L'actualité de la filière Musique
12.9K views | +0 today
Follow
L'actualité de la filière Musique
Coursier Numérique. Service B to B d'envoi digital. Plateforme d'échange de contenus culturels. Livraison Digi-promos aux médias pour le compte des producteurs et labels de Music
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Olivier Cauchois from MUSIC:ENTER
Scoop.it!

Shazam Charts Launch on Amazon MP3

Shazam Charts Launch on Amazon MP3 | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it

Shazam®, the world's leading media engagement company, today announced the launch of Shazam Charts on Amazon MP3 – making it quick and easy for...


Via Yvan Boudillet
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Le maestro est Formidable !

Le maestro est Formidable ! | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
Olivier Cauchois's insight:

Invité sur Canal + pour évoquer son nouvel album, Stromae a conclu son intervention en interprétant avec sa “moitié” féminine. Une performance bluffante

 

http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-musique/pid5065-live-du-grand-journal.html?vid=971649

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Repenser la présence de la musique à la télévision...

Repenser la présence de la musique à la télévision... | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it

Lancement de Revolt TV La chaîne souhaiterait justement ramener le jeune public vers la découverte musicale par la télévision et non sur internet, avec une programmation rappelant la grande époque de MTV, composée de clips, de programmes montrant les coulisses de la vie des artistes et des actualités musicales. 

 

Olivier Cauchois's insight:

Diffusion de la première édition des YouTube Music Awards. L'évènement regroupait certains des plus gros artistes du moment : Lady Gaga, Katy Perry, Eminem... et donc aurait logiquement du attirer une audience très large. Cependant l'audience s'est comptée en milliers et pas en millions, fluctuant durant la diffusion entre 170 000 à 211 000 spectateurs...monde... Pour comparaison, la dernière édition des MTV Music Awards a rassemblé 10 millions de personnes en direct. Un résultat étonnement bas pour une plateforme qui cumule des milliards de vues chaque mois et qui se proclame prescripteur de musique

 

Repenser la présence de la musique à la télévision, c'est justement celui que relève le producteur/rappeur/entrepreneur Américain, Sean "Puff Daddy" Combs et son co-fondateur Andy Schuon, avec l’annonce cette semaine du lancement d’une nouvelle chaîne de musique câblée pour l’âge des médias sociaux : Revolt TV. 

 

 

En France, le déclin des contenus musicaux à la télévision engendré par la “révolution numérique” a été souligné par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) 

"Il convient d'examiner les moyens de repenser l'exposition de la musique aux heures de forte audience", estime le CSA, appelant notamment les chaînes et les professionnels de la musique à "se rapprocher" pour y réfléchir, déplorant que l'offre musicale sur les chaînes gratuites entre 20h30 et 23 heures ait baissé de 66 % depuis 2007. 

 

Les émissions musicales représentent actuellement près de 12 % de l'offre de programmes sur les chaînes gratuites, dont près de 7 % consacrés à des "vidéomusiques" (clips), indique le CSA

 L'offre de musique à la télévision est concentrée sur les chaînes spécialisées : 42 % de cette offre est diffusée sur D17, 28 % sur W9 et 13 % sur M6, tandis que les chaînes publiques en assurent 15 % (3 % pour France 2, 3 % France 3, 1 % pour France 5, 3 % pour France 4 et 5 % pour France O), et TF1 2 %. Cependant, entre 20h30 et 23 heures, la musique ne représente plus que 3,5 % de l'offre de programmes

 

La majorité de l'offre" se concentre "sur des diffusions nocturnes et matinales".

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Musique : la Shuffle Generation

Musique : la Shuffle Generation | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
61% des Français écoutent au moins 10 genres de musique différents. Un phénomène amplifié par le digital et qui a donné naissance à une nouvelle forme de consommation musicale.
Olivier Cauchois's insight:

le Full Shuffle. Ainsi baptisé car consommateur de tout et de rien en mode aléatoire. Il est constitué d’un tiers des Français interrogés, et présente deux caractéristiques : il a moins de 34 ans (36%) et sa consommation de musique comme de médias passe par le digital qu’il s’agisse d’Internet, de réseaux sociaux, de sites, de YouTube ou encore deDeezer… (33%). « Ce groupe est boulimique et dévore les loisirs. Il est en recherche permanente de plaisirs », explique Grégory Quentin, chez Havas Sport & Entertainment « Il est né avec le zapping, n’a aucune borne et son mot d’ordre est : tester ».

