Studio de Formation théâtrale de Vitry : «On accueille des élèves des quatre coins de la France» | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Florian Sitbon est le fondateur de cette école, implantée aux pieds des HLM, qui offre aux élèves une formation intensive et du temps pour que la créativité dialogue.

 

Vitry-sur-Seine, 38 rue de la Fraternité. Un HLM et, une hésitation. Est-ce bien le Studio de Formation Théâtrale ? En 2005, Florian Sitbon, comédien metteur en scène, décide de fonder cette école de théâtre, implantée à Vitry-sur-Seine et préparant aux concours des trois écoles d’Etat (CNSAD, Ecole du TNS, ENSATT). Actuellement, une cinquantaine d’élèves, répartie sur trois cycles, y suivent une formation intensive. Pour les premier et deuxième cycles, des cours techniques (chant, danse, acrobatie théâtrale, diction), de culture théâtrale (histoire du théâtre et de la mise en scène, découverte des auteurs contemporains) et d’interprétation sont donnés dans le studio. Le troisième cycle, lui, privilégie l’insertion professionnelle.

Des livres, des costumes, des tréteaux... Au fond, une porte donne sur une salle plongée dans le noir. A gauche, deux rangées de gradins ; à droite, trois jeunes comédiens. Dans ce rez-de-chaussée de HLM, on joue du R.W. Fassbinder, on dénonce le fascisme quotidien avec la pièce Preparadise Sorry now.

Bien que la représentation ait lieu la semaine prochaine, ici, on prend le temps pour que les créativités dialoguent. D’ailleurs, aujourd’hui, c’est la «journée laboratoire» explique Florian Sitbon. Les élèves proposent diverses interprétations du texte tandis que Florian, lui, regarde, conseille, interrompt, approuve, écoute, change d’avis. Et, entre deux scènes, répond à nos questions.

          Comment est né le Studio de Formation Théâtrale ?

             Ces lieux servaient de salle de répétition pour ma compagnie, la compagnie Florian Sitbon. Progressivement, avec mes camarades, on a eu envie de fournir des cours d’excellent niveau de manière intensive et à prix raisonnable. On ne savait pas si ça allait marcher ! On avait choisi Vitry-sur-Seine pour des raisons purement économiques : les locaux n’étaient pas chers. Mais ce qui était un détail pratique est devenu une réelle exigence...