L'enseignement da...
Follow
Find tag "Belgique"
17.9K views | +1 today
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La parole aux parias de l'école

La parole aux parias de l'école | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Si son niveau moyen n'a pas à rougir sur la scène internationale, notre enseignement est marqué par une terrible inégalité des chances. L'Unicef fait entrer les jeunes défavorisés dans le débat sur l'enseignement.

 

Si son niveau moyen n’a pas à rougir sur la scène internationale, notre enseignement est marqué par une terrible inégalité des chances. Redoublement, relégation et décrochage scolaire, trois spécialités belges, sont intimement liés à l’origine socio-économique des élèves qui les vivent. Le système scolaire reproduit les inégalités sociales. Le constat n’est pas neuf. Les études internationales se suivent et se ressemblent, toujours plus cruelles pour l’école belge, du nord comme du sud du pays. Mais cette inégalité, cette vulnérabilité sociale - l’absence de connaissances linguistiques, d’un bon suivi par les parents, de pair avec une influence positive, qui entraîne une diminution des chances de réussir le parcours scolaire - est rarement vue par le prisme des principaux intéressés.

C’est la raison pour laquelle la section belge d’Unicef (le Fonds des Nations unies pour l’Enfance) a donné la parole à près d’un millier de ces enfants et jeunes "vulnérables" dans le débat sur l’enseignement...

 

Le fruit de ce travail (1), intitulé "Egalité des chances à l’école ? Voilà ce qu’ils en pensent", montrent d’abord comment ces jeunes voient leurs enseignants. Parfois comme des personnes de confiance qui font vraiment la différence dans leur vie. Souvent comme des adultes "qui vivent beaucoup trop dans leur propre petit univers" et "ne savent pas combien la vie est dure" ; qui "ne savent pas comment gérer certains élèves" et, du coup, "sont stressés parce que cela leur pose des problèmes, et au final c’est sur nous que ça retombe" . Les jeunes peuvent cependant se montrer compréhensifs vis-à-vis des profs : "Il n’y a pas de bons ou mauvais élèves. Il n’y a que de bons ou de mauvais enseignants. Parce que c’est un métier qui a été malheureusement sous-évalué et dévalué, ne fût-ce que par les conditions financières et de travail, la charge de travail en permanence."

Les élèves d’origine étrangère constatent pour leur part une différence de traitement : "Quand un Flamand a six échecs, on lui dit : Bon, on va t’aider et tu pourras réussir ton année. Et on le laisse passer à l’année suivante. Quand cela concerne un allochtone, on lui dit simplement : Non, ça ne va pas. Passe en technique."...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Violence à l’école : plus de deux mille élèves exclus en 2011

Violence à l’école : plus de deux mille élèves exclus en 2011 | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Un total de 2.163 exclusions ont été constatées en 2011 dans l'enseignement fondamental et secondaire (ordinaire et spécialisé) en Wallonie et à Bruxelles.

 Ces chiffres, plutôt interpellant, sont issus des statistiques avancées par l’Observatoire de la violence à l’école. Quand on sait que 64% des motifs d’exclusiond’un élève sont dus à des faits de violence, peut se poser des questions… D’autant que septante-sept élèves ont été exclus plus d’une fois sur l’année scolaire.

Au final, entre le 30 juin et le 15 septembre, on a enregistré 588 refus d’inscription – ce qui correspond à une exclusion définitive – dont 81% concernaient des garçons. Mais où retrouve-t-on ces élèves chahuteurs et/ou difficiles? Principalement dans les classes de 3e année professionnelle (18%) – l’ado est en moyenne âgé de 15-16 ans – et de 1ère année complémentaire (11%).

Mais pour mieux comprendre l’ampleur du phénomène – et observer une baisse ou une hausse des exclusions et donc l’efficacité (ou non) des politiques mises en œuvre – il faudrait pouvoir comparer avec les chiffres de 2010… ou de 2009. Seulement voilà, il n’y en a pas! Les dernières statistiques disponibles remontent à… 2002-2003. Cette année-là, on avait enregistré 1.036 exclusions d’élèves. Ce qui signifie que dix ans plus tard, la situation ne s’est pas améliorée, au contraire....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Bruxelles: Un prof insulte ses élèves d'origine africaine: «petits animaux des Caraïbes» - L'Avenir

Bruxelles: Un prof insulte ses élèves d'origine africaine: «petits animaux des Caraïbes» - L'Avenir | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
BRUXELLES/LAKEN - Enfermement, injures, brimades... Un professeur de gym de Laeken est accusé de maltraitance et de racisme. L'école des Magnolias a reçu une lettre de plainte signée par plus de 70 parents.

Le prof reconnaît certains faits. "Je te mettrais bien dans une cage pour que les gens te donnent de l'argent". Ou "petit singe, petit animal des Caraïbes, gentil petit chien, chocolat"...

