L'enseignement da...
Follow
Find tag "Afrique"
21.3K views | +7 today
L'enseignement dans tous ses états.
Actualités, perspectives, débats... autour du monde de l'éducation et de l'enseignement.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Liberian women battle against 'sex for grades' at universities

Liberian women battle against 'sex for grades' at universities | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Female university students are mobilising to change a culture where academic success is often dependent on sexual favours. Liz Ford meets them

 

During her first few days at the University of Liberia, a male student asked Famata Adrekis if she was taking the "Sex 101" class. "I said: 'What do you mean?' I was shocked," says the fourth-year sociology student.

"Sex 101" was a reference to the expectation that female students will have sex with their male lecturers to get good grades or pass their degree courses. The practice is often referred to as "transactional sex" – sex for grades – and it's common not only in Liberian universities but also throughout sub-Saharan Africa.

A 2011 survey conducted by ActionAid in three Liberian universities found that about 85% of female students had been sexually harassed or involved in transactional sex while they studied. Some women said they were forced to keep repeating classes if they refused to have sex with their male lecturers. If a woman reported her lecturer and he was sacked, the teacher would often simply move to another institution, the survey revealed.

Adrekis is now involved in setting up a women's forum at her university. The forum will provide a safe space to report incidents, find support and lobby the university's student affairs office to take action against perpetrators. The forum will also seek to educate men about a woman's right not to be harassed. The forum met for the first time in February, following weeks of leaflet drops and awareness-raising among students.

"I'm trying to organise a women's forum so people are able to speak out," Adrekis said at a meeting of the forum's steering committee in Monrovia last month. "We will be talking to students about the issues affecting women at university and what is the way forward."...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Mpati - Elèves et enseignants sèchent les cours pour échapper aux recruteurs des groupes armés M26 et FDLR

Mpati - Elèves et enseignants sèchent les cours pour échapper aux recruteurs des groupes armés M26 et FDLR | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Craignant d'être surpris par des miliciens sur le chemin de l'école ou même à l'intérieur des salles de classe, les élèves et enseignants du secteur de Mpati (Nord-Kivu), sèchent les cours pour échapper aux recruteurs des groupes armés actifs dans cette région.

Depuis début janvier, le groupe armé M26 ainsi que les FDLR et une faction des Maï-Maï Pareco sont en campagne de recrutement des jeunes gens.

« Nous craignons d’être recrutés par le M26 et même les FDLR », a confié mardi 22 janvier à Radio Okapi un élève qui ne va plus à l’école depuis l’annonce de ce recrutement par les groupes armés.

Les responsables du M26 affirment vouloir recruter des personnes dont l’âge varie entre 17 et 50 ans. « Le M26 va bientôt venir nous prendre pour nous intégrer dans son mouvement. Nous sommes obligés de prendre fuite », s’est indigné de son côté, un enseignant.

Les responsables locaux en appellent à l’intervention du gouvernement provincial. Car, ils craignent que ces écoles ferment leurs portes avant la fin de l’année scolaire en juillet prochain.

Des sources locales indiquent cependant qu’un peloton de militaires congolais est basé à une vingtaine de kilomètres de Mpati.

...
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Niger: les députés s'informent sur les problèmes de l'éducation et de l'agriculture

Les parlementaires nigériens ont assisté samedi à Niamey à une séance d'informations sur les problèmes minant les secteurs de l'éducation et de l'agriculture.

Lors d'une séance plénière, la ministre de l'Education nationale, de l'Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Ali Nana Mariama, et celui de l'Agriculture, Oua Saïdou, ont été respectivement entendus sur la situation scolaire au lendemain de la rentrée scolaire 2012-2013 et les dégâts causés par les inondations au niveau des périmètres irrigués des régions du fleuve Niger.

