L'actualité immobilière megAgence
86 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Megagence
Scoop.it!

Elle Décoration & Agendas N° 217 - Mai 2013...!!!

Elle Décoration & Agendas N° 217 - Mai 2013...!!! | L'actualité immobilière megAgence | Scoop.it

Elle Décoration & Agendas N° 217...!!!

more...
No comment yet.
Rescooped by Megagence from Proxica
Scoop.it!

"Mandataire immobilier, un métier qui existe depuis 50 ans…" - Divers

"Mandataire immobilier, un métier qui existe depuis 50 ans…" - Divers | L'actualité immobilière megAgence | Scoop.it
Une tribune de Jean Lavaupot, président du Syndicat des mandataires immobiliers (Syremi), autour de cette profession remise en cause par certains ...

Via Proxica
more...
Proxica's curator insight, March 26, 2013 6:59 PM

Le Syremi dont PROXICA est membre, est né de cette volonté de professionnalisation et milite pour un plan d’intégration des négociateurs en 3 axes :

1/ Formation sur la base d’un socle commun de compétences ; une formation obligatoire pour tous les acteurs en transaction immobilière, qu’ils soient salariés ou indépendants.

2/ Certification délivrée par un organisme agréé, quel que soit le statut du collaborateur.

3/ Identification par la création d'un fichier central national des négociateurs certifiés, visible sur un site internet référent, rendant transparente l'identité du négociateur avant toute collaboration avec le client (acheteur ou vendeur).

Reste maintenant à savoir comment trouver les ressources suffisantes pour former et certifier la profession ? En clair, qui va payer pour pouvoir accéder à cette future certification ? Les organismes collecteurs pourront-ils absorber ces nouvelles charges ? Par qui seront agréés les certificateurs ?

Le Syremi appelle de ses vœux toute la profession à se retrouver sur ces valeurs pour apporter des réponses rapides avant que les pouvoirs publics ne s’emparent de la question et n’imposent leur solution.

Scooped by Megagence
Scoop.it!

immobilier : Naissance de l'Observatoire de l'immobilier durable...!!!

immobilier : Naissance de l'Observatoire de l'immobilier durable...!!! | L'actualité immobilière megAgence | Scoop.it

L'Observatoire de l'immobilier durable (OID) a été lancé officiellement ce matin. Il s'agit du premier observatoire de l'immobilier tertiaire en France mis en place afin de mieux connaître les performances énergétiques et environnementales de l'immobilier tertiaire privé et public français.

Un nouveau venu dans le paysage de l'immobilier dit "vert". L’Observatoire de l’Immobilier Durable (OID) a été officiellement lancé ce matin, à la Défense.

Il s'agit du premier observatoire de l’immobilier tertiaire en France mis en place afin de mieux connaître les performances énergétiques et environnementales de l’immobilier tertiaire privé et public français.

Près de 10 mois de réflexion ont été nécessaires pour mener à bien ce projet. À l'occasion de ce lancement étaient réunis l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) et des membres fondateurs du Plan Bâtiment 2012-2017 (Altarea Cogedim, Amundi Immobilier, l’Arseg, La Française REM, Nexity, Sinteo et Société de la Tour Eiffel).

Un baromètre environnemental annuel

L'association dressera chaque annéeun baromètre environnemental du parc.

L’OID s’adresse également aux acteurs ayant un besoin de reporting et/ou de benchmark environnemental annuelsur leur parc immobilier.

L’OID est aussi un espace collaboratif pour des échanges de bonnes pratiques et de retours d’expérience.

L'association mettra en place un référentiel reposant sur les indicateurs réglementaires de l’annexe environnementale (énergie, eau et déchets), les émissions de CO2 et l’indicateur de performance intrinsèque des bâtiments CarbonScreen.

Le premier baromètre 2012 de l’OID sera présenté lors du Salon de l'immobilier d'entreprise, le Simi, en décembre prochain.

À l'occasion de l'édition 2011 du Simi, Sinteo, cabinet spécialisé dans l'ingénierie et le conseil dans la performance environnementale des bâtiments, avait présenté son premier baromètre Sinteo-CarbonScreen de la performance énergétique de l’immobilier tertiaire en 2011. L’étude révélait notamment que la moyenne de consommation réelle du parc tertiaire français est de 417 kW EP/m⊃2; Shon/an, tous usages confondus, correspondant ainsi à un classement F.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Megagence
Scoop.it!