 

Ses motivations : la curiosité, être au top de la nouveauté, l’émotion, le glamour, la provocation, le rythme mais aussi se cultiver, s’amuser, délirer pour oublier l’effort, les soucis, ou améliorer son efficacité et dynamiser son organisme. Tout est bon à prendre et d’ailleurs, il écoute en moyenne 22 genres différents. Il est constitué essentiellement de trentenaires qui sont multi supports, multi passions et hyperactifs. Leur emploi du temps est constitué d’au moins 4 types de sorties qui se concentrent sur les lieux de divertissement comme une salle de concert, un stade, un cinéma, un festival, un théâtre ou un carnaval. Ils ont au moins 5 centres d’intérêt, encore une fois très ludiques et éclectiques, mais toujours dans le loisir comme un jeu vidéo, une exposition, un cours de sport, un film, une lecture… Et forcément, ils affectionnent les marques qui savent s’associer à la musique pour communiquer.

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

La légende du rock américain Lou Reed est mort

La légende du rock américain Lou Reed est mort | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
- Le chanteur, guitariste et compositeur américain, ancien leader du groupe Velvet Underground, est mort à l'âge de 71 ans, affirme le magazine américain
more...
No comment yet.
Rescooped by Olivier Cauchois from Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias.
Scoop.it!

Aurélie Filippetti lance deux missions sur la musique

Aurélie Filippetti lance deux missions sur la musique | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti lance deux missions, sur la place de la musique...

more...
Olivier Cauchois's curator insight, October 24, 2013 5:14 PM

...dans les médias et sur la musique en ligne.

La mission sur l'exposition de la musique dans les médias devra établir, "en s'appuyant sur une consultation large des professionnels concernés, un état des lieux qualitatif et quantitatif de l'exposition actuelle de la musique sur les différents médias, du secteur privé comme du service public".

"Sur cette base, des préconisations seront établies afin de conforter la place des médias en tant que prescripteurs privilégiés dans le paysage musical français, qu'il s'agisse des éditeurs de services de communication audiovisuelle traditionnels (télévision et radio) ou des éditeurs de services numériques (services de médias audiovisuels à la demande, sites de vidéo et de musiques en ligne, etc.)", poursuit le communiqué.

La filière musicale se plaint depuis plusieurs années de la place accordée à la musique à la radio et à la télévision, estimant que celle-ci est en net recul et que la loi sur les quotas de chansons francophones est souvent dévoyée.

Le rapport final de cette mission, confiée à l'ancien directeur général adjoint de l'INA Jean-Marc Bordes, sera remis en janvier 2014.

La deuxième mission fait suite au rapport Lescure sur l' "Acte II de l'exception culturelle à l'ère numérique", qui proposait un certain nombre de pistes visant à mieux garantir la rémunération des créateurs et à assurer un partage de la valeur équilibré entre les différents acteurs.

Dans le secteur de la musique, "ces sujets ont fait l'objet de nombreuses discussions entre artistes-interprètes, producteurs phonographiques et plates-formes de musique en ligne, qui ont permis d'avancer sans toutefois aboutir à des solutions suffisantes", note le ministère.

La mission aura pour objet d'"élaborer, pour la musique en ligne (streaming, interactif ou non, et téléchargement), un diagnostic objectif des positions en présence, des usages et des pratiques contractuelles".

Les conclusions de cette mission, confiée à Christian Phéline, conseiller maître à la Cour des comptes, seront remises en novembre 2013.

Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Pouvoir Magique - Clip "Éclipse"

Pouvoir Magique - Clip "Éclipse" | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
Pour produire le clip du morceau de Pouvoir Magique: Éclipse, nous lançons une recherche de financements, et faisons appel à vous!
Olivier Cauchois's insight:

Concept : Fervents défenseurs d'une techno « chamanique », Pouvoir Magique conjugue deux temporalités : deux décennies de techno et plusieurs millénaires de chants et percussions du monde entier.

Imaginer les images, le scenario et tous les details d'un tournage , le garçon connait bien le sujet car il est fraichement diplomé de l'ecole de Cinema... 

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

La position confortable de Warner Music

La position confortable de Warner Music | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
Grâce à l'enrichissement constant de son catalogue d'artistes et à son incursion dans les concerts, la major a résisté au déclin du marché. Et le rachat de Parlophone renforce sa position.
Olivier Cauchois's insight:

Dans la concentration du business mondial de la musique., Warner suit sa strategie et sa volonté d'intégration verticale qui permet de contrôler tous les maillons de la chaîne et de mieux répartir les risques. Warner est dans la position confortable de celui qui a plusieurs cartes maîtresses en main, à condition de bien jouer sa partition...