Sur l'éducation, les députés ont voulu savoir un peu plus sur les problèmes quasi-récurrents qui grèvent chaque année la rentrée scolaire au Niger alors que relativement aux aménagements hydro- agricoles des régions du fleuve, les soucis des parlementaires étaient les dispositions prises par le gouvernement pour rendre effective l'exploitation de ces aménagements.

La ministre de l'Education nationale, Ali Nana Mariama, a informé les députés que des fournitures qui couvrent plus de 50% des besoins des écoles ont été acheminées dès le mois de septembre, qu'en plus des 3 395 élèves-maîtres formés au niveau des écoles normales d'instituteurs, 5 138 enseignants contractuels ont été formés et 250 professeurs de collège sont en phase d'achever leur formation à l'Ecole normale supérieure....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La double crise de l'éducation en Afrique affecte les économies et alimente l'instabilité - Afrik.com : l'actualité de l'Afrique noire et du Maghreb - Le quotidien panafricain

La double crise de l'éducation en Afrique affecte les économies et alimente l'instabilité - Afrik.com : l'actualité de l'Afrique noire et du Maghreb - Le quotidien panafricain | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

GENÈVE, le 25 septembre 2012 – La double crise de l'éducation en Afrique renforce les inégalités et alimente l'instabilité politique, selon un nouveau rapport publié aujourd'hui par l'Africa Progress Panel, qui porte à la fois sur les aspects qualitatifs et quantitatifs de l’éducation africaine.Entre 2000 et 2009 le nombre d’enfants en dehors du système scolaire est tombé de 42 à 30 millions. Malgré tout l’Afrique, dont la population connaît la plus forte croissance au monde, risque toujours de voir 17 millions d’enfants non scolarisés en 2025, une décennie après la date de 2015 choisie par la communauté internationale pour atteindre l’éducation primaire universelle.

Kofi Annan, Président de l’Africa Progress Panel a déclaré que « nombre d’enfants africains reçoivent une éducation d’une qualité déplorable. Loin de se préparer pour une économie mondialisée, des millions d’Africain sortent de l’école primaire sans les compétences de base en lecture et en calcul. Ils font face à un risque de marginalisation, de pauvreté, de précarité d’emploi et de chômage. »

À titre d’exemple, des 173 millions de jeunes Africains âgés entre 15 et 24 ans, on estime que 1 sur 5 est sans emploi, un taux de chômage des jeunes qui se situe juste derrière celui que l’on trouve au Moyen Orient, selon le rapport de l’Africa Progress Panel. Les mouvements sociaux au Moyen Orient, appelés collectivement le Printemps arabe, ont en effet mis en lumière les dangers de l’incapacité à créer assez d’emplois pour une population jeune en augmentation.

Selon Kofi Annan, « le dénominateur commun entre ces mouvements est le sentiment partagé de frustration et de colère concernant le manque d’implication des gouvernements et le manque d’emplois, de justice et d’équité »....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Algérie : rentrée des classes pour le nouveau ministre de l'Education - Afrik.com : l'actualité de l'Afrique noire et du Maghreb - Le quotidien panafricain

Algérie : rentrée des classes pour le nouveau ministre de l'Education - Afrik.com : l'actualité de l'Afrique noire et du Maghreb - Le quotidien panafricain | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
A peine débutée, l'année scolaire 2012-2013 est déjà confrontée à de nombreux problèmes, entre autres la surcharge des classes sur laquelle buttent enseignants et « quêteurs du savoir ».

La rentrée scolaire 2012-2013 apporte son lot de problèmes sur lesquels le ministère algérien de l’Education va se pencher. Parmi ceux-là, la surcharge des classes, qui reste le problème majeur, la vétusté des infrastructures, les revendications des professionnels de l’éducation sujet sur lequel Abdellatif Baba Ahmed, nouveau ministre de l’Education, s’est déclaré « ouvert au dialogue ».