Agent immobilier : une profession toujours mal-perçue, Pourquoi ?

Agent immobilier : une profession toujours mal-perçue, Pourquoi ? | L'actualité immobilière megAgence | Scoop.it

À la veille du Salon National de l'Immobilier, qui se tiendra mi-avril à Paris, Vivastreet, le numéro deux français des petites annonces gratuites, et Immoxia, spécialiste des annonces immobilières professionnelles, dressent le bilan émotionnel des agents immobiliers. Pour la première fois, une étude se place du côté des agents immobiliers pour étudier l'évolution des relations entre les agents et leurs clients. Comment se sentent-ils considérés ? Quel regard portent-ils sur leurs clients et leurs habitudes de recherches de biens immobiliers ? Comment, depuis le début de la crise, les acheteurs leur mènent-ils la vie dure ?

 

Je t'aime, moi non plus


Malgré tous les efforts déployés par la profession pour redorer son image, à grand renfort d'émissions TV à grand succès, les professionnels de l'immobilier estiment que leur métier reste toujours « assez mal » (46,8%), voire « très mal » (4,7%) perçu par leurs clients. Paradoxalement, les agents estiment à 82,8% qu'ils sont écoutés par leurs clients, qui suivent leurs conseils. Dans un même temps, une majorité d'agents (55%) continue de penser que leurs clients n'ont pas confiance en eux.


Mal aimés, ce sont pourtant vers eux que les vendeurs se tournent pour réussir à vendre leur bien quand ils n'ont pas réussi à le faire par eux-mêmes : 26,1% des agents indiquent qu'ils constituent depuis toujours leur fond de commerce et 25,6% estiment même qu'ils sont de plus en plus nombreux.

Le prix : mais pourquoi les Français n'en font qu'à leur tête ? 
7 agents sur 10 ne se sentent pas écoutés par leurs clients concernant la fixation du prix. Pour 58% des agents, les vendeurs surestiment toujours leur bien, entre 10 et 20% du prix réel de vente. 31% constatent même que les vendeurs vont jusqu'à fixer un prix 20 à 30% plus cher que le prix auquel ils vont finalement vendre leur bien. 


Heureusement pour les agents, s'ils ne semblent pas être écoutés quand il s'agit de fixer le prix d'un bien, ils le sont davantage concernant la mise en valeur du bien et la solidité des dossiers d'acquéreur potentiel (respectivement 31,7% et 32,2%). 

 

Avec la crise, les acheteurs sont plus durs en affaire !
Selon l'étude Vivastreet-Immoxia, le climat économique actuel ne fait que renforcer les rapports de forces entre vendeurs et acheteurs. Pour près de 9 agents interrogés sur 10, les acquéreurs sont plus durs en négociation depuis la crise. Ils sont surtout mieux préparés et plus sérieux : selon 63% des agents, les acquéreurs ont consulté leur banque pour valider leur budget avant de se lancer dans des visites. Enfin, pour les séduire ou provoquer le coup de cœur, les vendeurs devront mouiller leur chemise : 69,9% des agents s'accordent à constater qu'il y a une progression des achats « coup de cœur » quand le bien a été préparé à la vente en étant remis en état, repeint et redécoré.

Sondage internet réalisé du 15 au X mars 2013 auprès de 233 professionnels de l'immobilier en France.

more...
No comment yet.
Rescooped by Megagence from IMMOBILIER
Scoop.it!

Les logements dans les petites villes sont plus énergivores

Les logements dans les petites villes sont plus énergivores | L'actualité immobilière megAgence | Scoop.it

Le Centre de Recherche pour l’Étude et l’Observation des Conditions de Vie ou CREDOC a mené des travaux analysant les dépenses énergétiques des ménages. Il révèle que les logements situés dans les communes rurales et les petites villes ont une dépense énergétique plus conséquente que ceux situés dans les grandes villes. Pour en arriver à cette conclusion, le centre s’est basé sur le taux d’effort énergétique moyen relevé dans chaque zone, autrement dit, le taux représenté par la facture d’énergie par rapport au budget global des ménages.

