école de vouloir étouffer [leur] colère par des procédures juridiques plus que douteuses.”

“Nous avons reçu la convocation samedi, explique Laurent Santi, du syndicat Sud Etudiant, contacté par les Inrocks. Clairement, ils [Jean-Marc Ferrari et son avocat, ndlr] espéraient qu’on ne soit pas là, pour pouvoir nous juger en notre absence, sans qu’on puisse se défendre. On s’attendait à un petit coup mesquin dans ce genre.”

Entre les plaintes pour harcèlement déposées par quatre étudiants en juin, une première contre-attaque de Jean-Marc Ferrari en forme de plainte pour diffamation – à la suite d’une tribune publiée par le collectif, et cette dernière convocation au tribunal, la confrontation entre les étudiants et leur directeur se transforme en véritable bras de fer judiciaire. Évoquant des “motifs fallacieux“, les étudiants et leur avocat se disent ”sereins” à l’approche de l’audience. “Leur défense ne tient pas la route, c’est n’importe quoi. Ils veulent nous faire peur, mais ça ne marche pas“, analyse Laurent....

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

François-Xavier Roth : « l’école n’offre pas cet espace qui permet d’avoir accès à l’art » - VousNousIls

François-Xavier Roth : « l’école n’offre pas cet espace qui permet d’avoir accès à l’art » - VousNousIls | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

François-Xavier Roth, chef d’orchestre à la renommée internationale, créateur du fameux ensemble "Les Siècles", consacre depuis plusieurs années une partie de son temps aux publics scolaires. Il dirige ainsi cer­tains des concerts éduca­tifs de la Cité de la Musique, dont le pro­chain, le 1er décembre. Il nous explique ce que cet enga­ge­ment repré­sente pour lui. Entretien.

 

Comment travaillez-vous avec les élèves et quels sont leurs retours ?

     Concrètement, il y a une très grande pré­pa­ra­tion. Les musi­ciens de l'orchestre Les Siècles se rendent dans les classes qui assis­te­ront au concert plu­sieurs fois pour ini­tier les élèves à la musique, en leur jouant des extraits, mais aussi en les fai­sant jouer, avec la voix, avec des ins­tru­ments de per­cus­sions... Les élèves sont mis au cœur de la musique, par­ti­cipent plei­ne­ment. Cette par­tie est extrê­me­ment impor­tante, car il y a un véri­table lien qui se crée avec les musi­ciens au fil des ate­liers, musi­ciens que les enfants retrou­ve­ront sur scène le jour du concert, et à qui ils pose­ront leurs ques­tions à la fin du spec­tacle –l'orchestre et moi-même allons tou­jours à la ren­contre du public une fois le concert terminé....

 

L'emploi du temps des enfants à l'école est à revoir de A à Z. L'école répu­bli­caine devrait pou­voir offrir de l'espace à la pra­tique musi­cale, autant qu'à l'activité spor­tive ou scien­ti­fique ou lit­té­raire. Aujourd'hui, l'école n'offre pas cet espace qui per­met d'avoir accès à l'art. Nous artistes, nous savons très bien qu'avoir une pra­tique artis­tique ensemble, comme chan­ter dans une cho­rale par exemple, per­met de résoudre nombre de dif­fi­cul­tés sco­laires et d'augmenter la réus­site des élèves, en déve­lop­pant d'autres com­pé­tences. Aujourd'hui seuls les élèves doués et sui­vis par leurs parents peuvent avoir une pra­tique musi­cale régu­lière. Les rythmes sco­laires infer­naux rendent cette acti­vité mal­heu­reu­se­ment élitiste. Il ne s'agit pas de recru­ter de futurs musi­ciens pro­fes­sion­nels parmi tous les élèves, mais juste de com­prendre que la pra­tique artis­tique construit l'humain. Ce qui res­tera dans cin­quante ans, ce ne sont pas les chiffres de la crise écono­mique : ce sont les œuvres d'art, les livres. C'est cela qui est l'humain...

 

more...
No comment yet.