Les actes et les paroles d'un prof d'éducation physique de Laeken à ses élèves de 9 et 10 ans font froid dans le dos. Ils sont rapportés par La Capitale ce vendredi. Le quotidien informe qu'une lettre de plainte a été adressée à l'école des Magnolias signée par plus de 70 parents. Ceux-ci accusent le professeur incriminé de maltraîtance et de racisme. Leur lettre reprend plusieurs témoignages d'élèves...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La Ligue de l'enseignement veut faire un droit de l'éducation à la sexualité

La Ligue de l'enseignement veut faire un droit de l'éducation à la sexualité | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
(Belga) L'éducation à la sexualité doit être reconnue comme un droit et légalement inscrite dans le programme scolaire, dès l'enseignement fondamental, a plaidé mercredi la Ligue de l'enseignement, une asbl de promotion de l'enseignement public et de l'éducation laïque....

 ...

C'est bien la moindre des choses, quand violences sexuelles, pornographie en ligne, pédophilie, homophobie, grossesses non désirées et sida défraient régulièrement les médias et trop souvent, le quotidien des jeunes eux-mêmes", commente l'association. La Ligue considère en outre qu'introduire un aspect relationnel dans ces modules offrira une échappatoire aux écoles frileuses pour aborder la vie affective et sexuelle. Elle appuie en revanche la volonté du gouvernement de privilégier les animations d'organismes spécialisés extérieurs à l'école, plutôt que des cours ex cathedra...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Polémique après le viol d'un étudiant travesti pour un bizutage en Belgique

Un jeune homme s'étant déguisé en femme a été agressé par deux adolescents. Son université a souhaité que les étudiants cessent de se travestir lors de leur intronisation.

 

Une vive polémique, massivement relayée sur le web, est née en Belgique après la révélation du viol d'un étudiant, en marge d'un bizutage dans une université. Le jeune homme, âgé de 19 ans, s'était déguisé en femme pour un "baptême", une séance d'intronisation des nouveaux-venus, à la Hogeschool Universiteit Brussel, un établissement néerlandophone de la capitale belge. Pris à partie par deux adolescents d'origine étrangère âgés de 15 et 17 ans, il aurait été victime d'une agression sexuelle en plein centre-ville.

Les faits se sont déroulés au mois d'octobre et ont été tus, à la demande du jeune homme, de sa famille et de la police de Bruxelles. Interrogé mercredi matin 28 novembre, le porte-parole de cette dernière refuse désormais toute indication quant au déroulement de l'incident, confirmant seulement l'arrestation des deux violeurs présumés. La porte-parole du parquet de Bruxelles a déclaré qu'ils sont incarcérés.

C'est une rumeur liée à une décision de l'Universiteit Brussel qui a entraîné la révélation de l'affaire. La direction de l'établissement aurait, après concertation avec la police, manifesté le souhait que les étudiants cessent de se travestir lors des bizutages. "Une mesure proactive et temporaire pour assurer la sécurité ; une proposition de bon père de famille", selon les termes utilisés. A ce moment, les auteurs des faits couraient toujours et les étudiants s'étaient dès lors rangés à l'avis des autorités, souligne l'université....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La Belgique instaure des quotas d'étudiants étrangers en médecine et dentaire

La Belgique instaure des quotas d'étudiants étrangers en médecine et dentaire | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
A partir de septembre, seuls 30 % d'étudiants ne résidant pas depuis trois ans en Belgique seront autorisés à s'inscrire en médecine ou dentaire.

 

Ils sont deux cents a avoir passé la nuit du mercredi 27 juin au jeudi sur le trottoir de l'Institut Marie Haps, à Bruxelles. Ces jeunes, Français pour la plupart, sont venus s'inscrire en orthophonie pour la rentrée, rapporte la télévision belge RTBF. L'engouement est fort pour ces filières médicales, quasi-gratuites et sans sélection à l'entrée. Outre-Quiévrain, le gouvernement cherche à endiguer cet afflux d'étudiants étrangers.

Dès septembre, les facultés de médecine et de dentaire francophones n'admettront plus en première année que 30 % d'étudiants "non-résidents", c'est-à-dire ceux ne pouvant pas justifier de trois années de résidence en Belgique. Le texte du décret a été adopté mardi en commission du parlement de la Communauté française Wallonie-Bruxelles.

Les heureux élus, à 90 % des Français, seront choisis par tirage au sort après l'ouverture des inscriptions le 20 août. "C'est la solution de facilité, mais il n'y a pas d'alternative", explique au Monde.fr le professeur Gustave Moonen, doyen de la faculté de médecine de Liège et président du collège des doyens des cinq facultés de médecine francophones de Belgique....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Belgique: Le plan Simonet pour aider les jeunes profs et les vétérans | Salle des profs

Belgique: Le plan Simonet pour aider les jeunes profs et les vétérans | Salle des profs | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Tension entre les syndicats et la ministre de l’Education. Les premiers ont annoncé qu’ils quittaient le groupe de travail dédié à la carrière des profs (Le Soir de mercredi). Ce groupe doit fixer les moyens d’aider les jeunes qui démarrent (nombreux sont ceux qui fuient le métier), d’adoucir la vie du vétéran et de donner du relief à une carrière trop plane (les perspectives de promotion sont nulles, sauf le poste de direction pour lequel on ne se bouscule guère). Les syndicats jugent les propositions ministérielles insuffisantes. En fait, que suggère Marie-Dominique Simonet ?
Nous avons pu lire le document qu’elle a remis aux syndicats. C’est un texte de deux pages, sans chair, sans beaucoup de précisions. Un texte de début de négociation, en somme...

 

more...
No comment yet.