L’étude montre que dans l’agglomération parisienne, le taux d’effort énergétique est de 3,1 %, tandis qu’il s’élève à 7,3 % dans les communes rurales. Le doublement de ce taux dans les petites localités est en partie dû à la qualité des constructions. En effet, ces dernières ne suivent pas les normes récentes (isolation thermique, etc.), contrairement aux grandes villes qui sont à jour. De plus, les habitants des grandes villes ont des logements plus petits et disposent davantage de moyens financiers.


Via ALPHA OMEGA GC Review
more...
No comment yet.
Rescooped by Megagence from IMMOBILIER
Scoop.it!

Les femmes sont plus impliquées dans les transactions immobilières

Les femmes sont plus impliquées dans les transactions immobilières | L'actualité immobilière megAgence | Scoop.it

5 négociateurs immobiliers chez UneMaisonBleue ont émis le constat selon lequel les femmes sont plus impliquées dans les transactions immobilières. Elles sont présentes à toutes les étapes de la vente et, surtout, prennent la décision finale. Ce sont par exemple les femmes qui sont le plus souvent à l’origine du premier contact avec un professionnel de l’immobilier. En phase de négociation, elles sont plus exigeantes et plus tenaces que les hommes, de manière à faire baisser davantage les prix.

Le comportement de l’homme et celui de la femme sont résolument différents, mais se complètent. Les professionnels voient par exemple durant les visites que la femme a une perspective du futur lieu de vie face au bien, tandis que l’homme envisage un patrimoine financier. L’homme sera donc plus prudent sur l’investissement (comparaison avec le prix du marché, possibilité de valorisation, coût du bien, travaux à prévoir, etc.) et la femme sur le côté pratique (confort, configuration des pièces, sécurité, etc.).


Via ALPHA OMEGA GC Review
more...
No comment yet.
Rescooped by Megagence from L'actualité de l'immobilier
Scoop.it!

Cécile Duflot veut contenir l’extension des villes

Cécile Duflot veut contenir l’extension des villes | L'actualité immobilière megAgence | Scoop.it

Lotissements, zones commerciales… La périphérie des villes ne cesse de s’étendre. Le gouvernement entend limiter ce grignotage en modifiant les règles d’urbanisme.

Les urbanistes appellent ça l’artificialisation des terres. La France perd l’équivalent d’un département français tous les dix ans en surface agricole. Un sujet d’inquiétude pour les agriculteurs, notamment ceux qui travaillent à proximité des grandes agglomérations. Le gouvernement est en train de se pencher sur la question, est venue leur dire, vendredi au Salon de l’Agriculture, Cécile Duflot, la ministre du Logement et de l’Égalité des Territoires.

« Il faut favoriser l’évolution de la ville sur la ville pour éviter la consommation à outrance du foncier » , déclare la ministre écologiste. Par exemple en réutilisant les terrains d’anciens bâtiments industriels désaffectés, plutôt que d’ouvrir à la construction des terres agricoles, que ce soit pour du logement ou des zones d’activités, explique-t-elle. Problème : ce type d’opération est plus coûteux.

Comment les pouvoirs publics comptent-ils s’y prendre ? Via les futures lois urbanisme et logement et de décentralisation. Il s’agirait de rendre obligatoires les plans locaux d’urbanisme intercommunaux (PLUi). Certaines communautés de communes doivent déjà élaborer ce document, qui fixe les règles d’urbanisme, à l’échelle de leurs territoires depuis la loi Grenelle 2. Le seuil, actuellement en discussion, pourrait se situer autour de 20 à 30 000 habitants.

Objectif « zéro artificialisation »

Mais la ministre entend aller plus loin. « L’objectif à moyen terme, c’est zéro artificialisation nette, c’est-à-dire qu’on arrête d’artificialiser les sols, a déclaré Cécile Duflot. On ne peut évidemment pas arriver à ce stade du jour au lendemain. Mais il est absolument indispensable de réutiliser le foncier existant, déjà construit, et de le faire muter pour préserver les espaces agricoles. »

En ligne de mire : les espaces agricoles périurbains, qui peuvent contribuer à alimenter les populations des villes. « Quand on voit le débat qu’on a aujourd’hui sur la traçabilité et la qualité de l’alimentation, on voit bien l’intérêt qu’il y aura et qu’il y a déjà dans les circuits courts » , estime la ministre.