Selon le nouveau ministre de l’Education nationale, le secteur de l’éducation concerne 9 millions de personnes et touche l’ensemble des familles algériennes. Les problèmes rencontrés par les travailleurs de ce secteur sensible sont loin de laisser indifférent le ministre qui se déclare entièrement disponible pour l’engagement d’un dialogue avec l’ensemble des acteurs de la communauté éducative. L’ensemble des composantes du secteur de l’Education seront associées aux débats en vue d’une réforme....

more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent DUBOIS from CaféAnimé
Scoop.it!

Trousse éducative : À la découverte de l'Afrique

Trousse éducative : À la découverte de l'Afrique | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Cette trousse pédagogique virtuelle a pour objectif de sensibiliser les jeunes du secondaire à différentes problématiques africaines ainsi qu’au rôle joué par différentes organisations canadiennes en Afrique. Axée sur la compréhension de situations réelles vécues par les populations d’Afrique ainsi que sur diverses alternatives mises en place là–bas pour améliorer la situation, la trousse Voyage à la découverte du continent africain vise également à souligner l’interdépendance des nations et des peuples ainsi qu’à susciter l’apprentissage chez les jeunes du vivre ensemble


Via Claudia
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Ecole malienne : Les vraies causes de l’échec de nos enfants !

Ecole malienne : Les vraies causes de l’échec de nos enfants ! | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

12,36% de taux d’admission, tel est le taux de réussite au baccalauréat malien cette année, l’un des plus mauvais de son existence. Que préconiser ? Sinon que de revoir nos rôles afin d’amener nos enfants à prendre conscience et à mieux se tenir, pour une meilleure performance de nos écoles.

 

Depuis plus de vingt ans, le niveau scolaire des élèves maliens est en baisse. Les parents sont les premiers responsables de l’éducation des enfants. L’école, même si elle est le lieu privilégié de socialisation, doit venir en complément de l’éducation reçue à la maison. Parce que l’enfant arrive déjà à l’école, quand il sait prononcer ses premiers mots. N’avons-nous pas l’habitude d’entendre qu’. « A trois ans, tout est joué ? ». A cet âge, la base de l’éducation est presqu’acquise.Si la déconfiture de l’école a commencé sous le régime du Général Moussa Traoré, il faut reconnaitre que les Présidents Alpha Oumar Konaré et Amadou Toumani Touré n’ont pas réussi à redonner à l’école malienne sa réputation d’antan....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Nelson Mandela reprend la parole pour défendre l'éducation

Nelson Mandela reprend la parole pour défendre l'éducation | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Images de Nelson Mandela prises les 17 et 18 juillet dernier à l'occasion d'une visite de l'ancien président américain Bill Clinton dans le village de Qunu, dans le sud-est de l'Afrique du Sud, où le héros de la lutte antiapartheid vit désormais.

 

Durée:1 minute.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Université de Yaoundé II: Deux groupes d’étudiants sur le pied de guerre

Université de Yaoundé II: Deux groupes d’étudiants sur le pied de guerre | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Alors que le collectif «Sauvons l’Université de Yaoundé II» annonce, pour ce matin, une marche au sein du campus de Soa, un autre groupe dit «légitime» a déjà engagé des manœuvres visant à décrédibiliser la manifestation.
Ce jeudi 28 juin 2012, le campus principal de l’université de Yaoundé II n’est certes pas militarisé comme auraient pu le prévoir certains, mais une «odeur de flics» se fait sentir. Tout a l’air normal en apparence, mais des sources bien introduites au rectorat de cette institution universitaire font état de la présence de forces de l’ordre en tenue civile. «C’est toujours le cas lorsqu’on s’apprête à passer les examens. Des agents de renseignement viennent car c’est un moment sensible dans notre université», souligne-t-elle. Aucune allusion à la marche que le collectif «Sauvons l’université de Yaoundé II», se prépare à organiser ce vendredi 29 juin 2012. Pourtant, une certaine tension couve. Dans le bus qui transporte les étudiants vers leur université, le sujet est sur de nombreuses lèvres. Dans les bureaux, les personnels eux aussi en parlent. Une réceptionniste ne manque d’ailleurs pas de s’emporter à la vue des journalistes. Et au président de l’association des étudiants de la Faculté des sciences juridiques et politiques, Cyrille Siewe Ndjalla, de minimiser : «ils sont libres d’organiser leur marche si celle-ci est autorisée par les autorités compétentes. Cela ne nous préoccupe pas. Nous préparons sereinement les examens de fin du deuxième semestre [qui doivent commencer le 02 juillet, ndlr]»....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Education: le bac, un héritage désuet et inutile