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Pratiques musicales connectées

Pratiques musicales connectées | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
Les métamorphoses des playlists sous l'influence des outils digitaux et des réseaux sociaux.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

50 albums de 2013 passés au crash-test Spotify | Slate

50 albums de 2013 passés au crash-test Spotify | Slate | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
On s'en doutait, mais il fallait que les datas le confirment: les gens n'écoutent pas les disques jusqu'au bout. Spotify a lancé il y a quelques mois une fonctionnalité qui permet de voir, pour chaque artiste, ses dix chansons les plus écoutées.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Brodinski - Gimme Back The Night (feat. Theophilius)

Explore the largest community of artists, bands, podcasters and creators of music & audio
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

A Rock en Seine, six groupes français émergent...

A Rock en Seine, six groupes français émergent... | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
Fournée 2013 appétissante pour Rock en Seine. A côté des têtes d'affiche, le festival programme les Avant-Seine, six jeunes groupes français...
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Hadopi : Filippetti confirme l'acte de décès, La coupure de l'accès à Internet n'est plus une option.

Hadopi : Filippetti confirme l'acte de décès, La coupure de l'accès à Internet n'est plus une option. | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
La ministre de la Culture a confirmé ce matin les premières décisions découlant du rapport Lescure. Exit Hadopi, coucou la copie privée revue à la hausse.
Olivier Cauchois's insight:

Si le ministère veut proposer une loi "globale" tirée des enseignements du rapport Lescure, il lui faudra probablement tenter de faire un peu de ménage dans ces propositions complémentaires et dont la gestion peut s'avérer lourde à terme. D'autant que les professionnels du secteur sont encore partagés sur le rapport Lescure.


La coupure de l'accès à Internet n'est plus une option.

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Universal Music Group, la plus grande société de musique du monde... quelques chiffres frais

Universal Music Group, la plus grande société de musique du monde... quelques chiffres frais | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
Olivier Cauchois's insight:

Universal Music Group, the world's largest music company, saw sales grow 7% during the third quarter -- excluding revenues from EMI Recorded Music -- but said it’s on course to achieve the £100 million ($160 million) in cost-savings it predicted when it bought the London-based company.

 

UMG's EBITA (earnings before interest, taxes and amortization) were up 47% increase over the third quarter of 2013. EBITA for the year so far were up 12.5%, with €255 million. Excluding restructuring and integration costs incurred from UMG's absorption of EMI among other deals, EBITA was up 19.9%.

Universal Music bought EMI’s recorded music labels on September 30, 2012, so it did not own EMI assets in the corresponding quarter a year ago. Excluding EMI, UMG’s revenues were flat in the first nine months of the year. Including EMI, UMG’s sales are up by 22% during those nine months to €3.4 billion (about $4.5 billion).

Digital music sales continue their uptick, and now account for over half (54%) of UMG's recorded music sales compared with 48% a year ago. Imagine Dragons, Rihanna, Robin Thicke, Drake and Taylor Swift, as well as French artists Stromae and Vanessa Paradis, were named as being the company's biggest sellers for the year.

In July, Vivendi, UMG’s Paris-based parent company was offered $8.5 billion for UMG, which the conglomerate rejected. Since then, the company has been selling off some its assets as it is in the process if restructuring to focus on being a media and entertainment business.

 

Parent company Vivendi, which is in the process of restructuring its business to focus on media and entertainment, has seen its profits slide in recent quarters. EBITDA for Vivendi as a whole was down markedly by 23.8% at €2.12 billion, down from €2.85 billion in 2012. Revenue was even year-over-year; €16.19 billion in 2013, compared with €16.34 billion in 2012, an increase of 1%.

 

Universal Music Group, la plus grande société de musique du monde , a vu ses ventes croître de 7% au cours du troisième trimestre - hors recettes de EMI Recorded Music - sur la bonne voie pour atteindre les 100 millions de livres sterling ( 160 millions de dollars )  .

EBITA d'UMG ( bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements ) ont augmenté de 47% par rapport au troisième trimestre de 2013. Hors coûts de restructuration et d'intégration engagés par l' absorption d'UMG de EMI

.

Les ventes de musique numérique continuent leur remontée , et représentent désormais plus de la moitié (54 %) des ventes de musique enregistrée d'UMG par rapport à 48% il ya un an .