Via Jean-François Jagle
more...
No comment yet.
Scooped by Megagence
Scoop.it!

Panneaux décoratifs : des murs de pierre en intérieur | Mag-Maison

Panneaux décoratifs : des murs de pierre en intérieur | Mag-Maison | L'actualité immobilière megAgence | Scoop.it
Quoi de plus beau que la pierre naturelle pour habiller un mur ? Apportez un aspect rustique et convivial à vos intérieurs grâce aux panneaux décoratifs.
more...
No comment yet.
Scooped by Megagence
Scoop.it!

Quel est le meilleur isolant pour les combles ? | Wiki Travaux

Quel est le meilleur isolant pour les combles ? | Wiki Travaux | L'actualité immobilière megAgence | Scoop.it
L'une des plus grande contrainte de l'aménagement de combles est bien évidemment l'isolation.
more...
No comment yet.
Scooped by Megagence
Scoop.it!

Loi Urbanisme et Logement, plan de rénovation thermique, l'Egalité ...

Loi Urbanisme et Logement, plan de rénovation thermique, l'Egalité ... | L'actualité immobilière megAgence | Scoop.it
Il s'agit de mobiliser l'ensemble des acteurs de la rénovation thermique : entrepreneurs du bâtiment, banquiers, investisseurs institutionnels, ONG environnementales, ils seront tous conviés pour remplir ces objectifs ».
more...
No comment yet.
Scooped by Megagence
Scoop.it!

Maison Magazine Hors Série N°44 Printemps 2013 ...!!!

Maison Magazine Hors Série N°44 Printemps 2013 ...!!! | L'actualité immobilière megAgence | Scoop.it

Maison Magazine Hors Série N°44...

more...
No comment yet.
Scooped by Megagence
Scoop.it!

Interview Jean Lavaupot: Président de la fédération des réseaux de mandataires.

Interview Jean Lavaupot: Président de la fédération des réseaux de mandataires. | L'actualité immobilière megAgence | Scoop.it

Une tribune de Jean Lavaupot, président du Syndicat des mandataires immobiliers (Syremi), autour de cette profession remise en cause par certains aujourd'hui. Un métier qui, selon lui, ne date pas d'hier...

Si des réseaux organisés de mandataires immobiliers se sont créés il y a une dizaine d’années, le métier d’agent commercial ou de mandataire n’est pas nouveau… Cela fait près de cinq décennies qu’il existe.

Les agents immobiliers et les réseaux de franchise (ayant des boutiques) le savent bien, puisque près de 70% d’entre eux travaillent avec des mandataires. Qui sont ces derniers ? Un mandataire immobilier est un négociateur au statut social d’agent commercial (non salarié). Il est « mandaté » par un agent immobilier titulaire de la carte professionnelle, obligatoire pour réaliser des transactions. Le mandatairepeut donc réaliser, sous contrôle de l’agent immobilier qui l’a mandaté, une recherche de clients (acheteurs et vendeurs), une expertise du prix des biens et toutes les opérations liées aux transactions : information des clients sur les droits et les devoirs de chacun (diagnostics techniques à réaliser par le vendeur, par exemple), marketing destiné à vendre rapidement le bien (publicité sur Internet, etc.). En revanche, pas question, pour lui, de faire signer un compromis de vente. Le mandatairedoit obligatoirement faire signer cet acte par l’agent qui le mandate ou par un notaire.

