L'enseignement da...
Follow
Find tag "Kapitalis"
20.6K views | +1 today
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Tunisie. La rentrée scolaire avec les enfants du Village SOS Gammarth

Tunisie. La rentrée scolaire avec les enfants du Village SOS Gammarth | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Après 3 mois de silence, la cloche de la rentrée scolaire a sonné et les 2 millions d’élèves ont repris dans la joie le chemin des écoles et des lycées. Kapitalis a rendu visite aux enfants du ‘‘Village SOS Gammarth’’. Par Zohra Abid

 

Mercredi dernier, 3e jour de la rentrée, les élèves ont acheté pratiquement toute leur fourniture scolaire. Les cours n’ont pas réellement commencé, mais tout comme. Les enseignants ont déjà fait subir quelques exercices d’évaluation à leurs élèves.

Ecole, couscous au poulet et pas de sieste

15 heures, le soleil automnal écrase la cour du village de 3 hectares, presque vide. Quelques petits chantiers de restauration ici et là. Sur une plaque vissée sur le mur, à l’entrée de l’une des 13 maisons que compte le village, nous lisons une plaque portant le nom Tunisie Telecom. Une jeune dame nous accueille avec le sourire. «C’est la stagiaire», nous dit le directeur Slim Ben Arab pour nous la présenter.

Mohamed, Tassim et Leïla sont les cadets de la maison. Ils s’accrochent aux jupons de la stagiaire, qui dégage une grande douceur, en la suivant comme son ombre. Au salon, deux autres garçons un peu plus âgés, absorbés par les dessins animés à la télévision. Notre présence ne les a pas fait bouger du tapis.

Nous apprenons que les trois autres membres de la famille «sont encore à l’école; ils rentreront vers 17h30. Leur maman, entre-temps, est en réunion avec les autres mamans du village. Je suis en train d’apprendre un métier formidable. Après mon stage, j’aime bien être du village», raconte la jeune femme qui bénéficie d’un stage rémunéré.

Certains enfants, n’ayant pas cours l’après-midi, sont déjà chez eux en compagnie de leur maman qui leur a préparé, selon l’un d’entre eux, «un bon plat de couscous au poulet. C’était succulent», en attendant le retour de leur frère et les deux autres sœurs pour prendre ensemble le goûter.

Ici, on ne badine pas avec l’horaire, c’est sacré. «Il fait chaud et je ne peux pas les laisser jouer dehors. Puis, ils s’occupent en faisant leurs devoirs ou en regardant la télé. Mais ils ne veulent pas fait la sieste. Ils sont très excités par la rentrée et les retrouvailles de leurs camardes»...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La Tunisie et la tyrannie de l'élite inquisitoriale montante

La Tunisie et la tyrannie de l'élite inquisitoriale montante | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Par-delà l'incident du dégagement de Youssef Seddik, du reste très regrettable, ce qui est déplorable c'est que les Tunisiens font peu de cas de leurs intellectuels et ont peu d’égards pour les gens d’esprit.

Par Karim Ben Slimane

 

Etrange incident que celui qui s’est produit, jeudi 26 avril, à l’Université de la Zitouna. Le penseur Youssef Seddik a été empêché par un groupe d’étudiants d’assister à une conférence-débat animée par les cheikhs Rached Ghannouchi, président du parti islamiste Ennahdha, et Abdelfattah Mourou. C’est peut-être un arrière-goût de la révolution que ce temps étrange que nous vivons.

Une brigade inquisitoriale auto-proclamée

Jadis, Ben Ali et ses sbires bâillonnaient les plus téméraires, l’autocensure se chargeait du reste. Aujourd’hui c’est une brigade inquisitoriale auto-proclamée qui sévit dans le pays faisant taire par la force des bras et par les invectives toutes voix dissonantes à un ordre moral et religieux qu’ils ont réglé et normé à leur façon.

Loin du romantisme des observateurs étrangers, la révolution tunisienne a défendu la dignité et la liberté avant le pain. Etranges sont donc les temps où ce qui a été chassé par la fenêtre revient par la porte drapé de morale et de velléités d’excommunication.

Indépendamment de qu’on pense de Youssef Seddik ou de ses prétendues liaisons avec tel ou tel autre clan, l’homme mérite d’être respecté en tant qu’homme d’esprit et penseur....

more...
No comment yet.