Education: le bac, un héritage désuet et inutile | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Hérité de la France, le baccalauréat est de plus en plus remis en cause dans ce pays. Au Bénin et dans toutes les anciennes colonies françaises, la question ne se pose pas tant le symbole est encore trop fort. Et pourtant, le Bac révêle de plus en plus sa réalité : une survivance désuète et inutile.
Les Etats-Unis et le Canada sont actuellement les destinations les plus prisées des parents africaines qui rêvent de voir leurs enfants poursuivre de bonnes études universitaires. Et pour cause. C’est dans ces pays que se trouvent les meilleures universités du monde. Selon certains classements, les Etats-Unis possèdent à eux-seuls les 13 universités les mieux classées. Dans le peloton de tête de l’excellence se trouvent aussi l’Angleterre avec ses deux icônes que sont Cambridge et Oxford, le Canada et même des pays émergents comme la Chine, l’Inde et le Brésil..

Le point commun de ces pays, c’est l’inexistence du baccalauréat comme condition pour entrer à l’université. Aux Etats-Unis, la fin des études secondaires est sanctionnée par un diplôme, le High School Diploma, délivré par les circonscriptions scolaires sur la base des résultats obtenus par les élèves tout au long de la dernière année académique. Ceux qui n’ont pas connu une scolarité ordinaire passent un simple test qui n’a rien à voir avec le baccalauréat du système francophone.

La France, qui a inventé le Bac, a certes un système d’éducation universitaire respectable, mais tout de même elle ne compte, dans les meilleurs classements, que deux universités parmi les 100 établissements d’enseignement supérieur plus prestigieux du monde.

Dans ces conditions, comment ne pas s’interroger sur l’utilité de ce parchemin qui, tous les ans mobilise d’énormes ressources humaines et financières?...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'heure de la rentrée des classes dans le nord du Mali

L'heure de la rentrée des classes dans le nord du Mali | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Quelques jours après la fuite des islamistes, qui dominaient la région depuis dix mois, les élèves ont commencé à reprendre le chemin de l'école à Tombouctou comme à Gao.

 

Pour certains élèves de Tombouctou, ville du Nord du pays reconquise le 28 janvier par les troupes emmenées par la France, le 1er février était le jour de la reprise des cours, après dix mois de contrôle de la région par les islamistes.

 

 

Portfolio de 17 photographies.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Éducation grève illimitée, excédée Camara Kandia menace de fermer l’école pour 1 an

Éducation grève illimitée, excédée Camara Kandia menace de fermer l’école pour 1 an | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Kandia menace de fermer l’école pour un an 42 milliards, proposés par l’Etat, rejetés par les syndicats.