Dans le cas des réseaux comptant plusieurs centaines de mandataires, c’est évidemment cette deuxième solution qui prévaut. Réalité du terrain, désormais : les mandataires attachés à des agences cohabitent avec leurs confrères attachés à un réseau national de mandataires. Mis à part une différence d’échelle dans la taille des structures, rien ne les différencie. Les agences en boutiques comptent quelques agents commerciaux quand les réseaux de mandataires en comptent des milliers, opérant sur tout le territoire. Les collaborateurs des réseaux de mandataires immobiliers sont-ils moins professionnels que les mandataires d'agences vitrées ? Nous ne le pensons pas. Les réseaux de mandataires adhérents du Syremi, qui regroupent des centaines de collaborateurs, se sont engagés sur une voie de formation exigeante : ils ont créé des programmes pour l'entrée dans le métier et pour l'actualisation continue des connaissances, qu'ils font suivre à leurs agents commerciaux. Ils qualifient ainsi leurs enseignes au profit de leurs clients vendeurs et acquéreurs. Ils contribuent aussi à corriger une réalité inquiétante : à ce jour, la durée moyenne de formation d'une agence immobilière en France est inférieure à une demi-journée par an... Encore cette moyenne cache-t-elle un clivage choquant : seuls 23% des agents immobiliers recourent à la formation, contre 77% qui ne se forment jamais et ne forment jamais leurs collaborateurs.

Le Syremi est né de cette volonté de professionnalisation et milite pour un plan d’intégration des négociateurs en 3 axes :

1/ Formation sur la base d’un socle commun de compétences ; une formation obligatoire pour tous les acteurs en transaction immobilière, qu’ils soient salariés ou indépendants.

2/ Certification délivrée par un organisme agréé, quel que soit le statut du collaborateur.

3/ Identification par la création d'un fichier central national des négociateurs certifiés, visible sur un site internet référent, rendant transparente l'identité du négociateur avant toute collaboration avec le client (acheteur ou vendeur).

Reste maintenant à savoir comment trouver les ressources suffisantes pour former et certifier la profession ? En clair, qui va payer pour pouvoir accéder à cette future certification ? Les organismes collecteurs pourront-ils absorber ces nouvelles charges ? Par qui seront agréés les certificateurs ?

Le Syremi appelle de ses vœux toute la profession à se retrouver sur ces valeurs pour apporter des réponses rapides avant que les pouvoirs publics ne s’emparent de la question et n’imposent leur solution.

more...
No comment yet.
Scooped by Megagence
Scoop.it!

Salon National de l’Immobilier : le nouveau PTZ+ au cœur des débats...!!!

Salon National de l’Immobilier : le nouveau PTZ+ au cœur des débats...!!! | L'actualité immobilière megAgence | Scoop.it

Depuis quelques années, le PTZ+ n’a cessé d’être réformé. L’année 2013 ne faillit pas à la tradition. Tout candidat à l’achat doit donc s’intéresser à ses nouvelles conditions d’obtention. Et quoi de mieux que le Salon National de l’Immobilier pour faire le point sur ce prêt aidé par l’Etat qui permet de financer son acquisition à moindre coût ?


Le Salon National de l’Immobilier se tiendra, cette année, du 11 au 14 avril 2013 à Paris, porte de Versailles (Hall 5) et accueillera, comme l’an dernier, plus de 250 exposants parmi lesquels des banquiers et des courtiers, mais aussi des promoteurs, des constructeurs ou encore des notaires qui maîtrisent tous parfaitement les nouveaux mécanismes de ce dispositif.



Un prêt réservé aux primo accédants
Le PTZ+ s’adresse aux primo accédants dont les revenus ne dépassent pas certains seuils de revenus. En zone A (Paris, région parisienne, Côte d’Azur, Genevois...), les revenus de l’accédant oscillent entre 36 000 € pour une personne seule à 115 200 € pour une famille nombreuse (8 personnes). En zone B1 (grandes métropoles régionales), ces plafonds évoluent respectivement entre 26 000 € et 83 200 € et en zone B2 (villes moyennes) entre 20 000 et 64 000 €.



Le PTZ+ finance surtout les logements neufs
Comme précédemment, le dispositif finance l’achat d’un terrain et la construction d’une maison, l’acquisition d’un logement neuf, la transformation d’un local en logement (bureau, grange...), l’acquisition d’un logement qui vient d’être transformé (dès lors qu’il est remis à neuf et soumis à TVA). Le PTZ+ peut également financer l’acquisition dans le cadre d’un contrat de location accession ou l’acquisition dans le cadre de la vente d’un logement du parc social. Attention : tout logement neuf doit respecter des normes de performance énergétique, en l’occurrence la réglementation thermique 2012 (RT 2012) ou, pour les logements ayant eu un dépôt de permis de construire avant 2013, l’obtention d’un label BBC 2005.



