L‘éducation attend son Printemps arabe | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
learning world - Le vent de la révolte a balayé plusieurs pays du monde arabe.

En Tunisie, en Libye, en Egypte, ce qu’on a appelé le Printemps arabe a généré des bouleversements politiques que les populations espéraient depuis des décennies. Mais ont-ils aussi révolutionné l‘éducation ? Enquête en Libye et en Tunisie et éclairage d’expert.

 

Réformer l‘éducation n’est pas encore une priorité pour les nouveaux dirigeants de ces démocraties émergentes, selon Mohammed Faour, chercheur associé au Carnegie Middle East Center.

“Jusqu‘à présent, les nouveaux régimes n’ont démontré aucune volonté de faire des réformes éducatives leur priorité. Ces systèmes se préoccupent encore avant tout des changements politiques, légaux et économiques. Mais il est indispensable de changer le système éducatif pour créer une société stable et prospère,” estime-til.

“Nous avons besoin de jeunes citoyens qui puissent participer politiquement au système démocratique en pleine évolution. Nous avons besoin de citoyens responsables qui comprennent leurs droits et devoirs et comprennent comment défendre leurs droits et comment remplir leurs obligations...