 

Imagine Dragons , Rihanna, Robin Thicke , Drake et Taylor Swift , ainsi que des artistes français Stromae et Vanessa Paradis, ont été désignés comme étant plus gros vendeurs de la société pour l'année.

 

La société mère Vivendi , qui est en train de restructurer ses activités pour se concentrer sur les médias et le divertissement, a elle,  vu ses bénéfices baisser au cours des derniers trimestres. 

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Accueil | Industries culturelles et créatives en France, Panorama économique

Accueil | Industries culturelles et créatives en France, Panorama économique | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
Première grande étude qui décrit et explique de manière globale les secteurs de la culture afin de cerner leur réalité économique et leurs apports dans notre pays.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Musique: accord à Bruxelles sur la gestion collective du droit d'auteur

Musique: accord à Bruxelles sur la gestion collective du droit d'auteur | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
La gestion collective du droit d'auteur dans le secteur musical va être simplifiée, harmonisée au niveau européen et adaptée à l'économie numérique.
Olivier Cauchois's insight:

L'accord de principe, obtenu lundi soir, permettra aussi de "renforcer le marché unique du numérique en simplifiant l'offre de services de musique en ligne partout en Europe"

 

Concrètement, les plateformes légales de musique en ligne comme Spotify pourront désormais obtenir des licences paneuropéennes auprès d'un petit nombre de sociétés collectives de gestion des droits d'auteurs plutôt que de négocier avec des organisations séparées dans chaque Etat membre.

 

Les répertoires spécialisés ne seront pas laissés pour compte au profit de répertoires plus populaires, car les sociétés collectives de gestion des droits d'auteurs devront leur octroyer des licences aux mêmes conditions.

Cela "permettra aux consommateurs de toute l'Europe de profiter du plus large accès possible à divers répertoires musicaux".

Le texte prévoit aussi que les auteurs soient rémunérés le plus rapidement possible, avec un délai maximal de neuf mois après la fin de l'exercice où les royalties sur leurs oeuvres auront été collectées. Il impose enfin une meilleure gouvernance et une plus grande transparence des sociétés de gestion collective des droits d'auteurs, dont fait par exemple partie la Sacem en France.

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Qobuz, la start-up qui monte le son

Qobuz, la start-up qui monte le son | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
La plate-forme française de musique en ligne haut de gamme ouvrira en décembre son service de streaming dans huit pays européens. Elle a également dévoilé une nouvelle grille d'abonnement.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Les manoeuvres sur le marché du streaming

Les manoeuvres sur le marché du streaming | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
YouTube pourrait lancer un concurrent de Spotify et Deezer cette année. Le marché de la musique pourrait rapidement basculer vers le streaming....
Olivier Cauchois's insight:

Rumeur persistante sur le lancement d’un service de musique illimitée sur YouTube. Selon « Billboard », la plate-forme de Google devrait lancer un concurrent de Spotify et Deezer avant la fin de l’année, relançant la guerre des services.

Google, dont l’offre Google Music n’a pas encore trouvé son public , miserait donc sur YouTube, déjà largement utilisé pour l’écoute et le visionnage de clips musicaux, pour proposer de la musique en illimité, incluant de la vidéo. Le modèle serait toutefois à peu près le même que les offres déjà existantes, avec des fonctionnalités payantes, comme l’écoute hors ligne.


 

Qobuz, plate-forme française positionnée jusqu’ici sur le haut-de-gamme, a annoncé son intention de lever entre 20 et 25 millions d’euros pour son développement international, et a légèrement revu sa stratégie. En plus de l’offre illimitée en qualité hi-fi à 19,99 euros par mois, elle propose désormais l’accès à l’ensemble de son catalogue pour 9,99 euros en qualité MP3 et pour 4,99 euros sur PC (sans accès mobile), s’alignant ainsi sur les offres de ses concurrents. Son analyse : le marché est en train de basculer vers le streaming, il lui faut donc recruter sur cette offre, qui ne compte aujourd’hui que 10.000 abonnés et pèse seulement un tiers de son chiffre d’affaires.

 

Deezer a récemment étendu son catalogue de musique classique grâce à un accord avec Deutsche Grammophon, venant concurrencer Qobuz sur son terrain et l’obligeant à réagir.

Selon ABI Research, les offres payantes de streaming pourraient totaliser 29 millions d’abonnés en fin d’année et atteindre 191 millions d’ici à fin 2018.