Le montant du prêt dépend de nombreux critères
Le montant du prêt est calculé sur la base d’un prix plafond d’opération déterminé en fonction de la localisation du logement, de la nature de l’opération (neuf ou logement social ancien) et du nombre de personnes destinées à occuper le logement. A ce plafond est appliqué un pourcentage variable selon la localisation du logement. A noter que ces pourcentages ont été rehaussés par rapport à ceux qui existaient l’année dernière pour les logements neufs non BBC.

Ainsi, pour les logements neufs BBC ou RT 2012, le taux est fixé à 33 % en zone A, 26 % en zone B1, 21 % en zone B2 et 18 % en zone C. En matière d’achat d’un logement social, le PTZ+ ne peut dépasser 10 % du prix de revient quel que soit le secteur géographique.



Des modalités de remboursement modifiées
Le profil de remboursement du PTZ+ dépend des revenus de l’emprunteur, du nombre de personnes destinées à occuper le logement, de la localisation du bien et de la nature de l’opération (neuf ou logement social ancien). Il peut s’étaler de 12 à 25 ans, mais plus les revenus sont élevés, plus la durée du prêt est courte. Les ménages les plus modestes bénéficient, en effet, d’un différé de remboursement.

more...
No comment yet.
Rescooped by Megagence from Proxica
Scoop.it!

En 2012, les réseaux mandataires ont réalisé environ 6 % des transactions selon Xerfi

En 2012, les réseaux mandataires ont réalisé environ 6 % des transactions selon Xerfi | L'actualité immobilière megAgence | Scoop.it

"La profession récente de mandataire immobilier bouscule le schéma de l’intermédiation et remet en question l’ensemble de la filière de l’immobilier...


Via Proxica
more...
No comment yet.
Rescooped by Megagence from IMMOBILIER
Scoop.it!

Amiante, plomb, termites… gare aux diagnostics immobiliers bâclés

Amiante, plomb, termites… gare aux diagnostics immobiliers bâclés | L'actualité immobilière megAgence | Scoop.it

Entre les détections d’amiante et de termites, l’évaluation de la performance énergétique ou des risques naturels et technologiques… la liste des contrôles que les propriétaires sont tenus de réaliser lors de la vente ou de la location de leur logement n’a cessé de s’allonger ces dernières années. Or mieux vaut ne pas prendre ces obligations à la légère : des contrôles réalisés à la hâte peuvent vous coûter cher.

Hormis le diagnostic de performance énergétique, toutes ces expertises engagent en effet directement la responsabilité du propriétaire et sont passibles de lourdes peines. « Un acheteur qui constate que les diagnostics fournis ne sont pas conformes peut porter plainte et faire condamner le vendeur du montant des travaux engagés pour remettre le logement aux normes », explique David Rodrigues, spécialiste des questions de logement à l’association de consommateurs CLCV.

 

Avant de vous mettre en quête d’un diagnostiqueur, commencez par vérifier quelles vos obligations. Chaque examen obéit à ses propres règles : le contrôle du gaz doit être réalisé tous les 3 ans pour les logements dont les installations ont plus de 15 ans, le diagnostic énergétique est à renouveler tous les 10 ans… En outre, lors d’une mise en location, seuls le plomb, les risques naturels et la performance énergétique sont à contrôler. (cf tableaux ci-dessous)


Via ALPHA OMEGA GC Review
more...
Wakilist Annonces Gratuites Rapide's comment, April 9, 2013 11:49 AM
d'accord avec vous , http://wakilist.com/
Rescooped by Megagence from Réseau immobilier
Scoop.it!

Clairement Immobilier - Conférence du SYREMI - 27/02/2013

Voici la retransmission de la première conférence de presse du SYREMI. L'équipe de "Clairement Immobilier" était présente. Les réseaux de ...


Via Emmanuel Tophin
more...
No comment yet.
Scooped by Megagence
Scoop.it!

Chauffage par plinthes | Mag-Maison

Chauffage par plinthes | Mag-Maison | L'actualité immobilière megAgence | Scoop.it
Grâce aux atouts et aux performances du chauffage par plinthes, les foyers bénéficient d'une chaleur douce et homogène dans tout l'habitat.
more...
No comment yet.
Scooped by Megagence
Scoop.it!