Excédée par les grèves intem pestives, jugées inopportunes, Kandia menace de fermer l’école pour un an. C’est ainsi que l’on pourrait résumer la rencontre qu’a eue hier la ministre de l’education nationale et de l’enseigne ment technique avec les associations et mouvements des parents d’élèves, le forum des confessions religieuses, les chefs coutumiers. Il était question pour le premier responsable de l’école ivoirienne de mettre en mission ces partenaires sociaux pour faire entendre raison aux syndicats. «Cela y va de la responsabilité de chaque acteur, parents d’élèves. Echanger avec vous, nos partenaires sociaux, et vous informer de la réalité de la situation qui prévaut dans nos écoles et vous amener à prendre la pleine mesure de la situation concernant l’éducation de vos enfants. Nous souhaitons que les parents d’élèves, les responsables religieux, les chefs coutumiers que vous êtes…s’engagent dans la gestion de l’école et le règlement de cette crise». Mais avant, elle est revenue sur l’ensemble des efforts faits par l’etat aux enseignants dans le souci de sauver l’école et mettre fin aux arrêts de travail à l’école qui, selon elle, «sont à la base du niveau bas de nos résultats scolaires.» Ce qu’il faut savoir, c’est ce que l’etat a proposé de payer 42.600.000.000(42 milliards 600 millions) pour l’ensemble des fonctionnaires d’ici 2013. Chose que réfutent les syndicats...
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les professeurs universitaires veulent sensibiliser les autorités sur la précarité de leur situation

Les professeurs universitaires veulent sensibiliser les autorités sur la précarité de leur situation | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

« Grève de la dignité pour réhabiliter le professeur universitaire et rompre avec des décennies de marginalisation », tel est l’appel lancé, haut et fort, par l’Union des professeurs universitaires et chercheurs tunisiens, à une grève ouverte à compter du lundi 5 novembre 2012.Lors d’une conférence de presse, tenue le 29 octobre, le coordinateur général de l’union, Najemeddine Jouida, a qualifié la situation du professeur universitaire de « catastrophique », allant même jusqu’à accuser le ministère de tutelle d’indifférence vis-à-vis des revendications du corps enseignant.

...
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Angola Press - Éducation - Ministre de l'Education souligne l'importance de l'alphabétisation pour la paix

Angola Press - Éducation - Ministre de l'Education souligne l'importance de l'alphabétisation pour la paix | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Luanda – Le ministre de l'Education, Mpinda Simão, a déclaré jeudi, à Luanda, l'importance de l'alphabétisation, qui est une contribution importante à la paix, car elle facilite la réalisation des libertés individuelles et la compréhension du monde.

Mpinda Simão a fait cette considération à la cérémonie de clôture de la journée commémorative du 8 Septembre, Journée internationale de l'alphabétisation et de la semaine de l'apprentissage des adultes.

Selon le ministre de l’Education, l'alphabétisation facilite la prévention ou la résolution de conflits, un droit humain, un outil d'autonomisation personnelle et un moyen de développement individuel et social.

Pour lui, l'alphabétisation est toujours au cœur de l'éducation pour tous et indispensable pour éliminer la pauvreté, réduire la mortalité infantile, maîtriser la croissance démographique, l'égalité des sexes et assurer un développement durable....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Education de base: Les établissements clandestins défient le Mindub

Education de base: Les établissements clandestins défient le Mindub | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
la nouvelle expression!-la nouvelle expression...

 

Sommés de mettre la clé sous le paillasson, plusieurs de ces établissements continuent à recruter des élèves au vu et au su de tout le monde.

Le 31 juillet 2012, le ministre de l’Education de base signait un arrêté interdisant le fonctionnement de plus de 800 écoles primaires basées dans les régions du Centre, du Littoral, du Nord-Ouest, de l’Ouest et du Sud-ouest. Seulement, sur le terrain, cette mesure n’est pas respectée par lesdits établissements. A Bilonguè, quartier situé dans l’arrondissement de Douala 3ème, plusieurs d’entre eux procèdent toujours à des recrutements. « Ça fait près de trois ans que nous fonctionnons, on n’a pas encore obtenu l’acte de déclaration de création et d’ouverture », dévoile la fondatrice de l’un des établissements incriminés. Etablie dans un foyer non loin du collège polyvalent Susanna, cette école n’a ni cours de récréation, ni des toilettes dignes de ce nom. Plus encore, elle abrite dans la même salle la crèche, la petite, la moyenne, et la grande session. Les élèves de la Sil et du CP peuvent également y prendre cours. «Les temps sont de plus en plus difficiles et il n’est guère facile de trouver un emploi» admet une enseignante avant d’ajouter. « Je pense qu’il serait très difficile pour le gouvernement d’y mettre fin car il a laissé faire. ».