Toujours selon la même étude, les revenus tirés du streaming musical payant pourraient flirter avec les 5 milliards de dollars cette année et monter à 46 milliards de dollars en 2018. En France, le streaming représente 40 % des revenus numériques au premier semestre 2013 et 12 % du marché de la musique, alors qu’il était quasiment inexistant il y a encore trois ans. 

 

Certains parlent de 100 millions d’utilisateurs - pour amortir les minimum garantis versés aux ayants droit.

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Twitter s'apprêterait à fermer Twitter #Music

Twitter s'apprêterait à fermer Twitter #Music | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
Dans un marché saturé, Twitter #Music, le service de recommandation musicale lancé il y a tout juste 6 mois par le site de microblogging pourrait d'ores et déjà clore ses portes.
Olivier Cauchois's insight:

L’appli iOS avait caracolé en tête des classements de l’App Store, mais au bout de quelques semaines, la tendance s’est inversée et l’appli a plongé dans les profondeurs abyssales des classements de l’App Store.

Selon AllThingsD, dans un contexte de restructuration de son département lié à la musique, Twitter aurait déjà scellé l’avenir de l’appli.

 

Initiée sous forme expérimentale par Kevin Thau, ancien cadre au sein de Twitter, et « We are Hunted », une société acquise par Twitter, Twitter #Music avait été lancée dans l’arène des services de musique en ligne probablement de manière prématurée. Outil de découverte, il n’a également pas su trouver sa place.

 

Le site de microblogging devrait toutefois poursuivre ses efforts dans le domaine de la musique au gré de futurs projets. Dans cette optique, Twitter devrait miser sur des partenariats avec d’autres entreprises et des labels de musique. Plus tôt dans l’année, un partenariat avec Apple avait débouché sur une station Twitter #Music pour iTunes Radio. Twitter a également ajouté des playlists à Rdio, un service de musique en ligne.

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Les meilleurs logiciels de création musicale gratuits et open-source

Les meilleurs logiciels de création musicale gratuits et open-source | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
Une bonne dose d'excellentes applis gratuites et open source qui ne demandent qu'à être essayées
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Interview de COCTO pour "L'artiste et l’album de l’année"

Interview de COCTO pour "L'artiste et l’album de l’année" | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
Music Media Consulting en partenariat avec KANTAR MEDIA / SOFRES présente "L'artiste et l’album de l’année"
Olivier Cauchois's insight:

Le principe est très simple : le producteur, artiste, label, éditeur a jusqu’au 25 novembre pour charger sur www.lartisteetlalbumdelannee.fr 5 extraits qui lui semblent les plus pertinents de l’album. Le panel TNS SOFRES  représentatif de la population Française, d’un minimum de 2500 personnes, écoutera les 5 extraits et donnera une note  entre 0 et 20. Il nous faudra un peu de temps pour décortiquer tous les résultats qui seront donnés le 17 janvier 2014.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Marché du disque : la fin de la crise ?

Marché du disque : la fin de la crise ? | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
Le SNEP annonce, pour la première fois un marché de la musique en progression au premier semestre 2013: + 6%! La fin de la crise ? tous les details ds l'article des Inrocks Il faudra nuancer ces chiffres bruts du Snep qui sont les réalités sonnantes et trébuchantes des grands labels aux reins solides et pas forcément celles plus faméliques des structures indépendantes, qui continuent sans doute, malgré les +6%, à devoir multiplier les miracles pour boucler leurs fins de mois.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

MUSIQUE EN LIGNE : PANORAMA 2013 DE L'OFFRE POUR LES PUBLICS

more...
No comment yet.
Rescooped by Olivier Cauchois from Nouvelles de la musique
Scoop.it!

[Infographie] Bilan des 33 festivals musicaux les plus importants de l'été

[Infographie] Bilan des 33 festivals musicaux les plus importants de l'été | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
Bilan des 33 festivals musicaux les plus importants de l'été

Via Mediamus
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Musique en ligne : "Dans deux ans, beaucoup seront morts", selon Yves Riesel

Musique en ligne : "Dans deux ans, beaucoup seront morts", selon Yves Riesel | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
ENTRETIEN. Sans pitié pour son concurrent Deezer, le bouillonnant patron de Qobuz et d'Abeille Musique salue la sortie du dernier Daft Punk, un "cas d'école".
Olivier Cauchois's insight:

Le modèle du futur, c'est un mélange entre le streaming segmenté et le téléchargement à l'acte. D'ailleurs, Apple semble se diriger vers cela avec iTunes radio. Prenez l'exemple du dernier album de Daft Punk, un vrai cas d'école pour nous. Il a été vendu à des dizaines de milliers d'exemplaires en quelques jours, rien que pour le téléchargement en France. Non seulement Daft Punk a tiré le marché vers le haut, mais ils ont prouvé que le téléchargement n'était pas mort. Par ailleurs, le téléchargement a un énorme avantage, il ne coûte quasiment rien en frais annexes. Faire un succès de téléchargement, c'est comme imprimer des billets !