Faire des économies d’énergie grâce à l'isolation | Mag-Maison

Faire des économies d’énergie grâce à l'isolation | Mag-Maison | L'actualité immobilière megAgence | Scoop.it
Isolation : les réglementations thermiques nous impose à construire des bâtiments toujours plus performants
more...
No comment yet.
Rescooped by Megagence from L'actualité de l'immobilier
Scoop.it!

Fini les loyers impayés ???

Fini les loyers impayés ??? | L'actualité immobilière megAgence | Scoop.it

La ministre du Logement, Cécile Duflot, prépare une "garantie universelle des revenus locatifs" pour tous les propriétaires.

Cécile Duflot fait feu de tout bois. La ministre du Logement multiplie les initiatives pour tenter de libérer des habitations vacantes. Sa dernière idée ? Relancer la garantie contre les loyers impayés, rebaptisée "garantie universelle des revenus locatifs". De l’avis de tous, les deux systèmes actuels – la garantie des risques locatifs et la garantie des loyers impayés – ne fonctionnent pas. Les propriétaires rechignent à payer cette assurance. Or, ils sont nombreux à ne pas louer leurs biens par crainte des impayés, qui pèsent pour 2 % des loyers en France, estime-t-on au ministère.

Du coup, l’idée de l’ancienne présidente des Verts est de mettre en place une mesure "la plus large possible" et de la rendre "obligatoire", ou presque. Son entourage n’hésite pas à parler d’une "sécurité sociale du logement" pour les bailleurs. Mutualiser les risques d’impayés permettrait de sécuriser les propriétaires pour les encourager à louer leurs logements. Ils ne disposeraient en tout cas plus de cet argument pour ne pas le faire.

Un fonds national pour financer la garantie

Pour le moment, les contours de la "garantie universelle des revenus locatifs" ne sont pas encore gravés dans le marbre. Les services de la ministre évaluent différents scénarios et rendront leurs conclusions cette semaine. Selon nos informations, trois pistes seraient sur la table. Une première consisterait à rendre cette assurance obligatoire pour les propriétaires. Une solution risquée car elle pourrait se heurter au droit de la propriété et au code des assurances. La menace d’un rejet par le Conseil constitutionnel plane alors que Cécile Duflot a déjà essuyé un revers en octobre avec sa loi sur le logement social.

Une deuxième option, plus réaliste, viserait à mettre les propriétaires de logements locatifs à contribution. Un prélèvement d’environ 2 % des loyers – correspondant au niveau d’impayés – alimenterait un fonds national qui financerait cette assurance universelle. La taille de ce fonds varierait selon qu’il assurerait une ou deux années de loyers non versés. Il pèserait environ 400 millions d’euros pour une garantie d’un an.

Le soutien de François Hollande et de Jean-Marc Ayrault

Enfin, une troisième piste, moins contraignante, viserait à obliger les assureurs à vendre cette garantie unique, dont les contours seraient définis par les pouvoirs publics. Les bailleurs qui la refuseraient seraient alors soumis à une taxe plus élevée que le prix de l’assurance pour les pousser à la souscrire. Des dispositions particulières pour ceux qui louent à des membres de leur famille, donc sans risque d’impayés, seraient prises.

La mesure pourrait voir le jour au printemps et faire partie de la grande loi sur le logement prévue en juin. Cécile Duflot a déjà reçu le soutien du Premier ministre et du président de la République. Évidemment, ce dispositif ne plaît pas aux propriétaires, qui veulent que les locataires paient cette assurance. "Cela voudrait dire que les propriétaires paieraient pour les locataires et feraient cadeau des impayés, s’agace Jean Perrin, président de l’Union nationale de la propriété immobilière (UNPI). Les médecins ne paient pas l’assurance maladie, ce sont les malades!" Pour le président de l’UNPI, c’est à l’État de financer cette garantie universelle au moyen d’une contribution. "Sinon ça ne marchera pas, les propriétaires ne loueront pas davantage, peste un professionnel de l’immobilier. Ils en répercuteront le coût sur les loyers, qui augmenteront." Un effet pervers alors que la ministre veut – aussi – encadrer les loyers.


Via Jean-François Jagle
more...
No comment yet.