A un vol d’oiseau du précédent, se trouve une autre école qui traine le même statut. C’est la crèche bilingue la nourrice. Située en plein cœur du quartier Bilonguè1, cet établissement est dans les locaux du foyer Haut-Nkam. Pire, un instituteur tient à lui seul plusieurs classes. «Pour la rentrée scolaire 2012/2013, nous avons cru bon de créer le cours élémentaire1», juge la fondatrice.

Malgré l’interdiction de Youssouf Hadidja Alim ministre de l’éducation de base, nombre de ces établissements poursuivent les inscriptions. «Ces établissements clandestins sont beaucoup sollicités par les parents », constate un directeur qui justifie cela par le fait «qu’ils ont des taux de scolarités réduites et les parents les privilégient encore qu’ils offrent les mêmes services à moindres coûts»....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les pygmées réclament l’accès à l’éducation et aux soins de santé

Les pygmées réclament l’accès à l’éducation et aux soins de santé | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it
Droit et justice, Education, Société...

 

Les pygmées vivant en RDC demandent au gouvernement de leur faciliter l’accès à l’éducation, à l’information et aux soins de santé de qualité. Ils ont lancé cet appel hier jeudi 9 août à Kinshasa, à l’occasion de la journée internationale de peuples autochtones, célébrée cette année sous le thème : « les médias autochtones, élevons la voix de la femme autochtone pygmée pour son accès à l’information et aux services de santé maternelle ».
Pour sa part, Marie Dorothée Lisenga, membre du Réseau de peuple autochtones pour la gestion des écosystèmes forestiers en RDC(Repalef), milite pour l’accès des femmes autochtones à l’information.Elle se dit persuadée que l’information et l’instruction vont changer la situation de la femme autochtone en RDC...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Education de qualité : L’Afrique de l’Ouest veut des enseignants bien formés

Education de qualité : L’Afrique de l’Ouest veut des enseignants bien formés | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

Le Bureau régional de l’Unesco pour l’éducation en Afrique (Breda) a clôturé, hier, à Dakar, l’atelier d’échanges d’expériences et d’opérationnalisation du plan de renforcement de capacités, à l’intention des enseignants de la sous-région.
Après des journées d’échanges et de réflexion, la situation des enseignants dans 5 pays de la sous-région, dont le Sénégal, a été passée au crible. « C’est pour voir si la situation actuelle des enseignants, en termes de nombre, de qualification, peut permettre aux pays membres de réaliser les objectifs de l’éducation pour tous », a dit le directeur et représentant du bureau multipays de l’Unesco au Mali, Juma Shabani. Il a aussi relevé l’absence de politique de mise à niveau des enseignants....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le Swaziland licencie des enseignants grévistes, ils contre-attaquent en justice

Les enseignants swazis licenciés par le gouvernement pour avoir ignoré une décision de justice leur ordonnant de mettre fin à cinq semaines de grève ont contre-attaqué en justice, a indiqué leur syndicat jeudi."Nous sommes allés devant les tribunaux pour contester ces licenciements. mais l'affaire a été reportée" à vendredi, a indiqué Muzi Mhlanga, secrétaire général du syndicat des enseignants Snat, qui estime que la grève est légale.

Le ministre de l'Education Wilson Ntshangase avait annoncé dans la presse locale que 110 enseignants grévistes avaient été "licenciés avec effet immédiat".

Les fonctionnaires n'ont pas été augmentés depuis 2010, alors que le gouvernement du roi Mswati III se débat dans une grave crise budgétaire.

