Les parlementaires nigériens ont assisté samedi à Niamey à une séance d'informations sur les problèmes minant les secteurs de l'éducation et de l'agriculture.

Lors d'une séance plénière, la ministre de l'Education nationale, de l'Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Ali Nana Mariama, et celui de l'Agriculture, Oua Saïdou, ont été respectivement entendus sur la situation scolaire au lendemain de la rentrée scolaire 2012-2013 et les dégâts causés par les inondations au niveau des périmètres irrigués des régions du fleuve Niger.

Sur l'éducation, les députés ont voulu savoir un peu plus sur les problèmes quasi-récurrents qui grèvent chaque année la rentrée scolaire au Niger alors que relativement aux aménagements hydro- agricoles des régions du fleuve, les soucis des parlementaires étaient les dispositions prises par le gouvernement pour rendre effective l'exploitation de ces aménagements.

La ministre de l'Education nationale, Ali Nana Mariama, a informé les députés que des fournitures qui couvrent plus de 50% des besoins des écoles ont été acheminées dès le mois de septembre, qu'en plus des 3 395 élèves-maîtres formés au niveau des écoles normales d'instituteurs, 5 138 enseignants contractuels ont été formés et 250 professeurs de collège sont en phase d'achever leur formation à l'Ecole normale supérieure....