ENSEIGNEMENT. «Contre le fichage de nos enfants dés la maternelle» : le 14 décembre, des parents d’élèves de Haute-Garonne déposeront des recours devant le tribunal administratif pour s’opposer à l’enregistrement de leurs enfants dans le fichier base élève des écoles ; cette action fait suite aux précédents recours déjà déposé en mai dernier devant les tribunaux de Toulouse, Lyon, Metz, Nîmes et Versailles....

 

Les plaignants dénoncent un système "hors-la loi et liberticide". Ils s’appuient sur l’article premier de la loi Informatique et Liberté et sur la Convention internationale des droits de l’enfant des Nations Unies.

Depuis la mise en place du fichier base élève en 2007 les six millions d’enfants inscrits dans les maternelles française sont recensés nominativement. Outre l’identité et l’activité professionnelle des parents, les informations recueillies précisent l’âge, le lieu de naissance, l’adresse et la classe dans laquelle l’enfant est scolarisé. «Sans tomber dans la parano, on passe par les enfants pour ficher toute la population», s'indigne Annabelle Chaubet parent d’élève et l’une des porte-parole du Comité national de résistance au fichier base éléve (CNFBE)...