En France, le marché de la musique a vraiment été pourri. Pendant des années, il y a eu de faux messages dans la presse et via la classe politique. Personne ne comprenait rien au marché et tout le monde tirait la couverture à soi. On s'est même dit qu'on aurait dû créer notre boîte aux États-Unis... Et puis il y a eu les voyous de Deezer, avec un modèle où 95 % des gens ne payent pas. Ça a envoyé des signaux incompréhensibles aux gens.

 

Deezer a raconté n'importe quoi depuis le début. Avec leur modèle gratuit ), ils étaient comme un métro gratuit, avec les portillons ouverts. Ils ont totalement échoué dans le sens où, en tant que leader, ils avaient la responsabilité de former le marché. Or, leur stratégie était celle de voyous, ils voulaient avant tout tuer la concurrence. Ils n'ont jamais fait les mêmes investissements que nous et ont fondé leur modèle sur le recrutement de non-clients. 

 

Je pense qu'il ne faut pas réfléchir en opposant le numérique et le physique. Il vaut mieux séparer la vente à l'acte, qui regroupe la vente physique et le téléchargement, de la vente dans le cadre d'abonnements. Le vrai changement est introduit par l'arrivée de ces offres illimitées. Car en vendant un abonnement à dix euros par mois, le distributeur doit acheter toute sa musique au même prix, et chaque album doit avoir le même prix de production. Je ne suis pas économiste, mais ça me paraît difficile d'en arriver là.

 

 

Les différences sont énormes, mais pas toujours dans le sens qu'on croit. Enregistrer une symphonie classique avec tout un orchestre coûte moins cher qu'un album de Bénabar ! 

 

 

Il faut se débrouiller pour continuer à investir, quoi qu'il arrive. Il ne faut pas faire de pause, pas même pour un mois. Vous connaissez l'adage : "On ne prête qu'aux riches." Il ne faut jamais avoir l'air pauvre. Alors, depuis cinq ou six ans chez Qobuz, on fait du cost-killing (réductions de frais, NDLR) et on a rétréci au lavage, mais on continue à investir. Il faut aussi faire attention à ne pas trop sortir de son métier, même si les frontières bougent : les fabricants de smartphones sont aujourd'hui les premiers vendeurs d'appareils photo...

 

 

L'affaire Deezer-Orange a pourri le capital-risque. Nous, on a renoncé, on a fait le tour de tout le monde. La Caisse des dépôts nous a jetés, tout comme le Fonds national pour la société numérique (FSN). Heureusement, nous avons nos actionnaires historiques (Innovacom et Sigma, NDLR), mais ce n'est pas le cas de la nuée d'entreprises en France qui risquent de s'effondrer d'un coup. Le rapport Lescure évoque des financements, mais si l'argent arrive dans deux ans, elles seront toutes mortes. Le chiffre d'affaires du secteur est encore aujourd'hui essentiellement fait par le CD. Et il chute. Pour rebondir grâce au numérique, il faut investir, pour cela il faut des crédits. Et, en France, c'est presque mission impossible.

 

Mon métier est génial, je veux continuer à produire de la musique et à la faire partager. Le marché ne peut plus descendre et devrait rebondir, sauf pour ceux qui n'ont rien anticipé des changements, car ils n'auront ni l'argent pour investir ni l'argent pour financer d'éventuels licenciements. J'ai connu le passage du vinyle au CD, c'était un peu la même chose. Du jour au lendemain, la Fnac avait décidé de supprimer ses meubles à vinyles dans ses magasins. À l'époque, la fabrication de CD était chère et les usines étaient rares. Eh bien, ceux qui s'en sont sortis sont ceux qui avaient anticipé en réservant des créneaux dans les usines de pressage de CD ! La différence, c'est qu'à l'époque les autres sont morts en trois ans. Là, ça fait dix ans que certains agonisent.

 

J'aime le passé, il ne faut pas le jeter par la fenêtre ! La culture, c'est la capacité à transporter le passé dans l'avenir...

more...
No comment yet.