Les 14.000 enseignants demandent une augmentation de 4,5%. Ils ont un temps été rejoints par d'autres fonctionnaires, et notamment les infirmières, mais sont finalement restés seuls à poursuivre le mouvement.

Le ministre de l'Education a précisé au journal que les chefs traditionnels avaient été dépêchés dans des écoles pour recenser les grévistes.

"Les chefs nous donnent désormais les noms des enseignants qui ne font pas classe. Mon conseil aux enseignants est qu'ils retournent en classe", a-t-il déclaré....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Angola Press - Afrique - Les étudiants, fer de lance de la contestation sociale au Soudan

Angola Press - Afrique - Les étudiants, fer de lance de la contestation sociale au Soudan | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

KHARTOUM - Les étudiants soudanais jouent un rôle majeur dans le mouvement de contestation sociale qui secoue Khartoum depuis plusieurs jours mais qui peine encore à prendre de l'ampleur dans cette société étroitement surveillée par le régime
d'Omar el-Béchir.

La contestation, liée à la hausse vertigineuse des prix, a commencé le 16 juin par une manifestation devant l'Université de Khartoum, avant de s'étendre aux autres campus de la capitale.

"L'Université de Khartoum: le coeur où bat la révolution soudanaise", a affirmé lundi le groupe de jeunes opposants Girfina ("Nous en avons assez") sur son site internet. Cette université de Khartoum avait déjà été en 1964 le berceau de la première révolution
post-indépendance, qui avait conduit à la chute de la dictature militaire.

Mais les étudiants qui militent pour le changement doivent faire face à des forces de sécurité omniprésentes et brutales, ainsi qu'à l'infiltration des universités par le régime, selon Nagi Moussa, un étudiant en médecine membre de Girfina. "Il est extrêmement difficile de mener une activité publique. Le gouvernement essaye de prendre pied dans les universités parce qu'il pense qu'elles sont dangereuses pour lui", explique-t-il....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

"L'éducation, le seul moteur pour changer la face de l'Afrique" (A. Kidjo) - Afriquinfos

"L'éducation, le seul moteur pour changer la face de l'Afrique" (A. Kidjo) - Afriquinfos | L'enseignement dans tous ses états. | Scoop.it

LIBREVILLE (Xinhua) - Engagée dans la promotion de l' éducation des enfants en Afrique et en particulier des jeunes filles en tant qu'ambassadrice du Fonds des Nations Unies pour l' enfance (UNICEF), la star béninoise de la chanson Angélique Kidjo a soutenu dans un entretien à Xinhua à Libreville que c'est le seul moteur pour changer la face de ce continent.

 

Invitée pour un spectacle vendredi soir du New York Forum Africa, une rencontre de réflexion économique tenue jusqu'à dimanche dans la capitale gabonaise, la chanteuse s'est en effet réjouie du "nombre incroyable d'enfants en Afrique qui ont commencé l'école primaire" et la réduction de l'inégalité des taux de scolarisation entre les garçons et les filles.

 

   Question : En tant qu'ambassadrice du Fonds des Nations Unies pour l'enfance, comment évaluez-vous l'impact de votre engagement en faveur de l'éduction des enfants et particulièrement des jeunes filles en Afrique ?

     Réponse : L'impact, c'est sur le long terme. Quand on parle de l'éducation des enfants, ce n'est pas en un an ou deux ans qu'on voit les résultats. Quand on a commencé la campagne dans le défi des Objectifs du millénaire (pour le développement, ndlr), le but dans un premier temps, c'était de mettre les enfants au primaire et il y a eu un nombre incroyable d'enfants en Afrique qui ont commencé l'école primaire. L'inégalité de chiffres entre les garçons et les filles se réduit, les choses avancent petit à petit et on se rend compte que l'éducation, c'est le seul moteur, moi je vois avec mes yeux, qui peut vraiment aider à changer la face de l’Afrique.....

more...
No comment yet.